« Shtandart », a Russian ghost ship in La Rochelle?

On La Rochelle market, this Saturday, June 25, 2022, a Ukrainian national saw Vladimir Martus, captain of the Russian frigate, Shtandart. However, the ship, contrary to her habit, was not visible in the city center. Therefore, another activist went to the Atlantic port of La Pallice, located on the outskirts of the agglomeration. Shtandart vessel, which could not be seen from outside the port enclosure, was hidden by the submarine base and by warehouse buildings.

Le Shtandart, un navire fantôme russe à La Rochelle ?

Sur le marché de La Rochelle, ce samedi 25 juin 2022, une ressortissante ukrainienne a aperçu Vladimir Martus, capitaine de la frégate russe, Shtandart. Pourtant, le navire, contrairement à son habitude, n’était pas visible dans un bassin du centre-ville. Un autre activiste s’est onc rendu au port de la Pallice, situé en dehors de l’agglomération. Le Shtandart, ne pouvant pas être aperçu de l’extérieur de l’enceinte portuaire était bien caché par la base sous-marine et par des bâtiments d’entrepôt. Seul le fait que notre observateur local dispose d’une accréditation professionnelle lui a permis d’accéder à ce périmètre interdit au public. La plus grande opacité règne donc maintenant sur le Shtandart.

Signalement de la frégate russe Shtandart à l’administration présidentielle ukrainienne et à la commission Yermak-McFaul pour potentielle infraction aux sanctions

Dans le cadre de l’affaire du navire russe « Shtandart » dans le port de La Rochelle, le Conseil municipal de Lviv demande à l’administration présidentielle ukrainienne, au groupe d’expert Yermak-MCFaul et à la Commission européenne de vérifier, dans tous les ports de l’Union européenne, qu’il n’existe pas d’infraction au cinquième volet des sanctions européennes frappant la Russie du fait de ses crimes de guerre et crimes contre l’humanité en Ukraine. Ici, sera présentée la lettre adressée par Serhiy Kiral, maire adjoint, aux autorités concernées.

Intimidation attempt and potential usurpation of public authority in connection with the Russian ship « Shtandart » case.

In connection with the case of the Russian ship, Shtandart, very strange things are happening in La Rochelle. An intriguing character claiming to belong to French security services terrorizes the members of a Franco-Ukrainian couple to obtain information about a person they do not know. It needs to be checked whether this individual is mandated by his superiors or whether he is acting on his own initiative. One can even wonder if the spook is really a French intelligence person. These questions are sent to the « préfet » of Charente-Maritime.

Sorry, Captain Martus, the « Shtandart » frigate is not an anti-putin ship.

Not pleased enough with enjoying a complacent and unsceptical media coverage, Vladimir Martus, the captain of the russian frigate, « Shtandart », would like to give some substance to the tale he is promoting. He wants to be co-opted into the circle of anti-putin activists engaged in tangible actions for many years. This infiltration and instrumentation attempt, like the one that was carried out with the association « Aidons l’Ukraine 17 », is not accepted and faces a strong clarification.

Non, Commandant Martus, le « Shtandart » n’est pas un navire anti-Poutine.

Non content de jouir d’une couverture médiatique fort complaisante et peu regardante, Vladimir Martus, le capitaine du Shtandart aimerait donner quelque substance à la fable qu’il promeut. Il souhaite être coopté par le cercle des activistes anti-poutine engagés dans des actions concrètes depuis de nombreuses années. Cette tentative d’infiltration et de récupération, à l’image de ce qui a été réalisée avec l’association « Aidons l’Ukraine 17 », se heurte à une fin de non recevoir et à unevigoureuse mise au point.

Lettre du député Oleksiy Goncharenko au Maire de La Rochelle concernant le navire russe Shtandart

Lettre d’Oleksiy Goncharenko député à la Verkhovna Rada et membre de la délégation parlementaire Ukrainienne permanente au Conseil de l’Europe. Il écrit au maire de la Rochelle pour demander que le navire russe Shtandart ne puisse plus entrer dans ce port, en application du 5e volet des sanctions européennes. Il tient à signaler son inquiétude quant aux fait que l’aide humanitaire aux Ukrainiens déplacés soit sous contrôle d’une faction russe et pro-russe exerçant pressions, chantage et menaces.

Le scandale du navire russe « Shtandart » dans le port de La Rochelle

Le dimanche 12 juin 2022, un petit groupe d’Ukrainiens a réalisé une « flash-mob » dans le port de La rochelle, devant le Shtandart, pour demander son départ. Il s’agissait de la première vague d’une mobilisation grandissante, en raison de la détresse que ressent la communauté des réfugiés ukrainiens de Charente-Maritime à la vue d’un navire russe accueilli au cœur de la ville, alors que le drapeau qu’il arbore réveille de terribles traumatismes, résultant des violences et des deuils subis.