Lettre du député Oleksiy Goncharenko au Maire de La Rochelle concernant le navire russe Shtandart

Lettre d’Oleksiy Goncharenko député à la Verkhovna Rada et membre de la délégation parlementaire Ukrainienne permanente au Conseil de l’Europe. Il écrit au maire de la Rochelle pour demander que le navire russe Shtandart ne puisse plus entrer dans ce port, en application du 5e volet des sanctions européennes. Il tient à signaler son inquiétude quant aux fait que l’aide humanitaire aux Ukrainiens déplacés soit sous contrôle d’une faction russe et pro-russe exerçant pressions, chantage et menaces.

Réponse à Vladimir Martus, commandant de la frégate russe Shtandart

Le 15 juin 2022, Vladimir Martus, commandant d’une frégate russe, a publié un commentaire sous l’article détaillant les nombreux problèmes soulevés par la présence fréquente de son navire dans le port français de La Rochelle. Voici, ci-dessous, la réponse qui lui est faite. Il est souligné, qu’en raison de la guerre russe en Ukraine, exhiber le drapeau russe est un outrage à la décence et à l’humanité, indépendamment de tout discours sincère ou de convenance. Une solution est proposée au Commandant Martus, tenant compte de son intérêt personnel et de celui de son navire.

L’association tunisienne جمعية تراثنا Tourathna, de Zine El Abidine Belhareth, زين العابدين بلحارث, peut-elle être un foyer de radicalisation et de francophobie?

Voyant fleurir sur mon fil Facebook des publications extrémistes exprimant une dangereuse rage francophobe de la part de MM Houssem Lokki et Zine El Abidine Belharet, deux « amis » tunisiens de l’association culturelle Tourathna, جمعية تراثنا, j’ai tenté d’initier un dialogue afin d’en comprendre les motivations.

Repost: Reliquaire du cœur d’Anne de Bretagne : ils veulent faire les médiateurs avec le voleur

Initialement publié sur Comité Anne de Bretagne :
© Frédéric Girou / Ouest-France Note du Comité Anne de Bretagne. Vous trouverez ci-dessous les articles parus sur les sites de France 3 Bretagne et France 3 Pays de Loire. La comparaison est assez sidérante sur le ton et le contenu ….. Encore un effet de la partition…

Qui est Taras Beniakh, l’Otaman de la tchaïka cosaque « Presvyata Pokrova »? Interview.

Taras Beniakh s’intéresse aux autres. Quand il parle, il s’agit généralement de l’Ukraine, de création artistique, de la tchaïka (appelée la « galère ukrainienne, à Pont-Aven), de son équipe, re-devenue équipage, ou de nombreux lieux et connaissances, qui lui sont chers. Cet homme, grand par l’esprit et petit par la taille, court toujours et partout…