Sanctionner les diffamateurs: l’exemple de Laurent Courtois, « troll-auteur » d’Agoravox

Dans cet article nous examinerons une des contre-offensives possibles contre les trolls diffamateurs et les conséquences qui en découlent pour leur e-reputation. Nous retiendrons l’exemple du troll d’extrême droite, Laurent Courtois, contributeur sur Agoravox.

Publicités
Laurent Courtois contributeur Agoravox, troll diffamateur, fascisme et perversions
Laurent Courtois, contributeur Agoravox et troll diffamateur, le retour de bâton

Les hasards de la vie ou une exposition publique peuvent conduire toute personne à un envahissement de son espace numérique si ce dernier n’est pas correctement défendu ou simplement maîtrisé. Un candidat aux dernières présidentielles a montré ce qu’il en coûtait. Il se croyait encore en compétition alors que son sort était déjà scellé: « Comment Fillon nous montre, paradoxalement, que nous devons occuper notre champ numérique ».
Si vous avez négligé votre espace numérique, un jour ou l’autre vous serez en danger. Dans le cas d’une attaque publique de trolls, une contre-offensive reste possible. Même si elle ne parvient pas à éliminer la nuisance, elle montre aux trolls que leur diffamation ne reste pas impunie et que leurs actions mortifères peuvent avoir un prix excessivement élevé et représenter un fardeau insurmontable pour leur avenir.

Plan de l’article

1.Contexte des agissements diffamatoires du troll poutiniste, Laurent Courtois

2. Permanence, deux ans et demi après les faits, des diffamations émises par le troll Laurent Courtois

2.1. Impact sur le recherche texte Google
2.2. Impact sur la recherche image Google

3. Phase publique de la contre-offensive contre les agissements du troll Laurent Courtois

3.1. Méthode retenue: déterminer et utiliser les « mots clefs » du troll, contributeur et modérateur chez Agoravox
3.2. Le troll laurent Courtois, contributeur et modérateur chez Agoravox, est en difficulté sur la recherche Google texte
3.3. Le troll Laurent Courtois, contributeur et modérateur chez Agoravox, est en déroute sur la recherche Google image

4. Détail des résultats de la recherche texte sur le troll Laurent Courtois

4.1. Recherche texte: Laurent Courtois, Agoravox, Donbass et Donetsk
4.2. Recherche texte: Laurent Courtois, fasciste, Mistral, nazi
4.3. Recherche texte: Laurent Courtois, néonazi, Novorossia, Ukraine

5. Détail des résultats de la recherche image sur le troll Laurent Courtois

5.1. Recherche image: Laurent Courtois, Agoravox: à améliorer
5.2. Recherche image: Laurent Courtois, Donbass: OK
5.3. Recherche image: Laurent Courtois, Donetsk: OK
5.4. Recherche image: Laurent Courtois, fasciste: à améliorer
5.5. Recherche image: Laurent Courtois, Mistral: OK
5.6. Recherche image: Laurent Courtois, nazi: parfait
5.7. Recherche image: Laurent Courtois, néonazi: parfait
5.8. Recherche image: Laurent Courtois, Novorossia: parfait
5.9. Recherche image: Laurent Courtois, Ukraine: OK

6. Perspectives

~~~~~~~~~~~~~~~~~

1.Contexte des agissements diffamatoires du troll poutiniste, Laurent Courtois

La campagne contre la livraison des navires Mistral s’est construite en s’appuyant sur une mobilisation internationale, qu’elle a contribué à créer, et en développant des arguments techniques rationnels. Les quelques attaques personnelles du Front national, principalement de St Nazaire, ont été rapidement recadrées. Il en a été ainsi jusqu’à la rupture du contrat en août 2015. Etonnamment, une fois que tout était joué la fachosphère s’est mobilisée, non pas en faveur de la livraison, c’était trop tard, mais dans une campagne de vengeance, dont le caractère sordide était inconnu jusqu’alors. Cette campagne de diffamation est sortie des réseaux sociaux pour envahir le web contre des cibles prises au dépourvu.
Depuis lors, l’espace numérique a été presqu’intégralement reconquis. A défaut de réussir à faire supprimer les « contributions » les plus diffamatoires, celles-ci ont été enfouies. Il reste, toutefois, deux poutinistes qui ont laissé des traces plus que durables. Le présent article a pour objet d’expliquer l’alternative à laquelle ces individus sont confrontés aujourd’hui: faire disparaître leurs calomnies ou devoir vivre avec une « E-reputation » pilotée par ceux qu’ils ont choisis comme victimes. A défaut de leur faire entendre raison, au moins comprendront-ils que l’on ne s’attaque pas, en toute impunité, à coup de fakes sordides, à la réputation de citoyens ordinaires.

Après consultation d’experts du web et de juristes, après une longue période de construction d’un « rempart numérique » ainsi que l’élaboration d’un maillage et de méthodes destinés à promouvoir les contre-publications, après l’obtention de renseignements permettant d’identifier avec certitude le troll, la partie visible de la contre-offensive a pu débuter publiquement.
En paralèlle, le recyclage de textes, écrit pour deux blogs personnels, à permis de devenir auteur et modérateur sur Agoravox afin d’exercer un contrôle sur la « production » du troll Laurent Courtois. Celui-ci ayant déjà été banni une fois de ce média, il y est contraint à la prudence et peut moins donner libre cours à ses différentes perversions.   Un mois après avoir démarrer la phase ouverte de cette campagne, et bien qu’il reste un volume de matière significatif à publier, il est temps d’en tirer les premières conclusions, une fois que l’on aura rappelé les nuisances que l’on veut éradiquer.

2. Permanence, deux ans et demi après les faits, des diffamations émises par le troll Laurent Courtois

2.1. Impact sur le recherche texte Google

Le troll Laurent Alexandre Robert COURTOIS est né le 10 janvier 1974 à Metz. Le 19 avril 2015, il écrivait ceci:   » https://www.facebook.com/bernard.grua Xénophobe, admirateur de l’extrême droit (sic) Ukrainienne, militant anti livraison des Mistrals.  » Le troll reprenait sans originalité les éléments de langage du Kremlin à l’égard des anti-poutine, voir à ce titre: « Donetsk, Novorossia: la liste de Brayard » § 5.2. 

Ce faisant, le troll Laurent Courtois montre qu’il n’est pas à une imposture près. Il est, pour le coup, un adepte de l’extrême droite française, un fan de l’idéologue rouge-brun Aleksander Douguine et un client d’une société spécialisée dans les reliques nazies. Voir: « Comment un modérateur d’Agoravox peut-il être client d’Espenlaub, dont le coeur de métier est la vente d’authentiques articles nazis? »
Par la suite on pourra observer qu’il ajoute à la doxa poutinienne ses propres perversions sexuelles les attribuant, telle Myriam Badaoui, à ses victimes.  

Les diffamations du troll Laurent Courtois se trouvent principalement sur son blog personnel ou sur Agoravox.
19/04/2015 – Blog du troll – « Réaction à la liste de « délation » d’Agnès Lecomte »
23/08/2015 – Blog du troll – « Comment Bernard Grua, pris fait et cause pour l’Ukraine? »
27/08/2015 – Blog du troll – « Réponse commentée de Bernard Grua »
23/09/2015 – Blog du troll – « Bernard Grua et ses amis découvrirent qu’ils étaient amis avec des fascistes! »
27/11/2015 – Blog du troll – « France Inter toujours à la pointe du soutien aux fascistes ukrainiens »
14/03/2018 – Agoravox – « La France a fait en vain le trottoir à Varsovie, retour sur l’affaire des Mistrals »

Résultat recherche "bernard grua" sur Google texte
Résultat recherche « bernard grua » sur Google texte

Cette capture écran sous les termes « Bernard Grua » montre que, depuis deux ans, le haut de la recherche, est occupée par un texte scandaleux « rédigé » par le troll Laurent Courtois. Ce texte est présenté ici:  « Comment Bernard Grua, pris fait et cause pour l’Ukraine ? » On y lit insultes et calomnies diffamatoires dont:
« … Je ne vous cache pas que j’avais vu dans sa bouche légèrement pincée et sont regard concupiscent, un fond de perversité sexuelle….
… Pas besoin d’avoir fait un master de psychologie pour interpréter le rôle de la Tour Eiffel sur ce cliché du porte parole de « no mistrals for Putin » France. On peut même sans trop s’aventurer dire que la fonction de substitut phallique dénote une frustration sexuelle. soit de ne pas pouvoir posséder le modèle ou de ne pas pouvoir dresser sa propre Tour Eiffel. 
… »vieux grivois breton, photographiant des nymphettes dans un hôtel de la place Maïdan« … 

Les toutes premières lignes sous Google sont généralement les seules à être cliquées. Il s’agit d’une nuisance professionnelle et personnelle inacceptable.

2.2. Impact sur la recherche image Google

La recherche image est relativement maîtrisée. Il ne reste en tête de liste que quatre contributions de trolls mais elles n’en sont pas moins dérangeantes. On y trouve,  en premier, « l’apport » du binôme Laurent Brayard / Erwan Castel, supplétifs français de l’agression russe dans l’Est de l’Ukraine et, en trois occasion, les calomnies du troll Laurent Courtois. Toutefois, cette maîtrise relative est à nuancer. Dans cette recherche, toutes les images sont importantes. Le lecteur ouvrira spontanément l’image la plus attractive. Ici, il s’agira, bien évidemment, de la photo N°2 conduisant à un article particulièrement diffamatoire.

Laurent Courtois, Agoravox, liens diffamatoires
Première page de la recherche Google image sous « Bernard Grua »

2.2.1. La première photo montrant un drapeau ukrainien et un voilier conduit à une image pinterest dont la description est: « le russophobe et néonazi Bernard #Grua à #Nantes avec le drapeau #PravySektor #UPA #Bandera ». Il s’agit d’un « ré-épinglage » d’un poste du binôme Brayard/Castel:   « Bernard Grua célèbre néonazi français se pavanant». Cette infamie est plus largement détaillée ici:  « Donetsk, Novorossia: la liste de Brayard ».

2.2.2. la deuxième photo, cliquée régulièrement, comme toutes les photos présentant des modèles féminin, mène à l’article du troll Laurent Courtois:  « Comment Bernard Grua, pris fait et cause pour l’Ukraine ? ».

2.2.3. La troisième photo ouvre, encore une fois, l’article de Courtois laurent: « Comment Bernard Grua, pris fait et cause pour l’Ukraine ? »

2.2.4. La quatrième photo, avec le président Poroshenko, indique le chemin vers un autre article diffamatoire du troll Laurent Courtois: « Bernard Grua et ses amis découvrirent qu’ils étaient amis avec des fascistes ! »

La quatre photos susmentionnées sont acceptables en terme de recherche sous « Bernard Grua ». En revanche les articles ou propos auxquelles elles conduisent sont intolérables. Dans chacun de ces cas, ces photos correspondent à de la diffamation avec volonté de nuire, sans même parler de l’encouragement ainsi prodigué aux franges les plus violentes de la fachosphère pro-Poutine.

3. Phase publique de la contre-offensive contre les agissements du troll Laurent Courtois

L’objectif est de faire en sorte qu’une recherche Google concernant le troll Laurent Courtois emmène le lecteur vers des documents à charge révélant la vraie nature du personnage. En clair, il s’agit de prendre le contrôle de l’image et de la communication du troll, tout en profitant de l’occasion pour faire connaitre ses méthodes et ses agissements. Il est bien évident que cet exercice n’est possible que si l’on a de la matière.
A la différence du troll Laurent Courtois, il faut se garder de sombrer dans l’imposture et se limiter à des éléments justifiés par des pièces tangibles. En pratique, cela nécessite des recherches et une certaine endurance. Les trolls, sûrs de leur impunité, n’hésitent pas à recourir à des menaces, à des injures voire à des insultes pornographiques dans le cas de Laurent Courtois. Il n’y a plus qu’à collecter ces ignominies en les organisant de façon à ce qu’elles deviennent pérennes, et qu’elles restent durablement collées à leur émetteur tout en étant rapidement accessibles dans la sphère numérique.

3.1. Méthode retenue: déterminer et utiliser les « mots clefs » du troll, contributeur et modérateur chez Agoravox

Le troll Laurent Courtois dispose d’un « binôme », prénom/nom, très répandu en France, ce qui lui confère, normalement, anonymat et impunité. Il bénéficie, de plus, de l’écran offert par le footballeur « Laurent Courtois » et d’autres personnages publics (homme politique, musicien etc…) du même nom. Le footballeur sort en premier, et massivement, dans toute recherche internet. Il faudra donc qualifier la recherche avec un mot clé afin d’atteindre le troll. On visera en priorité ce qui constitue « l’image de marque » et le « fonds de commerce » de ce troll.

Le troll fait grand cas de son statut de contributeur chez « Agoravox ». Sur son profil, il revendique avoir été collaborateur (en réalité contributeur seulement comme il sera révélé dans un prochain article) pour « Novorossia Today » à « Donetsk ». Agoravox, Novorossia et Donetsk seront donc les premiers termes ciblés.

On observe que le troll construit son « image » et la reconnaissance à laquelle il aspire sur l’action de la Russie en Ukraine ainsi que sur les éléments de langage du Kremlin appuyant cette intervention. On s’attachera à capturer les termes qui font partie de son coeur de cible et non mentionnés précédemment: « Donbass« , « fasciste« , « nazi« , « néonazi« , « Ukraine« .

Enfin puisque la dernière publication du troll Laurent Courtois est un fake sur les Mistral, on tentera de voir s’il a réussi à occuper ce terrain.

3.2. Le troll laurent Courtois, contributeur et modérateur chez Agoravox, est en difficulté sur la recherche texte Google

Dans une recherche texte sur Google la première page est celle qui compte vraiment. Dans cette première page, les 5 premières lignes, et particulièrement celles de tête sont, sont les plus importantes.

Sur les neufs requêtes Google texte:
– Pourcentage de perte de contrôle de la première réponse: 56% (hors Agoravox, 63%)
– Pourcentage de perte de contrôle des cinq premières réponses: 67% (hors Agoravox, 75%)
– Pourcentage de perte de contrôle sur la première page: 53% (hors Agoravox, 59%)

Sur cinq des neufs requêtes, chaque première ligne est hors de contrôle du troll.

Sur neufs requêtes, à l’exception d’Agoravox, le troll est en grande faiblesse en ce qui  concerne les cinq premières réponses de chacune de ces requêtes. Pour les Mistral, le troll n’a pas réussi à s’imposer. Les premières réponses lui échappent. En ce qui concerne « Novorossia » composante essentielle de l’identité du troll sur Agoravox, la défaite est cinglante.

Sur l’ensemble des requêtes texte, le troll contrôle aujourd’hui, en moyenne, moins de 50% des informations sur les premières pages Google le concernant. Et encore, cette situation très dégradée est masquée par le « boni » apporté par AgoravoxAgoravox est donc bien le thème qui devra être ciblé pour les prochaines action concernant le troll Laurent Courtois.

Courtois Laurent, trool-auteur chez Agoravox - e.reputation texte
Tableau de synthèse de la perte de contrôle du troll Laurent Courtois concernant une recherche Google texte

Détail recherche texte: Laurent Courtois, Agoravox, Donbass et Donetsk – § 4.1.
Détail recherche texte: Laurent Courtois, fasciste, Mistral, nazi – § 4.2.
Détail recherche texte: Laurent Courtois, néonazi, Novorossia, Ukraine – § 4.3.

3.3. Le troll Laurent Courtois, contributeur et modérateur chez Agoravox, est en déroute sur la recherche Google image

La recherche image est fatale au troll. Sa photo de profil Agoravox n’apparaît en première position que sur la recherche Donbass. Ailleurs, elle est mal classée, voire a disparu. Le troll résiste mieux qu’ailleurs sur le terme « fasciste« . Il est vrai que ce mot a valeur de ponctuation dans ses écrits. Sur Novorossia, malgré le caractère très attractif, pour la fachosphère, de ses textes, le troll ne contrôle plus rien.
Une recherche image sous Agoravox est, elle aussi, très pénalisante pour le troll.

Sur les neufs requêtes Google images:
– Pourcentage de perte de contrôle de la première réponse: 67% (hors Agoravox, 63%)
– Pourcentage de perte de contrôle des cinq premières réponses: 89% (hors Agoravox, 90%)
– Pourcentage de perte de contrôle sur la première page: 84% (hors Agoravox, 86%)

En conclusion: les prochaines actions devront avoir pour objectif d’occuper la première place de la recherche image pour: Donbass, Donetsk et Ukraine. La performance devra, de même, être améliorée pour le mot clef « fasciste ».

Courtois Laurent, troll-auteur chez Agoravox, e reputation image
Tableau de synthèse de la perte de contrôle du troll Laurent Courtois concernant une recherche Google image

Détail recherche image: Laurent Courtois, Agoravox – § 5.1.
Détail recherche image: Laurent Courtois, Donbass – § 5.2.
Détail recherche image: Laurent Courtois, Donetsk – § 5.3.
Détail recherche image: Laurent Courtois, Fasciste – § 5.4.
Détail recherche image: Laurent Courtois, Mistral – § 5.5.
Détail recherche image: Laurent Courtois, Nazi – § 5.6.
Détail recherche image: Laurent Courtois, Néonazi – § 5.7.
Détail recherche image: Laurent Courtois, Novorossia – § 5.8.
Détail recherche image: Laurent Courtois, Ukraine – § 5.9.

4.  Détail des résultats de la recherche texte sur le troll Laurent Courtois

Les flèches rouges sont des publications de Bernard Grua. Les flèches bleues sont aussi des publications non contrôlée par le troll. Soit qu’il s’agisse du footballeur et non pas du troll, soit qu’il s’agisse des publications du journalistes Paul Gogo, soit qu’il s’agisse de publications « Stop-fake ».
On notera que les comptes Google+ et Twitter ne sont pas représentés. Ils ne sont donc d’aucune utilité pour le troll

4.1. Recherche texte: Laurent Courtois, Agoravox, Donbass et Donetsk

Ces trois requêtes sont riches d’enseignements. Elles montrent la force et, en même temps, l’extrème faiblesse de la carte Agoravox. Certes, chacune des premières lignes de ces trois requêtes est occupée par le profil Agoravox du troll. En revanche, aucun « article » publié par le troll sur Agoravox ne ressort, même ceux ayant plus de cinq milles lecteurs et plus de dizaines de commentaires reçus. On voit donc, que l’on peut sans grand péril commenter les articles Agoravox du troll Laurent Courtois. Ce faisant, on ne participe pas à la promotion des textes Agoravox du troll.
On observe, par contre, comment le simple blog « Regards sur le monde », vecteur de cette contre-offensive, occupe le terrain.
Pour ce qui est des commentaires émis par le troll sur Agoravox, ils ne sont utiles que dans la requête Agoravox. Et encore, il s’agit d’une maigre ligne de défense. En effet, les dits commentaires sont généralement impolis, prétentieux et fort mal écrits. En clair, ils sont odieux pour tout lecteur normal et desservent plutôt leur « auteur ». Enfin, pour les avoir testés, ces commentaires ne sont pas classé en tête des recherches de façon prérenne. Au bout de trois semaines, ils disparaissent.
On notera que le bandeau image sur AUCUNE  des recherches textes ne conduit vers un texte émis par le troll. Au contraire, les images présentées conduisent TOUTES vers des écrits à charge, contre le troll.
Retour vers tableau de synthèse recherche texte

Laurent Courtois, troll-auteur d'Agoravox, résultat Google: Agoravox, Donbass et Donetsk
Résultat de la recherche Google texte pour le troll Laurent Courtois concernant les mots clefs: Agoravox, Donbass et Donetsk

4.2. Recherche texte: Laurent Courtois, fasciste, Mistral, nazi

Là aussi, seuls les commentaires Agoravox occupent un peu le terrain. Les lignes relatives au compte Facebook du troll, présentes à de nombreuses reprises, ne servent à rien. Le troll publie, quasi exclusivement, pour « amis seulement ». Le peu qui en soit visible n’est guère à l’avantage du troll.
Ici, on remarque l’échec complet du troll sur les premières lignes, stratégiques, de recherche Google.
Retour vers tableau de synthèse recherche texte

laurent Courtois, troll-auteur d'Agoravox recherche: fasciste, Mistral et Nazi
Résultat de la recherche Google texte pour le troll Laurent Courtois concernant les mots clefs: Fasciste, Mistral et Nazi

4.3. Recherche texte: Laurent Courtois, néonazi, Novorossia, Ukraine

Il doit être relativement facile de dégrader le résultat du troll en ce qui concerne l’Ukraine en exploitant les textes déjà écrit. Il s’agit du principal enseignement de ces trois requêtes. On observe, néanmoins, que trois « articles » publiés sur Agoravox surnagent dans ces requêtes. C’est le seul point notable.
Retour vers tableau de synthèse recherche texte

Laurent Courtois, troll-auteur Agoravox, résultat recherches Google: néonazi, novorossia, Ukraine
Résultat de la recherche Google texte pour le troll Laurent Courtois concernant les mots clefs: néonazi, Novorossia et Ukraine

5. Détail des résultats de la recherche image sur le troll Laurent Courtois

Les numéros inscrits en vert montrent les quelques photos encore pilotées par le troll.
Retour vers tableau de synthèse recherche image

5.1. Recherche image: Laurent Courtois, Agoravox: à améliorer

Le troll réalise un mauvais score en ce qui concerne la recherche Agoravox, qui devrait pourtant être son point fort. Toutefois, les images qu’il contrôle sont plus percutantes et attractives que les images à charge. Il conviendra donc, dans la poursuite de la contre-offensive, d’y faire figurer des images plein format.

Laurent Courtois, troll-auteur d’Agoravox, résultats de la recherche google image « Agoravox« 

Retour vers tableau de synthèse recherche image

5.2. Recherche image: Laurent Courtois, Donbass: OK

Pour la recherche image Donbass, l’objectif devra de réussir à faire en sorte que le troll perde le contrôle des deux premières images, bien que cela ne soit guère important. Il existe, en effet, des visuels attractifs conduisant à des textes à charge contre le troll.

Laurent Courtois, troll-auteur d’Agoravox, résultats de la recherche google image « Donbass« 

Retour vers tableau de synthèse recherche image

5.3. Recherche image: Laurent Courtois, Donetsk: OK

Même remarque que pour la recherche image Donbass, ci-dessus.

Laurent Courtois, troll-auteur d’Agoravox, résultats de la recherche google image « Donetsk« 

Retour vers tableau de synthèse recherche image

5.4. Recherche image: Laurent Courtois, fasciste: à améliorer

On l’a vu, « fasciste » est un terme équivalent au point de fin de phrase pour le troll Laurent Courtois. C’est donc ici qu’il se « défend » le mieux. Il conviendra d’y mettre fin en rappelant son appartenance à l’extrême droite et en insistant sur son addiction à « Espenlaub militaria » qui vit du commerce d’emblèmes nazis.

Laurent Courtois, troll-auteur d’Agoravox, résultats de la recherche google image « fasciste« 

Retour vers tableau de synthèse recherche image

5.5. Recherche image: Laurent Courtois, Mistral: OK

Un prochain article se concentrant sur les inepties du dernier article du troll publié sur le sujet devrait permettre de le sortir définitivement  de ce champ de recherche.

Laurent Courtois, troll-auteur d'Agoravox, résultats de la recherche google image Mistral - Donetsk, Donbass
Laurent Courtois, troll-auteur d’Agoravox, résultats de la recherche google image « Mistral« 

Retour vers tableau de synthèse recherche image

5.6. Recherche image: Laurent Courtois, nazi: parfait

L’addiction à Espenlaub militaria est, ici, fatale au troll.

Laurent Courtois, troll-auteur d'Agoravox, résultats de la recherche google image nazi, fasciste
Laurent Courtois, troll-auteur d’Agoravox, résultats de la recherche google image « nazi« 

Retour vers tableau de synthèse recherche image

5.7. Recherche image: Laurent Courtois, néonazi: parfait

Laurent Courtois, troll-auteur d'Agoravox, résultats de la recherche google image néonazi, fasciste
Laurent Courtois, troll-auteur d’Agoravox, résultats de la recherche google image « néonazi« 

Retour vers tableau de synthèse recherche image

5.8. Recherche image: Laurent Courtois, Novorossia: parfait

Ici, le troll est totalement sorti de la recherche en y maîtrisant plus rien. Ce qui est un combla quand on sait que sa prétendue « collaboration » avec Novorossia Today est sa carte de visite sur Agoravox.

Laurent Courtois, troll-auteur d'Agoravox, résultats de la recherche google image Novorossia, fasciste
Laurent Courtois, troll-auteur d’Agoravox, résultats de la recherche google image « Novorossia« 

Retour vers tableau de synthèse recherche image

5.9. Recherche image: Laurent Courtois, Ukraine: OK

Laurent Courtois, troll-auteur d'Agoravox, résultats de la recherche google image Ukraine, fasciste
Laurent Courtois, troll-auteur d’Agoravox, résultats de la recherche google image « Ukraine« 

Retour vers tableau de synthèse recherche image

6. Perspectives

Aujourd’hui le troll Laurent Courtois n’est plus capable de propulser, en tête de Google, ses nouveaux écrits diffamatoires car il est seul, s’étant aliéné son audience de la fachosphère. De plus, s’il tentait de réagir, il devrait affronter un espace numérique verrouillé, tout en ne jouissant plus des erreurs, maintenant identifiées, qui ont assuré sa promotion. Le flop retentissant de son « article » Mistral du 14 mars 2018, malgré ses 2 926 visites et ses 72 commentaires est là pour en témoigner. Il a été débouté par une « fin de non recevoir » ayant obtenu seulement 15 lecteurs (!): « Réponse au pot-pourri Mistral publié par Laurent Courtois sur Agoravox ».

Le troll Laurent Alexandre Roger Courtois, âgé de 44 ans, doit maintenant décider s’il est prêt à vivre encore plusieurs décennies avec une image numérique dont il a perdu le contrôle et où sont révélées ses turpides. Il pourra en mesurer l’impact sur sa vie professionnelle et personnelle, surtout s’il aspire à plus d’honorabilité comme le montre son empressement à se défaire de l’étiquette de troll, qu’il a longtemps revendiquée. Dans l’hypothèse où la raison l’emporterait, il conviendrait qu’il agisse sans trop tarder. Il reste, au minimum, trois articles à publier le concernant:
– un article dévoilant ses fausses identités et ses fausses localisations,
– un article détaillant des commentaires qu’il a fait effacer sur Agoravox afin que certaines révélation ne tombent pas dans les mains des supplétifs français de Donetsk,
– un article ridiculisant les affirmations pompeuses et dilettantes de son dernier papier sur les Mistral.

Il a été déjà proposé, à de nombreuses reprises, un règlement amiable de ce litige résultant de la permanence de diffamations émises il y a plus de deux ans et demi par le troll Laurent Courtois. Pour chaque article diffamatoire du troll, et effacé par lui, un article à charge contre lui serait supprimé. Pour l’instant, le troll a écarté grossièrement toute proposition allant dans ce sens.

Vous estimez, vous aussi, que les trolls sont un danger pour notre société en raison de leur malveillance et leur nuisance sociale? Merci de contribuer à la connaissance de cet article en le commentant, ci-dessous, et en le partageant.

Autres articles relatifs au sujet des trolls ou de la fachosphère pro-Poutine:

Rejoignez nous sur Facebook: Voyage au pays des trolls

Réponse au pot-pourri Mistral publié par Laurent Courtois sur Agoravox

Comme cela est maintenant devenu rituel, à chaque mise en cause personnelle, voici un nouvel article concernant des écrits du troll Laurent Alexandre Roger Courtois. Après avoir déversé des commentaires déplacés sur ce blog, le troll instrumentalise maintenant, à des fins de litige privé, le média public Agoravox pour monter d’un niveau dans le harcèlement. Nouveauté, le troll est allé jusqu’à écrire un fake sur une affaire close depuis deux ans et demi. Il s’agit de l’affaire Mistral. Voici l’exposé de cette nouvelle turpide.
Pour mémoire, Courtois Laurent diffamait, précédemment, sur son blog, « Chronique de la (Ukr)haine ordinaire » centré principalement sur le Donbass occupé et l’Ukraine. Il a eu l’occasion d’adresser quelques papiers à « Novorossia Today », de Donetsk. Il a recyclé ses papiers de « Novorosia Today » sur Agoravox pour en devenir auteur et modérateur. Il s’y répand depuis lors.

Courtois-Laurent-Mistral-Fake-Agoravox
Je ne répondrai pas en commentaire Agoravox sur cette très sérieuse affaire Mistral, traitée par un polémiste amateur, dont on trouvera le texte en annexe. En voici les raisons:

1. Ce n’est pas un article, c’est un « fake »mal bricolé par un amateur

Laurent Courtois fake agoravox sur les mistral
En tête de « l’article » de Laurent Courtois sur Agoravox

1.1. Méconnaissance du sujet Mistral par le troll Laurent Courtois

Laurent-Courtois-Troll-Novorossia-pornohile-twitter-Agoravox- 010218Le titre se termine par « des MistralS ». Ce « s » est de trop car « Mistral » en français est traité comme un nom propre. Faisons une recherche sur Google. Tapons « Mistrals russes ». Nous ne trouverons que des réponses avec « Mistral » sans « s ». Ceci n’est pas une faute de frappe isolée de la part du « troll-auteur ». En effet,  « Mistrals » est repris au pluriel dans l’introduction. Enfin, il est repris 11 fois dans le corps du texte. Le document de la Cour (sans « s »…) des Comptes, qui est inclus dans ce patchwork, ne fait pas cette erreur grossière. Encore aurait-il fallu qu’il soit lu par « l’auteur ».

Ensuite, le troll Laurent Courtois cite un seul des arguments du collectif au sujet de la Pologne. Cet argument était pourtant bien loin d’être l’unique motif de rupture mis en avant par le collectif. Nous sommes bien dans un pamphlet polémique et non pas dans un article de fonds.

Troll Laurent Courtois Mistral Agoravox Donetsk Donbass ukraine
Extrait de « l’article ». | Objectif créer une polémique publique sur Agoravox

Toujours est-il, que le collectif international contre la livraison des Mistral est écrit «NoMistralforPutin», dans le pamphlet. Tout ceux qui s’intéressent au dossier savent qu’il s’écrit «No Mistrals for Putin». En anglais «Mistrals» prend bien un « s ».

Courtois-Laurent-Profils-Chef-Troll-a-troll-Russia-2015-AgoravoxOn pourrait dire que ceci est anecdotique. Non, cela montre tout simplement un papier d’amateur compilé par un dilettante, qui n’est pas au courant du dossier.

La 16 au matin, deux jours après la publication de son fake, le troll, déçu de l’ absence de résultat vient sur le blog de Bernard Grua, par commentaire, provoquer la polémique expliquant bien, ainsi, quel était le but de son document.

Désir de polémique du troll Laurent Courtois sur Agoravox
Commentaire du troll, sur le blog de Bernard Grua, pour créer la polémique

1.2. Manipulation des lecteurs

Laurent Courtois, commentaire troll déçu, Agoravox
Phase 1 écrire un article de mise en cause | Phase 2, deux jours après, venir provoquer sur le blog de Bernard Grua | Phase 3, deux heures après, lancer la polémique sur Agoravox

Dans un des commentaires du troll, sous son »article » Agoravox, il est indiqué que je serais « le président » de ce collectif. « Président »? Cela n’a jamais été écrit nulle part. Non, j’ai été le co-fondateur et le porte-parole de ce collectif. C’est tout.

On retrouve, là, l’habitude du troll de gonfler d’importance ses adversaires pour faire de son trollisme un acte de bravoure. Il en était de même quand le troll Laurent Courtois m’a décerné, à moi, le Breton, sans aucune origine ruthène, le titre de « leader » de la communauté ukrainienne en France. Dans le même temps, le troll ne cesse de dévaloriser ses adversaires, il suffit de lire ses commentaires, sur ce blog ou sur Agoravox, pour s’en assurer. Tout ceci n’a aucun sens.

Vasilli Gontcharov et Jean Duchemi faux comptes Facebook troll Laurent Courtois Laurent, Agoravox, Novorossia, Donetsk
« Vasilli Gontcharov » et « Jean Duchemin », deux des faux comptes Facebook du troll Laurent Courtois au 9 mars 2018 ayant remplacé les faux comptes « Paul Dujardin » et « Vladislav Gratchev ». « Paul Dujardin » a été utilisé pour troller sur ce blog, se faisant ,soit disant passer, pour un « compagnon de débauche » de l’auteur de ce blog.

On a donc, bien là, un document polémique qui n’a aucune valeur journalistique, ni aucune valeur d’information. Je ne m’étendrai pas, ici, mais pour ceux qui connaissent le troll Laurent Courtois, il n’est pas difficile de comprendre à quoi était censé servir ce texte montré de bric et de broc. Les gens sérieux répondent aux gens sérieux. Ils n’argumentent pas avec des trolls.

2. Je ne commente pas les textes polémiques sur Agoravox, sauf pour répondre à des diffamations

Photo profil Laurent Courtois Agoravox, Novorossia
(Vraie?) photo du profil de Laurent Courtois sur Agoravox

C’est d’ailleurs le sens de l’engagement que j’ai pris à l’égard de la modération d’Agoravox. J’échange avec des personnes de valeur sur Agoravox. Il y a des personnes remarquables. Mais, cela concerne d’autres sujets que ceux qui intéressent le troll Laurent Courtois. Exemple ici.

On pourra, de plus, examiner, ici, l’usage que fait le troll Laurent Courtois des commentaires sur Agoravox: « Lettre ouverte au troll Laurent Courtois »

3. Ce fake sur les Mistral ne présente, en lui même, aucune information intéressante

Il n’est pas possible de simplement commenter le papier du troll Laurent Courtois. Il ne suffit pas, quand on n’est pas un troll, de dire que quelque chose est nul et de poster un article ou une vidéo sur un autre sujet. Il ne suffit pas de s’en prendre à l’auteur en l’injuriant, comme le fait le troll Laurent Courtois. Non, cela ne marche pas comme ça. Il faut justifier tous les points de contradiction. Cela n’est pas possible dans un court commentaire, sous Agoravox, concernant une compilation Mistral. Il faudrait la ré-écrire entièrement. Il faut trouver quelqu’un d’autre. Pour ma part, je ne connais personne de responsable et d’informé qui aurait du temps à y perdre.

RFI/France 24 20/08/2014: Reportage video: « les Mistral de la discorde »

France Culture 03/10/2014 par Julie Gacon: « Sur la route… du Mistral à St Nazaire »

i-Télé 15/05/2015:Non-livraison des Mistrals : «La France va enfin pouvoir libérer sa parole »

4. Le public visé par le troll Laurent Courtois ne souhaite pas la contradiction

Mes lecteurs et commentateurs sur Agoravox sont des personnes de valeur qui partagent mes passions. Quant au « troll-auteur », il suffit de lire les commentaires sous ses «articles». La majorité, quasi absolue, de ses lecteurs, sur Agoravox, sont des poutinistes, complotistes convaincus. Ils voulaient un os à ronger. Le troll Laurent Courtois leur en a donné un. Ils sont contents. Tant mieux pour eux. Aucun de ces lecteurs ne changera d’avis même, avec les meilleurs arguments. Au contraire, contredire leur bonheur ne ferait que les irriter. Argumenter avec un troll ne présente aucun intérêt. Si, par une erreur incompréhensible, ce texte, dont aucun autre média ne voudrait, était arrivé dans le grand public, il aurait peut-être fallu faire quelque chose.  Ce que nous n’avons jamais hésité à faire. Exemples:

Video BFMTV, non professionnelle: Navires Mistral la France verserait plus d’un milliard d’euros de dédommagement à la Russie 

Bernard-Grua-BFMTV-Mistral
Debunkage BFMTVM: Quand BFMTV Déforme Les Propos De « No Mistrals For Putin » Et Appuie La Propagande Du Kremlin

Debunkage de la rumeur Sputnik sur le sabordage des Mistrals: Sabordage des Mistral: « Comment les médias français ont été manipulés »

Mise au point sur l’emballement inconsidéré des medias « mainstream » concernant un hoax de Rogozine paru dans Kommersant: Mistral, 15 Mai 2015: Les médias français à la remorque du kremlin

Dépêche Reuters entachée d’erreur: Sink or sell? Russia spat leaves France with warships to spare
Debunkage Reuters: Mistral: eemande de rectification d’une dépêche Reuters

Les mécomptes du Canard enchaîné: Selon « Le Canard enchaîné », la facture de la vente annulée devrait dépasser les deux milliards d’euros. En cause les frais directs… et indirects.
Debunkage du Canard Enchaîné: France / Russie : 2 milliards d’euros perdus à cause du Mistral ? Faux, pour 3 raisons

Autres exemples de debunkages des hoax de Sputnik/RT:

Laurent-Courtois-Fake-Mistral-Agoravox
Exemple d’une partie des nombreux articles que nous avons publiés pour démonter la propagande de Sputnik sur « No Mistrals for Putin« 

5. Le sujet Mistral est totalement obsolète

Le sujet de litige important entre la France et la Russie, aujourd’hui, c’est le maintien, voire l’approfondissement des sanctions contre les proches de Poutine. L’affaire Mistral est sortie de l’actualité depuis fort longtemps. Chacun a dit ce qu’il avait à dire, « No Mistrals for Putin » aussi. Pour tout le monde c’est une affaire réglée. De plus, cette affaire, concerne des hommes politiques, qui ne sont plus au pouvoir, qui sont même totalement hors jeux: Sakorzy/Fillon, pour la signature, et Hollande/Valls, pour la dénonciation. Le seul élément qui est exact dans ce papier, c’est le document de la Cour (sans « s ») des comptes. Mais il est déjà tellement connu et tellement ancien. Quel est l’intérêt de le produire maintenant?

6. L’affaire Mistral, c’est terminé

C’est quoi le prochain sujet du troll Laurent Courtois? Faut il ou non construire l’aéroport Notre Dame des Landes? Faut-il mettre en place l’Ecotaxe? Est-ce qu’il y a eu surfacturation dans l’affaire Bygmalion? Nul doute que sur ces sujets éculés, le troll trouvera matière à la construction de nouveaux fakes à coup de copiés-collés pour nous faire de nouvelles révélations fracassantes.

Conclusion: pour en finir, enfin

Contrairement à ce que prétend le troll Laurent Courtois, je ne « m’acharne » pas sur lui. Le troll se donne plus d’importance qu’il n’en a. Il est dans l’erreur et l’on n’arrivera à rien, ainsi. Je m’acharne sur ses articles et ses déclarations diffamatoires me concernant, qui me nuisent depuis deux ans et demi.

Aujourd’hui, le 19/03/2018, comme je l’ai écrit, à de très nombreuses reprises, je lui propose un règlement amiable de notre litige. Jusqu’à maintenant, le troll, Laurent Alexandre Roger Courtois, né le 10 janvier 1974 à Metz, a écarté grossièrement, voire de façon insultante, TOUTES mes propositions,
En clair, je suis prêt à supprimer autant d’articles sur lui qu’il sera prêt à en supprimer sur moi. Voilà pour le courant. Pour le passé, il faudra aussi envisager la façon dont il prévoit d’indemniser le préjudice que j’ai subi du fait de ses articles diffamatoires pendant deux ans et demi.
En attendant un accord que je souhaite vivement, je continuerai à publier des réponses, sur l’un ou l’autre de mes blogs, à chacune des nouvelles mises en cause provenant du troll Laurent Courtois, quel qu’en soit le support.

Bernard Grua, Nantes, 19/03/2018

Vous estimez, vous aussi, que les trolls sont un danger pour notre société en raison de leur malveillance et leur nuisance sociale? Merci de contribuer à la connaissance de cet article en le commentant, ci-dessous, et en le partageant.

Autres articles relatifs au sujet des trolls ou de la fachosphère pro-Poutine:

Rejoignez nous sur Facebook: Voyage au pays des trolls

ANNEXE
« Fake » Mistral du troll Laurent Courtois sur Agoravox , 14 mars 2018

Courtois Laurent fake Mistral sur Agoravox
Copie écran fake du troll Laurent Courtois sur Agoravox

Comment un modérateur d’Agoravox peut-il être client d’Espenlaub, dont le coeur de métier est la vente d’authentiques articles nazis?

Laurent Courtois, un troll qui affronte des néonazis imaginaire, pour la fascination des benêts, et n’a aucune vergogne à commercer avec ceux qui vivent du nazisme authentique.
Courtois Laurent diffamait sur son blog, « Chronique de la (Ukr)haine ordinaire » centré principalement sur le Donbass occupé et l’Ukraine. Il a, à une certaine époque, adressé quelques papiers à Novorossia Today, de Donetsk. Il occupe, aujourd’hui, Agoravox média où ses calomnies jouissent d’une bonne tolérance.

Photo profil Laurent Courtois Agoravox, Novorossia, fasciste
(Vraie?) photo de profil de Laurent Courtois sur Agoravox

1. Le troll Laurent Courtois appartient à la fachosphère pro-poutine et en utilise les éléments de langage en les « fleurissant »

1.1. Environnement politique succinct du troll Laurent Courtois

La « personnalité » du troll Laurent Courtois a été largement développée dans l’article suivant: « Comment Bernard Grua, pris fait et cause pour l’Ukraine ? » §3 . On en rappellera les principaux éléments politiques en s’appuyant sur les pages Facebook dont il est fan.
– Un troll se limitant aux médias adeptes des fake-news, complotistes et pro-Kremlin -> Lien vers le visuel médias
– Un troll appartenant à l’extrême droite ainsi qu’à la sphère complotiste et pro-Poutine -> Lien vers le visuel famille politique
– Un admirateur de Poutine, de l’URSS et de l’idéologue national-bolchevique Alexandre Douguine -> Lien vers le visuel Russie/URSS
– Un troll visant un public qui est en faveur de Poutine dans la guerre du Donbass -> Lien vers le visuel Novorossia

1.2. Un champ lexical très limité, néanmoins enrichi par des délires sexuels

Sans grande surprise, le troll Laurent Courtois reprend les éléments de langage préparés par la propagande du Kremlin dès le début du Maidan: « Donestk, Novorossia: la liste de Brayard ». Les mots clefs sont:  «coup d’Etat», «junte fasciste», «néo-nazis», «génocide», «russophobie», «hysterie anti-russe».

Il utilise, évidement, un grand classique du troll poutiniste, ou non-poutiniste, à savoir la qualification de « dément » ou « malade psychiatrique » à l’égard des adversaires qu’il se désigne. Ces qualificatifs ont, chez le troll Laurent Courtois, la fréquence et la valeur d’une ponctuation.

Le troll Laurent Courtois a, néanmoins, une distinction particulière. Il s’agit de la scénarisation de ses frustrations, perversions et addictions sexuelles dont il accable ses victimes, comme on peut le voir dans l’article précédemment cité. Le troll Laurent Courtois est, en quelques sorte, la Myriam Badaoui de la poutinosphère. Cette dimension sexuelle, voire pornographique, ne sera pas abordée dans le présent article.

On s’intéressera à l’accusation de néo-nazi.

1.3. Des adversaires systématiquement qualifiés de néo-nazis, nazis ou fascistes

« Nazi » ou « fasciste » ont le même sens dans le jargon du Kremlin. Rappelons, qu’en Russie, le 9 mai est célébré comme la victoire de l’Union soviétique contre l’Allemagne fasciste.
Le qualificatif de « néonazi » (en un seul mot pour le troll Laurent Courtois) est devenu, non sans ironie, le cri de ralliement de la sphère rouge-brun-noir, dont elle est plus proche que la majorité de ses adversaires. Le troll Laurent Courtois n’y fait pas exception.

« Soutien un génocide, soutient des néo-nazis, glorifie la shoah, le génocide des Polonais en 1941 » – sur page Best Inventory – entreprise d’inventaires de Bernard Grua

Accusation néonazis et fasciste de Laurent Courtois Agoravox Novorossia
« Notation », par Laurent Courtois, sur la page Facebook de la Société Best Inventory (prestataire de service d’inventaire), dont il n’est pas client. On note la volonté du nuire par la diffamation dans tous les termes du commentaires.

 

Sur Agoravox, le super héro de la lutte contre des néonazis imaginaires

Courtois Laurent néonazi et fasciste, diffamation Donetsk Donbass Ukraine
Le troll Laurent Courtois sur Agoravox, se présente en super héro testostéroné pourfendeur de néonazis, quitte à les inventer, pour la plus grande admiration des benêts. Un « journaliste » de « ré-information

 

Le troll Laurent Courtois associe régulièrement le qualificatif de « fasciste » à l’Ukraine.

Blog personnel du troll Laurent Courtois au sujet d'une interview de Sébastien Gobert, fascistes ukrainiens
Blog personnel du troll Laurent Courtois au sujet d’une interview de Sébastien Gobert

 

Il parle « d’Ukraine fasciste » comme d’autres, tels Erwan Castel, le blogger en treillis de Donetsk, parlent « d’Ukraine brune« . « Brune » voulant dire, bien sûr, « nazi ». Il s’agit de la couleur des chemises du « Nationalsozialistische Deutsche Arbeiterpartei » (NSDAP).

Tableau de collabos nazis et fascistes par Laurent Brayard et Erwan Castel, Donetsk Novorossia Doni Press Laurent Courtois

Il est étonnant que le Kremlin ne voit pas dans la systématisation de l’expression « Ukraine fasciste » une dévalorisation méthodique de la victoire contre « l’Allemagne fasciste » comme résultat de la « Grande guerre patriotique ». A jouer ainsi des symboles, dans une guerre d’agression hybride menée à coup de supplétifs, on en détruit le sens historique ainsi que l’ampleur des sacrifices consentis.

Bref, le troll poutiniste « démasquee » des « fascistes » et des « néonazis » partout, surtout là où il n’y en a pas.

En revanche, lorsque le nazisme est mis en avant, lorsqu’il est utilisé comme famille idéologique (cf son amitié VK avec Alexandre Douguine) ou comme objet commercial, par une entreprise, le troll ne le voit pas du tout. Mieux, le troll Laurent Courtois est client de cette entreprise. Même si, pour cela, il doit s’affranchir de la loi de la république française. C’est ce qui va être examiné ci-dessous.

2. le troll Laurent Courtois confirme être client d’Espenlaub militaria dont les produits d’appels sont des articles de propagande nazie

2.1. Extrait des pages aimées sur Facebook par le troll Laurent Courtois

Page aimée FB Courtois Laurent d'Agoravox, Donetsk, Donbass, Ukraine, nazis et fascistes
Extrait pages aimées sur Facebook par le troll Laurent Courtois

2.2. Page Facebook de la boutique « Espenlaub militaria »

Uniformes nazis et fascistes d'Espenlaub Militaria
Haut de page Facebook d’Espenlaub militaria

2.3. Le troll Laurent Courtois est, non seulement fan, mais aussi client d’Espenlaub militaria

Confirmation du 16/02/2018

Espenlaub Militaria, objets nazis et fascistes, Courtois Laurent, Donetsk, Donbass, Ukraine Bernard Grua
Le troll Laurent Courtois annonce qu’il a écrit à Espenlaub Militaria pour lui demander la liste des commandes qu’il y aurait passées. Aucune liste reçue, un mois après – mais première confirmation, de sa main, du fait qu’il est client d’Espenlaub Militaria

Deuxième confirmation du 14/03/2018

Faux compte Laurent Courtois articles nazis et fascistes
Sous son faux compte Vasilli (sic) Gontcharov, le troll Laurent Courtois confirme être client d’Espenlaub Militaria

Note BG: Le troll Laurent Courtois confirme être client d’Espenlaub Militaria mais uniquement, dit-il par ailleurs, pour des articles soviétiques. Il n’en apporte, néanmoins, pas la preuve.

3. Présentation de la société Espenlaub Militaria

3.1. Historique et sources d’approvisionnement

A la lecture de son site web, on apprend, qu’Espenlaub est le nom d’un aérodrome allemand – « Flieger-Horst Kommandatur 19 », qui a été basé, dans les années 1941 à 1944, à Laksberg, Tallinn, Estonie. « Espenlaub » veut dire « feuille de tremble » dans la langue de Goethe. Les fondateurs de la société ont décidé d’utiliser ce nom, disent-ils, car ils ont trouvé leurs premier objets dans les vieux bâtiments de cet aérodrome, il y a 35 ans. Ils ont commencé à collectionner leurs trouvailles. Plus tard, le premier rassemblement de collectionneurs, qu’ils ont rejoint, se tenait à Riga en 1986. Ils y ont noué leurs premiers contacts.

Espenlaub militaria dit que ses produits sont acquis auprès de vétérans de la seconde guerre mondiale, à partir des stocks militaires des anciennes républiques d’URSS, auprès des théâtres, auprès des musées privés, auprès des opérateurs et auprès de collectionneurs, partout dans le monde. Dans le même temps, Espenlaub dit continuer à trouver de nombreux articles dans les vieux greniers, les bâtiments agricoles et les usines. Il en achèterait, aussi, sur les marchés aux puces.

Le personnel souhaite indiquer à ses clients et prospects, qu’il ne vit pas à des milliers de kilomètres des champs de batailles de la seconde guerre mondiale mais très exactement aux endroits où les « réelles actions » ont eu lieu. Cela l’aide beaucoup à chercher (?) et à acheter les éléments intéressants et rares de la seconde guerre mondiale

Note BG: Comme élément appuyant la proximité d’Espenlaub Militaria avec les lieux où sont morts tant de combattants, on peut voir, en vente, des plaques d’identifications brisées de soldats tués sur les champ de bataille. On pourrait objecter que ces plaques, attestant du lieu de la mort des soldats, devraient être restituées aux pays puis aux familles concernées. On ne peut donc pas totalement évacuer la pensée, que les produits en vente pourraient, en partie, être considérés comme le fruit d’une forme de violation du devoir de mémoire, du droit à une sépulture décente et identifiée, du droit des familles à savoir ce qu’il est advenu de leurs ascendants et/ou collatéraux. En France, ce type d’activité fait l’objet de poursuites. Le commerce d’Espenlaub Militaria soulève, par ailleurs, d’autres problèmes, notamment en raison de ses articles nazis.

3.2. Produits mis en avant, des articles avec symboles nazis

Fasciste, Laurent Courtois d'Agoravox, casque nazi, profil Espenlaub
« Photo » de Profil d »Espenlaub militaria

Certes, Espenlaub militaria s’approvisionne, entre autres, sur les sites de batailles, d’Ex-URSS, de la seconde guerre mondiale. De ce fait, la société vend, aussi, des reliques soviétiques. Mais, comme on peut le constater sur leur page Facebook: photo de profil d’un casque allemand, photo de couverture d’uniformes nazis, publications de photos de médailles nazis etc, les symboles mis en avant sont des symboles nazis.

Quand on va sur le site web, le plus grand nombre d’articles proposés, comme le plus grand nombre de nouveaux arrivages sont des articles nazis. Dans les différents menus de présentation des produits du site, non classés par ordre alphabétique, le premier onglet concerne les « German WW2 Militaria », autrement dit les articles nazis et SS.

=> Cette société vit du commerce d’articles nazis. Cela est incontestable

3.3. Exemple de fonctionnement avec la France, d’Espenlaub militaria

Le mardi 14 mars 2015 dès l’accès au site web d’Espenlaub militaria, une fenêtre  de discussion s’est ouverte. « Aleks », « Collectibles adviser »,  a proposé ses services dans un anglais irréprochable. Il lui a ouvertement été indiqué le souhait d’acquérir des objets nazis tout en lui signalant être préoccupé par la réglementation française.
Sa réponse a été de dire qu’il s’agissait d’un envoi de « particulier à particulier » dans un emballage clos. Selon lui, du fait que l’envoyeur (Tallinn, Estonie) et le destinataire (France) sont tous les deux en UE, ni la douane, ni la police n’y mettront le nez. Il a assuré qu’il s’agissait d’une pratique habituelle, n’ayant jamais posé de problème et que les clients étaient toujours satisfaits. Ce qui parait exact si on regarde les appréciations de la page Facebok. Devant les réticences, il a suggéré de passer commande des articles nazis sur le site d’Espenlaub militaria et de venir les chercher à la foire « Ciney Militaria » devant avoir lieu à « Ciney Expo », en Wallonie (Belgique), le 29 avril 2018.

4. Réglementation de la vente des objets nazis

4.1. En France, le code pénal stipule, Article R645-1:

Est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la 5e classe le fait, sauf pour les besoins d’un film, d’un spectacle ou d’une exposition comportant une évocation historique, de porter ou d’exhiber en public un uniforme, un insigne ou un emblème rappelant les uniformes, les insignes ou les emblèmes qui ont été portés ou exhibés soit par les membres d’une organisation déclarée criminelle en application de l’article 9 du statut du tribunal militaire international annexé à l’accord de Londres du 8 août 1945, soit par une personne reconnue coupable par une juridiction française ou internationale d’un ou plusieurs crimes contre l’humanité prévus par les articles 211-1 à 212-3 ou mentionnés par la loi n° 64-1326 du 26 décembre 1964.

En clair, la vente des articles nazis n’est pas illégale.

4.2. En revanche, l’exhibition d’articles nazis est illégale.

C’est pourquoi une vente aux enchères a été interdite la 14/04/2014 (dont une affiche d’Hitler, voir exemple Espenlaub, ci-dessous § 5.) à la demande de la Ministre de la Culture, Aurélie Filipetti.

Les ventes internet, qui reviennent à présenter des articles nazis sur le web, ne sont pas autorisées non plus. Ainsi, le 14 janvier 2018, des objets (dont un brassard nazi, voir exemple Espenlaub, ci-dessous § 5.), ayant déjoué les contrôles et postés sur le site « Le Bon Coin » ont été retirés dès leur signalement. Antoine Jouteau, le PDG du groupe Le Bon Coin, a présenté ses excuses et s’est dit « totalement indigné par le contenu de ces annonces qui ne respectent pas nos règles de parution », n’excluant pas d’attaquer en justice l’auteur des annonces.

4.3. Réglementation de l’exhibition des symboles nazis à la prochaine foire « Ciney Militaria » en Belgique
Cineyexpo

4.4. La réglementation semble ne pas s’appliquer à Espenlaub militaria, y compris en France

La page Facebook et le site web d’Espenlaub militaria exhibent, en France, et permettent l’achat, en France, d’articles nazis dont cette société a fait ses produits d’appels. Ce type d’activité est strictement interdite en France, comme nous le montre l’exemple du « Bon coin ». On peut donc se demander s’il est légal que le site d’Espenlaub soit référencé, en France, sur Google (et probablement dans d’autres pays, voire en Estonie). On peut très raisonnablement se questionner sur un éventuel caractère illégal de la visibilité de la page Facebook et du site web Espenlaub militaria en France, même s’il est basé en Estonie.

5. Quelques exemples de produits en vente à la boutique Espenlaub militaria

Drapeau fasciste, nazi, boutique Espenlaub Courtois Laurent, Donetsk, Donbass, Ukraine
Drapeau nazi boutique Espenlaub Courtois Laurent, Donetsk, Donbass, Ukraine
Médailles fascistes, nazies boutique Espenlaub Courtois Laurent, Donetsk, Donbass, Ukraine
Médailles nazies boutique Espenlaub – page Facebook
Laurent Courtois - Nazis- Hitler - fasciste - Courtois Laurent, Donetsk, Donbass, Ukraine
Affiche et photo Hitler – boutique Espenlaub – Photo du site web
Nazis - fascistes - Affiche antisémite - boutique Espenlaub Courtois Laurent, Donetsk, Donbass, Ukraine
Affiche antisémite – boutique Espenlaub – photo du site web
Dachau SS - nazis - fascistes - Espenlaub Courtois Laurent, Donetsk, Donbass, Ukraine
Ausweiss SS du camp de concentration de Dachau et manteau SS du camps de concentration de dachau – boutique Espenlaub – photos sites web
Médaille SS et Crimée - nazis -fascistes - Courtois Laurent, Donetsk, Donbass, Ukraine
Médaille de service fidèle dans les SS| plaque Crimée 1941-1942, Luftwaffe | Photos site web
Brassard SS - nazis -fascistes- Espenlaub Courtois Laurent, Donetsk, Donbass, Ukraine
Brassard SS – boutique Espenlaub – photo du site web
Casquettes SS - nazis -fascistes - Espenlaub Courtois Laurent, Donetsk, Donbass, Ukraine
Casquettes SS – boutique Espenlaub – photo du site web
Chevalière SS - nazis -fascistes - Espenlaub Courtois Laurent, Donetsk, Donbass, Ukraine
Chevalière SS – boutique Espenlaub – photo du site web
Aigle nazi - fascistes- boutique Espenlaub Courtois Laurent, Donetsk, Donbass, Ukraine
Aigle nazi – boutique Espenlaub – photo du site web
Badge du parti nazi - fascistes- boutique Espenlaub Courtois Laurent, Donetsk, Donbass, Ukraine
Badge du parti nazi – boutique Espenlaub – photo du site web
Boucle de ceinturon SS - nazis - fascistes - Espenlaub Courtois Laurent, Donetsk, Donbass, Ukraine
Boucle de ceinturon SS – boutique Espenlaub Courtois Laurent, Donetsk, Donbass, Ukraine

CONCLUSION

Le troll Laurent Courtois,  voit des fascistes et des nazis partout, lorsqu’il s’agit d’activistes s’opposant aux agressions militaires de Vladimir Poutine. Il y « découvre » systématiquement des néo-nazis, surtout là où il n’y en a pas, afin de susciter les réflexes pavolviens de la fachosphère à laquelle il appartient. Le troll Courtois Laurent use et abuse de cette imprécation brune dans ce qui peut être perçu par son auditoire, dont certaines personnes au discernement réduit, comme des appels au lynchage numérique, voire physique.

En revanche, le troll Laurent Courtois ne voit pas le nazisme ouvertement affiché, lorsqu’il existe réellement, par exemple chez Espenlaub militaria, dont c’est l’activité phare. Bien au contraire, au lieu de dénoncer cette entreprise, le troll en est client, comme il l’affirme lui même.

Chacun comprendra ce qu’il faut penser de l’honnêteté des déclarations fracassantes et de l’intégrité des « révélations » de ce troll, prétendant faire oeuvre de « ré-information », en recyclant les éléments de langage préparés par la propagande du kremlin.
Chacun pourra mesurer le risque représenté, par Courtois Laurent, pour la crédibilité du site Agoravox, où il est contributeur ET modérateur.

Bernard Grua, Nantes, 15/03/2018

Vous estimez, vous aussi, que les trolls sont un danger pour notre société en raison de leur malveillance et leur nuisance sociale? Merci de contribuer à la connaissance de cet article en le commentant, ci-dessous, et en le partageant.

Autres articles relatifs au sujet des trolls ou de la fachosphère pro-Poutine:

Rejoignez nous sur Facebook: Voyage au pays des trolls

Harcelé par le troll rouge-brun, Laurent Courtois, « contributeur » et « modérateur » chez Agoravox

Le troll Laurent Courtois de la fachosphère rouge brune nous montre ses techniques de harcèlement en vue d’obtenir des informations pour la construction d’un nouveau fake.
Courtois Laurent tient un blog diffamatoire , « Chronique de la (Ukr)haine ordinaire » portant principalement sur le Donbass occupé et l’Ukraine. Il a brièvement envoyé quelques papiers à Novorossia Today, de Donetsk. Il diffuse aujourd’hui ses polémiques par le biais d’Agoravox, média faisant preuve d’une large « tolérance » pour la « ré-information ».

Laurent Courtois Laurent d' Agoravox et Novorossia, harcèle sous un faux compte 110318
Voici un exemple de harcèlement du troll Laurent Alexandre Roger Courtois, né le 10 janvier 1974 à Metz. Le troll utilise, pour communiquer par Messenger, le faux profil Vasilli(sic) Gontcharov https://www.facebook.com/Vasilligontcharov.
Le troll après quelques « publications » sur « Novorossia Today » est maintenant « contributeur » et « modérateur » sur « Agoravox« .
Continuer à lire … « Harcelé par le troll rouge-brun, Laurent Courtois, « contributeur » et « modérateur » chez Agoravox »

Agoravox, Novorossia Today, le divan de Laurent Courtois, « fake-troll » de St Pétersbourg

Quand un troll de la fachosphère se psychanalyse via Messenger.
Voici un cas unique d’un troll déroulant sa « pensée » et ses modes d’actions prévus.
Courtois Laurent tient un blog pro-poutine, « Chronique de la (Ukr)haine ordinaire ». Il a, pendant un temps, envoyé quelques « articles » à Novorossia Today, de Donetsk (Donbass, Ukraine). Il diffuse aujourd’hui ses polémiques par le biais d’Agoravox, média faisant preuve d’une large « tolérance » pour la « complotsphère ».

Le troll Laurent Courtois, Agoravox, Novorossia, Donetsk, se livre
Quand un troll de la fachosphère s’auto-psychanalyse

Ici, le troll Laurent Courtois (Agoravox, Novorossia Today),  Laurent Alexandre Roger Courtois, né le 10 janvier 1974 à Metz, s’épanche sur messagerie à la suite de la publication de deux articles mettant directement en cause ses pratiques de harcèlement, de calomnie et de diffamation:  « Comment Bernard Grua, pris fait et cause pour l’Ukraine ? » et « Lettre ouverte au troll Laurent Courtois ».
Continuer à lire … « Agoravox, Novorossia Today, le divan de Laurent Courtois, « fake-troll » de St Pétersbourg »

Donetsk, Novorossia: la liste de Brayard

Le binôme d’Erwan Castel et Laurent Brayard est l’archétype de l’utilisation outrancière, à Donetsk, dans le Donbass, des « éléments de langage » élaborés par le Kremlin dans le cadre de sa guerre de l’information contre les idéaux du Maïdan et contre l’intégrité territoriale de l’Ukraine. Sur des exemples concrets, nous examinerons comment le très court lexique du Kremlin a été mis en oeuvre pour aboutir à une délation calomnieuse, à diffusion internationale, exploitant le désir de vengeance et les différentes pulsions de la fachosphère.
Nous observerons cette activité au regard de celle de leur rival, le troll Laurent Courtois. Ce dernier tient un blog diffamatoire, « Chronique de la (Ukr)haine ordinaire ». Il a brièvement envoyé quelques papiers à Novorossia Today, de Donetsk. Il se répand, aujourd’hui, sur Agoravox, média assez bienveillant vis à vis de la « ré-information ».

La liste fasciste de délation calomnieuse par Laurent Brayard, Doni Press - Novorossia Donetsk Laurent Courtois
« Mal nommer les choses, c’est ajouter aux malheurs du monde » – Albert Camus

Plan du document

1. Définitions préalables

2. Les idiots utiles de la propagande du Kremlin et de la fachosphère pro-Poutine

3. Erwan Castel, le vieux soldat et son clavier d’ordinateur

4. Brayard, metteur en scène de Castel et organisateur du black-out français sur les populations du Donbass

5. Brayard & Castel, la délation calomnieuse en application des éléments de langage du Kremlin

6. Laurent Brayard un faussaire discipliné, ni journaliste, ni historien

7. Une « clientèle » ciblée dans un vivier extrémiste dont on va instrumentaliser les pulsions

Continuer à lire … « Donetsk, Novorossia: la liste de Brayard »

Lettre ouverte au troll Laurent Courtois

Lettre ouverte adressée au troll Laurent Courtois, suite à ses insultes proférées, sous un article poétique, et suite à la suppression de la réponse, qui lui a été faite. En raison des éléments que cette réponse révélait sur le troll.
Courtois Laurent tient un blog diffamatoire, « Chronique de la (Ukr)haine ordinaire ». Il a brièvement envoyé quelques papiers à Novorossia Today, de Donetsk dans le Donbass. Il diffuse aujourd’hui ses polémiques par le biais d’Agoravox, média faisant preuve d’une large « tolérance » pour la « ré-information » et présentant, plutôt, un point de vue russe sur l’Ukraine.

Laurent Courtois Laurent diffamation, Donetsk, Novorossia, Agoravox
Réponse aux diffamations perverse du troll Laurent Courtois

Monsieur le troll, Laurent Courtois,

Le jeudi 15/02/2015, j’ai posté un article poétique et maritime sur l’histoire d’un pécheur des îles Kerkennah sur le site Agoravox, «Le Media Citoyen». Dans les heures qui ont suivi, vous êtes venu troller cet article en le salissant par les insultes et injures dont vous êtes coutumier.

Bernard Grua auteur

Je vous ai fait une réponse sur Agoravox. Vous avez très rapidement supprimé votre commentaire et ma réponse, profitant de votre statut de troll diffamateur ET de modérateur chez Agoravox. Si vous en êtes venu à effacer votre commentaire, c’est bien que ma réponse tapait juste.
Continuer à lire … « Lettre ouverte au troll Laurent Courtois »