À l’attention des organisateurs de “L’Armada Rouen 2023”

Le navire russe Shtandart à l'Armada Riuen 2023 sous pavillon russe

Image de couverture, tombes de soldats ukrainiens au cimetière de DNIPRO (Ukraine)

Victoria Nikolenko, femme ukrainienne de DNIPRO, vivant à Nantes, écrit aux organisateurs du festival maritime « L’Armada Rouen 2023 – L’Armada de la Liberté » afin de leur faire part de ses sentiments quant à leur plan macabre de dissimuler, à des fins commerciales, un navire russe sous les couleurs ukrainiennes.

Messieurs,

J’ai appris dans un article de presse, qu’il sera demandé au capitaine du navire « Shtandart » d’arborer le pavillon ukrainien pour justifier sa présence à votre manifestation, en dépit des sanctions européennes lui interdisant l’accès aux ports français :

« « Nous lui demanderons de hisser le pavillon ukrainien. » L’organisation de la prochaine Armada, qui se déroulera à Rouen (Seine-Maritime) du 8 au 18 juin 2023, maintient l’invitation du bateau russe Shtandart, à condition qu’il arbore le drapeau de l’Ukraine. »

Je suis restée sans voix quand j’ai lu cela dans l’article de Joce Hue paru dans « 76 Actu ». Car parmi tous les scenarii, vous avez choisi celui qui est le plus offensant, le plus ignoble et le plus insultant pour les Ukrainiens…

Vous êtes sourds aux voix des Ukrainiens et indifférents aux souffrances des civils, femmes et enfants qui ont cherché une protection en France et qui continuent de vivre au rythme de rares nouvelles de leurs maris, pères et frères qui sont au front et qui au prix de leurs vies font l’impossible pour arrêter l’agresseur…

Victoria NIKOLENKO, 21 JANVIER 2023

Lire la suite sur le blog de Victoria.


Anastasia Shvets, jeune femme de 23 ans qui a survécu au bombardement de son immeuble survenu à DNIPRO (Ukraine), le 14 janvier 2023. (ARSEN DZODZAEV / HROMADSKE)
Anastasia Shvets, Dnipro. La navire russe Shtandart à l'Armada Rouen 2023
Anastasia Shvets au milieu des ruines de son appartement, après une frappe russe, le 14 janvier 2023 à DNIPRO (ARSEN DZODZAEV / HROMADSKE)
Son compagnon a été tué sur le front – Ses parents sont morts sous les décombres du bombardement de l’immeuble fêté par la médias russes, qui célèbrent régulièrement le « Shtandart » et son capitaine-propriétaire, Vladimir Martus.

Lire la suite sur le blog de Victoria.

Publicité

Publié par Bernard Grua

Graduated from Paris "Institut d'Etudes Politiques", financial auditor, photographer, founder and spokesperson of the worldwide movement which opposed to the delivery of Mitral invasion vessels to Putin's Russia, contributor to French and foreign media for culture, heritage and geopolitics.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :