Tentative d’intimidation et potentielle usurpation de l’autorité publique dans le cadre de l’affaire du navire russe « Shtandart ».

En liaison avec l’affaire du navire russe, Shtandart, il se passe des choses bien étranges à La Rochelle. Un intriguant personnage se réclamant du renseignement français terrorise les membres d’un couple franco-ukrainien pour obtenir des informations au sujet d’une personne qu’ils ne connaissent pas. Il reste à savoir si cet individu est mandaté par ses supérieurs ou s’il agit de sa propre initiative. On peut même se demander si le barbouze est vraiment une personne du renseignement français. Ces questions sont posées au préfet de la Charente-Maritime.

A: Monsieur le Préfet de la Charente-Maritime
Préfecture de La Rochelle
38, rue Réaumur – CS 70000
17017 La Rochelle Cedex 1
pref-ordre-public@charente-maritime.gouv.fr

CC: Monsieur le Maire de la Rochelle
mairie@ville-larochelle.fr

Objet: tentative d’intimidation et potentielle usurpation de l’autorité publique dans le cadre de l’affaire du navire russe « Shtandart ».

Date: 22 juin 2022

Monsieur le Préfet,

Par un tiers, j’ai appris que Monsieur X*** et Y***, son épouse ukrainienne, ont reçu, le 15 juin 2022, dans leur restaurant rochelais, la visite de Monsieur A*** D*** disant faire partie des Renseignement Généraux (sic). Il demandait des informations sur un certain Bernard, moi-même, sympathisant de la cause ukrainienne ayant participé à un projet de lettre ouverte concernant la présence de la frégate russe Shtandart dans votre ville: Le scandale du navire russe « Shtandart » dans le port de La Rochelle

Je ne connais pas Monsieur et Madame X*** et Y***,. Je ne les ai jamais rencontrés. Alerté de cette étrange demande, j’ai pris contact avec eux le 16 juin 2022. Je n’avais jamais échangé avec eux jusqu’alors. Ils étaient très choqués et alarmés par cette incursion. L’information concernant cette descente a été communiquée à Monsieur Oleksyi Goncharenko, député de l’Oblast (région) d’Odessa à la Verkhovna Rada et membre de la délégation permanente de la Verkhovna Rada à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe. Il en a fait état dans un courrier qu’il a adressé à Monsieur Jean-François Fountaine, maire de la Rochelle: « Lettre du député Oleksiy Goncharenko au Maire de La Rochelle concernant le navire russe Shtandart »

Monsieur A*** D*** a demandé que je le rappelle au 06 01 ** ** **. Je ne l’ai pas fait. Depuis 2014, je suis toujours précautionneux en ce qui concerne les problèmes ayant trait, de près ou de loin, aux affaires des Russes ou de leurs agents d’influence. D’autant que, selon divers témoignages, Monsieur L*** P*** s’est vanté d’avoir des appuis au sein de la police et au sein de la DGSI.

  1. Je n’ai aucune preuve des allégations de cet individu quant à la réalité de son nom et quant à la réalité de son emploi à la DGSI. D’autant que toutes les informations me concernant sont disponibles en ligne.
  2. Cela me semblait relever d’une illégitime stratégie d’escalade et d’intimidation contraire à l’échange de la délégation ukrainienne avec un représentant de la municipalité rochelaise, le 13 juin 2022 . Il était entendu que dans l’attente d’un rendez-vous en début de semaine suivante la lettre ouverte ne serait pas publiée. De son côté, la municipalité s’engageait à procéder à un certain nombre de vérifications comme suite aux inquiétudes partagées par la délégation.

Je regrette l’abus d’autorité que révèle la méthode employée. Je l’estime peu conforme au droit à la vie privée. Je la considère comme portant atteinte à ma réputation, par les illégitimes suspicions qu’elle génère à mon égard. Je la juge  inappropriée dans les circonstances présentes ainsi que déloyale quant aux positions de la mairie de La Rochelle. Je répondrai néanmoins à toute demande écrite (seulement) de votre part.

En revanche, si la démarche de Monsieur A*** D***, sous réserve qu’il s’agisse bien de son nom, est une initiative personnelle, je vous demande de me tenir informer, sans retard, des sanctions que vous prendrez à son égard.

De plus, vous voudrez bien me confirmer qu’il appartient effectivement à la DGSI. Dans l’hypothèse où il n’appartiendrait pas à la DGSI, vous me rendrez compte sur la façon dont vous entendez appliquer l’Article 433-12 relatif à l’usurpation de l’autorité publique:

« Est puni de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende le fait, par toute personne agissant sans titre, de s’immiscer dans l’exercice d’une fonction publique en accomplissant l’un des actes réservés au titulaire de cette fonction ».

Article 433-12

Je vous prie de bien vouloir agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de mes salutations respectueuses.

Bernard Grua, Nantes

NB: cette lettre sera rendue publique.

Informations supplémentaires

Autres articles sur l’affaire du Shtandart

Publié par Bernard Grua

Graduated from Paris "Institut d'Etudes Politiques", financial auditor, photographer, founder and spokesperson of the worldwide movement which opposed to the delivery of Mitral invasion vessels to Putin's Russia, contributor to French and foreign media for culture, heritage and geopolitics.

2 commentaires sur « Tentative d’intimidation et potentielle usurpation de l’autorité publique dans le cadre de l’affaire du navire russe « Shtandart ». »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :