Comprendre le front culturel russo-ukrainien

Promouvoir la culture russe aujourd’hui revient à soutenir le « ruscisme », une archaïque idéologie expensionniste et colonialiste panrusse mise à jour de pratiques génocidaires ayant de nombreux points communs avec le nazisme. S’en faire l’avocat, consiste à, de facto, en approuver les modalités techniques que sont les destructions organisées de la culture et du patrimoine de l’Ukraine.

Revue de presse d’une маскировка (maskirovka) russo-cinématographique à Nantes

L’affaire du festival du cinéma intitulé « De Lviv à l’Oural » a montré qu’il est difficile de contrer le lobby pro-russe, si ce n’est pro-poutine, à Nantes. Elle n’a pourtant touché qu’un petit cercle local de cinéphile et d’agents d’influence. En revanche, elle a révélé une diaspora nantaise et une communauté réfugiée ukrainiennes unaniment choquées. Elle a soulevé une indignation générale en Ukraine, où la Russie pratique des crimes de guerre de façon systématique. La revue de presse montre que nos médias ont généralement fait preuve de naiveté et d’absence de sens critique en partageant une information incomplète, quand elle n’était pas mensongère.

Tout oppose la culture ukrainienne et la « culture russe »

Afin de sortir d’un schéma mortifère pluri-centenaire, porté à son paroxysme depuis le 24 février 2022, la culture ukrainienne ne peut pas et ne doit pas coexister avec la culture russe, dans un même espace et lors d’un même événement. C’est une prophylaxie élémentaire.

Русский Экстремальные Путешествия, Пакистан

« Экстремальные Путешествия », также известные как «Россиян Экстреме Травелс », они же «Трекинг на Алтае» или «Экстремальные путешествия в России», – это туристическая компания, ведущая бизнес в Пакистане. В июне 2019 года, через десять лет после своего первого въезда в эту страну, Ольга Леонидовна Озерова, также известная как Ольга Сим (Оlga Sim), одна из ее сотрудников / партнеров, приняла ключевую роль в качестве теневого советника в запуске клеветническая кампания против общины вахи в Северном Пакистане и против ее западных посетителей. В конце концов, в январе 2021 года она открыто раскрыла план подачи иска о терроризме в Пакистане против гражданина Франции с помощью лжесвидетелей. Такое вмешательство в действия третьей страны может нанести непоправимый ущерб бизнесу Russian Extreme Travels.

« Extreme Travels » (Экстремальные путешествия), a Russian travel operator, blackmails a French citizen, in Pakistan, with terrorism accusations.

Olga Leonidovna Ozerova, aka Olga Sim (Ольга Сим), from « Extreme Travels in Russia » (Экстремальные путешествия)? aka « Russian Extreme Travels », aka « Trekking in Altai », is involved, in Pakistan, in an insane stalking plan. Discover her threat of hiring 10 agitators as false witnesses in order to file a terrorism case to Pakistani authorities against the French photographer and writer Bernard Grua. See how her ultimatum was slammed in an inflammatory manner. Read the debunking of her blatant lies. Understand how she is exposing at risk herself and her company.

Diploweb, contribution de Bernard Grua à l’ouvrage de Laurent Chamontin, « Ukraine et Russie pour comprendre. »

Contribution de Bernard Grua au chapitre 6 – « La guerre de l’information à la russe, et comment s’en défendre » ainsi qu’au chapitre 7 – « Les opinions européenne et française dans la guerre hybride » de l’ouvrage de Laurent Chamontin « Ukraine et Russie pour comprendre » paru sur le Diploweb.

Qu’est-ce que nous a appris, sur la France, l’affaire des Mistral?

Ce document présente l’intégralité d’un texte rédigé pour notre ami disparu récemment, le regretté Laurent Chamontin, qui en a compilé des extraits afin d’illustrer, par un encadré, une partie de son livre : « Ukraine et Russie pour comprendre ».
Laurent Chamontin avec le sympathique sourire que nous lui connaissions, sous un aspect pondéré, consensuel, voire impassible, était, comme beaucoup de Russophiles non pro-Poutine, catastrophé par la méconnaissance de nos compatriotes et par la complaisance de la majorité de nos hommes politiques vis a vis du régime qui menait une guerre d’agression, toujours en cours depuis six ans, en Europe orientale.

Sabordage des Mistral: récits d’une Маскировка Kremlin – Front National à Saint Nazaire

En mai 2015, Jean-Claude Blanchard et Gauthier Bouchet, deux élus du Front National de Saint Nazaire, ont étroitement collaboré avec les services de propagande du Kremlin en relayant, voire en inspirant, l’hallucinante mystification du sabordage des Mistral, les grands navires d’invasion initialement construits pour appuyer le néo-impéralisme de Vladimir Poutine. Même si les années ont passé, cette opération de désinformation et de manipulation de l’opinion ainsi que des médias reste un modèle de maskirovka (Маскировка) conduite en dehors de tous principes moraux dans le cadre de la guerre hybride que les siloviki mènent contre des pays qu’ils veulent pousser à la discorde et au chaos. Un évènement aussi insensé aurait été impossible si ses promoteurs n’avaient pas eu une connaissance intime des faiblesses de notre société grâce aux lumières et aux conseils de leurs complices locaux.

Sabordage des Mistral: les métastases de la maskirovka Kremlin – Front National dans les médias occidentaux

Le 6 mai 2015, le lendemain de la publication d’un article du Figaro sur le destin des BPC Vladivostok et Sébastopol, ce qui allait être abusivement présenté comme la « décision » de l’Elysée de saborder les Mistral suscite stupeur et indignation en Russie ainsi que dans la poutinosphère internationale. D’un côté, au début cette affaire, se trouvent ceux qui s’emploient à montrer l’impossibilité d’une telle option. De l’autre côté, leurs répondent ceux qui se déchaînent contre le gouvernement français. Très rapidement la propagande russe appuyée par le Front National assurera, avec un succès certain dans les médias occidentaux, la promotion de l’océanisation de ces bâtiments de guerre. Cette affaire délirante peut être considéré comme un cas d’école de désinformation en appui d’une guerre hybride soutenue par des complicités locales.