Harcèlement pakistanais islamiste à Nantes, nouvelle demande d’aide et de protection à la municipalité

Monsieur Bassem Asseh, premier adjoint au maire de Nantes, et Madame Aicha Bassal, adjointe personnel et relation sociale ont été destinataires, ces derniers jours, de tweets de dénonciation calomnieuse envoyés par la radicalisée pakistanaise, Ramla Akhtar. Cet article reprend le fil twitter des publications qui ont été adressées à ces deux adjoints par Bernard Grua afin de demander, une nouvelle fois, assistance et protection aux autorités nantaises, singulièrement indifférentes à une haineuse campagne de harcèlement, dont elles ont pourtant été témoins à de très nombreuses reprises depuis près d’un an.

Suspension d’une usurpation d’identité diffamatoire sous Twitter

Il est excessivement difficile d’obtenir que Twitter enlève une publication. Il est encore plus exceptionnel d’obtenir que Twitter supprime un compte. C’est néanmoins ce qui a été obtenu contre la cyberdélinquante Ramla Akhtar.

Formulaire de signalement du compte @barefoot_Rmala à l’agence gouvernementale contre le cyberharcèlement

Signalement concernant les actes de la cyber-crimminelle Ramla Akhtar adressé à l’agence gouvernementale en charge du harcèlement sur Internet.