Lettre du député Oleksiy Goncharenko au Maire de La Rochelle concernant le navire russe Shtandart

Frégate Shtandart, lettre du député Oleksiy Goncharenko au Maire de La Rochelle
Lettre d’Oleksiy Goncharenko député à la Verkhovna Rada et membre de la délégation parlementaire Ukrainienne permanente au Conseil de l’Europe. Il écrit au maire de la Rochelle pour demander que le navire russe Shtandart ne puisse plus entrer dans ce port, en application du 5e volet des sanctions européennes. Il tient à signaler son inquiétude quant aux fait que l’aide humanitaire aux Ukrainiens déplacés soit sous contrôle d’une faction russe et pro-russe exerçant pressions, chantage et menaces.

Lettre en texte

Monsieur Jean-François Fountaine,
Maire de La Rochelle
3 Place de l’Hôtel-de-Ville
17086 La Rochelle Cedex 2.
+33 546 515 151
mairie@ville-larochelle.fr.

Odessa, le 16 juin 2022

Monsieur le Maire,

Je suis Oleksiy Goncharenko natif de la cité maritime d’Odessa fondée par un Français, le Duc de Richelieu. Je vous écris en tant que député de l’Oblast (région) d’Odessa à la Verkhovna Rada, le Parlement ukrainien. Ma ville a bien des choses en commun avec La Rochelle dont vous êtes le maire. Cela ne se limite pas au seul nom de Richelieu. Nous partageons un splendide patrimoine historique, une intense vie culturelle et un profond enracinement maritime. Nous vivons par et pour la mer, que cela soit à travers le commerce, la pêche ou la navigation à la voile, domaine où nous connaissons bien votre excellence de niveau mondial.

Mais aujourd’hui, une différence fondamentale nous sépare. La Rochelle est en paix. Odessa est un des objectifs majeurs d’une armée qui, sous le drapeau russe, commet les crimes les plus abominables et les plus massifs perpétrés sur le continent européen depuis la Seconde Guerre mondiale. La mer est pour vous symbole d’ouverture et de liberté. Pour nous, elle est fermée par un blocus impitoyable, d’où partent les missiles des envahisseurs qui, joints à ceux de l’aviation et de l’artillerie, visent délibérément les civils. Nul doute que si les hordes ruscistes s’approchent d’Odessa, elles nous réserveront le même sort qu’à ceux de Kharkiv, Boutcha, Irpin, Severodonetsk, Marioupol etc.

Membre de la délégation permanente de la Verkhovna Rada à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, j’ai particulièrement salué la 5e série de sanctions qui interdit aux navires russes d’entrer et de décharger dans les ports de l’Union européenne. Comme mes compatriotes élus, j’avais confiance en cette parole. Pourtant, j’ai été particulièrement bouleversé et meurtri par une nouvelle qui se répand en ce moment dans notre pays ravagé par la guerre. Les femmes et les enfants d’Ukraine, qui ont trouvé asile chez vous, nous font savoir que le pavillon et la flamme de guerre russes claquent au mat du Shtandart et flottent sur La Rochelle. Pouvez-vous imaginer les sentiments d’insécurité et de méfiance que peut occasionner cette vision ? Pouvez-vous concevoir les traumatismes que cela peut réveiller dans des âmes ravagées par le deuil, horrifées par les abominations vécues et hantées par la crainte pour la vie des proches restés défendre leur patrie ? Quelles ententes, quels liens occultes, quels réseaux existeraient donc à la Rochelle pour que les sanctions européennes soient moquées de la sorte ? Jusqu’où l’influence des agents russes s’étend-elle en Charente-Maritime?

Et ce n’est pas tout. J’apprends que l’association « Aidons l’Ukraine 17 », théoriquement destinée à aider nos ressortissants, a été purgées de la plupart de ses Ukrainiens, si ce n’est de tous. Ne restent plus aux commandes que des Russes ou des pro-Russes. J’ai eu l’écho de menaces exercées vis à vis de ceux qui ont été expulsés de cet organisme. J’ai appris hier qu’un individu étrange se revendiquant des renseignements généraux a terrorisé un couple de restaurateurs en les questionnant sur un citoyen français dont ils ignoraient l’existence. Ce citoyen français, un Breton, est pourtant bien connu. Il a épargné à la France la honte de voir les deux navires d’invasion Mistral de Saint-Nazaire ravager le sud de l’Ukraine. Le but est clair : intimider les lanceurs d’alerte pour que l’association « Aidons l’Ukraine 17 », derrière un masque humanitaire, ne soit qu’un lobby en faveur de la frégate Shtandart au service du « softpower » russe. La paix des cimetières, les invitations à trinquer à bord et le faux glammour russe ont pour mission de faire diversion aux horreurs commises sur notre sol. Elles arriveront chez vous, si nous cédons. Nous sommes l’ultime rempart de l’Europe contre la sauvagerie absolue.

Au nom de nos 100 000 compatriotes tués par les barbares, au nom de nos villes martyres, au nom de nos Oradours sur Glane, au nom des plus d’un million deux cent milles compatriotes déportés en Russie contre leur gré dont 330 000 enfants, certains adoptés illégalement dans ce pays, au nom des 20% de notre territoire occupés et soumis à une russification forcenée, au nom des plus de 400 sites de notre patrimoine historique gravement endommagés ou détruits, débarrassez vous de cette mafia rouge-brun, bannissez les couleurs russes et son porte enseigne, le Shtandart! Protégez-nous, protégez-vous !

Monsieur Jean-François Fountaine, maire d’une historique cité maritime de rêve, marin multi-titré et constructeur naval de renommée internationale, écoutez un élu du peuple ukrainien en très grande souffrance. Écoutez-nous ! N’écoutez pas ceux qui parlent à notre place. Puis, acceptez notre invitation à Kyiv. Nous vous accueillerons à une séance de la Verkhona Rada avant de vous conduire à Odessa pour vous montrer comment nous faisons face aux orcs.

Je vous prie de croire, Monsieur le Maire, à mes salutations respectueuses.

Vive la France ! Slava Ukraini !

Oleksiy Goncharenko,
Député à la Verkhovna Rada, membre de la délégation permanente ukrainienne à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe.
Au 114e jour de l’invasion russe

Capture écran

Autres articles sur le scandale du Shtandart à La Rochelle

Publié par Bernard Grua

Graduated from Paris "Institut d'Etudes Politiques", financial auditor, photographer, founder and spokesperson of the worldwide movement which opposed to the delivery of Mitral invasion vessels to Putin's Russia, contributor to French and foreign media for culture, heritage and geopolitics.

7 commentaires sur « Lettre du député Oleksiy Goncharenko au Maire de La Rochelle concernant le navire russe Shtandart »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :