Pakistan : que penser des nouvelles manifestations anti-Français embrasant Lahore ?

Les affrontements anti-français de Lahore étaient annoncés depuis novembre 2020. Ils sont partie intégrante d'une stratégie faisant appel aux réseaux sociaux comme instrument de légitimation d'un Etat inapte à assumer les défis auxquels il est confronté. Pour l'instant, la France fait face de façon pertinente à cette menace islamo-nationaliste, qui la vise directement. Mais il est nécessaire de comprendre que l'effort doit se poursuivre dans le temps, car cette guerre pakistanaise de 5e génération est appelée à durer tant elle est indispensable à la survie du pouvoir d'Islamabad.
Les affrontements anti-Français de Lahore étaient annoncés depuis novembre 2020. Ils sont partie intégrante d’une stratégie faisant appel aux réseaux sociaux comme instrument de légitimation d’un Etat inapte à assumer les défis auxquels il est confronté. Pour l’instant, la France fait face de façon pertinente à cette menace islamo-nationaliste, qui la vise directement. Mais il est nécessaire de comprendre que l’effort doit se poursuivre dans le temps, car cette guerre pakistanaise de 5e génération est appelée à durer tant elle est indispensable à la survie du pouvoir d’Islamabad.

RT France – Pakistan 12 avr. 2021, 20:58 – Avec AFP : violents heurts entre policiers et manifestants anti-Français.

Note : RT France est un média appartenant à l’Etat russe et reflétant les positions du Kremlin.

« Des milliers de personnes ont manifesté à Lahore pour protester contre l’arrestation de Saad Rizvi, un responsable islamiste qui avait exigé l’expulsion de l’ambassadeur de France après la republication des caricatures du prophète Mahomet. […]
Saad Rizvi est le fils de Khadim Hussain Rizvi, l’ancien dirigeant du TLP, mort en novembre. Il a été pour une large part
derrière les manifestations anti-Français, souvent houleuses, qui ont agité le Pakistan à l’automne (Nda: 2020) après la republication des caricatures du prophète Mahomet par l’hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo.
Le TLP avait également mobilisé des milliers de manifestants pour protester contre des déclarations du président français Emmanuel Macron, qui avait défendu le droit à la caricature au nom de la liberté d’expression, au cours de l’hommage rendu à Samuel Paty[…]
Les partisans du TLP avaient paralysé l’an dernier la capitale pendant trois jours avec une série de rassemblements anti-Français. »

Le présent article reprend les réponses qui ont été faites à un commentateur d’Agoravox dont le texte a été divisé en trois parties, chacune devenant une tête de chapitre.

« Et ça continue. Le gouvernement pakistanais semble débordé par les bigots qu’il a incubés.« 

Cela continue, car cela ne s’est jamais arrêté. Je renvoie les lecteurs vers l’image de couverture de mon article du 9 avril 2021.

Ramla Akhtar, alias Rmala Aalam, est une femme instruite et radicalisée du sud Pakistan. Son discours de haine, étranger à la rationalité occidentale, laisserait penser par son argumentaire délirant, à un cas isolé. Pourtant, lorsque la France connaissait, à l'automne 2020, une série d'attentats terroristes meurtriers, il a été possible de prendre connaissance de messages effarants sur Twitter. Ils provenaient de nombreux citoyens pakistanais, mais aussi de leur gouvernement. Force est donc de reconnaître qu'Akhtar, la cyber-délinquante, représente un segment réel de la population à laquelle elle appartient. Il a semblé utile d'examiner les artifices auxquels elle a recours ainsi que les pulsions et ressentiments qu'elle exploite afin de mieux comprendre les mécanismes en œuvre dans cette explosive partie du monde.
Article : « Un cas emblématique du discours pakistanais de haine raciale et religieuse contre une minorité et contre les Occideentaux

J’ai mis en haut, à l’extrême droite, en large portrait, l’image de Khadim Hussain Rivzi le fondateur du Tehreek-e-Labbaik et, en plus petit, dominé, en bas, une photo du play-boy occidentalisé, ex joueur de Cricket, ex-ami de Lady Diana, Imran Khan. Ce dernier est le Premier ministre du Pakistan. C’est bien lui qui, avec Erdogan, a lancé cette propagande contre la France, dont le résultat fut le premier attentat de l’automne commis par le Pakistanais Zaheer Hassan Mehmood. Lire : Pakistan et Turquie : Quand des gouvernements deviennent les parrains de la menace terroriste ! L’objectif d’Imran Khan est de tenter de se construire une légitimité islamo-nationaliste pour essayer d’obtenir une forme de leadership, en dépit de son échec social, économique et stratégique. Lire BBC 24/11/2020 : Pakistan opposition seeks end to Imran Khan’s ’puppet’ rule. Débordé ou pas ? Comme je l’indiquais, il se sert des extrémistes comme eux se servent de lui, avec la complicité de l’armée et de l’ISI.

Khadim Hussain Rivzi est mort le 19 novembre 2020, avec les condoléances d’Imran Khan, adressées à sa famille.

Condoléances d'Imran Khan à la famille Khadim Hussain Rivzi le fondateur du Tehreek-e-Labbaik
Condoléances d’Imran Khan à la famille Khadim Hussain Rivzi le fondateur du Tehreek-e-Labbaik

Le Tehreek-e-Labbaik a été repris par Saad Rivzi le fils du fondateur. Il est inconcevable, pour nous Occidentaux, de prendre connaissance du fait que le gouvernement pakistanais a signé, avec cette clique, en novembre 2020, un engagement de soumettre au parlement, avant le 20 avril 2021, l’expulsion de l’ambassadeur de France et le boycott des produits français. Rappelons que le Tehreek-e-Labbaik a tenu des manifestations aux cris de nous « voulons des décapitations », qu’il appelle à lancer des bombes nucléaires sur la France et qu’il y veut l’instauration de la charia. Cet engagement est matérialisé par un torchon manuscrit que j’avais obtenu d’un journaliste pakistanais et que j’avais tweeté le 17 novembre 2020 dans la quasi-indifférence.

Lire aussi, Arabnews 17/11/2020 : Pakistan government confirms accepting all demands of protesting religious party.

Débordé, ou non débordé. Il est difficile de trancher, même si certains le disent. Khadim Rizvi’s blasphemy fire will only intensify. It’s out of Imran Khan govt’s control now. C’est l’histoire de la poule et l’œuf. En tout cas, ce qui se passe aujourd’hui n’est pas une surprise au Pakistan. Ce mois d’avril était très attendu. Ce n’est pas non plus une surprise pour les Français qui suivent le dossier. De toute façon, comme j’ai eu l’occasion de déjà l’écrire, l’Etat pakistanais a atteint un point de non-retour avec la loi sur le blasphème et contre le terrorisme. Quel qu’en soit le gouvernement, il est entièrement dans les mains des extrémistes sunnites et des services secrets. 

« On ne voit jamais ces gens-là manifester contre la Chine ou la Russie. La raison est simple, s’ils le faisaient, le Pakistan recevrait une grosse baffe de ces pays ».

Bien sûr, qu’ils ne manifestent pas contre la Chine et son « alliée » la Russie. Car ils sont, d’abord, animés par une haine anti-occidentale, que ces deux pays voient d’un bon œil. Le fait que l’article que nous commentons soit paru sur RT est un indicateur. Ensuite, comme je le disais, ces manifestations sont, pour partie, initiées par l’ISI, les services spéciaux pakistanais.

Il faut comprendre que cette agitation est d’abord politique et nationaliste. Elle a pour but de servir la kleptocratie ouverte ou occulte qui tient le Pakistan. Si l’ISI veut faire taire le Tehreek-e-Labbaik , il en a, à mon avis, les moyens. Mais, pour l’instant, les fondamentalistes l’aident à diriger Imran Khan. La religion n’est pas la finalité. Elle est le moyen. Le gouvernement pakistanais ne se préoccupe pas des musulmans de Chine ou de Russie. Peu importe ce qui leur arrive, en bien ou en mal, quelqu’en soit les impressions de double discours, de vénalité ou d’asservissement, qui pourraient en résulter. Imran Khan’s Silence on Uighurs Undercuts His Defense of Muslims Worldwide.

« La France subit de genre d’affronts parce qu’elle est faible. Si elle expulsait tout un paquet de prêcheurs wahhabites et rasait quelques mosquées salafistes à chaque coup, les bigots se calmeraient un peu ».

Gardons-nous de considérer que ce que nous ignorons n’existe pas. La diplomatie est un monde de silence feutré même si les barbares sont bruyants. La France ne fait pas preuve de faiblesse. Au contraire, sur cette affaire, elle se débrouille plutôt bien. À la différence, notamment, des pays anglo-saxons et sous l’opprobre de leur presse (appliquant par paresse son schéma « Black Live Matters » à l’Islamisme), la France est le seul pays occidental à tenir bon sur la liberté de parole en dépit du chantage, des menaces et des attentats.

Les Indiens ne s’y trompent pas. Ils célèbrent notre ferme attitude, dont se réjouissent probablement, « in petto », nombre de pays arabes. After UAE (Emirats Arabes Unis), now France makes a public spectacle of Imran’s Pakistan. https://www.youtube.com/embed/-FMJtfHfbBE

Gravitas : ‘La France resserre les vis sur le Pakistan – La campagne d’Imran Khan contre le président français Emmanuel Macron a entraîné des retombées diplomatiques majeures pour le Pakistan. La France aurait décliné les demandes du Pakistan de moderniser ses avions de combat Mirage et plus encore. #ImranKhan #Pakistan #France »
"Merci Imran Khan et le Pakistan pour toute votre haine contre le président Macron. Grace à vous, l'Inde obtient un développement conjoint de missiles air-air portant à 1.000 km, des usine de fabrication d'hélicoptères Panther et d'autres choses. "
« Merci Imran Khan et le Pakistan pour toute votre haine contre le président Macron. Grace à vous, l’Inde obtient un développement conjoint de missiles air-air portant à 1.000 km, des usine de fabrication d’hélicoptères Panther et d’autres choses. « 

La France a mis fin à des décennies de complaisance. Elle a révoqué nombre de visas pakistanais. France takes huge step against Pakistan ; revokes visas of 183 nationals. Elle a cessé ses accords de coopération militaire. Paris declines Pakistani request to upgrade French-made jets and submarines after Imran Khan’s support for Erdoğan. Elle a osé claquer le gouvernement et le président du Pakistan par des convocations et des publications sans équivoque. La ministre pakistanaise des « droits de l’homme » a été obligée de publier un humiliant démenti à un tweet répugnant qualifiant Emmanuel Macron de nazi. Elle y prétextait que le président français réservait le même sort aux musulmans qu’aux juifs de la Seconde Guerre mondiale. Ce fut l’occasion, pour l’auteur de ce papier, de lui adresser un « compliment ». 

"En tant que membre du gouvernement pakistanais, il vous est rappelé que vous avez une agence de renseignements d'Etat, et une ambassade à Paris, capables de vous fournir des informations vérifiées. Si vous vous appuyez sur un média de daube et de haine, il est temps, pour vous, de comprendre que vous n'êtes pas faite pour ce job."
« En tant que membre du gouvernement pakistanais, il vous est rappelé que vous avez une agence de renseignements d’Etat, et une ambassade à Paris, capables de vous fournir des informations vérifiées. Si vous vous appuyez sur un média de daube et de haine, il est temps, pour vous, de comprendre que vous n’êtes pas faite pour ce job. »

La résistance de la France exaspère les barbus. La terre de djihad de ces fanatiques est subitement beaucoup plus aride. Que la marionette Chine/barbus/armée/ISI, à savoir Imran Khan, essaye d’y jouer sa partition n’a n’a rien d’étonnant. Mais, c’est une dévastation pour son pays. Pour l’instant, la presse pakistanaise est muselée par cette fureur islamo-nationaliste. Elle n’en fait pas le bilan. Même l’AFP Islamabad se tait. Mais examinez donc les médias indiens. Il sont beaucoup plus bavards que le Quai d’Orsay. Ce que l’on y apprend est intéressant. Et puis, il faut, bien sûr, lire Francesca Marino et son remarquable papier : Paris Beheading : What Pakistan PM Needs to Understand About France.

Sur le sujet du Pakistan, évitons d’accabler notre pays en de vaines querelles partisanes. Nous sommes face à une guerre hybride, avec laquelle nous devons apprendre à vivre, sur le long terme, et pour laquelle nous devons encore mieux nous protéger en usant de contre-propagande et de mesures prophylactiques en perpétuelle adaptation. Lire, absolument, l’étonnant article : The Anatomy of Pakistan’s 5th generation warfare Le désordre criminel précédemment cantonné à l’Afghanistan et au Cachemire a des ambitions régionales, voire mondiales.

Cet article, numéro deux de la tendance sur Agoravox au 15 avril 2021.

Sur le sujet du Pakistan, évitons d’accabler notre pays en de vaines querelles partisanes. Nous sommes face à une guerre hybride, avec laquelle nous devons apprendre à vivre, sur le long terme, et pour laquelle nous devons encore mieux nous protéger en usant de contre-propagande et de mesures prophylactiques en perpétuelle adaptation. Lire, absolument, l'étonnant article : The Anatomy of Pakistan’s 5th generation warfare Le désordre criminel précédemment cantonné à l'Afghanistan et au Cachemire a des ambitions régionales, voire mondiales.

Publié par Bernard Grua

Graduated from Paris "Institut d'Etudes Politiques", financial auditor, photographer, founder and spokesperson of the worldwide movement which opposed to the delivery of Mitral invasion vessels to Putin's Russia, contributor to French and foreign media for culture, heritage and geopolitics.

Un avis sur « Pakistan : que penser des nouvelles manifestations anti-Français embrasant Lahore ? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :