« L’Ukraine est notre voisin », l’association/site-web d’Hélène et Philippe de Lara

Le couple Philippe de Lara et Hélène Roudier de Lara lance, en 2018/2019, une association et un site web intitulés « L’Ukraine est notre voisin ». Les objectifs affichés sont ambitieux. Ils se placent à la hauteur du rôle que se reconnaissent leurs deux initiateurs dans le monde de l’activisme anti-Poutine et pro-Ukraine. Les créateurs revendiquent un partenariat avec deux fondations importantes et le soutien de personnalités qui font autorité, pour ce qui est des sphères russes et ukrainiennes, en termes géopolitiques, historiques, culturels et sociaux.
Le couple Philippe de Lara et Hélène Roudier de Lara lance, en 2018/2019, une association et un site web intitulés « L’Ukraine est notre voisin ». Les objectifs affichés sont ambitieux. Ils se placent à la hauteur du rôle que se reconnaissent leurs deux initiateurs dans le monde de l’activisme anti-Poutine et pro-Ukraine. Les créateurs revendiquent un partenariat avec deux fondations importantes et le soutien de personnalités qui font autorité, pour ce qui est des sphères russes et ukrainiennes, en termes géopolitiques, historiques, culturels et sociaux. Pourtant, la « star » (sic) annoncée se révélera être une coquille vide. En novembre 2020, Philippe de Lara indique la transformation du projet sous une forme encore plus réduite. Mais, fin mars 2021, il faut bien reconnaître que la communication de l’automne précédent annonçait, hélas, la déroute des illusions originelles et la révélation d’un douloureux sabordage.

Sommaire

  1. L’Ukraine est notre voisin, Philippe de Lara: “a star is born”.
    . Présentation du logo, par Philippe de Lara, le 5 mars 2019.
    . Propriété du nom de domaine, du 25 mars 2019 au 25 mars 2022.
    . Philippe de Lara: « contribuer à une meilleure connaissance des enjeux de l’expérience ukrainienne »
    . Proximité avec le Parti socialiste français
    . Une première cible, les élections présidentielles ukrainiennes
  2. L’Ukraine est notre voisin:Philippe de Lara, Vice Président – Hélène Roudier de Lara, Trésorière.
    . Les fées se sont penchées sur le berceau de la « star » en devenir.
    . La star en devenir a des ambitions dignes d’un « think-tank ».
  3. L’Ukraine est notre voisin, un contenu similaire à une faible page Facebook.
    . Un trop (?) large recours au « duplicate content »
    . Un risqué écheveau de « backlinks »
    . Un très faible contenu
    . Vers l’encéphalogramme plat
  4. L’Ukraine est notre voisin, “a failing star”.
    . Un sabordage difficile à reconnaître
    . Un « site web » tombé dans le coma
  5. Sauvegarder sur Pinterest

« Nous soutenons l’intégrité territoriale et la souveraineté de l’Ukraine (…) L’Ukraine est notre voisin, l’Ukraine est un partenaire précieux pour l’OTAN »

Anders Fogh Rasmussen, SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’OTAN, MARS 2014

URL du site « L’ukraine est notre voisin »:

https://lukraineestnotrevoisin.com

1. L’Ukraine est notre voisin, Philippe de Lara: “a star is born”.

Philippe de Lara, L'Ukraine est notre voisin:"a star is born". Post Facebook
Philippe de Lara, L’Ukraine est notre voisin:”a star is born”. Post Facebook du 5 mars 2019.
https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=830687670623587&id=100010470856891
Propriété du nom de domaine, du 25 mars 2019 au 25 mars 2022.
Hélène Roudier de Lara, Philippe de Lara. Création du nom de domaine lukraineestnotrevoisin.com, le 25 mars 2019. Valable jusqu'au 25 mars 2022.
Création du nom de domaine lukraineestnotrevoisin.com, le 25 mars 2019. Valable jusqu’au 25 mars 2022.
Philippe de Lara: « contribuer à une meilleure connaissance des enjeux de l’expérience ukrainienne »

L’association L’Ukraine est notre voisin, pilotée par Philippe de Lara, maître de conférences à l’Université Paris II, et la Fondation Jean-Jaurès entendent participer au débat en proposant différentes analyses et ainsi contribuer à une meilleure connaissance des enjeux de l’expérience ukrainienne pour la démocratie et la sécurité dans l’ensemble du continent… L’Ukraine est notre voisin est une association créée fin 2018 (NDA: en réalité mi-2018) dont le but est de faire connaître et mieux comprendre l’Ukraine“.
(Philippe de Lara, 29/03/2019).

Proximité avec le Parti socialiste français

“La fondation Jean-Jaurès est une fondation politique française proche du Parti socialiste. La fondation est présidée par Pierre Mauroy de 1992 à 2013 puis par Henri Nallet depuis 2013, tandis que Gilles Finchelstein en est le directeur général depuis 2000“. (Wikipedia).
Il est étonnant qu’une fondation politique socialiste française ait accepté de cheminer avec Philippe de Lara qui se présente, lui-même, comme un bandériste (ultra-nationaliste ukrainien).

Une première cible, les élections présidentielles ukrainiennes.

Le site web de l’association a été ouvert dans le cadre des élections présidentielles ukrainiennes s’étant tenues les 31 mars et 21 avril 2019. Le premier article, « Populisme à l’Ukrainienne » a été publié sur le site le 26 mars 2019, soit huit mois après la création de l’association. L’association a ouvertement pris position contre le candidat favori, Volodymyr Zelinsky (soutenu par l’oligarque Ihor Kolomoïsky), qui fut élu.

L'Ukraine est notre voisin: Philippe de Lara, Vice Président - Hélène Roudier de Lara, Trésorière, création
L’Ukraine est notre voisin, association créée le 31 juillet 2018
« L’Ukraine est notre voisin » logo du site sans mention « Crimée »

Retour sommaire


2. L’Ukraine est notre voisin: Philippe de Lara, Vice Président – Hélène Roudier de Lara, Trésorière.

La capture d’écran suivante était en “cache” au 23 mars 2021, date à laquelle un click sur le lien renvoyait un message d’erreur “404”, page introuvable. Elle éclaire sur les ambitions du projet, sur la démarche revendiquée et sur son marketing. La réalité sera sensiblement différente.

https://lukraineestnotrevoisin.com/lassociation/
Les fées se sont penchées sur le berceau de la « star » en devenir.
L'Ukraine est notre voisin, à propos: Philippe de Lara, Vice Président - Hélène Roudier de Lara, Trésorière.
L'Ukraine est notre voisin: Philippe de Lara, Vice Président - Hélène Roudier de Lara, Trésorière - Comité d'Orientation
L’Ukraine est notre voisin, capture de l’écran « Qui sommes nous » – Philippe de Lara, Vice Président – Hélène Roudier de Lara, Trésorière – Comité d’Orientation
Philippe de Lara – Vice-président et « pilote » de l’association – Photo de profil Facebook, mars 2021
Hélène Roudier de Lara
Hélène Roudier de Lara – Epouse de Philippe de Lara – Trésorière de l’association – Photo de profil sur « Conspiracy Watch », mars 2021

Philippe de Suremain, Galia Ackerman, Alain Guillemoles et le regretté Laurent Chamontin sont les auteurs d’articles et/ou d’ouvrages de grande qualité sur l’Ukraine. Ils étaient de nature à crédibiliser la démarche. Pourtant, comme on pourra l’observer, ils ne sont jamais intervenus au nom de « L’Ukraine est notre voisin ». Ils n’ont jamais, non plus, publié sur son site.

Il n’a pas été possible de déterminer quelle était la “Fondation Renaissance” soutenant le projet, tant ce nom est répandu. La question n’a pas été posée à la trésorière, Hélène Roudier de Lara, en raison des relations difficiles avec cette dernière. S’agit-il de “L’International Renaissance Foundation”, ou IRF (en ukrainien : Міжнародний фонд « Відродження ») fondée par Georges Soros et financée, en grande partie, par le Congrès américain? Cela est probable, car Philippe de Lara a eu l’occasion de participer à des colloques co-organisés par la Fondation Renaissance de Kiev (en avril 2015 et mars 2017, par exemple).

La star en devenir a des ambitions dignes d’un « think-tank ».

Cette association a pour objet de développer la connaissance de l’Ukraine et de son contexte régional et de promouvoir l’intérêt politique, culturel, économique et stratégique de l’Ukraine pour la France et pour l’Europe.  

Article 2 des statuts de l’association « L’ukraine est notre voisin »
"L'Ukraine est notre voisin" logo du site avec mention Crimée - Hélène Roudier de Lara, Philippe de Lara
« L’Ukraine est notre voisin » logo du site avec mention « Crimée »

Retour sommaire


3. L’Ukraine est notre voisin, un contenu similaire à une faible page Facebook.

Les publications originales sont des textes écrits pour le site web concerné. Ici, cela ne concerne que trois articles sur les 26 parutions:

  • L’Ukraine, un enjeu géopolitique pour l’Europe” (Philippe de Lara, présentation du site et de l’association).
  • “Populisme à l’Ukrainienne” (Philippe de Lara).
  • “Nuance of corruption and reform in Ukraine” (Paul Niland. Il n’est pas certain que cet article ait, d’abord, été écrit pour ce site. On lui laissera le bénéfice du doute).
Un trop (?) large recours au « duplicate content »

Le “duplicate content” concerne la copie d’un article paru sur un autre média. Il peut conduire à une pénalisation du site par les moteurs de recherche. Ici, cela consiste en 6 parutions sur 26. Un même article s’il est présent sur le site de la « Fondation Jean Jaurès » et sur « L’Ukraine est notre voisin » figurera sur Google avec un lien conduisant sur le premier site jouissant d’un « page rank » incomparablement supérieur à celui d’un récent et tout petit site. A noter que certains articles de la fondation Jean Jaurès sont eux-mêmes des “duplicate content” d’Ukraine Crisis Media Center (UCMC) et d’EuroMaidan Press (EMP).

Le “reroutage” est un “article” où, après une très courte introduction, le lecteur est renvoyé vers un autre média. Cette pratique touche 61% des publications du site “L’Ukraine est notre voisin”. Systématisée, elle peut être sanctionnée, par Google, comme une tentative de créer artificiellement des “backlinks” vers un site cible, en l’espèce la Fondation Jean Jaurès. Mais un bon site (Fondation Jean Jaurès) pointé massivement par de nombreux mauvais liens, issus de sites au très faible « page rank » peut, aussi, être pénalisé par Google, en tant que manipulateur du référencement naturel.

Un très faible contenu

Au final, on ne se trouve pas face à un véritable site web, mais en présence d’un média géré comme une petite page Facebook, où les posts sont des partages (reroutages), voire des copies (duplicate content). La faiblesse de ce contenu est étonnante de la part d’un Universitaire, qui plus est eu égard aux ambitions affichées et aux parrainages revendiqués. Il y a lieu de penser que le “Comité d’orientation”, à part son effet d’annonce, n’a pas été d’une grande utilité, si tant est qu’il a pu être consulté.

On observe que ni le président de l’association (ex-ambassadeur) ni les personnalités, des spécialistes de l’Ukraine, présentées pour crédibiliser l’association, n’y ont jamais fait de publications.

Vers l’encéphalogramme plat
Hélène Roudier de Lara & Philippe de Lara, "L'Ukraine est notre voisin", nombre et répartition des parutions.
“L’Ukraine est notre voisin”, nombre et répartition des parutions.

On constate, qu’après une très relative agitation, au cours du premier trimestre “d’activité” (avec recours au “duplicate content” et au “reroutage”), l’enthousiasme est largement retombé.

Helene Roudier de Lara & Philippe de Lara, activité mensuelle de "L'Ukraine est notre voisin".
Activité mensuelle de “L’Ukraine est notre voisin”.

Retour sommaire


4. L’Ukraine est notre voisin, “a failed star”.

Un sabordage difficile à reconnaître

Finalement, en novembre 2020, Philippe Roudier de Lara a décidé de saborder son association, pour faire du site “L’Ukraine est notre voisin” un “blog”. Il y aurait, pourtant, des efforts à fournir afin de pouvoir réellement prétendre à ce statut, tel que la création de contenu original et l’optimisation du référencement. L’annonce de la dissolution a été communiquée sur la page personnelle Facebook de Philippe de Lara. Elle ne figure pas sur le “site/blog”. On note que, sur quatre mois, de novembre 2020 à mars 2021, le site “continuant sous forme de blog” n’a rien publié, pas même un “reroutage”. Au final, le site web n’aura pas tenu les promesses annoncées par le marketing de son lancement. Il n’aura été ni une étoile (star), ni une étoile filante (falling star). Son pilote nous fait part d’un constat d’échec (fail).

"L'Ukraine est notre voisin": Hélène Roudier de Lara & Philippe de Lara. Sabordage de l'association. Post Facebook.
“L’Ukraine est notre voisin”: sabordage de l’association. Post Facebook de Philippe de Lara.
https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=1304762073216142&id=100010470856891
Un « site web » tombé dans le coma

Au 23 mars 2021, le site de “L’Ukraine est notre voisin” a perdu son menu. On n’accède plus qu’à une “home page” présentant les dernières publications et la possibilité, très commune, de faire une recherche par mois ou catégorie d’articles. La page “Qui sommes nous”, présentée au § 2., n’est plus disponible. Celle-ci comme “Liens Utiles” et “Contact”, livre une réponse de type “404”.

Hélène Roudier de Lara & Philippe de Lara, site web "L'Ukraine est notre voisin". "Qui sommes nous", "Liens Utiles" et "Contact" sont sans réponse.
Site web « L’Ukraine est notre voisin ». « Qui sommes nous », « Liens Utiles » et « Contact » sont sans réponse.
Hélène Roudier de Lara & Philippe de Lara.Site web "L'Ukraine est notre voisin". Home page au 23/03/2021
Site web « L’Ukraine est notre voisin ». Home page au 23/03/2021

La désactivation des pages est, peut-être, un choix logique compte-tenu de l’annonce de Philippe de Lara. Mais cela peut aussi être une conséquence de l’incendie du 10 mars 2021 sur certains serveurs d’OVH, à Strasbourg, qui hébergent le site. Pourtant, cette dernière hypothèse est la moins plausible, car aucun « article » n’a été perdu. Reste à savoir ce que deviendra la maigre substance à l’expiration du nom de domaine, soit le 22 mars 2022. Quelqu’un pensera, on l’espère, à sauvegarder les jolis logos.

Hélène Roudier de Lara & Philippe de Lara, "L'Ukraine est notre voisin". Icone Ukraine seule.
« L’Ukraine est notre voisin », icone Ukraine seule.

Retour sommaire


5. Sauvegarder sur Pinterest

Le couple Philippe de Lara et Hélène Roudier de Lara lance, en 2018/2019, une association et un site web intitulés « L’Ukraine est notre voisin ». Les objectifs affichés sont ambitieux. Ils se placent à la hauteur du rôle que se reconnaissent leurs deux initiateurs dans le monde de l’activisme anti-Poutine et pro-Ukraine. Les créateurs revendiquent un partenariat avec deux fondations importantes et le soutien de personnalités qui font autorité, pour ce qui est des sphères russes et ukrainiennes, en termes géopolitiques, historiques, culturels et sociaux. Pourtant, la « star » (sic) annoncée se révélera être une coquille vide. En novembre 2020, Philippe de Lara indique la transformation du projet sous une forme encore plus réduite, si cela était possible. Mais, fin mars 2021, force est de constater que la communication de l’automne précédent annonçait la déroute des illusions originelles et la révélation d’un douloureux sabordage.

Retour sommaire


Lire aussi sur le même sujet

L'échange ayant occasionné le courroux d'Hélène Roudier de Lara concernait le sulfureux discours brittophobe d'André Markowicz. Lequel sait séduire une audience naïve par des positions anti-Poutine largement partagées par de nombreux et bien réels activistes. Lire: André Markowicz: le poison.

L’échange ayant occasionné le courroux d’Hélène Roudier de Lara concernait le sulfureux discours brittophobe d’André Markowicz. Lequel sait séduire une audience naïve par des positions anti-Poutine largement partagées par de nombreux et bien réels activistes. Lire: André Markowicz: le poison.


Hélène Roudier de Lara, une professeur retraitée se présentant comme une activiste pro-Poutine, me fait grief d’une soi-disant impolitesse, car, dans un de mes textes, je l’ai simplement mentionnée sous « Roudier ». Il me semble que cette personne ignore les usages qu’elle invoque. Je vais m’employer à les lui rappeler.

Hélène Roudier de Lara me fait grief d’une soi-disant impolitesse, car, dans un de mes textes, je l’ai simplement mentionnée sous « Roudier ». Il me semble que cette personne ignore les usages qu’elle invoque. Lire: Guide de la particule et des noms composés, à l’usage des gueux et des faquins.


Hélène Roudier de Lara est une Française pro-Ukraine et anti-Poutine. Elle s’est fait connaître sur Facebook par des positions sans compromis, s’élevant parfois contre ceux qui s’engagent pour les mêmes causes. Peut-on parler, néanmoins, d’activisme ? Nous nous interrogerons, ici, sur les fondements permettant à cette personne d’invoquer une légitimité particulière et sur son apport réel à la défense des sujets qui lui tiennent à cœur. Pour ce faire, nous nous appuierons sur un recueil de témoignages et sur une revue des réponses produites par le moteur de recherche Google. À l’issue de ce travail, force sera de conclure que l’on ne peut pas véritablement parler de militantisme, mais plutôt d’une forme de comportement et d’existence sociale.

Hélène Roudier de Lara est une Française pro-Ukraine et anti-Poutine. Elle s’est fait connaître sur Facebook par des positions sans compromis, s’élevant parfois contre ceux qui s’engagent pour les mêmes causes. Peut-on parler, néanmoins, d’activisme ? Lire: L’activisme d’Hélène Roudier de Lara



Cet article sur les réseaux sociaux

Sur Twitter

Sur Flickr et Pinterest

L’Ukraine est notre voisin, Philippe de Lara: “a star is born”.

Sur Facebook

Publié par Bernard Grua

Photographe: mariages, portraits, événements, reportages, contributeur Getty Images - Rédacteur blogs et contributeur medias grands publics: géopolitique, histoire, patrimoine - Créateur et administrateur de sites web - Community manager - Multilingue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :