Comment Bernard Grua, pris fait et cause pour l’Ukraine ?

Bernard Grua: « Le troll n’est pas, comme on a trop souvent tendance à le penser, un individu qui se contente de poster, sur les réseaux sociaux, des commentaires injurieux, insultants, pervers et/ou diffamatoires. Il en existe une catégorie de déviants, qui cultivent le trollisme sur leurs blogs, notamment à des fins de reconnaissance. Leur production est donc directement accessible sur Google lors d’une recherche par nom. » Voici l’exemple concret de construction d’un profil virtuel diffamatoire, d’autant plus intéressant, qu’il repose sur quelques éléments très simples mais qui savent parfaitement toucher le lectorat auquel ils s’adressent. Il s’agit d’un « papier » produit par le troll « Laurent Courtois » dont le titre est : « Comment Bernard Grua, pris fait et cause pour l’Ukraine ? ». J’espère que les lecteurs y trouveront quelques enseignements utiles.

Publicités

Comment Bernard Grua, pris fait et cause pour l’Ukraine Laurent Courtois Agoravox

1. Le monde vit une phase de transition caractérisée par une absence d’ Etat de droit dans la sphère numérique…

1.1. Une capacité de diffusion sans précédent historique

Aujourd’hui, chacun peut créer gratuitement un ou plusieurs blogs. Les réseaux sociaux permettent un partage sans égal, historiquement, de toute sorte d’information. Laquelle information sera d’autant plus relayée qu’elle est provocante et flatte les instincts les plus pervers.
Il convient donc de s’intéresser à ce type de scénario, qui peut viser chacun d’entre nous. Instruit par cette expérience j’ai pu observer son application à des fins personnelles, politiques ou professionnelles.

1.2. Un vide juridique abyssal

Avec un cadre juridique, qui peine à prendre en compte ce nouvel environnement et reste héritier d’une presse papier ou orale vite obsolète et périssable, alors que le numérique est beaucoup plus pérenne, on peut considérer, que l’Etat de Droit est à reconstruire. Dans cette attente, tout citoyen, même peu visible, doit être conscient de la vulnérabilité de son « e-réputation » face au « trollisme ».
Tout citoyen prudent devra, en conséquence, travailler à occuper  son propre espace numérique afin de ne pas être pris à l’improviste comme on va le voir par la suite.

2. … où un personnage réel…

Je suis professionnel de l’inventaire, activiste de la société civile (pro-Maïdan, anti-Poutine, opposé à la livraison des navires Mistral), contributeur à différents médias: L’Express, La Tribune, Ouest-France, Breizh-Info, Informnapalm, Ukraininform, Ukraine Crisis Media Center, Saintnazaire-Infos.

Je publie, par ailleurs, sur le site « No Mistrals For Putin », « Maintien des Sanctions contre Poutine » ainsi que sur mes blogs: « Regards sur Le Monde » et « Bernard Grua Expertises » ou sur le site de mon entreprise « Best Inventory« .

Je suis, de plus, photographe: paysages, heure bleue, portraits, reportages

Mes photographies peuvent être observées ici:
Photos de voyages, d’expéditions et de reportages

Bernard Grua clochers de Russie
Russie: Yaroslavl, Kolomenskoye, Rostov Veliky

Ou sur Facebook:
Bernard Grua Photography
Bernard Grua Portraitist

Bernard Grua photos de reportage
Egypte | Maidan | Carpates | Pamir tadjik | Afghanistan

Mon profil Linkedin est ici:
En français
En anglais

On va, maintenant, pouvoir observer l’usage qui est fait de ce profil réel afin de créer un profil virtuel par un troll malveillant. Ici, on verra comment un parcours personnel peut être « reconstruit », dans le but de faire, de celui à qui l’on veut nuire, un personnage virtuel, à des fins de décrédibilisation, de harcèlement et de notoriété personnelle.

3. … est transformé en un personnage virtuel et une cible de lynchage par un troll.

3.1. Un inconnu insignifiant décidant de devenir troll pour apparaître sur le devant de la scène

Comme l’indique son passeport, Laurent Courtois, de son nom complet Laurent Alexandre Roger Courtois, est né le 10 janvier 1974 à Metz. Son email est courtois.laurent@live.fr. Il utilise, parfois, l’adresse IP 88.137.130.115. Il indique, tour à tour, ou en même temps, résider à Aubenas, Saint Petersbourg, Donetsk et Bordeaux. Il s’agit bien d’un troll d’extrême droite pro-Poutine. Pour exercer son « activité », le troll « publie » sur son blog ou sous Agoravox (voir note, ci-dessous) des papiers, riches d’erreurs de syntaxe, de grammaire ou d’orthographe, diffamatoires à l’égard de ceux qu’il considère, pour se donner de l’importance, comme des ennemis personnels.

Note: Dès 2012, Robin D’Angelo  écrivait dans Street Press: « Agoravox n’est pas encore mort mais s’est transformé en hub des théories conspirationnistes. Une dérive rouge-brun qui s’explique par un manque de sous mais aussi par une philosophie du web 2.0 très utopique. »

Comment Bernard Grua, pris fait et cause pour l'Ukraine Laurent Courtois Agoravox

3.2. Un troll visant un public qui est en faveur de la guerre de Poutine dans le Donbass

Novorossia et le troll Laurent Courtois par Bernard Grua Agoravox

Pendant l’année 2015, création de son blog au cours du mois de février, la cible du troll Laurent Courtois était constituée des partisans d’une Ukraine libre, unie et indépendante. L’auditoire visé était, donc, ceux qui avaient le point de vue inverse, c’est à dire les partisans du Donbass russe comme on peut le voir, ici. Mais les inconscients, qui avaient fait sortir le troll de l’anonymat, en ont finalement payé le prix. Ils continuent (février 2018), d’ailleurs, à le payer, notamment par l’intermédiaire d’Agoravox, où le combat du troll Courtois fait rage contre « Donipress ».

En effet, une fois épuisé son portefeuille d’activistes anti-poutine, le troll Laurent Courtois s’est retourné contre ceux qu’il connaissait le mieux, à savoir la fachosphère rouge-brun pro-poutine. Il n’aura fallu que dix mois. On peut dater cette « diversification » du 25 décembre 2015 (!), premier article contre Laurent Brayard. Le 12 avril 2016, est créée la page « Save Donbass pipeau : escroquerie humanitaire et tourisme de guerre ». On peut y lire toutes les rancoeurs du troll contre « sa famille ». On y reconnait son ton et son « style ». Cette page, qui a déjà deux ans, ne compte que 49 followers (dont certainement une part significative d’anti-Novorossia, ravis des « informations », qui y sont divulguées). L’activisme réel n’est pas le point fort des trolls adeptes du monde virtuel.
Le 14 octobre 2016, le troll Laurent Courtois enfonce le clou sur son blog par le papier: « L’humanitaire spectacle au Donbass : l’école française, du show à l’escroquerie ». Finalement la « nuit des longs couteaux numériques » du troll triomphe. Laurent Brayard prend la fuite du Donbass et se réfugie à Moscou.

Une leçon à retenir, ici. Le trollisme est addictif. Il n’y a pas de bons et de mauvais trolls. Un troll reste un troll, bien irresponsable est celui qui croit s’assurer ses services et sa fidélité. 

3.3. Un troll peu instruit se limitant aux médias adeptes des fake-news,  complotistes et pro-Kremlin

Le troll Laurent Courtois, la propagande du Kremlin et les médias de la fachosphère par Bernard Grua Agoravox
Outre l’immanquable « Sputnik », bien connu aujourd’hui, le troll Laurent Courtois aime principalement d’autres médias russes (70% du total des sites d’informations dont il est fan) étroitement contrôlés par le Kremlin. « Kommersant », un peu plus libre n’en fait pas partie. A fortiori un média tel que « Novaïa Gazeta », dont de nombreux journalistes ont été assassinés par des hommes plus ou moins proches du Kremlin, est exclu de la sélection.

Le troll Laurent Courtois n’est intéressé par aucune presse française. Seuls sont présents trois sites de « ré-informations » complotistes et xénophobes d’extrême droite, spécialistes de la diffusion de hoax ou fake news.  Tels que:

Français de Souche – Selon le décodex du Monde: « Un blog d’extrême droite fondé par un ancien cadre du Front national, Pierre Sautarel. Le site produit peu d’informations lui-même, mais il est alimenté par une sorte de «revue de presse», principalement axée autour de thèmes chers à l’extrême droite (immigration, identité, faits divers…). Si la plupart des sources utilisées sont fiables, la présentation des faits par le site est souvent trompeuse. Il relaie également parfois des rumeurs non vérifiées, sur un ton interrogatif. »

Boulevard Voltaire – Selon Wikipedia« Boulevard Voltaire est un site généraliste d’information, lancé le 1er octobre 2012 par Robert Ménard et Dominique Jamet. Boulevard Voltaire est fréquemment classé par les médias parmi les sites Internet de l’extrême droite française, plusieurs de ses contributeurs étant issus des courants de cette tendance idéologique. ..Le site Conspiracy Watch souligne en outre la présence sur le site de personnalités liées au conspirationnisme et à l’extrême droite tel que Pierre Hillard et Alain Soral et des liens de Robert Ménard avec le conspirationniste Thierry Meyssan président du Réseau Voltaire, Alain Benajam et Étienne Chouard »

Réseau International: Selon le site « Debunkers de Hoax« : « Un nom ressort instantanément: « Thierry Meyssan » qu’on ne présente plus. Un conspirationniste d’extrême droite proche de Soral (plus de 200 articles publiés sur « égalité et réconciliation »), obsédé par le complot juif international, très proche du pouvoir Syrien actuel, du gouvernement Iranien et Russe. Un personnage bien introduit dans les hautes sphères, qui relaie en France la propagande fascisante de ces pays. Le site lui-même appartient donc au « réseau voltaire » et est proche d’associations comme le « comité valmy », de personnalités qui gravitent autour de la soralophère et même de personnes semblant bien introduites à l’UPR...
Voilà ce qu’on pouvait dire sur les auteurs de « RI ». Nous pouvons maintenant poser des constats, car ces auteurs partagent des constantes quasi immuables:
– Ils sont tous des laudateurs du « complot international juif ». Tous antisémites donc. Certains ont été condamnés pour ce genre de propos.
Partisans du régime d’Assad, ils en sont tellement proches qu’ils sont parfois payés par celui ci (comme Meyssan)
Partisans du régime de Poutine, ils sont parfois payés par celui-ci.
– Ils officient dans les mêmes sites rouges bruns.

On voit, ici, une caractéristique du troll. Il ne cherchera pas, par incapacité ou par paresse, à se faire une opinion. Il cherchera à utiliser ce que d’autres ont préparé pour lui, qu’il publiera ou mettra en commentaire. La vraisemblance et la réalité ne font pas partie des préoccupations d’un troll. Dès lors, toute argumentation, toute tentative de démonstration avec un troll sera vaine. Le troll n’est pas un interlocuteur.

3.4. Un troll appartenant à l’extrême droite ainsi qu’à la sphère complotiste et pro-Poutine

L'extrême droite et le troll Laurent Courtois par Bernard Grua Agoravox
Classiquement le troll Laurent Courtois est un homme d’extrême droite. On note son intérêt pour l’UPR, où Asselineau s’est fait une spécialité de ré-écrire l’histoire. Ses conférences et articles sont des kits très appréciés des trolls politiques, en règle générale. On observe aussi un intérêt pour Le FN St Nazaire qui, en la personne de Gauthier Bouchet et Jean-Claude Blanchard, avait ouvert une page FB en faveur de la livraison des Mistral à la Russie de Poutine.
Pour l’anecdote apparaît la page « Pour la vente des Mistral », créée par le troll Laurent Courtois. Elle rassemble 12 (deux fois six) fans. Un troll n’est pas un activiste. Il n’est pas engagé dans la vie réelle.

3.5. Un admirateur de Poutine, de l’URSS et de l’idéologue national bolchevique Alexandre Douguine

Laurent Courtois, russie, comment Bernard Grua, pris fait et cause pour l'Ukraine Agoravox
Le Suworow Institut (13ème « icone » de la colonne de droite) s’est particulièrement illustré dans l’organisation, à Vienne, sous l’égide de Konstantin Malofeev et sous la présidence d’Alexandre Douguine, d’une conférence des extrêmes droites européennes néo-fascistes et néo-nazies, à laquelle avait assisté Marion Le Pen, comme nous l’a révélé Raphael Tresanini  – Front National : L’oeil de Moscou – Spécial Investigation 

Il n’est pas possible de détailler l’ensemble des pages aimées par le troll Laurent Courtois. Elles sont trop nombreuses On retiendra, par ailleurs, qu’il aime la plongée, le vélo, l’armée, la police, les armes, et les uniformes, dont les uniformes nazis. A ce titre, voir « Espenlaub Militaria » et « Zib-Militaria« .

Laurent Courtois, Armes et uniformes nazis par Bernard Grua 120218 Agoravox

On observe, de même, que le troll aime « L’Escadrille Normandie Niemen » devenue point de passage obligé pour tout Français poutinophile, comme l’ont montré les sénateurs et députés qui sont allés, sous la conduite de Thierry Mariani, célébrer l’annexion de la Crimée – Bernard Grua: « Mariani, Crimée, Mistral Et Lobbying Pro-Poutine En France ». Le troll Laurent Courtois a contribué à une reconnaissance de signatures pour le site web relatif au Capitaine GABRIEL MERTZISEN, pilote de chasse de l’Escadrille Normandie-Niemen.

3.6. Un troll obsédé par le corps de la femme et par quelques autres déviances

Bien qu’il soit intéressé, aussi, par les jeunes garçons, l’obsession, pour le jeune voire très jeune corps féminin, du troll Laurent Courtois mérite une revue approfondie. Car, on le verra au chapitre suivant, sans avoir une idée des fantasmes et des frustrations de ce troll, il n’est pas possible de comprendre son « écriture ».
Laurent Courtois addictions et perversions féminines AgoravoxOn pourra notamment regarder les pages suivantes dont le troll est fan:
1) Pin-Up Addict
2) Moscow Female Cadet Boarding School No. 9
3) Rocco Siffredi Official
4) Jacquie et Michel
5) J’suis pas chasseur mais je lui mettrais bien une cartouche…!

Enfin, le troll aime bien, aussi, les jeunes garçons dessinés par Pierre Joubert.

Addictions pornographiques et pédophiles du troll Laurent Couortois Novorossia Agoravox
Images de quelques pages Facebook dont le troll Laurent Courtois est fan

4. Un texte écrit pour flatter les pulsions d’une audience avide de fakes calomnieux

Il est assez intéressant de noter que l’attaque du troll portera sur ce qu’il connait le mieux voir à savoir ses fantasmes et déviances sexuelles assumés ou non, voir § 3.6. ci-dessus. Il les transposera au trollé. On observera comment le troll arrivera à exploiter quelques éléments, qui sembleraient banals à tous, comme support d’une fable qu’il écrit en s’écoutant lui-même. Il y a là, une méthode à la portée des êtres primaires. Elle est celle qui a été pratiquée avec succès par Myriam Badaoui, accusatrice au procès d’Outreau. Rappelons que cette femme très simple a réussi à convaincre le juge Lambert et à faire incarcérer de nombreux innocents, à qui elle imputait ses propres vices.

L’audience du troll est généralement moins difficile à convaincre que la justice française. Mélanger l’invention au réel. On est là au coeur de la construction du fake dont le troll est adepte voir § 3.3.. Pour tout homme censé, un tel fatras peut sembler indigeste. Mais le lecteur de la fachosphère n’en a cure. Il veut lire ce qui flatte ses pulsions. Il se réjouit d’entendre  ce qu’il a envie d’entendre. Il n’en contrôlera pas la réalité car il préfère le monde merveilleux qui lui a été préparé.

La force du troll ne réside donc, ni dans sa culture, ni dans son intelligence, ni dans sa capacité d’écriture. Elle réside dans les pulsions, les fantasmes mais aussi le vécu qu’il partage, sans retenue, sans pudeur, sans savoir-vivre, avec son public.

Voici son texte:

« Comment Bernard Grua, pris fait et cause pour l’Ukraine? »
Comment Bernard Grua pris fait et cause pour l Ukraine rep1

5. Un « droit de réponse détourné

Le « droit de réponse » est illusoire et même pernicieux car le troll s’en servira pour broder de nouvelles diffamations, qui appelleront, à leur tour, une réponse etc.

« Réponse commentée de Bernard Grua »

Comment Bernard Grua pris fait et cause pour l Ukraine DroitRep1
Comment Bernard Grua pris fait et cause pour l Ukraine DroitRep1

Comment Bernard Grua pris fait et cause pour l Ukraine DroitRep1

Tout n’a pas pu être développé ici. Ce qui est regrettable au vu de la documentation accumulée. N’hésitez pas à solliciter les informations que vous jugeriez utiles. Il sera, bien entendu, répondu à chaque question posée en commentaire.

Auteur: Bernard Grua Nantes 12/02/2018

ANNEXE: réponse, en clair,
adressée au troll

Pour ceux, qui souhaiterait en prendre connaissance et qui auraient du mal à déchiffrer la capture d’écran du papier du troll, voici pour information, et en clair, le texte de la réponse, qui lui avait été faite le 23 août 2015. Le papier initial du troll est repris en italique et en caractères gras. Le texte de la réponse est en caractère normal.
L’attention du lecteur est attiré sur le fait que, s’il est exposé à un cas identique, il est tout à fait déconseillé de répondre. La réponse ne fait que nourrir le troll, lui donner une nouvelle occasion d’insultes et d’affabulations comme on peut le constater au § 5. ci-dessus. La réponse exposée ici est, en quelque sorte, un bêtisier. Il existe d’autres moyens de riposte qui peuvent être exposés en commentaires ou par messages privés. N’hésitez à poser les questions qui vous intéresseraient.

Monsieur Laurent Courtois,

Le proverbe dit: « on ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif ». Vous le confirmez. Vous avez ignoré tous mes avertissements. Afin de tenter de me faire taire, vous menacez de persévérer dans l’ignominie en publiant deux nouvelles listes d’invectives et d’hallucinations diffamatoires que vous appelez « articles ». La récréation a assez duré. Il est en temps de remettre les choses à leur place.
Rien ne vous permet d’affirmer de façon si diffamatoire: « Je ne vous cache pas que j’avais vu dans sa bouche légèrement pincée et son regard concupiscent, un fond de perversité sexuelle. » Vous avez, pour ce faire, découpé une photo d’un article d’Ouest France qui, je le comprends bien, ne vous plaisait pas. http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/mistral-selfies-dopposants-pour-lelysee-21-04-2015-206250. J’invite le lecteur à s’y reporter pour réaliser le niveau de corruption mentale que suppose l’émission de votre phrase.
Vous continuez: « En cherchant ces (sic) liens avec l’Ukraine, je suis tombé sur un article » Vous mentez à vos lecteurs, Monsieur Laurent Courtois. C’est moi qui, en toute transparence, vous ai communiqué les liens avec, entre autres, cet article qui, par ailleurs, ne nécessite aucune recherche. Il suffit de taper mon nom sur Google, comme même un enfant sait le faire. Je vous l’ai indiqué car je n’ai rien à cacher, au contraire. http://www.breizh-info.com/15355/actualite-politique/saint-nazaire-entretien-bernard-grua-no-mistral-for-putin-interview/
« Plus haut, dans le même article il dit aimer aussi la Russie, la suite de notre « enquête » nous prouvera que ce n’est pas les pays de l’Est qu’il aime… » Vous tentez de faire croire à vos lecteurs que vous avez mené un véritable travail de détective. Parler « d’enquête », c’est littéralement se moquer du monde. En effet tout ce que vous avez, soit disant, trouvé est public depuis des mois voire des années.
Votre seul « enquête », Monsieur Laurent Courtois, est celle que vous avez menée en vous-même pour y chercher et puis étaler, ainsi, vos pulsions les plus sordides ainsi que votre volonté délibérée de nuire.
Vous trompez une nouvelle fois vos lecteurs en ne mentionnant pas les centaines de clichés que j’ai pris dans de nombreux pays de l’ex URSS, y compris dans le Nord-Est de la Iakoutie par des températures extrêmes (jusqu’à -50 °c) où j’ai parcouru des milliers de kilomètres.
Non, vous avez sélectionné quatre images qui ont littéralement fait grimper votre excitation à un niveau incontrôlable et fait exploser tout sens commun chez vous.
Si vous ne comprenez rien à la photographie et à l’art, si vous êtes si réfractaire à la beauté, Monsieur Laurent Courtois, c’est votre droit. Mais, évitez ce qui peut ressembler à des éructations de beauf poujadiste, en manque, accoudé au comptoir du bistrot le plus minable.
Vous dites « Donc nous savons que BG est allé deux fois en Ukraine, une fois en hiver, une fois en été… ». C’est faux. J’y suis allé quatre fois. Soit moins qu’en Russie (particulièrement en Sibérie). Destination que vous vous gardez bien, Monsieur Laurent Courtois, de mentionner alors que je vous en ai fait passer tous les éléments.
Voyons, tout cela n’a rien de caché et rien d’un scoop! Monsieur Laurent Courtois, tentez d’agir en accord avec ce que votre nom de famille pourrait suggérer.
La quatrième photo, faite à Ivano-Frankivsk, n’a pas été, non plus, réalisée dans ma chambre d’hôtel (j’ai des goûts et des moyens plus simples). Elle fait partie d’un travail que nous avons mené, à deux photographes, en plein après-midi, porte ouverte, dans une suite mise, très officiellement, à notre disposition par l’hôtel Fontush. http://www.lonelyplanet.com/ukraine/western-ukraine/ivano-frankivsk/hotels/fontush-boutique-hotel
« Et voilà comment Bernard Grua vit la révolution depuis la fenêtre de sa chambre d’hôtel… » Me faire passer pour un « planqué », Monsieur Laurent Courtois, est tout à fait minable. J’ai pris des photos au cœur de Maidan et des affrontements. J’en ai réalisé une exposition à Paris. http://www.ouest-france.fr/exposition-les-photos-dukraine-du-nantais-bernard-grua-paris-2989828.
J’ai rédigé des articles sur Maidan:
https://bernardgrua.net/2015/06/07/a-propos-de-maidan-un-nantais-a-kyiv/
https://bernardgrua.net/2015/06/07/maidan-petite-brisure-decorce-calcinee-et-meurtrie-ne-rompt-pas/
https://bernardgrua.net/2015/06/07/la-jeune-fille-au-foulard-rouge/
http://www.ouest-france.fr/douloureuse-amitie-pour-les-populations-dukraine-2607734
Le 19 février, j’ai reçu un appel d’Europe 1 au petit matin alors que je faisais mes bagages pour partir sur Leipzig. Maidan était en feu. Krechtchatik, où je résidais, était bloqué comme le centre de la ville. Je cherchais à me rendre à l’aéroport. Vous ne le dites pas. Mais tout ceci est, encore fois, dans mes articles publics, que vous avez lus et qui sont présentés ci-dessus.
 « Chef d’entreprise français installé à Kiev » J’ai expliqué à Europe 1 la situation. Mes propos ont été quelque peu déformés. Alors que j’annonçais avoir fait un court passage, ils ont indiqué que je résidais à Kyiv. Ils avaient besoin des propos d’un expatrié. J’ai jugé le point bénin mais quand je vois l’usage que des gens comme vous en font, je pense que j’aurais dû demander une rectification.
Après ce déluge de contre vérités, votre diffamation, Monsieur Laurent Courtois, devient outrancière: « vieux grivois breton, photographiant des nymphettes dans un hôtel de la place Maïdan »…
« Vieux grivois breton », c’est parfaitement dégueulasse, Monsieur Laurent Courtois. Il n’y a pas d’autres mots.
« Des nymphettes », voilà que vous suggérez des choses dont se servent des personnes déséquilibrées, comme votre ami Guillaume Lopez pour parler ouvertement de pédophilie à mon égard. Vous en portez la responsabilité, Monsieur Laurent Courtois. Vous savez bien que votre ami Guillaume Lopez est dangereux. Il m’a confié, ce jour, être sorti de prison récemment (copies d’écran disponibles). De plus, il fait, à nouveau, l’objet de poursuites pour avoir émis des menaces de mort à l’égard d’une adolescente française (copies d’écran disponibles).
Mes modèles sont adultes et majeurs. Je travaillais à leur demande.
« Dans un hotel de la place Maidan ». Cette affirmation est totalement fausse, Monsieur Laurent Courtois. Je n’ai fait aucune photo dans un hôtel de Kyiv et encore moins dans un hôtel de la place Maidan. J’ai fait toutes mes photos de Kyiv en studio ou en plein air. De plus, pour éviter des médisances telles que les vôtres, je n’ai jamais fait de photos, seul, en intérieur, avec mes modèles. Même si, lorsqu’on écrit comme un porc, comme vous, Monsieur Laurent Courtois, il est difficile d’imaginer un comportement éthique tel que le mien.
Enfin vous arrivez triomphalement au résultat de votre splendide enquête où l’honnêteté, l’analyse et le travail sont jetés aux orties pour exalter toute votre furie sexuelle mal contenue.
Vous vous affranchissez totalement de la réalité: « C’est donc l’amour des jeunes filles de l’est qui fit de Bernard Grua, l’un des plus grand supporter de la junte de Kiev… »
Pour la « junte de Kiev », je souligne que le gouvernement ukrainien est issu d’un parlement élu démocratiquement sous contrôle international où les extrémistes de votre genre ont obtenu moins de 5% des voix. On est bien loin des 25% du Front national en France. L’expression que vous utilisez pour qualifier ce gouvernement est directement calqué sur la propagande du Kremlin.
« Ne doutons point que ses petits penchants ne sont pas passés inaperçus pour tout le monde…. ». Je suis las de commenter vos inepties putrides.

Monsieur Laurent Courtois, je vous mets une nouvelle fois en demeure de ne pas utiliser mes créations artistiques. Je ne vous en donne pas l’autorisation car vos propos diffamatoires salissent mon travail, mentent à vos lecteurs et portent tort à l’image publique des personnes qui y figurent.

Enfin, je poste le même droit de réponse sur votre blog, que vous voudrez bien, cette fois, ne pas effacer.
Sincères salutations.

Bernard Grua, Nantes le 23 août 2015 

 

Auteur : Bernard Grua

Bernard Grua a une large expérience internationale. ll réside à Nantes et est expert en conseil, réalisation et analyse d'inventaires, préalablement manager dans un cabinet d'audit anglo-saxon , Diplômé de Sciences Po Paris, officier de Marine de réserve. Hobbies: photographie, géopolitique, patrimoine maritime, reportages dans des pays lointains

21 réflexions sur « Comment Bernard Grua, pris fait et cause pour l’Ukraine ? »

  1. Bonjour ****(modérateur) Bernard Grua(modérateur),

    quel événement s’est-il passé dans ****(modérateur) vie pour que ****(modérateur)nous serves un tel flot de haine à mon encontre.

    J’ai lu toute ****(modérateur) prose cela ne vole pas très haut et donc ne me dérange pas du tout. De plus c’est de la pure diffamation, donc cela ****(modérateur) met plus en danger que moi.

    En fin de compte depuis la non livraison des Mistrals ****(modérateur) devais être totalement « Has Been », ****(modérateur) amis ukrainiens ne devaient même plus ****(modérateur) regarder. Il faut dire que ****(modérateur) as été un idiot utile pour ****(modérateur)amis bandéristes ****(modérateur) l’antifa…

    J’imagine que passant de l’ombre à la lumière ****(modérateur) as du nourrir pendant deux ans une aigreur que ****(modérateur) viens de libérer ces derniers jours. Et vue la quantité de travail que ****(modérateur) as fourni, ****(modérateur) devais en avoir gros…
    Si cela ****(modérateur) a aidé a aller mieux, à éviter l’internement, m’en voilà ravi.

    Ravi aussi que ****(modérateur) ****(modérateur) sois trouvé une nouvelle amie en la personne de Christelle Néant, qui se ressemble s’assemble….
    ———————————————————————————————————————————-
    AVIS DU MODERATEUR: Tout commentaire s’adressant directement à l’auteur en l’appelant uniquement par son prénom et en le tutoyant, pour faire croire à une fausse connivence, sera corrigé. C’est clair, troll Laurent Courtois?

    J'aime

    1. Que vous ne regrettiez rien, pour l’instant, troll Laurent Courtois, tout le monde le conçoit bien. Vous n’êtes pas de notre monde. Personne n’attend, d’un troll, un mode de raisonnement et une honnêteté que tout être HUMAIN doit avoir pour vivre en société. Vous ne vivez pas en société. Vous aviez une petite cour de benêts de la fachosphère qui adoraient vos horreurs mais, même là, c’est fini. Vous n’avez pas de famille. Vous n’avez pas d’ami. Noël est un jour de paix de joie et d’amour. Le troll Laurent Courtois était seul avec ses fantasmes, ses perversions et sa mythomanie. La nuit de Noël 2015, par exemple, sur son blog, le troll Laurent Courtois crachait son venin sur un autre comparse de la fachosphère: « Laurent Brayard : Le Fabuleux affabulateur ou le Rastignac du Donbass. »
      Ce jour là, le troll Laurent Courtois a accéléré sa descente aux enfers, la fachopshère l’isolant de plus en plus.

      J'aime

  2. @ http://chroniquedelahaineordinaire.blogspot.fr/

    Les cafards sont de sortie!

    Le putride troll Laurent Alexandre Roger Courtois, né le 10 janvier 1974 à Metz, vient se vanter,ici, de ses exploits? Au moins, comme ça, chacun pourra juger sur pièce qu’un tel déchet de l’humanité n’est pas un invention de ma part. Le troll Laurent Courtois est à la rue.

    Avant qu’il n’ait la bêtise de s’en prendre à sa famille, la fachosphère, des armées de zombies seraient venues ici. Mais le troll Laurent Courtois est seul, maintenant. Il n’en trouvera pas un un. Même le dément Guillaume Lopez, d’Echirolles, ayant fait trois séjours en hôpital psychiatrique, un séjour en prison, n’est plus intéressé. Même Lopez, qui applaudissait des deux mains ne veut plus entendre parler de cette charogne. Laurent Courtois, un chien crevé sur le trottoir, abandonné. Un peu comme quand, sur sa page Facebook, il « like » des pages pornos (§ 3.6. ci-dessus) ou qu’il feuillette les catalogues d’armes et d’uniformes nazis (§ 3.5. ci-dessus). Un peu comme quand, sans famille, sans amis, un jour de Noël 2015, il écrivait un papier infâme sur le non moins infâme Laurent Brayard. « Les loups ne se mangent pas entre eux », dit-on. On peut le croire. Mais les cafards comme le troll Laurent Courtois se bouffent entre eux. Et c’est très bien ainsi.

    Ne reste au troll Laurent Courtois, qu’à essayer de répandre ses excréments, à balancer des fleurs sur les sulfureux Benoit Hardy et Nicolas Sviatoslav Mazuryk, ou à aller se fritter avec Edmond Huet, pour passer le temps.
    Ne lui reste qu’à tenter de créer une illusion de proximité, par des artifices de langages. La seule provocation qui émane de ce déchet, le troll Laurent Courtois, est juste sa puanteur. Il peut bien écrire que ce qu’elle veut.
    Je ferai, en temps voulu, une réponse détaillée à ce troll-cafard car c’est, aussi, un bon rat de laboratoire pour comprendre ce que sont les trolls.

    Avis au troll puant, Laurent Courtois, je ne censure personne. Je n’ai pas envie que des individus de votre sale espèce aillent raconter partout que j’ai peur des commentaires. Mais je mets une condition, c’est que vous m’appeliez par mon nom ET prénom et que vous renonciez au tutoiement, que je nous vous ai jamais autorisé à pratiquer à mon égard. Soyer pervers, soyez obsédé, soyez néo-nazi, soyez mythomane, si vous voulez. Mais moi, pour les gens qui ne sont pas mes amis, et vous n’en êtes pas un, c’est « Bernard Grua » et « vous ».

    Compris, le troll? Exécution!

    J'aime

      1. Quel imbécile ce troll Laurent Courtois, il se crée un faux profil pour venir commenter sous mes articles, ici la « Jeune fille au foulard rouge » https://bernardgrua.net/2015/06/07/la-jeune-fille-au-foulard-rouge/
        Et le troll vient s’en vanter en MP avec sa vulgarité vantarde coutumière!
        « ton blog va devenir mon paillason (sic)
        tu ferais bien d’aller voir ce qui se passe sur ton blog
        dommage d’avoir fait autant de boulot
        il va fallloir (sic) y passer tous les quart d’heures
        car à 120 euros par mois
        on peut en payer des trolls
        pour te le pourrir
        rin(sic) de nouveau, normale
        on atends(sic) que tu dormes
        que tu ne fasse plus attentions(sic)
        que tu partes en voyages »

        Voici le troll Laurent Courtois devenu « Paul Dujardin »
        « Paul Dujardin »
        Bernard !
        Quel plaisir de te retrouver ! Que de bon momements passer ensemble avec les filles de Kiev ! Pas farouche, ni trop cher les coquines !
        Merci beaucoup pour les photos, elles ont beaucoup plus à mes soirées échangistes. Je t’enverrai beaucoup de nouveau client »

        Le troll Laurent Courtois est coutumier du fait. Il avait déjà créé un faux compte Facebook « Bernard Naoned » (Naoned = Nantes), pour le faire passer comme un de mes profils et aller, pensait-il, provoquer la diaspora ukrainienne. https://www.facebook.com/profile.php?id=100011054989345 Mais l’exercice avait fait long feu, à part en ce qui concerne le pauvre Edmond Huet, le troll au lieu de prendre à mes amis est allé chatouiller des Français de la droite très extrême avec qui mes relations étaient déjà exécrables après l’affaire de la réunion ou des néo-nazis nantais (jamais vu dans aucune manifestation) se prétendaient en faveur de l’Ukraine
        http://nomistralsforputin.com/drupal/?q=Reunion%20neo%20nazie%20nantes

        J'aime

    1. Bernard Grua,

      pour votre santée mentale, pour soigner votre paranoïa, je vais vous préciser que vos commentaires ont été effacés d’Agoravox, car la modération les a trouvés, diffamatoires, orduriers et contraire à la loi.

      Je pense qu’en vous lisant, les malheureux qui se seront perdus sur votre blog, comprendront qui est réellement une pourriture.

      J'aime

      1. Troll Laurent Courtois, les commentaires, sous l’article de Christelle Néant, sur Agoravox ont été effacés à votre demande car ils contenaient des révélations qui vous mettaient directement en cause. Vous avez pris connaissance de ces commentaires puisque, oh pitoyable, troll en manque de reconnaissance, vous m’avez demandé, en MP, je vous cite avec toute votre familiarité vulgaire: « et mon bernard, c’est vrai que la Vaissié à parler de moi dans son livre ?  »

        Pour que chacun mesure, encore une fois, ce que vous prétendez être de mes écrits « diffamatoires, orduriers et contraire à la loi ». Je vais les publierai ci-dessous. Chacun se fera sa propre opinion sans avoir besoin de vos fake.

        Auparavant, pour l’information des lecteurs, j’ajouterai, qu’Agoravox a publié, en trois jours, trois de mes articles. La modération d’Agoravox me trouve « ordurier » avez-vous dit? Regardons de plus prêt.
        Un article le 15 février: classement le 17/02/18 à 15:00 #64 des tendances
        https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/voyages/article/peche-aux-poulpes-a-kerkennah-201562
        Un article le 16 février: classement le 17/02/18 à 15:00 #36 des tendances
        https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/voyages/article/une-vocation-photographique-nee-de-201583
        Un article le 17 février: classement le 17/02/18 à 15:00 #82 des tendances
        https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/voyages/article/poursuite-d-une-vocation-201601
        Un autre article en cours de modération sera publié demain dimanche ou après-demain lundi. Il s’agira de la photographie de portrait en Russie et en Ukraine.

        Chacun peut bien voir que vous vous moquez du monde troll Laurent Courtois. Mais cette fois-ci, le pitre n’intéresse plus personne.

        J'aime

  3. Bonjour,

    concernant vos articles le meilleur a réunis 898 lecteurs, mon article le moins lu à fait 1858 lecteurs et le meilleurs 11570 lecteurs.
    Cela revient à dire que je suis très mauvais, je fais encore deux fois mieux que vous dans vos meilleurs performances….

    https://www.agoravox.fr/auteur/courtois-laurent?debut_articles=10#pagination_articles

    Ces chiffres suffiront à montrer à vos lecteurs la valeurs de vos articles et le ridicule de vos propos
    Signé : un médiocre qui est quand même 10 fois plus lu que vous….

    P.S : n’oubliez pas que la mégalomanie est une maladie mentale….
    P.S.1 : vos noterez que le Troll, reste toujours polie et factuel. Ce qui ne semble pas votre cas… Vos lecteur vont finir par croire que c’est l’hopithal qui se moque de la charité.

    Je commence vraiment à me demander pourquoi, je perd autant de temps à répondre…

    Adieu et soignez vous bien…

    J'aime

    1. NOMBRE DE LECTEURS
      Troll Laurent Courtois, encore une fois vous vous trompez de monde. Ici, CE N’EST PAS LE VOTRE. Pour deux raisons.
      La première raison, c’est qu’on ne joue pas à celui qui prétend p**** le plus haut. Mon but n’était pas de dire que j’avais plus de lecteurs que vous. Si c’était ce que je cherchais, je ferais, comme vous. Je verserais dans le complotisme et le conspirationnisme. Ensuite, parce que ces articles viennent d’être publiés, alors que les vôtres ont déjà quelques kilomètres au compteur Enfin, mes articles s’adressent à une minorité instruite et cultivée, qui ne passe pas son temps sur les pages Facebook de « Jaquie et Michel », ou « Rocco Sigfreddi etc… comme vous le faites. Cette minorité instruite et esthète n’est pas votre fond de commerce. Non, mon but était juste de dire que les propos que vous prêtiez à la modération d’Agoravox étaient, encore une fois, du hoax. Je ne joue pas ce jeux de qui a la plus… Je ne parlerai pas d’autres de mes publications qui ont eu un succès inattendu. Ce n’est pas le lieu. Et je vais vous livrer un scoop. Mes quatre prochains articles, sur Agoravox, seront sur la Sibérie. Ils seront en anglais si les modérateurs acceptent. Ce sera vraiment une écriture de niche. Le Baikal Amur Magistral dont je vais parler voit passer, au maximum, 100 occidentaux par an. Je vise des passionnés de Sibérie pas des trolls prétendant être à St Petersbourg (de ça on reparlera, troll Laurent Courtois… Vous voyez ce que je veux dire, hein 😉 )
      La deuxième raison, troll Laurent Courtois, est que vous voulez vous comparer. Mais moi, je ne me compare pas à un troll. Le troll n’est pas dans mon référentiel. Comme je l’écrivais hier soir entre deux lignes de votre psychanalyse sur ma messagerie, le troll c’est un chien. Il reste à la porte. Cela peut aussi être cafard. Dans ce cas, il prend un coup de Baygon. C’est d’ailleurs, entre autre, pour ça que je viens de vous bloquer sur Agoravox. C’est incroyable comme vous pouvez être naïf. Quel être HUMAIN irait se comparer à un cafard. Un seul l’a fait, c’était un génie, et il s’appelait Kafka. Je n’ai pas sa plume

      MALADIE MENTALE
      Un vrai troll qui se respecte, et vous en êtes un vrai, troll Laurent Courtois, balance ce truc au moins une fois par jour à son interlocuteur. Vous en êtes à combien aujourd’hui? Cette trépignation montre une perte de contrôle ou une impuissance. Non, non, rassurez vous, je ne fais pas dans l’allégorie sexuelle dont vous êtes coutumier. Je parle d’impuissance à réfléchir, à écrire, à penser, à argumenter.

      POLITESSE ET FACTUALITE
      Je ne peux pas résister à citer intégralement votre « PS1: vos (sic) noterez que le Troll, reste toujours polie (sic) et factuel. Ce qui ne semble pas votre cas… Vos lecteur vont finir par croire que c’est l’hopithal (sic) qui se moque de la charité. »
      La « politesse », cela doit être une forme de blague ou d’auto-dérision. Il parait que l’auto-dérision est symptomatique du troll. Il y a des gens qui ont écrit sur ça. Moi, je pense que le troll se fout complètement de la réalité. Il pourra dire ce qui lui passe par la tête, sans censure, sans amour propre. En effet, il suffit de lire vos différents papiers, que j’ai mis ci-dessus, pour mesurer la bêtise du propos. Regardez aussi vos commentaires.
      « Factuel », qu’y a-t-il de factuel dans vos écrits? Rien, tout n’est qu’étalage de vos fantasmes et frustrations y compris, sexuelles. Les faits que vous récupérez (pas un seul dans vos nombreux commentaires ici) ne sont que des éléments décontextualisés, détournés et transformés pour en sortir des hoax, des fakes, mortifères. Regardez l’illustration de cet article. C’est bien de ce dont on parle ici.

      QUE FAITES VOUS ICI?
      Mais voyons, vous trollez. Rien de plus. Rappelez vous des propos que vous m’avez envoyé hier en MP et que j’ai repris dans un commentaire ci-dessus
      « ton blog va devenir mon paillason (sic)
      tu ferais bien d’aller voir ce qui se passe sur ton blog
      dommage d’avoir fait autant de boulot
      il va fallloir(sic) y passer tous les quart d’heures
      car à 120 euros par mois
      on peut en payer des trolls
      pour te le pourrir
      rin (sic) de nouveau, normale
      on atends (sic) que tu dormes
      que tu ne fasse(sic) plus attentions(sic)
      que tu partes en voyages »
      Jolie chanson, le troll! Non? De quoi faire un tube!

      Alors troll Laurent Courtois, vous êtes banni de mon compte Facebook, vous êtes bloqué sur mon compte Agoravox, vous êtes banni sur mon compte Google+. Voilà pourquoi vous tournez en rond dans les commentaires sous cet article.

      J'aime

  4. Commentaire N°1

    Le troll a fait supprimer quatre commentaires sous un article de Christelle Néant sur Agoravox. En voici le premier. Chacun pourra juger du bobard du troll « vos commentaires ont été effacés d’Agoravox, car la modération les a trouvés, diffamatoires, orduriers et contraire à la loi. »

    ICI LE TROLL NE VEUT PAS QUE L’ARTICLE TOMBE DANS LES MAINS DES PRO-RUSSES

    « Bernard Grua 14 février 12:13
    Voilà maintenant deux ans que le troll Laurent Courtois s’en prend aux partisans de Novorossia en semant la haine et le désordre. Ce n’est que justice.
    Cet individu inconnu s’est fait connaître en diffamant, sur son blog, les partisans de l’Ukraine. Ceux à qui il s’en prend maintenant, en usant des mêmes artifices sont ceux qui l’on fait sortir de l’ombre en applaudissant à ses insultes, injures, fantasmes et élucubrations.
    Faites le calcul: six mois pour le Donbass, deux ans contre. Il n’a pas été judicieux de promouvoir ce faux activiste. Sans compter que ses flots de commentaires, sur Agoravox, sont une mine précieuse de renseignements pour les Ukrops.
    Dans cet article, les méthodes de Laurent Courtois décortiquées et quelques informations sourcées, assez scabreuses qu’on ne pas écrire ici, sur le personnage. On y trouvera, de plus, des visuels à télécharger. »
    https://bernardgrua.net/2018/02/12/http-chroniquedelahaineordinaire-blogspot-2015-08-comment-bernard-grua-pris-fait-et-cause-pour-lukraine/comment-page-1/#comment-5071

    J'aime

  5. Commentaire N°2
    Le troll a fait supprimer quatre commentaires sous un article de Christelle Néant sur Agoravox. En voici le deuxième. Chacun pourra juger du bobard du troll « vos commentaires ont été effacés d’Agoravox, car la modération les a trouvés, diffamatoires, orduriers et contraire à la loi. »

    LE TROLL NE VEUT PAS QUE l’ON COMPRENNE COMMENT IL S’EST SERVI DE LA FACHOSPHERE PRO-POUTINE

    Bernard Grua 14 février 17:27
    @Christelle Néant
    Avant 2015, Laurent Courtois était ce qu’il est réellement, c’est à dire rien.
    Quand je dis « vous », pardonnez-moi, je ne parlais pas de vous personnellement. Je parlais des pro-Donbass. La vulgarité et la fange que Laurent Courtois a jeté sur ceux qu’il disait ses ennemis Ukrops lui ont assuré une certaine popularité dans la sphère pro-poutine. Il appelait ça « article », « enquête », personne ne vérifiait rien. Tout le monde applaudissait alors que ce monsieur n’était qu’une Myriam Badaoui étalant ses fantasmes.
    Après, il a fait comme TOUT troll, il a trollé ceux qu’il connaissait le mieux, les pro-Poutine.
    C’est un juste retour. Oui ce n’est que justice, je suis désolé. Il faut bien que le public paye, à un moment ou un autre. Ce monsieur est répugnant, j’en conviens. Ce monsieur, vous rend la vie impossible, c’est ce qu’on peut lire. Alors, il vous faut régler vos comptes avec la cour de benêts qui l’a mis là où il est. Ces gens là, sont autour de vous. Sans eux, ce zombie serait, ce qu’il est vraiment. Rien.

    J'aime

  6. Commentaire N°3
    Le troll a fait supprimer quatre commentaires sous un article de Christelle Néant sur Agoravox. En voici le troisième. Chacun pourra juger du bobard du troll « vos commentaires ont été effacés d’Agoravox, car la modération les a trouvés, diffamatoires, orduriers et contraire à la loi. »

    LE TROLL NE VEUT PAS QUE SON ROLE DE « BALANCE » SOIT RECONNU

    Bernard Grua 14 février 19:129
    @ Christelle Néant
    Cela fait des mois que vous vous écharpez ici, sous, ce post, avec ce troll. Je ne parle même pas des autres articles. A part ça, non, vous ne réglez pas vos comptes. Alors bonne continuation. On apprend énormément de chose de ces déballages. Savez vous que le troll Laurent Courtois a même été cité par Cécile Vaissié dans son ouvrage « Les Réseaux du Kremlin en France ». Non pas pour recevoir un prix d’intelligence mais parce qu’à force de raconter ce qu’il sait sur ses soit disant « amis », il est une super balance. Bien d’autres l’exploitent, je ne vais pas tous les citer.
    Alors vous avez tout à fait raison. Les gens intelligents comprennent.

    PS: Par MP, le troll m’a demandé s’il était vrai qu’il était cité par Cécile Vaissié. Ce qui prouve deux choses:
    1. son besoin de reconnaissance, même et surtout (?) de la part de ceux qu’il présente comme ennemi pour se valoriser.
    2. le fait qu’il a lu les commentaires avant qu’ils soient effacés….

    J'aime

  7. Commentaire N°4

    Le troll a fait supprimer quatre commentaires sous un article de Christelle Néant sur Agoravox. En voici le premier. Chacun pourra juger du bobard du troll « vos commentaires ont été effacés d’Agoravox, car la modération les a trouvés, diffamatoires, orduriers et contraire à la loi. »

    LE TROLL NE VEUT PAS QUE SA PROXIMITE AVEC LES SOUTIENS D’AZOV SOIT REVELEE

    Bernard Grua 15 février 10:12
    @ Christelle Néant
    Merci pour ce long développement introductif concernant le traitement qu’il convient d’appliquer à un troll. Je vous rejoins parfaitement sur ce point. Le trollisme étant addictif et contagieux, ce discours s’applique, aussi, à nous même. Restons dans le factuel. Je suis activiste. Vous êtes journaliste. On va éviter de lancer des allégations en l’air. On laisse ça aux petites gens. Quand je parle de vos écrits, je les ai lus avant. Quand vous parlez de l’ouvrage de Madame Vaissié, vous êtes dans le domaine de la supposition. Lisez donc son livre fort instructif. On a toujours intérêts a connaître les arguments de nos adversaires. Cela peut éviter d’être pris(e) à contre-pied. Non, bien sûr, le troll Laurent Courtois ne mérite pas un ouvrage, ce serait du temps perdu. Non, bien sûr, une chercheuse, professeure des universités, ne se basera pas sur les fantasmes d’un troll aussi méphitique. C’est une question de bon sens et de méthode.
    En revanche, le troll pourra sur sa « famille » lancer des pistes. Je m’explique.
    « Les Brigandes », cela n’a rien d’un scoop, tous ceux qui veulent savoir à quoi s’en tenir à leur sujet ont toute la matière nécessaire. Donc, là, utilité du troll, néant. Si vous me permettez. Idem, en ce qui concerne Manuel Ochsenreiter, les allégations du troll Laurent Courtois je m’en moque. En revanche, je me suis intéressé à ce personnage. Et là, ce qu’on trouve de manière indépendante, sur l’individu, est particulièrement intéressant et peut expliquer un certain embarras à Donetsk. Voilà, c’est juste ce que je voulais dire.
    Comme le troll connaît bien sa « famille » il lance des pistes. Je devrais dire il « balance ». Pourquoi balance-t-il? Juste pour avoir le dernier mot vis a vis de vous. Il n’y a aucune démarche d’activiste, évidemment. Je résume, exploitons les pistes du troll. Par contre, faisons en des vérifications indépendantes.
    Il y a une piste que vous devriez, probablement, creuser. C’est la raison pour laquelle le troll Laurent Courtois connaît si bien les milieux néo-nazis. Je vous ai fait parvenir sur la messagerie de Donipress, des éléments montrant la proximité du troll avec ce milieux. S’il y a glané des infos, il n’hésitera pas à les livrer. S’il estime nécessaire de protéger certaines personnes, du « bord adverse », il le fera. Un troll est un troll. Nous avons tort, parfois, de lui prêter nos valeurs relatives à l’engagement, à la parole donnée, à la fidélité etc.
    Je vous ai fait parvenir, de plus, des éléments sur les déviances du troll Laurent Courtois. Soit vous, les exploitez et je me réjouis de voir ce pervers mythomane ramené à sa juste mesure. C’est à dire dans la fange où il aurait du rester. Soit vous ne les exploitez pas, et je me réjouuis de voir le troll, cet idiot utile, déchirer la « famille », qui l’a fait grandir. Ce n’est que justice comme je l’ai écrit.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s