Назустріч тиші великого голосу України у Франції

Завдяки своїм знанням французької мови, а також історії та культури Франції, Його Екселенція, Пан Олег Шамшур, – це особистість, що зуміла завоювати повагу, як влади, так і впливових людей та громадян Франції. З листопада 2014 року цей посол представляв Україну у Франції. Україну слухали і чули. Його від’їзд буде втратою для його країни, але також і для Франції, що отримала велику користь від розуміння ним механізмів, які керують країною Володимира Путіна, оскільки вони є потенційно дестабілізуючими для всієї Європи.

Parole de l’Ukraine en France, une page se tourne

Son Excellence, Monsieur Oleh Shamshur, par sa connaissance de la langue, de l’histoire et de la culture française, par ses compétences et par ses qualités relationnelles est une personnalité qui a su se faire respecter autant qu’estimer par les autorités, les personnes d’influence et les citoyens français. Cet ambassadeur a porté depuis novembre 2014, la parole de l’Ukraine en France. Elle y a été écoutée et entendue.

L’affaire de Kertch: montre-t-elle les limites de la verticale du pouvoir et du cartel des siloviki?

L’affaire de Kertch ayant conduit à l’assaut sur des bâtiments de guerre ukrainiens ainsi qu’à la capture de ces navires et de leurs équipages est considérée par de nombreux observateurs comme une escalade délibérée dans la guerre d’agression que la Russie mène contre l’Ukraine depuis mars 2014. Ici, il sera présenté un point de vue différent en examinant le fait qu’il pourrait s’agir d’un dérapage du FSB mal contrôlé par le pouvoir russe, qui permet à l’Ukraine de révéler au grand jour, sur le plan international, l’annexion larvée de la mer d’Azov par le Kremlin ainsi que le blocus économique des ports ukrainiens de Berdyansk et Marioupol.

Reblog: À Marinka, vivre sur la ligne de contact – Ioulia Shukhan

Initialement publié sur carnets de terrain de Ioulia Shukan :
Depuis que la guerre s’est invitée, le 11 juillet 2014, à Marinka, commune pavillonnaire en plein cœur des steppes de l’Est ukrainien, ses 10 000 habitants (près de 6 000 aujourd’hui) subissent quotidiennement les inconvénients de leur nouvelle vie. La contre-offensive donnée alors par l’armée ukrainienne…

Qui est Taras Beniakh, l’Otaman de la tchaïka cosaque « Presviata Pokrova »? Interview par bernard Grua

Taras Beniakh s’intéresse aux autres. Quand il parle, il s’agit généralement de l’Ukraine, de création artistique, de la tchaïka (appelée la « galère ukrainienne, à Pont-Aven), de son équipe, re-devenue équipage, ou de nombreux lieux et connaissances, qui lui sont chers. Cet homme, grand par l’esprit et petit par la taille, court toujours et partout. Il ne prend pas le temps de donner de détails sur lui-même. Communiquant chaleureux et extraverti mais personnalité discrète, peut-être ne le juge-t-il pas nécessaire? Pourtant, aujourd’hui, cet « étonnant voyageur » a accepté de répondre aux questions que nous sommes nombreux à nous poser.

Tchaïka, travaux nécessaires et contraintes rencontrées avant une remise à l’eau

English Summary  (Article en français, ci-dessous) According to Taras Beniakh, 70% of the reconstruction work was carried out between the middle of June 2016 and the end of July 2016. The 30% last part should be performed on March 2017 if the team can obtain the mandatory visas from the French Embassy in Kyiv, whichLire la suite « Tchaïka, travaux nécessaires et contraintes rencontrées avant une remise à l’eau »

Quelques confidences de la tchaïka Presviata Pokrova

En cet été 2016, à Palette-Aven, l’Otaman, c’est Taras. Il est épaulé par le savoir-faire de Myron Humenetskyy et par une équipe de jeunes volontaires ukrainiens. Au cours d’un rare instant de repos qu’ils s’autorisent, en face d’une tasse de café, à tour de rôle, Myron et Taras racontent ce qu’ont été et ce queLire la suite « Quelques confidences de la tchaïka Presviata Pokrova »

Tchaïka, la diplomatie fraternelle des Cosaques en Bretagne

A Pont-Aven, petite ville bretonne du Finistère, une équipe d’Ukrainien a entrepris la restauration d’une Tchaïka, bateau emblématique de l’histoire ancienne et contemporaine de leur pays. On l’y connait sous l’appellation de « la galère ukrainienne ».