Bernard Grua, AFP & Reuters

AFP: Mistral: sortie en mer du « Vladivostok » à Saint-Nazaire, des marins russes à bord 13.09.2014

AFP: Mistral: sortie en mer du "Vladivostok" à Saint-Nazaire, des marins russes à bord 13.09.2014

Initialement prévu mercredi puis reporté de quelques jours, le départ en mer du « Vladivostok » était suivi sur le port de Saint-Nazaire par seulement un peu plus d’une dizaine de curieux, en présence de Bernard Grua, responsable du collectif « No Mistrals for Putin », hostile à la livraison du navire. Lire plus...

Reuters: Pro-russes et pro-ukrainiens manifestent à Saint-Nazaire 07.09.2014

Bernard Grua, Mistral - Partisans et opposants à la livraison de porte-hélicoptères Mistral à la Russie ont manifesté dimanche à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) au pied du premier des deux navires, fustigeant tous l'indécision de François Hollande. /Photo prise le 7 septembe 2014/REUTERS/Stéphane Mahé
Bernard Grua, Mistral – Partisans et opposants à la livraison de porte-hélicoptères Mistral à la Russie ont manifesté dimanche à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) au pied du premier des deux navires, fustigeant tous l’indécision de François Hollande. /Photo prise le 7 septembe 2014/REUTERS/Stéphane Mahé

Au même moment, au niveau de l’arrière du Vladivostok, les opposants à la livraison des BPC chantent l’hymne ukrainien. Ils scandent aussi des slogans comme “Poutine assassin”, en réclamant la revente des deux navires à un pays plus “respectueux des droits de l’Homme” que la Russie.
Ils demandent aussi l’annulation des nouveaux essais en mer du premier BPC, prévus mercredi prochain pour une dizaine de jours, redoutant “un risque d’évasion”.
Ils invoquent pour cela le précédent des “vedettes de Cherbourg”, détournées par Israël dans la nuit de Noël 1969 en dépit de l’embargo international frappant le pays après la Guerre des Six jours.
“Je n’ai pas confiance dans la parole de François Hollande : c’est un homme qui ne s’engage jamais, on se sait jamais ce qu’il veut”, s’agace Bernard Grua, le chef d’entreprise nantais qui a pris la tête de la campagne “No Mistrals for Putin” sur les réseaux sociaux. Lire plus…

Reuters: L’incertitude sur les Mistral inquiète Saint-Nazaire -04.09.2014

Bernard Grua, Mistral: Le "Vladivostok", à quai à Saint-Nazaire. Les menaces qui pèsent sur la livraison des navires porte-hélicoptères Mistral à la Russie inquiètent les syndicats des chantiers navals STX de Saint-Nazaire, déjà affectés récemment par une série de mauvaises nouvelles. /Photo prise le 4 septembre 2014/REUTERS/Stéphane Mahé
Le « Vladivostok », à quai à Saint-Nazaire. Les menaces qui pèsent sur la livraison des navires porte-hélicoptères Mistral à la Russie inquiètent les syndicats des chantiers navals STX de Saint-Nazaire, déjà affectés récemment par une série de mauvaises nouvelles. /Photo prise le 4 septembre 2014/REUTERS/Stéphane Mahé

Les opposants se réjouissent en revanche de la décision [Suspension de la livraisons des navires Mistral] prise par François Hollande.
“C’est forcément une bonne nouvelle, mais pourquoi avoir attendu autant de morts et de destructions en Ukraine?”, demande Bernard Grua, un chef d’entreprise nantais qui dirige la campagne du collectif “No Mistrals for Putin”.
“Cette décision aurait pu être prise dès le mois de mars, il va désormais falloir des années pour restaurer la crédibilité de la France”, se désole-t-il. “On va continuer à se battre pour que cette commande soit annulée, et pas simplement suspendue.”
Un rassemblement d’opposants est prévu dimanche devant le Vladivostok, à trois jours d’une nouvelle séance d’essais en mer du navire, et Bernard Grua évoque un “risque d’évasion” du navire vers la Russie. Lire plus

AFP-Les Echos: La suspension de la vente du Mistral suscite un concert de réactions disparates 04.09.2014

"Nous voulons une annulation pure et simple" du contrat, a déclaré à l'AFP Bernard Grua, membre du comité "No Mistrals for Putin" ("Pas de Mistral pour Poutine") qui a organisé des manifestations contre la vente des bâtiments à la Russie à la suite de la crise ukrainienne. Son mouvement prévoit toujours de manifester dimanche à Saint-Nazaire où les deux navires sont assemblés par les chantiers navals STX. Les opposants exigent aussi le départ du Smolny, un navire de guerre à bord duquel 400 marins russes sont venus afin de se former à Saint-Nazaire au maniement des deux nouveaux bateau

« Nous voulons une annulation pure et simple » du contrat, a déclaré à l’AFP Bernard Grua, membre du comité « No Mistrals for Putin » (« Pas de Mistral pour Poutine« ) qui a organisé des manifestations contre la vente des bâtiments à la Russie à la suite de la crise ukrainienne. Son mouvement prévoit toujours de manifester dimanche à Saint-Nazaire où les deux navires sont assemblés par les chantiers navals STX. Les opposants exigent aussi le départ du Smolny, un navire de guerre à bord duquel 400 marins russes sont venus afin de se former à Saint-Nazaire au maniement des deux nouveaux bateaux. Lire plus…

Reuters: France-Manifestation contre la livraison de navires à la Russie …29.06.2014

L'initiative, relayée un peu partout dans le monde sur les réseaux sociaux, émane de Bernard Grua, responsable d'une petite société nantaise spécialisée dans les inventaires. "C'est difficile de mobiliser sur cette question, car les gens ne comprennent pas qu'il s'agit de navires d'invasion", regrette ce Nantais de 51 ans. "Ce qui me déplaît, ce n'est pas de les livrer à la Russie, mais de les livrer à la Russie de Poutine : cet homme est un danger pour la paix dans le monde. On doit l'empêcher de dupliquer ce qu'il a déjà fait en Géorgie et en Tchétchénie."

L’initiative, relayée un peu partout dans le monde sur les réseaux sociaux, émane de Bernard Grua, responsable d’une petite société nantaise spécialisée dans les inventaires. « C’est difficile de mobiliser sur cette question, car les gens ne comprennent pas qu’il s’agit de navires d’invasion », regrette ce Nantais de 51 ans. « Ce qui me déplaît, ce n’est pas de les livrer à la Russie, mais de les livrer à la Russie de Poutine : cet homme est un danger pour la paix dans le monde. On doit l’empêcher de dupliquer ce qu’il a déjà fait en Géorgie et en Tchétchénie. » Lire plus…

AFP: Manifestation contre la vente de navires de guerre « Mistral » à la Russie 01.06.2014

Bernard Grua, Mistral Saint Nazaire, No Mistrals for Putin - Première manifestation
Quelques manifestants dimanche 1er juin à Saint-Nazaire, tenant un drapeau ukrainien, devant le « Vladivostok », navire de guerre construit par la France et devant être livré à la Russie –  afp.com/Jean-Sebastien Evrard

Saint-Nazaire – Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées à Saint-Nazaire dimanche devant le « Vladivostok », un navire de type Mistral dont la construction vient de s’achever dans les chantiers STX, pour protester contre cette vente controversée au moment où en Ukraine les séparatistes pro-russes s’opposent violemment au gouvernement de Kiev, a constaté une correspondante de l’AFP. Lire plus…

Publié par Bernard Grua

Graduated from Paris "Institut d'Etudes Politiques", financial auditor, photographer, founder and spokesperson of the worldwide movement which opposed to the delivery of Mitral invasion vessels to Putin's Russia, contributor to French and foreign media for culture, heritage and geopolitics.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :