Navire russe Shtandart – Lettre à Madame Elisabeth Borne, Première ministre – Demande d’annulation de la dérogation aux sanctions.

Short URL : https://bit.ly/Shtandart-lettre-sentsov-sushchenko

En dépit du 5e volet des sanctions européennes, le navire russe Shtandart est présent dans le ports espagnols et français en affichant un anti-Poutinisme sans réelle signification, en instrumentalisant l’aide humanitaire aux populations ukrainiennes victimes de la guerre russe, en promouvant le soft power russe, et en faisant appel à la générosité du public pour son propre profit. Oleh Sentsov et Roman Suschenko, ainsi qu’une trentaine d’organisations ukrainiennes, demandent à Elizabeth Borne, Première ministre de la France, de mettre fin à cet injustifiable régime de faveur.

Roman Sushchenko: Chers amis, avec mon frère et ancien prisonnier politique du Kremlin Oleg Sentsov, nous nous sommes joints à l'initiative des patriotes ukrainiens de France et des Français bienveillants,

06/07/2022

Шановні друзі, разом з побратимом та колишнім політбранцем Кремля Oleg Sentsov приєдналися до ініціативи українських патріотів Франції та небайдужих французів, лідерів громадських думок, представників громадських рухів та асоціацій і підписали відкритий лист, звернення до прем’єр-міністерки Франції Елізабет Борн щодо заборони вільного доступу до французьких портів вітрильника « Штандарт » під російським прапором…
Дивіться допис Романа Сущенка

Chers amis, avec mon frère et ancien prisonnier politique du Kremlin Oleg Sentsov, nous nous sommes joints à l’initiative des patriotes ukrainiens de France et des Français bienveillants, des leaders de l’opinion publique, des représentants des mouvements publics et des associations et avont signé une lettre ouverte, un appel au Premier ministre français Elizabeth Borne demandant l’interdiction du libre accès aux ports français du voilier « Standart » sous pavillon russe…
Lire le post de Roman Sushchenko.


De:
Oleh Sentsov, Roman Sushchenko et le collectif d’opposants à la dérogation du navire russe « Shtandart » aux sanctions européennes.

A:
Madame Elisabeth Borne
Première Ministre
Hôtel de Matignon
57, rue de Varenne
7507 Paris

Copie:

  • Son Excellence, Monsieur Vadym Omelchenko, ambassadeur de l’Ukraine en France
  • Vice-amiral d’escadre Olivier Lebas, Commandant en Chef pour l’Atlantique, Préfet Maritime de la deuxième région
  • Secrétariat général de la mer
  • Monsieur Philippe Mahé, Préfet du Finistère
  • Monsieur Nicolas Basselier, Préfet de Charente-Maritime

Objet: Demande d’annulation de la dérogation du navire russe Shtandart aux sanctions européennes.

Le 8 juillet 2022

Madame la Première ministre,

Le président de la République a clairement fait connaître la position de la France en ce qui concerne la guerre que la Russie mène en Ukraine. Vladimir Poutine a réagi en déclarant, le 19 juin 2022, que notre attaché culturel était persona non grata à Moscou. Ceci indique que la Russie classe la France dans les pays hostiles. Concernant le navire russe Shtandart, les justifications que vous avait fait parvenir Monsieur Michel Balique, Président de l’association des amis des grands voiliers français, sont à notre avis soit caduques, soit infondées. Vous pourrez prendre connaissance, ici, des motifs invoqués et des démentis qui leur ont été apportés : « Affaire Shtandart: réponse à Michel Balique, Président de l’association « Les Amis des Grands Voiliers » ». – https://bit.ly/shtandart-grands-voiliers.
Ainsi, la dérogation au 5e paquet de sanctions que votre gouvernement a consentie au navire russe Shtandart – France 3 (09/06/2022) – en lui accordant de visiter librement les ports français ne nous semble plus appropriée.

Nous vous rappelons que le Shtandart a déjà fait l’objet d’interdictions d’escales dans notre pays:

  • À Sète, le Préfet a invoqué le « risque de trouble à l’ordre public ». Selon Cyril Vasseur, marin bénévole français à bord, cet argument est seulement un prétexte. La vraie cause serait donc ailleurs – France 3 (06/04/2022).
  • À Bordeaux, l’adjointe au maire, Madame Brigitte Bloch, déléguée au tourisme, a dit : « On ne sait pas quelle utilisation les Russes feraient de cette venue, en termes de propagande » – Sud Ouest (09/06/2022).
  • À Lorient, le maire Fabrice Loher a précisé que « Le Shtandart appartient à Shtandart Project, basé à Saint-Pétersbourg, dont on ne sait si la société a des liens directs avec l’État russe ». Il a ajouté: « Mais il faut aussi faire pression sur la société civile russe » – Ouest France (01/03/2022).

De plus, Aalborg et Esbjerg au Danemark, Anvers en Belgique et Arlingen aux Pays-Bas ont refusé leur accès au Shtandart. Cette année, le Shtandart n’est donc pas autorisé à prendre part à la course des grands voiliers, « Tall Ships Races » – France 3 (08/03/ 2022).

Mais le problème le plus manifeste se trouve bien à La Rochelle où l’association Aidons l’Ukraine 17, censée procurer assistance aux réfugiés et aux victimes de la guerre en Ukraine a été transformée en un outil de lobbying en faveur du Shtandart, après que les Ukrainiens en furent exclus. À ce sujet, l’ambassade d’Ukraine a pris contact avec la préfecture de Charente-Maritime et avec la Mairie de La Rochelle. Monsieur Oleksiy Goncharenko, député ukrainien et membre de la délégation ukrainienne permanente au Conseil de l’Europe a écrit au Maire de la Rochelle. Monsieur Serhiy Kiral, Premier adjoint au maire de Lviv a sollicité l’administration présidentielle ukrainienne ainsi que le groupe d’experts Yermak-McFaul afin de vérifier la validité de la dérogation du Shtandart quant aux sanctions européennes. Enfin, des ressortissants ukrainiens ont clairement fait savoir leur opposition à la présence du Shtandart à La Rochelle et au mode opératoire de son groupe de pression. Cette affaire est présentée ici : « Le scandale du navire russe “Shtandart” dans le port de La Rochelle » – https://bit.ly/scandale-shtandart.

Il en résulte que la Municipalité de La Rochelle et le Préfet de Charente-Maritime ont demandé au Shtandart de ne plus arborer le pavillon russe. De plus, elles n’autorisent plus le Shtandart à s’amarrer en centre-ville. À rebours de l’enthousiasme initial, le bateau doit, dorénavant, lors de ses passages, être dissimulé dans le bassin de la base sous-marine de La Rochelle La Pallice, qui, de plus, n’est pas accessible au public – Sud Ouest (29/06/2022). 

Il convient de noter que le Shtandart n’a plus un programme de navire-école. Il se contente d’activités commerciales, dont l’embarquement de passagers payants. Plus préoccupant encore, il a désactivé son système d’identification AIS depuis le 6 juin 2022, cachant, ainsi, sa position, sa route, sa vitesse et sa destination. Voir : « Signalement aux autorités maritimes : Shtandart, grand voilier russe, naviguant en eaux territoriales françaises sans AIS » – https://bit.ly/shtandart-autorites-maritimes.

Par ailleurs, le navire russe Shtandart fait appel à la générosité du public français en ne reculant pas devant l’utilisation des couleurs ukrainiennes tout en se prétendant un activiste anti-Poutine. Voir: « Non, Commandant Martus, le “Shtandart” n’est pas un navire anti-Poutine » – https://bit.ly/shtandart-faux-antipoutine.

Compte tenu des éléments que nous vous avons exposés, nous pensons qu’il est de notre devoir de vous signaler la présence proche de ce navire russe en mer d’Iroise, au cœur de la base française de la Défense maritime atlantique et de la Force océanique stratégique. En effet, nous attirons votre attention sur le fait que bien que non invité, le Shtandart nous a oralement indiqué qu’il a l’intention de participer, du 10 au 14 juillet 2022, aux 30 ans des Fêtes Maritimes de la grande cité du Ponant. Du 14 au 17 juillet, il est prévu qu’il prenne part à Temps Fête, à Douarnenez, avant de se diriger vers Vigo puis de retourner à La Rochelle.

En conséquence de ce qui précède, nous nous permettons de vous demander, Madame la Première ministre, de bien vouloir annuler la dérogation au 5e volet des sanctions européennes consentie au navire russe Shtandart.

Nous vous prions, Madame la Première ministre, de bien vouloir agréer l’expression de notre très haute considération.

Signé par:

Oleh Sentsov, Simferopol, Ancien prisonnier politique du Kremlin, réalisateur, citoyen d’honneur de Paris, soldat des Forces armées d’Ukraine

Roman Sushchenko, Tcherkassy, Ancien prisonnier politique du Kremlin, journaliste, premier vice-président du Conseil régional de Tcherkassy

Avec

  1. Dmytro Atamanyuk, Magny-les-Hameaux, Président de l’association Aide médicale caritative France-Ukraine
  2. Ivanna Baron, Rennes, Présidente de l’association Solidarité Bretagne Ukraine 
  3. Taras Beniakh, Lviv, Président de l’association culturelle cosaque, Kish, de Lviv, Otaman de la tchaïka Presvyata Pokrova 
  4. Annick Bilobran-Karmazyn, Saint Amand-Longpré, Présidente de l’Advule  (Association des Descendants des Volontaires Ukrainiens de la Légion Étrangère)
  5. Iryna Bourdelles, Nice, Présidente AFUCA (Association Franco-Ukrainienne Côte d’Azur)
  6. Yulia Chambaudie, Santec, Présidente de l’Alliance Ukraine Bretagne
  7. Lesya Darricau-Dmytrenko, Montigny-le-Bretonneux, Présidente de l’association Perspectives Ukrainiennes
  8. Henri Dudzinski, Angres, Journaliste, Ex-consul de Pologne,  Chevalier dans l’Ordre national du Mérite de Pologne, Président de PolKabaret (Théâtre, cinéma, reportage, conférence, littérature).
  9. Victoria Egorov, Nantes, Vice-présidente association Franco-ukrainienne Tryzub.
  10. Reginald Gaillard, Bruxelles, Romancier, poète, éditeur – Grand Prix catholique de littérature , Prix Max Jacob , Prix Paul Verlaine de l’Académie française Co-auteur et éditeur de « Ukraine pivot de l’Europe« 
  11. Yana Ganuchaud, Lorient, Secrétaire Générale de l’association Unis pour l’Ukraine 56
  12. Bernard Grua, Nantes, Ancien porte-parole de No Mistrals for Putin, contributeur de l’ouvrage de Laurent Chamontin « Ukraine et Russie pour comprendre » (Diploweb)
  13. Zoriana Haniak, Paris, Présidente de l’association des Étudiants Ukrainiens en France
  14. Nathalie Hersent, Carentan, Présidente de l’association du navire viking « Dreknor » et tous les membres de l’équipage.
  15. Tarass Horiszny, Paris, Président du CRCUF (Comité Représentatif de la Communauté Ukrainienne en France)
  16. Natalia Kochubey, Paris, Ancienne diplomate, directrice du Centre culturel d’Ukraine à Paris
  17. Christine Kohut, Roubaix, Fondatrice du projet Ukraine Mémoire – Histoire de l’immigration ukrainienne en France
  18. Mariya Kutchirka, Cannes & Paris,Présidente de l’association Franco-Ukrainienne Idées sans frontieres
  19. Iryna Lampeka, Lille, Présidente du Portail de l’Ukraine, association des amis de l’Ukraine dans la région Hauts-de-France
  20. Iryna Laskava, Rennes, Présidente de l’association Union des Ukrainiens en Bretagne
  21. Jean-Marie Leroy, Paris, Organiste titulaire de la paroisse Notre-Dame de Nazareth, Paris 15e, Médaille d’or (2015) de la Dragomanova université de Kyiv, a donné plus 60 concerts en Ukraine
  22. Laurent Lesiourd, Pont-Aven, Président de l’association française Presvyata Pokrova
  23. Jacky Loiseau, Chemillé en Anjou, Président de l’association UKR’NGO
  24. Oksana Lychkovska-Nebot, Paris, Présidente de l’association Les espaces culturels des Europes occidentales et orientales, professeure associée à l’Université d’Odessa.
  25. Asia Millet-Kovalenko, Saintes, Responsable du collectif Ukraine de Saintonge
  26. Florent Murer, Champigny Sur Marne, Président de l’association Kalyna
  27. Boris Najman, Paris, Maître de conférences en sciences économiques à l’Université Paris-Créteil
  28. Natalia Ostach, Bruxelles, Présidente de l’Union des Femmes Ukrainiennes en Belgique asbl
  29. Jean-Pierre Pasternak, Paris, Président de l’Union des Ukrainiens de France
  30. Nicolas Régnier, Audierne, Président de l’association Cap Ukraine
  31. Oleksandra Sergeiva, Bordeaux, Présidente de l’association Ukraine amitié Bordeaux
  32. Dmytro Tsapenko, Fresnes, Président de l’association Aide et Support
  33. Iryna Tuz, Toulouse, Présidente d’Ukraine Libre-Toulouse

Autres articles en français sur l’affaire du Shtandart en France

Publicité

Publié par Bernard Grua

Graduated from Paris "Institut d'Etudes Politiques", financial auditor, photographer, founder and spokesperson of the worldwide movement which opposed to the delivery of Mitral invasion vessels to Putin's Russia, contributor to French and foreign media for culture, heritage and geopolitics.

6 commentaires sur « Navire russe Shtandart – Lettre à Madame Elisabeth Borne, Première ministre – Demande d’annulation de la dérogation aux sanctions. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :