Règlement de comptes à « Putin-Corral »

Nous avons tous en mémoire la résolution soumise, à l’Assemblée nationale, par Thierry Mariani, le 28 avril 2016, en faveur de la levée des sanctions frappant un pays dirigé par une mafia d’anciens du KGB. A son habitude, le porte-parole de Poutine au sein du Parlement français se montrait un zélé agent de l’étranger plutôt qu’un digne Représentant du peuple et des enjeux de notre pays.

Maintenir les sanctions en abandonnant Minsk?

Les Dirigeants occidentaux subordonnent, à ce jour, la levée des sanctions contre la Russie à l’application intégrale des accords de Minsk. Néanmoins, une vaste majorité des Ukrainiens considère, que ces accords ne sont pas applicables: cessez-le feu non respecté, armes lourdes dans les zones d’exclusion, approvisionnement des « séparatistes » en argent et en munitions par Moscou, présence de militaires du rang et d’officiers généraux russes dans le Donbass, « ministères » du Donbass à Moscou etc.

Mariani et la Crimée: lâcheté, solidarité de classe et omerta parlementaire

Thierry Mariani s’est rendu illégalement en Crimée, une partie du territoire ukrainien occupé militairement par la Russie. Il se permet de s’en vanter devant l’Ambassadeur d’Ukraine en France. Et mieux, il annonce une prochaine visite.

Calomnie, diffamation, menaces de violence et autres outils au service de la peste brune

Quelques articles dans « Libération » de ce weekend (12 & 13 septembre 2015) qui montrent des méthodes de harcèlement et de menaces ayant fait leurs preuves dans le domaine de l’art et qu’aujourd’hui on retrouve mises en oeuvre par la fachosphère contre ceux qui ne partagent pas leur admiration pour le régime criminel de Vladimir Poutine.Lire la suite « Calomnie, diffamation, menaces de violence et autres outils au service de la peste brune »

Saintnazaire-infos

Saintnazaire-infos est un média en ligne local, auteur d’un remarquable article présentant les témoignages recueillis pendant la manifestation du 7 septembre 2014. Par la suite, il nous a ouvert son espace permettant de contrer la propagande du pro-livraison du Kremlin et du Front national dans la ville construction des Mistral.

Maïdan, la jeune fille au foulard rouge

Le 16 février 2014, la tension était palpable dans Kyiv. Le romantisme avait quitté Maidan. Pravy-Sektor était réticent à quitter l’Hôtel de Ville occupé depuis le début des événements. Au milieu des activistes, dont on ne pouvait plus dire s’il s’agissait seulement d’auto-défense, des yeux annonçaient les sacrifices à venir.