Pakistan: leproblème du panislamisme

Imran Khan, élu Premier ministre du Pakistan en juillet 2018, a fait de la lutte contre l’islamophobie et du respect du prophète de l’islam l’une des principales, sinon la principale priorité nationale et internationale. En conséquence, depuis septembre 2020, il existe une affaire Pakistan/France sur ces questions religieuses. Elle est largement ignorée dans notre pays alors que les tensions sont très fortes au Pakistan. La plupart des analystes politiques français ne s’y penchent guère. Ils ne disposent ni d’informations précises ni de la compréhension culturelle nécessaire leur permettant d’y travailler.

Pakistan: how to deliver a final blow to Imran Khan, the godfather of terrorism in France?

Imran Khan, Prime Minister of Pakistan, in his speech on Monday, April 19, 2020, confirms that he wants to persist in his rhetoric promoting violence and terrorism, in the name of his crusade against Islamophobia. He thus tries to calm the riots which shake his large metropolises by using, again, the same propaganda as the one which inflamed the population. In doing so, he shows us how cornered he is. Above all, he gives us one of the keys that would allow us to hasten his fall and put an end to its nuisance, deadly for our country.

La pénétration du poutinisme en France, progression ou endiguement?

Si la France et le reste du monde occidental ont longtemps été aveugles ou déroutés par la progression du poutinisme, il semble que cette menace se soit parfois retournée contre ses auteurs et qu’elle commence à recevoir un début de réponse organisée. Il est trop tôt pour dire si le poutinisme va durablement reculer dans l’hexagone. En revanche, il risque de s’y implanter indirectement en proliférant dans certaines parties du monde francophone, où il devient une deuxième religion. Cette métastase est ignorée aujourd’hui et n’en est que plus dangereuse.
Le texte suivant est le résultat de réflexions issues de l’intéressant article de Sophie Belaïch: « Le niveau de pénétration du poutinisme atteint un seuil très alarmant en France », paru le 20 avril 2018.