Pamir Institute website presentation

Pamir has always been a remote and abandoned region of Upper Asia. Today, however, the people face rapid and shocking upheaval due to the terrorist threat, the Taliban irruption, Chinese expansion, and external interference from Pakistan in Afghanistan. This reinforces the need for a transnational vision. Therefore, the Pamir Institute is a think tank embracing all the Pamirs of Afghanistan, China, Pakistan and Tajikistan. The Pamir Institute does not advertise any commercial establishment. The Pamir Institute is not part of any government propaganda or political party.

With closed borders, the  Afghan Wahan has, now, to rely on Tajik citizens solidarity for phone & internet

Afghan Wakhan is the corridor stretching between the town of Ishkashim (Afghanistan) and Chinese border. It has no public infrastructure such as hospital, actual car road and phone network. However, from Ishkashim (Afghanistan) to Gaz Khan (Afghanistan), it is possible to use the TCell network going from Ishakahim (Tajikistan) to Langar (Tajikistan), on the opposite bank of th Panj River, but buying units became a nightmare since Taliban invasion..

How a poor region of Afghanistan sinks into famine under Taliban rule

This is an outstanding but highly alarming direct testimony from an altitude remote and forgotten Afghan region. Far away from any media, the harsh and poor life of local people has been turned, by Taliban, into dereliction and extreme misery. Trapped in a full lockdown, people cannot escape what became a hell with no hope.
Those who, at an international level, whitewash the reputation of the Taliban 2.0 should reflect on the heavy responsibility they are taking.

Comment une région déshéritée d’Afghanistan sombre dans la famine sous la férule des Taliban ?

Il s’agit d’un témoignage direct exceptionnel mais alarmant provenant d’une région afghane reculée et oubliée de tous. Loin des médias, la vie rude et démunie des populations locales est transformée, par les Talibans, en une déréliction et une misère extrême. Pris au piège dans un confinement implacable, les habitants ne peuvent pas échapper à ce qui est devenu un enfer sans espoir.

La guerre hybride du Pakistan dans le Pandjchir afghan

L’implication du Pakistan dans le conflit du Pandjchir afghan a permis aux Taliban de prendre le contrôle de la vallée en écrasant le Front National de Résistance d’Hamad Massoud. Pourtant, cette victoire pakistanaise peut-être remise en question si les Occidentaux menacent l’Etat terroriste d’Islamabad de bombarder les établissements Taliban dans les zones tribales pakistanaises. Sans soutien aérien pakistanais, les Taliban ne pourront pas tenir le terrain qu’ils occupent aujourd’hui.

Bernard Grua portraitiste: portfolio du bout du monde

Bernard Grua photographie: portraits du bout du monde: Iakouts de Sibérie, Tsiganes et Aksakals d’Ouzbekistan, Pamiris et Kirghizes du Tadjikistan, Wahis d’Afghanistan et du Pakistan.

Le Grand Jeu : rencontre anglo-russe aux confins du Pamir, de l’Hindou Kouch et du Karakoram

Le dernier acte du Great Game ou Bolshaya Igra (Grand Jeu), s’est joué au point où se sont rejoints l’empire tsariste, l’empire britannique et l’empire chinois dans un des endroits les élevés et, à cette époque, les plus inaccessibles de la planète. Là, convergent les massifs du Pamir, de l’Hindou Kouch et du Karakoram, hérissés de montagnes géantes. A la fin du dix-neuvième siècle, des explorateurs passionnés y ont, au péril de leur vie, affronté des altitudes extrêmes, des vents et des froids mortels, des cols enneigés balayés par les avalanches, des défilés menacés par des crues soudaines ou par de dévastateurs glissements de terrain. Militaires officiellement en disponibilité ou en permission de chasse mais, en réalité, cartographes, espions, voire diplomates, ils ont, en leur temps, fait partie d’une petite élite célébrée par les très honorables Sociétés de Géographie de Londres ou de Saint-Pétersbourg.