Réponse à Vladimir Martus, commandant de la frégate russe Shtandart

Réponse à Vladimir Martus, frégate Shtandart
Le 15 juin 2022, Vladimir Martus, commandant de la frégate russe Shtandart, a publié un commentaire sous l’article détaillant les nombreux problèmes soulevés par la présence fréquente de son navire dans le port français de La Rochelle. Voici, la réponse qui lui est faite. Il est souligné, qu’en raison de la guerre en Ukraine, exhiber le drapeau russe est un outrage à la décence et à l’humanité, indépendamment de tout discours sincère ou de convenance. Une solution est proposée au Commandant Martus, tenant compte de son intérêt personnel et de celui de son navire.

Commandant,

Merci pour votre réponse du 15 juin 2022 à mon article du 13 juin 2022. Je suis un ancien officier de Marine. Je navigue à la voile depuis mon enfance à Lorient et j’aime le patrimoine maritime. Je suis skipper. J’ai participé à des courses et à des croisières au large. J’ai aussi navigué sur des grands voiliers. Je connais assez bien Saint-Pétersbourg où je suis allée à plusieurs reprises et où j’ai séjourné pendant des semaines. J’ai également donné une conférence à l’Université d’économie d’État de Saint-Pétersbourg. J’ai voyagé dans toute la russie, y compris dans des endroits extrêmement reculés de la Sibérie en été et en hiver. J’ai publié dans Russia Beyond, un média d’État russe. Militant anti-Poutine depuis 2014, j’étais un russophile convaincu jusqu’au 24 février 2022. Je suis un homme de paix. Avec « No Mistrals for Putin », j’ai rendu possible, aujourd’hui, le fait que la France n’ait pas à supporter la honte de deux monstrueux navires d’invasion ravageant le sud de l’Ukraine, dans le cadre de la guerre actuelle. J’ai récemment participé de manière décisive à l’annulation du Festival du film russe annexionniste de Nantes, « Entre Lviv et l’Oural », avec l’aide d’Andriy Sadovyi, le Maire de Lviv, avec le soutien de noms ou d’institutions reconnus de la culture ukrainienne, au sein d’une merveilleuse équipe nantaise d’activistes ukrainiens. Certains spécialistes accordent du crédit à mes compétences en matière de propagande russe en raison d’observations précoces et inédites. J’ai contribué au livre géopolitique de Laurent Chamontin : « Ukraine et Russie, pour comprendre » sur le Diploweb.

Après cet exposé de ce que peut être l’activisme anti-poutine, il est très clair que vous ne pouvez pas prétendre à ce statut. Voici la mise au point que je vous ai faite à ce sujet:

Non, Commandant Martus, le « Shtandart » n’est pas un navire anti-Poutine.

Commandant, je n’ai rien de personnel contre vous. J’ai admiré votre parcours. J’aimais beaucoup votre magnifique voilier. Mais le pays que représente le Shtandart mène la guerre la plus horrible qu’il soit sur le sol européen, depuis la Seconde Guerre mondiale. Cela ne peut pas être ignoré et, encore moins, accepté. Tant que l’Ukraine n’aura pas recouvré la paix et son intégrité territoriale, tant que les déportations forcées vers la russie ne seront pas rapatriées, tant que les enfants adoptés illégalement ne seront pas rendus à leurs parents légitimes, tant que les orphelins ukrainiens adoptés illégalement ne seront pas de retour en Ukraine, tant que la russie n’aura pas demandé pardon et n’aura pas versé de légitimes indemnités à l’Ukraine, je considérerai que le drapeau russe promeut toutes ces horreurs inhumaines, tout ce ruscisme. Je ne suis pas le seul. Cependant, en mettant de côté les considérations personnelles exposées ci-dessus, il y a le cinquième paquet de sanctions. Depuis le 17 avril 2022, il est interdit aux navires russes d’entrer dans les ports européens. Il n’y a aucune raison de faire une exception pour les activités commerciales du navire russe Shtandart dans les eaux de l’Union européenne.

Hormis ses diverses menaces et chantages contre les citoyens ukrainiens (plaintes parvenues jusqu’aux parlementaires ukrainiens) ou français, votre agent, Ludovic Pacciarella, a construit une splendide маскировка capable de tromper les Français naïfs et tous les amateurs de patrimoine maritime. Soyons un peu sérieux, un « blabla » de paix sur un quai de La Rochelle n’arrêtera pas la guerre d’extermination que votre pays mène en Ukraine. Vous le savez bien. D’autant que, comme prévu, la petite flashmob du 12 juin 2022 est devenue virale en Ukraine. C’est déjà une affaire diplomatique. Il y a, maintenant, un scandale international du Shtandart. Vous en apprendrez plus, très bientôt. De vous à moi, ce n’est vraiment pas le moment pour un tel scandale. Vous êtes, je suppose, parfaitement au courant de la façon dont la France est mise en cause en raison des messages confus de notre président concernant la russie et l’Ukraine, depuis le 9 mai dernier. Emmanuel Macron est aujourd’hui à Kyiv, avec Olaf Scholz et Mario Draghi, pour tenter de rétablir la confiance entre nos nations. Il n’y aura pas de zone grise « diplomatique » française dont le Shtandart pourrait profiter.

Il n’y a pas non plus de zone grise morale. Pour cette guerre, il y a juste du blanc et du noir. Il y a un agresseur et il y a une victime. Vous êtes du côté de l’agresseur ou du côté de la victime. Il n’y a pas de position intermédiaire. D’outrageuses litanies soviétiques comme celle de « peuples frères » ou un torchon jaune et bleu dans les bas haubans, au mépris de toutes les règles et étiquettes maritimes, sont vécus comme une farce grotesque par les marins et comme une injurieuse insulte par les Ukrainiens. Bien sûr, je ne vous apprends rien. Cependant, vous avez peut-être considéré que cela pourrait fonctionner, chez des Français manipulables. Ce n’est pas le cas. Vous avez été trompé. Par des méthodes très discutables, votre agent local a pris soin de mettre de côté ou de faire taire tout commentaire local négatif. J’écris actuellement au Préfet de la Charente-Maritime au sujet de ses démarches de type FSB. Quoi qu’il en soit, la colère outragée, à l’intérieur comme à l’extérieur de La Rochelle, grandit rapidement. Elle se propage plus loin que le fleuve Dnipro.

Si le Shtandart se range du côté de l’agresseur, il doit retourner en russie avec vous ou avec un autre commandant. C’est possible depuis 2020. Voir : « Легендарный фрегат «Штандарт» может вернуться в Санкт-Петербург из изгнания ». En attendant, si vous décidez de demander l’asile en France en raison de votre position très récente et très tardive contre Poutine, je suis sûr que l’administration française pourrait y prêter attention en raison de votre statut.

À mon avis, si le Shtandart se range aux côtés de l’Ukraine, il doit être immatriculé en Ukraine. Il doit se débarrasser du drapeau russe et afficher un pavillon national ukrainien. Ce serait le démenti le plus fort à tous ceux qui prétendent que votre sympathie pour l’Ukraine n’est que de l’opportunisme commercial dans un pays comme la France, massivement révulsé par la guerre russe. Une immatriculation ukrainienne et un pavillon ukrainien permettront au Shtandart de participer à toutes les fêtes maritimes européennes lui assurant, ainsi, une source pérenne de financement.

Je serais ravi de vous aider et de mettre à contribution mon réseau d’amis ukrainiens pour vous accompagner dans votre recherche d’une solution pertinente et équitable.

Je vous prie de bien vouloir agréer, Commandant, l’expression de mes respects.

Lieutenant de Vaisseau (ER) Bernard Grua

Autres articles sur le scandale du Shtandart à La Rochelle

Annexe
Commentaire du Commandant Martus sous l’article: « L’affaire du Shtandart, navire russe, à La Rochelle »

Vladimir Martus  

Dear Bernard ,
« Mon frère, peut-être avez-vous raison; je suis convaincu du bien que vous voulez me faire; mais ne pourrais-je pas être sauvé sans tout cela? »
Il est vrai que ces horreurs absurdes ne souillent pas tous les jours la face de la terre; mais elles ont été fréquentes, et on en composerait aisément un volume beaucoup plus gros que les évangiles qui les réprouvent. Non seulement il est bien cruel de persécuter dans cette courte vie ceux qui ne pensent pas comme nous, mais je ne sais s’il n’est pas bien hardi de prononcer leur damnation éternelle. Il me semble qu’il n’appartient guère à des atomes d’un moment, tels que nous sommes, de prévenir ainsi les arrêts du Créateur. Je suis bien loin de combattre cette sentence: « Hors de l’Eglise point de salut »; je la respecte, ainsi que tout ce qu’elle enseigne, mais, en vérité, connaissons-nous toutes les voies de Dieu et toute l’étendue de ses miséricordes? N’est-il pas permis d’espérer en lui autant que de le craindre? N’est-ce pas assez d’être fidèles à l’Eglise? Faudra-t-il que chaque particulier usurpe les droits de la Divinité, et décide avant elle du sort éternel de tous les hommes? »
/ Le “Traité sur la tolérance”, VOLTAIRE /
I would like to be able to address to my compatriots from Ukraine who has proposed this material to you. I see your Blog as very good platform for discussion about ways to fight Putin’s regime, and I here want to make a proposal of uniting efforts for that. But before I send my comments, I would like to be certain that they would be published, and thus will achieve the ears of the audience, unchanged. Could you please kindly confirm (or reject) this request. You have a risk of offering your media as a tribune to the person thinking differently. Please study my instagram (for instance this https://www.instagram.com/p/Ca4RX9oj6JU/ ) before you answer.
Sincerely yours
Vladimir Martus
15 June 2022, 02:00 AM

Publié par Bernard Grua

Graduated from Paris "Institut d'Etudes Politiques", financial auditor, photographer, founder and spokesperson of the worldwide movement which opposed to the delivery of Mitral invasion vessels to Putin's Russia, contributor to French and foreign media for culture, heritage and geopolitics.

5 commentaires sur « Réponse à Vladimir Martus, commandant de la frégate russe Shtandart »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :