Mariani et la Crimée: lâcheté, solidarité de classe et omerta parlementaire

Thierry Mariani s’est rendu illégalement en Crimée, une partie du territoire ukrainien occupé militairement par la Russie. Il se permet de s’en vanter devant l’Ambassadeur d’Ukraine en France. Et mieux, il annonce une prochaine visite.
CStz3SaW4AAyQmx

L’ambassadeur d’Ukraine a expliqué l’éviction de Mariani de son poste de Vice-Président du Parti Populaire Européen (PPE) à l’assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (PACE) comme le résultat du comportement irresponsable de ce dernier. Voici la réponse de Mariani:«Bon, pour vous montrer que je ne suis pas rancunier, vous enverrai une carte postale de mon prochain voyage en #Crimée. » Il ajoute ensuite: « Bon…suis traumatisé. Vais devoir y retourner plus vite que prévu pour montrer que cette mesure m’impressionne vraiment ». Il n’est pas inutile rappeler que Mariani est secrétaire du groupe d’Amitié France Ukraine à l’Assemblée Nationale pour bien prendre la mesure du personnage. Ce comportement de voyou arrogant déshonore notre pays.

marianiJ’ai pris contact avec Loïc Hervé, sénateur du centre et maire d’une peite ville de Haute Savoie avec qui je partage une certaine proximité. La conversation est édifiante. Mais, ce n’est pas un tel scepticisme attentiste qui va nous décourager. Deux grands bateaux gris, construits à St Nazaire.

Bernard Grue: « Bonjour Loïc (sénateur), Y-a-t-il des sanctions prévues contre les sénateurs qui se sont rendus illégalement en Crimée et qui projettent d’y retourner sous la houlette de Mariani? Merci d’avance pour ta réponse. »
Le sénateur: « Cher Bernard, non il n’y a absolument aucune « sanction » de prévue. Les sénateurs sont libres de leurs déplacements et n’ont pas d’autorisation à demander. Tu parles de déplacement illégal. Je ne connais pas de loi française interdisant aux parlementaires d’aller en Crimée (ou en Syrie). Mon collègue Yves POZZO di BORGO faisait partie de ce déplacement. Je t’avoue ne pas en avoir reparlé avec lui. Bien à toi. »
Pour ton info, je fais partie du groupe d’amitié France Ukraine et France Russie.
Et je préside France-Bulgarie.
Bernard Grua: « C’est un déplacement illégal au regard de la loi du pays qui en est l’Etat souverain, à savoir l’Ukraine. Si les parlementaires français ne respectent pas la souveraineté des autres pays, alors cela pose vraiment problème. Au regard de la loi internationale, la Crimée est sous occupation militaire de la Russie. Quant à Pozzo di Borgo. Il y a beaucoup à dire sur cet individu. Nous publierons ce qu’il faut sur lui et ses amis le moment venu. »
Le sénateur: « Alors il faut que l’Ukraine traduise ces parlementaires devant ses propres tribunaux. La France n’applique pas le droit ukrainien ! »
Bernard Grua: « Je parle de souveraineté, Loïc. »
Le Sénateur: « Moi je te parle d’état de droit et de droit international. »
Bernard Grua: « Tu te trompes, Loïc. »
Le Sénateur: « Pour ma part, je n’aurais pas pris part à un tel déplacement. Évidemment. Non, je ne pense pas me tromper. En droit en tout cas. »
Bernard Grua: « J’ai pris bonne note de tes réponses ».
Le Sénateur: « Mon collègue Hervé Maurey m’a proposé un déplacement parlementaire en Ukraine. Je n’ai pu y aller pour des raisons d’agenda. Ne crois pas que je me désintéresse à ce qui se passe là bas. Je te dis simplement et calmement que les parlementaires qui se sont rendus en Crimée ne risquent aucune sanction en France. Et je ne veux pas te faire une théorie sur l’immunité parlementaire non plus. Je n’ai rien écrit sur la situation de la Crimée. »
Bernard Grua: « Mariani a été viré du PPE. Ce n’est pas une gratification, même si on ne veut pas parler de « sanction ». Et vous parlementaires français, qu’allez vous faire, qu’allez vous dire, quand il va récidiver? Rien? »

Voilà une conversation qui nous en dit long sur l’engagement démocratique de nos élus. Et ne croyez pas que le sénateur Loïc Hervé soit un poutiniste, un complotiste ou un membre du parti de Madame Le Pen. Non, c’est un homme modéré. Un sénateur tout à fait correct. Un bon maire de son petit village de montagne. Il ménage ses collègues et ne souhaite pas pendre de risques. Il va dans le sens du vent.

Voici ce que nous disait, le 13 octobre 2015, Bohdan Yaremenko dans son article, La Russie veut négocier sa sortie du Donbass contre la Crimée: que doit faire l’Ukraine?« : « …Apparemment, le Kremlin a réalisé que son aventure ukrainienne ne se terminera pas bien et cherche une porte de sortie en abandonnant le Donbass dès que possible, avec l’option de négocier son départ d’Ukraine et la fin de la phase chaude du conflit en échange de la reconnaissance internationale de l’annexion de la Crimée. A cet effet, le travail de simulation sur le thème « tout va bien en Crimée » a été intensifié.
Les idiots utiles du Kremlin parmi les politiciens de différents pays joueront et jouent déjà un rôle important dans ce processus. L’Ukraine devrait répondre à ce dynamisme de la part de Moscou pour que le monde entier considère que les contacts avec la Crimée sont indésirables.
A cet effet, il est nécessaire d’organiser des campagnes d’information clarifiant et condamnant tous les cas de voyage en Crimée par des politiciens étrangers sans coordination avec l’Ukraine… »

A  nous de faire en sorte que le vent tourne aussi en France, à nous de mettre nos hommes politiques en face de leur responsabilités, afin de ne plus relire les faux fuyants du type de ceux que notre sénateur interviewé a invoqués.

© Auteur: Bernard Grua Nantes, France, 01/11/2015

Mise à jour: le sénateur Loïc Hervé ne s’est pas manifesté lors de la deuxième expédition Mariani en Crimée. Il a voté, au Sénat, pour la résolution Pozzo di Borgo demandant la levée des sanctions contre le régime de Poutine prises suite à l’occupation militaire de la Crimée, de la guerre russe dans le Donbass et de la destruction du vol MH17 de la Malaysian Airlines

Publicités

Auteur : Bernard Grua

Bernard Grua a une large expérience internationale. ll réside à Nantes et est expert en conseil, réalisation et analyse d'inventaires, préalablement manager dans un cabinet d'audit anglo-saxon , Diplômé de Sciences Po Paris, officier de Marine de réserve. Hobbies: photographie, géopolitique, patrimoine maritime, reportages dans des pays lointains

5 réflexions sur « Mariani et la Crimée: lâcheté, solidarité de classe et omerta parlementaire »

  1. « …En conclusion, le blogueur de LiveJournal fait des « révélations » et éclater « le vrai scandale » : « Thierry a promis à ses collègues qu’en Crimée il y aurait des filles dont la beauté ne cède en rien à celle de sa femme russe. Vous parlez de ‘reconnaissance mondiale’, de ‘Notre Crimée’ quand il s’agit d’une poignée de croulants français qui vont faire la tournée des filles… »
    http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20150725.OBS3176/thierry-mariani-parti-en-crimee-pour-chercher-la-femme.html

    J'aime

  2. Sarkozy va, lui aussi, à la soupe… Il a oublié que quand on dîne avec le diable, il faut une longue cuillère. Alors, il fait le pied de grue. C’est très inconfortable pour le petit homme court sur patte. Cela ne fait pas très présidentiable, et encore moins Chef d’Etat, mon pauvre monsieur. Vous devriez pourtant savoir que Poutine n’a pas d’amis. Il n’a que des valets. Et nous, les laquais, nous n’en voulons pas non plus!
    Chère, très chère casserole. Nous nous en souviendrons et nous vous la rappellerons.
    http://www.canalplus.fr/c-emissions/c-le-petit-journal/pid6515-le-petit-journal.html?vid=1325223

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s