Хто ти, Човне ? Що шукаєш ? Звідки і куди пливеш ?

« Фініс-Террае » козацької чайки: р.Авен, о-ви Ґленан, мис Пенмарк, затока Одьєрн, Ра де Сен, Море Іруаз, Брестська Затока, р.Ольн
Козацька чайка «Пресвята Покрова», побудована у 1992 році у Львові, підкорила усі моря та водні шляхи Європи під своїм лазурно-золотавим стягом. А згодом, десять років тому, знайшла гостинний порт у невеличкому бретонському містечку Понт-Авен. Після шкоди, завданої численними роками, було проведено значні реставраційні роботи за допомогою безкорисливій підтримці, прихильності та знанням місцевих мешканців. Перед тим, як козацький човен знову зможе повернутися до своєї дипломатичної місії серед морських просторів, лишається ще замінити зовнішні борти під ватерлінією. Цей проект не зміг втілитися в життя, як було заплановано, у м. Камаре. І в решті решт, українська галера, як її інколи називають, зможе розпочати будівельні роботи завдяки дружній підтримці.

Une tchaïka cosaque totalement à l’Ouest

La tchaïka cosaque, Presvyata Pokrova, construite en 1992, à Lviv, a porté le pavillon aux couleurs azur et or sur toutes les mers et voies navigables d’Europe. Puis, il y a dix ans, elle a trouvé un port d’attache accueillant à Pont-Aven, petite cité maritime bretonne. Le poids de l’âge faisant son œuvre, d’importants travaux de restauration y ont été menés avec l’appui désintéressé et bienveillant de compétences locales. Avant que le navire cosaque puisse reprendre son rôle d’ambassadeur hauturier, il reste à remplacer la paroi extérieure de la coque sous la ligne de flottaison. Le projet n’a pas pu se matérialiser à Camaret ainsi qu’il était prévu. C’est finalement à Châteaulin que la galère ukrainienne, comme on l’appelle parfois, va entrer en chantier grâce à d’amicaux soutiens.
Mais pour cela, il faudra des financements que l’équipe de Lviv ne peut assumer seule. Nous faisons ici un appel aux dons et au partenariat de mécènes.

« L’Ukraine est notre voisin », l’association/site-web d’Hélène et Philippe de Lara

Le couple Philippe de Lara et Hélène Roudier de Lara lance, en 2018/2019, une association et un site web intitulés « L’Ukraine est notre voisin ». Les objectifs affichés sont ambitieux. Ils se placent à la hauteur du rôle que se reconnaissent leurs deux initiateurs dans le monde de l’activisme anti-Poutine et pro-Ukraine. Les créateurs revendiquent un partenariat avec deux fondations importantes et le soutien de personnalités qui font autorité, pour ce qui est des sphères russes et ukrainiennes, en termes géopolitiques, historiques, culturels et sociaux. Pourtant, la « star » (sic) annoncée se révélera être une coquille vide. En novembre 2020, Philippe de Lara indique la transformation du projet sous une forme encore plus réduite. Mais, fin mars 2021, il faut bien reconnaître que la communication de l’automne précédent annonçait, hélas, la déroute des illusions originelles et la révélation d’un douloureux sabordage.

Guide de la particule et des noms composés, à l’usage des gueux et des faquins.

Hélène Roudier de Lara, une professeur mise en retraite anticipée, me fait grief d’une soi-disant impolitesse. En effet, dans un de mes textes, je l’ai simplement mentionnée sous « Roudier » lors d’un échange concernant le toxique André Markowicz. Il me semble que cette personne ignore les usages qu’elle invoque. Je vais m’employer à les lui rappeler.

André Markowicz: le poison

Grâce à sa production littéraire reconnue et grâce à quelques textes s’opposant au totalitarisme de Vladimir Poutine, André Markovicz bénéficie d’une aura empêchant tout questionnement sur sa personne. Mieux, il est largement partagé et congratulé. Pourtant, quand on réexamine l’enchaînement de ses publications, on ne peut qu’être sidéré du flot de calomnies et de contre-vérités qui hantent un sous-jacent discours de haine, souvent directement copié de sa conjointe, Françoise Morvan. La méthode de désinformation est habile, à défaut d’être loyale.
Le langage jacobin-trotskiste imprégné de complotisme, de Markowicz et de Morvan a un constant fil conducteur : montrer que le mouvement breton et que la langue bretonne sont les créations d’une extrême-droite, sécessionniste, intégralement inspirée par la collaboration avec l’occupant allemand. Cette idéologie serait perpétuée par des néo-nazis agissant en collusion avec « les patrons ». On est là, dans le schéma de propagande appliqué depuis 2013 par le Kremlin contre l’Ukraine.

Назустріч тиші великого голосу України у Франції

Завдяки своїм знанням французької мови, а також історії та культури Франції, Його Екселенція, Пан Олег Шамшур, – це особистість, що зуміла завоювати повагу, як влади, так і впливових людей та громадян Франції. З листопада 2014 року цей посол представляв Україну у Франції. Україну слухали і чули. Його від’їзд буде втратою для його країни, але також і для Франції, що отримала велику користь від розуміння ним механізмів, які керують країною Володимира Путіна, оскільки вони є потенційно дестабілізуючими для всієї Європи.

Parole de l’Ukraine en France, une page se tourne

Son Excellence, Monsieur Oleh Shamshur, par sa connaissance de la langue, de l’histoire et de la culture française, par ses compétences et par ses qualités relationnelles est une personnalité qui a su se faire respecter autant qu’estimer par les autorités, les personnes d’influence et les citoyens français. Cet ambassadeur a porté depuis novembre 2014, la parole de l’Ukraine en France. Elle y a été écoutée et entendue.

L’affaire de Kertch: montre-t-elle les limites de la verticale du pouvoir et du cartel des siloviki?

L’affaire de Kertch ayant conduit à l’assaut sur des bâtiments de guerre ukrainiens ainsi qu’à la capture de ces navires et de leurs équipages est considérée par de nombreux observateurs comme une escalade délibérée dans la guerre d’agression que la Russie mène contre l’Ukraine depuis mars 2014. Ici, il sera présenté un point de vue différent en examinant le fait qu’il pourrait s’agir d’un dérapage du FSB mal contrôlé par le pouvoir russe, qui permet à l’Ukraine de révéler au grand jour, sur le plan international, l’annexion larvée de la mer d’Azov par le Kremlin ainsi que le blocus économique des ports ukrainiens de Berdyansk et Marioupol.

Reblog: À Marinka, vivre sur la ligne de contact – Ioulia Shukhan

Initialement publié sur carnets de terrain de Ioulia Shukan :
Depuis que la guerre s’est invitée, le 11 juillet 2014, à Marinka, commune pavillonnaire en plein cœur des steppes de l’Est ukrainien, ses 10 000 habitants (près de 6 000 aujourd’hui) subissent quotidiennement les inconvénients de leur nouvelle vie. La contre-offensive donnée alors par l’armée ukrainienne…

Qui est Taras Beniakh, l’Otaman de la tchaïka cosaque « Presvyata Pokrova »? Interview.

Taras Beniakh s’intéresse aux autres. Quand il parle, il s’agit généralement de l’Ukraine, de création artistique, de la tchaïka (appelée la « galère ukrainienne, à Pont-Aven), de son équipe, re-devenue équipage, ou de nombreux lieux et connaissances, qui lui sont chers. Cet homme, grand par l’esprit et petit par la taille, court toujours et partout. Il ne prend pas le temps de donner de détails sur lui-même. Communiquant chaleureux et extraverti mais personnalité discrète, peut-être ne le juge-t-il pas nécessaire? Pourtant, aujourd’hui, cet « étonnant voyageur » a accepté de répondre aux questions que nous sommes nombreux à nous poser.