Mis en avant

Contrôlez, corrigez et optimisez votre réputation numérique

Votre réputation en ligne (E-réputation) peut, en grande partie, être sous votre contrôle si vous optimisez vos contenus (SEO) de manière à ce qu’ils figurent en bonne place sur les pages de résultat des moteurs de recherche (SERP). Vous trouverez dans cette boite à outils des articles didactiques documentés par des exemples concrets qui ont fait leurs preuves. 

Sommaire

  1. Faites un état des lieux de votre réputation sur Internet
  2. Soyez acteur du rétablissement ou de l’amélioration de votre réputation en ligne.
  3. Optimisez facilement vos publications sur les réseaux sociaux pour les faire contribuer à votre image numérique.
  4. Pensez à exploiter la puissance de Pinterest pour assurer la promotion de votre image.
  5. Profitez du carrousel Twitter vous rendant maître d’une large portion de la première page de réponses sous votre nom.
  6. Eliminez les images qui nuisent à votre réputation sur Internet.
  7. Profitez de l’aide que vous apportera un site web pour valoriser votre présence sur Internet.
  8. Stimulez la prise en compte de votre site web par le moteur de recherche Google.
    Indexez votre site WordPress.
    Indexez vos pages Google Sites.
    Indexez votre site Blogspot.
Lire la suite « Contrôlez, corrigez et optimisez votre réputation numérique »
Mis en avant

Comment renseigner la description alternative sur Facebook, Instagram, Pinterest & Twitter ?

E-reputation et occupation de l’espace numérique.
La description alternative des images, « alt text », est très peu utilisée sur Facebook, Instagram, Pinterest ou Twitter. Pourtant, étant un élément clef du référencement, elle permet de maximiser l’usage des réseaux sociaux pour ce qui est de la gestion de la réputation en ligne d’une personne, d’une entité juridique, d’un lieu, d’une marque, etc. De plus, favorisant l’occupation de l’espace numérique, elle permet de lutter contre les intrusions non souhaitées dans ce même environnement.

Au lieu de cela, les images et les publications partagées sur les réseaux sociaux, auxquelles un temps considérable est dédié, restent enfouies au fond des résultats de recherche Google, même dans le cas fort improbable où elles y apparaissent. La mise en œuvre du « alt text » est pourtant fort simple, comme on peut l’observer à partir d’un cas concret.

Sommaire

Lire la suite « Comment renseigner la description alternative sur Facebook, Instagram, Pinterest & Twitter ? »
Mis en avant

Comment « supprimer » une photographie des résultats de recherche Google Images ?

Harcèlement, diffamation, doxxing, haine en ligne.
Des images personnelles peuvent surgir dans les résultats Google sans que vous ne le souhaitiez. Il est généralement impossible d’en obtenir la suppression par le référenceur ou par l’hébergeur. Pour ces images, la stratégie d’enfouissement, généralement conseillée, est inopérante. Ne vous laissez pas abattre. Il reste possible de remplacer ce que vous ne pouvez ni supprimer, ni enfouir. Je vous partage une procédure finalement assez simple, que j’ai eu la chance de découvrir après des années de tâtonnement. Elle me donne pleine satisfaction. Je pense qu’elle pourra rendre de grands services et redonner espoir à bien des victimes.

Sommaire

  1. Des images de vous-même peuvent surgir dans les résultats Google sans que vous ne le souhaitiez.
  2. Il est généralement impossible d’obtenir la suppression d’une image par le référenceur ou par l’hébergeur.
  3. La stratégie d’enfouissement sera inopérante.
  4. Pourtant, il reste possible de remplacer ce que vous ne pouvez ni supprimer, ni enfouir.
    4.1. Recherchez le support qui arrive en tête des recherches sous votre nom.
    4.2. Téléchargez la photo publiée par votre diffamateur.
    4.3. Intitulez la photo à votre nom.
    4.4. Renseignez la description alternative (Alt Text).
    4.5. Insérez votre nom dans le titre de l’article et dans son URL.
    4.6. Partagez votre antidote.
    4.7. Dupliquez le modèle.
  5. Il est pertinent de lancer une rapide indexation par Google.
  6. Ne pas posséder de site web n’est pas un obstacle insurmontable en ce qui concerne le remplacement d’images.
  7. Pinterest peut appuyer votre stratégie de remplacement.
  8. Il existe malgré tout quelques cas exceptionnels de suppression d’images par les hébergeurs.

1. Des images de vous-même peuvent surgir dans les résultats Google sans que vous ne le souhaitiez.

Une fenêtre d’image apparaît fréquemment sur la première page des résultats de recherche Google « Tous », premier onglet.

Fenêtre résultat Google Image, Bernard Grua
Fenêtre d’images dans les résultats de la recherche Google « Tous ».

Il existe aussi un second onglet montrant les résultats de recherche Google pour les images seules.

Même si vous êtes inactifs sur Internet et si vous ne partagez rien publiquement vous avez de grandes chances de voir apparaître des photos de vous-même en résultat de recherche Google. Ces images, même anodines, peuvent être associées à une entreprise malveillante. Ce qui les rend d’autant plus traumatisantes.

Ainsi, en août 2015, la photo suivante s’est trouvée positionnée en premier résultat. Elle conduisait à un article diffamatoire publié par un activiste d’extrême droite pro-Poutine. Cette image était particulièrement pertinente pour Google en ce qui concerne une recherche pour « Bernard Grua ». Mon nom apparaissait dans le titre et dans l’URL de l’article. La photo montrait clairement mon visage. La photo servait de couverture à l’article, qui était à mon nom. Son choix comme première image de réponse de Google était donc logique.

Début de l’article diffamatoire publié par l’activiste d’êtreme-droite pro-Poutine
Détail de l’interview accordé à Breizh-Info un an auparavant (Saint-Nazaire. Entretien avec Bernard Grua (no mistral for Putin) [interview])

Le cyber-harceleur a créé un fake présentant des « accusations » de pédophilie et de proxénétisme en Ukraine. Ce sont des choses peu agréables à lire en premier résultat de recherche Google sous son nom.

Photographie Béatrice Limon, Ouest France

Il ne s’agissait pas d’une photo personnelle qui m’aurait été prise, mais d’une photo volée au journal Ouest France, avant d’être recadrée

Des selfies d’opposants pour l’Élysée

Avec le temps, ce style d’image se renforce. En première position, visible dans la recherche « Tous » et dans la recherche « Images », c’est elle qui attirera spontanément les clics. Le contenu est tellement scandaleux qu’il suscitera l’euphorie et le partage non seulement de vos ennemis, mais aussi de vos « amis », qui seront ravis d’échanger sur un sujet aussi malsain, que ce soit par voyeurisme assumé, ou par fausse compassion. Grace à eux, l’engagement augmente. Google a toutes les bonnes raisons de favoriser la publication. Une spirale vicieuse est lancée. N’espérez aucune aide, ni aucune solidarité pour ce genre d’affaire. Au mieux, vous aurez le droit à l’inversion culpabilisante classique à laquelle sont soumises les victimes de harcèlement : « si cela vous arrive, c’est parce que vous l’avez bien cherché. Non? »

Retour sommaire


2. Il est généralement impossible d’obtenir la suppression d’une image par le référenceur ou par l’hébergeur.

Attention: surtout, ne commentez pas l’article de votre diffamateur! Ne le partagez pas! Vous ne feriez que lui donner plus d’intérêt pour Google. Ne menacez pas votre diffamateur de porter plainte. Vous ne feriez que l’encourager. Sachez qu’il ne sera guère plus facile d’obtenir la suppression d’images de la part des autres tiers (réseaux sociaux et hébergeur).

Google a refusé de désindexer la photo et l’article que je vous ai présentés. Seule une décision de justice pourrait l’y contraindre, et encore pour la France seule, tout en sachant que la diffamation est prescrite au bout de trois mois.

Blogger (Blogspot), l’hébergeur, a refusé de supprimer l’article, voire simplement la photo.

Le droit à l’image tel que nous l’entendons en France ne s’applique pas dans le monde anglo-saxon. Il m’a été invoqué le principe du « fair use ».

Limitations des droits exclusifs : usage loyal (fair use)
Nonobstant les dispositions des sections 106 et 106, l’usage loyal d’une œuvre protégée, y compris des usages tels la reproduction par copie, l’enregistrement audiovisuel ou quelque autre moyen prévu par cette section, à des fins telles que la critique, le commentaire, l’information journalistique, l’enseignement (y compris des copies multiples à destination d’une classe), les études universitaires et la recherche, ne constitue pas une violation des droits d’auteurs…

Limitations des droits exclusifs : usage loyal (fair use)

Des cabinets d’e-réputation vous proposeront d’enfouir la calomnie. L’importance de leurs honoraires est proportionnelle à la valeur qu’ils se donnent et surtout au désespoir de ceux qui font appel à leurs services. Mais le résultat ne sera pas nécessairement à la hauteur de vos attentes.

Retour sommaire


3. La stratégie d’enfouissement est largement inopérante pour les images.

Le texte de la malveillance pourra être enfoui si vous créez ou si vous savez susciter des publications vous concernant, qui viendront se positionner au-dessus du papier diffamatoire, dans les résultats de recherche Google. Mais cela ne changera rien à l’affichage des images.

Ainsi, en août 2015, la photo dont il est question ici était placée en premier résultat, en janvier 2022, six ans et demi après sa publication, alors que l’article diffamatoire avait disparu depuis longtemps des résultats de la recherche « Tous », la photo est toujours à la même première place. S’il n’a pas été possible de la supprimer ou de l’enfouir, elle conduit néanmoins, depuis avril 2020, à une toute autre cible. En réalité, la photo a été remplacée.

Retour sommaire


4. Pourtant, il reste possible de remplacer ce que vous ne pouvez ni supprimer, ni enfouir.

Google ne fait pas de DOUBLONS. Il ne délivre pas deux fois la même réponse et ne présente pas deux images rigoureusement identiques.
La solution consiste à publier la même photo, présentée ci-dessus, sur un autre média et à faire en sorte que le moteur de recherche considère cette nouvelle réponse plus pertinente.

Voici ce qu’il convient de faire:

4.1. Recherchez le support qui arrive en tête des recherches sous votre nom.

J’ai utilisé mon blog bernardgrua.net. Il présente l’avantage d’avoir une URL et une appellation à mon nom: « Bernard Grua | Blog ». J’ai utilisé la « Home Page » de mon blog. C’est la section qui bénéficie du meilleur référencement

4.2. Téléchargez la photo publiée par votre diffamateur.

C’est la garantie d’avoir une image strictement identique: sujet, cadrage, dimensions, couleurs.

4.3. Intitulez la photo à votre nom.

Ceci est une indication cruciale pour Google. Mon diffamateur l’a nommée: « Sélection_454.png ». Je l’ai nommée: « bernard-grua-profile-1.png ». C’est infiniment plus parlant pour Google.

4.4. Renseignez la description alternative (Alt Text).

C’est dans la description alternative (Alt Text) que vous indiquez à Google ce que représente votre image. Surtout renseignez la! Je ne sais pas, honnêtement, s’il faut un texte long où un texte court, ici. J’ai préféré me limiter à mes nom et prénom pour que l’objet de la photo apparaissent clairement. Mon diffamateur, lui, n’a pas renseigné de description alternative. « Mon » image a un nouvel avantage contre celle du diffamateur.

Description alternative
Renseignement de la description alternative (Alt Text)
N’oubliez jamais l’importance du nom des images et de leur description alternative, non seulement sur un blog, mais aussi sur les autres supports (Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest etc.). Cela vous aidera à saturer votre espace numérique et à éviter de nouvelles intrusions.

Voir: Comment renseigner la description alternative sur Facebook, Instagram, Pinterest & Twitter ?

Retour sommaire

4.5. Insérez votre nom dans le titre de l’article et dans son URL.

Une photo, pour intéresser Google, doit se situer dans un texte, où votre nom et prénom sont mentionnés plusieurs fois, lui-même accompagné de têtes de section présentant vos nom et prénom. Si vous avez recours à un article, assurez-vous que vos nom et prénom sont, aussi, dans le titre de cet article et dans son URL.

4.6. Partagez votre antidote

Mettez des liens entrant vers votre page ou votre article contre-poison. Partagez le sur les sociaux. Attirez du traffic. Ainsi Google le valorisera et le fera monter dans les résultats de recherche.

4.7. Dupliquez le modèle.

Bernard Grua, Petro Porochenko
Rencontre avec le président Petro Porochenko

J’ai appliqué, avec succès, la même technique pour une image prise avec le président ukrainien Petro Proshenko servant à illustrer un article du même « auteur » dont le titre est: Bernard Grua et ses amis découvrirent qu’ils étaient amis avec des fascistes !

Voir l’insertion sur la home page: https://bernardgrua.net/page/2/#prophylaxie-anti-troll

Retour sommaire


5. Il est judicieux de lancer une rapide indexation par Google.

Vous pouvez attendre que le robot de Google balaye l’article ou la page, où vous avez publié votre photo. Cela peut, éventuellement mettre des mois. Mon blog étant déclaré à la « Google Search Console », j’ai pu lancer immédiatement une indexation. En une demi-heure (mais cela peu prendre quelques jours), mon image a remplacé, dans les résultats de la recherche, celle du diffamateur, qui me hantait depuis des années.

Lire, en fonction du site web dont vous disposez:

SEO: comment connecter son site BLOGSPOT avec la Google Search Console pour un meilleur référencement?

SEO, indexez vos sites WORDPRESS par la Google Search Console gratuitement et sans « plugin »

SEO, comment faire indexer vos pages de GOOGLE SITES par la Google Search Console?

Retour sommaire


6. Ne pas posséder de site web n’est pas un obstacle insurmontable en ce qui concerne le remplacement d’images.

Le référencement des images sur les réseaux sociaux tels que Twitter, Facebook ou Instagram ne me semble pas assez puissant pour propulser une image en remplacement d’une photographie illustrant un article de blog.

Si vous n’avez pas de site internet, vous pouvez demander à un ami, qui a un blog, d’héberger un ou des article(s) vous concernant. Vous y parlerez d’un sujet que vous maîtrisez et qui vous tient à coeur en insérant la où les images que vous voudrez remplacer, selon les conseils ci-dessus. C’est ce que j’ai fait pour la guesthouse d’une famille des montagnes du Pakistan harcelée en tant que minorité ethnique et religieuse. Le résultat a été excellent.

Je vous suggère d’ouvrir un compte (gratuit) et de publier un article sur la plateforme « Medium ». Elle est bien référencée. Mettez vos nom et prénom dans le titre de votre blog, dans le titre de l’article et dans l’URL de votre compte exemple: https://bernardgrua.medium.com/

Parallèlement à l’ouverture d’un compte Medium, lancez-vous dans la création d’une page sur « Google Site« . C’est très simple et gratuit. Lire: Débutez facilement avec un site web gratuit bien référencé par Google.

Retour sommaire


7. Pinterest peut appuyer votre stratégie de nettoyage.

Ne négligez pas la puissance de Pinterest. Pensez à y partager la ou les photos que vous venez de remplacer avec un lien vers votre page ou votre article de détox.

Retour sommaire


8. Il existe malgré tout quelques cas exceptionnels de suppression d’images par les hébergeurs.

Les réseaux sociaux interdisent l’utilisation de la photo d’une autre personne comme photo de profil et comme photo de bannière de compte. J’ai ainsi obtenu l’enlèvement définitif d’une de mes photos comme bannière et la suspension du compte Twitter correspondant (pour un mois seulement) utilisé par une harceleuse radicalisée pakistanaise.

Depuis novembre 2021, Twitter supprime une partie des Tweet comprenant des photos et des vidéos personnelles. J’ai pu en constater l’application. C’est un progrès même si ce n’est pas suffisant.

Facebook est laxiste, mais il est néanmoins plus strict que Twitter. Il éliminera nombre de publications de harcèlement. Dans certains cas, il pourra même supprimer le compte.

J’ai obtenu de Blogger la suppression immédiate d’un site web de diffamation créé par la harceleuse radicalisée pakistanaise précitée. Mon nom entrait dans l’URL et ma photo de profil était utilisée dans la bannière de la homepage de ce blog.

Pinterest supprime les publications diffamatoires comme celle partagée par un mercenaire français prêtant main forte aux troupes d’occupations russes dans le Donbass ukrainien. Il m’y qualifiait de « célèbre néo-nazi français ».

Medium est une plateforme de blogging, qui prohibe toute attaque personnelle. La modération est courtoise et ouverte à la discussion. J’ai pu faire supprimer des articles diffamatoires de la radicalisée pakistanaise contre moi-même ou contre d’autres personnes. J’ai même obtenu la fermeture de son compte. Tous ses articles des années précédentes ont disparu.

Aucun de ces cas de figure ne s’appliquait aux images objets de cet article. C’est à force de tâtonnement que j’ai découvert la technique de remplacement, que je vous ai présentée.

Retour sommaire


Sauvegarder sur Pinterest

Harcèlement, diffamation, doxing, haine en ligne. Des images personnelles peuvent surgir dans les résultats Google sans que vous ne le souhaitiez. Il est généralement impossible d’en obtenir la suppression par le référenceur ou par l’hébergeur. Pour ces images, la stratégie d’enfouissement, généralement conseillée, est inopérante. Pourtant, il reste possible de remplacer ce que vous ne pouvez ni supprimer, ni enfouir. Il est, de plus, pertinent de lancer une rapide indexation par Google. Ne pas posséder de site web n’est pas un obstacle insurmontable en ce qui concerne le remplacement d’images. Pinterest peut s’avérer un complément utile à cette stratégie de nettoyage.
Epinglez-moi!

Sur le même sujet

Pour posts Twitter et Instagram

Eléminer les images diffamatoires des résultats de moteurs de recherche. Article par Bernard Grua
Mis en avant

Pourquoi et comment vérifier votre réputation numérique ?

Que cela vous plaise ou non, nous vivons dans un monde interconnecté. Vous pouvez décider de ne jamais intervenir sur les réseaux sociaux et de ne jamais publier sur aucune autre plateforme numérique. Cependant, des informations vous concernant et des images de vous ou de votre famille sont accessibles sur Internet. Chercher votre nom sur Google est souvent la première chose que fera un concurrent, un futur client, un futur employeur, un futur partenaire, un banquier ou une personne malveillante. Il est important que vous fassiez un bilan périodique de votre réputation numérique (e-reputation) afin de décider de faire disparaître ce que vous pouvez supprimer ou de limiter son audience, d’identifier les attaques contre votre réputation, que vous devez enfouir, voire remplacer (C’est possible.), de distinguer les publications favorables produites par des tiers que vous devez promouvoir et d’évaluer le résultat de vos efforts pour occuper votre espace numérique par votre propre matériel ou par du matériel que vous aurez promu.

Ici, je vais vous montrer une analyse rapide que j’effectue périodiquement après avoir été sous le feu de l’extrême droite française et parce qu’une cybercriminelle pakistanaise me diffame depuis plus de deux ans et demi, sur des blogs, sur Facebook et sur Twitter (plus de 8 000 tweets de harcèlement). Après cette analyse, je peux attester de la résilience de mon rempart numérique. Aucune diffamation n’est visible en ligne.

Lire la suite « Pourquoi et comment vérifier votre réputation numérique ? »
Mis en avant

Why and how to check your numerical reputation ?

You may like it or not, but we live in an interconnected world. You can decide to never post on social media and to never publish on any other platform. However, information about you and images from you or from your family are accessible on Internet. Googling your name is frequently the first thing, a competitor, a future client, a future employer, a future partner, a banker, or a malevolent person, will do. It is of importance you make a periodic review of your numerical reputation to decide to remove what you can remove or to limit its audience, to identify attacks against your reputation that you should burry or even replace (This is possible.), to identify positive third-party publications that you should promote and to assess the result of your efforts for occupying your numerical space by your own and/or favorable material.

Here, I will show you a quick analysis that I perform periodically because I was under fire of the French Far-right, in the past, and because I have a cybercriminal, located in a grey zone of international laws (Pakistan), who is after me for more than two years and a half, on blogs, on Facebook and on Twitter (more than 8,000 stalking tweets). After this review, I can attest the resilience of my numerical fortress. No attacks are visible on line.


Lire la suite « Why and how to check your numerical reputation ? »
Mis en avant

Найкращі побажання доброго моря та сприятливого вітру чайці “Пресвята Покрова ” у 2022 році

Оскільки «українська галера» розпочинає нову главу своєї понад десятилітньої одіссеї, буде важливим згадати, звідки вона прийшла, що пройшла і пережила перш ніж висловити бажання, що продовжується підтримуватися інтересом, а також щедрим капіталом симпатії, який вона змогла мобілізувати. Таким чином, вона [чайка] зможе відновити нову силу наприкінці другого етапу роботи, який завершить своє відродження, майстерно розпочате у Понт-Авені.
Lire la suite « Найкращі побажання доброго моря та сприятливого вітру чайці “Пресвята Покрова ” у 2022 році »
Mis en avant

Meilleurs vœux 2022 de bonne mer et bon vent à la tchaïka Presviata Pokrova

Alors que la « galère ukrainienne » entame un nouveau chapitre de son odyssée pluri-décennale, il est utile de se rappeler d’où elle vient, de ce par quoi elle est passée et de ce à quoi elle a survécu avant de former le vœu qu’elle continue à être portée par l’intérêt ainsi que par le généreux capital de sympathie qu’elle a su mobiliser. Ainsi, elle pourra retrouver une vigueur nouvelle à l’issue d’une deuxième tranche de travaux concluant sa renaissance magistralement lancée à Pont-Aven.
Lire la suite « Meilleurs vœux 2022 de bonne mer et bon vent à la tchaïka Presviata Pokrova »
Mis en avant

Pamir Institute website presentation

Lire la suite « Pamir Institute website presentation »
Mis en avant

DOSSIER DE PRESSE: discours de haine et cyberharcèlement pakistanais islamistes contre un citoyen nantais

Les Etats occidentaux se trouvent démunis face au discours de haine en ligne tenus par des ressortissants de pays situés en zone grise du droit international. Leurs autorités y sont indifférentes, voire sont les premières à y recourir, quand elles ne les encouragent pas. C’est le cas du Pakistan. Ainsi, la cyber-harceleuse Ramla Akhtar, alias Rmala Aalam, y jouit depuis plus de deux ans d’une impunité complète, tandis qu’elle a décidé de s’en prendre à un citoyen français. On détaillera ici toutes les actions qui ont été menées sans succès, pour finalement constater que, dans cet espace de non-droit, chaque victime est livrée à elle-même. Dès lors, il ne reste plus qu’à envisager des sanctions de réciprocité.
Lire la suite « DOSSIER DE PRESSE: discours de haine et cyberharcèlement pakistanais islamistes contre un citoyen nantais »
Mis en avant

Pakistan : Le gouvernement et les extrémistes se livrent un duel afin de savoir qui défend le prophète Mohammed

La France ne montre aucun signe d’intérêt sur le sujet des émeutes islamistes qui secouent actuellement, fin octobre 2021, le Pakistan. Cependant, comme à l’automne 2020 et en avril dernier, notre pays est directement concerné, pour ne pas dire menacé. Alors que presqu’aucune information n’est partagée publiquement sur ce sujet. De manière générale, les sources sont rares et peu fiables. De nombreuses images, dans les médias pakistanais et étrangers, datent d’avril 2021 ou même d’années antérieures, alors qu’elles sont censées représenter les événements se déroulant en ce moment. Pourtant, il ne serait guère responsable de mésestimer les conséquences potentielles de l’impasse dans laquelle le Premier ministre Iram Khan a engagé ses 220 millions de concitoyens musulmans. On ne peut pas, ici, prétendre donner une vision plus fine de la situation, mais on tentera d’apporter l’éclairage local et très pertinent d’Ahmed Quraishi.
Lire la suite « Pakistan : Le gouvernement et les extrémistes se livrent un duel afin de savoir qui défend le prophète Mohammed »
Mis en avant

Pakistan’s Government and extremists are locked in a duel over who defends Prophet Mohammed

France does not express any interest in the current (end of October 2021) Islamist riots shaking Pakistan. However, like in the 2020 fall and like last April, our country is directly concerned, not to say threatened. Unfortunately, almost no information is publicly shared about this topic. Generally speaking, sources are scarce and not reliable. Numerous pictures in the Pakistani and in the foreign media are from April 2021 or even from years before, while they are supposed to represent the today events. Nevertheless, the inextricable situation in which PM Imran Khan engaged his 220 million of Muslim fellow citizens is of importance due to its potential domestic and international consequences. We cannot, here, pretend to give a sharper and more detailed view of the situation. However, we will take advantage of the precious enlightening posted on Twitter by M. Ahmed Quraishi.
Lire la suite « Pakistan’s Government and extremists are locked in a duel over who defends Prophet Mohammed »
Mis en avant

With closed borders, the  Afghan Wahan has, now, to rely on Tajik citizens solidarity for phone & internet


Panj-River, Afghan Big Pamir and second part of Afghan Wakhan corridor to Little Pamir, as seen from Langar, Tajikistan

Afghan Wakhan is the corridor stretching between the town of Ishkashim (Afghanistan) and Chinese border. It has no public infrastructure such as hospital, actual car road and phone network. However, from Ishkashim (Afghanistan) to Gaz Khan (Afghanistan), it is possible to use the TCell network going from Ishakahim (Tajikistan) to Langar (Tajikistan), on the opposite bank of th Panj River, but buying units became a nightmare since Taliban invasion.

Since the Taliban invasion of the corridor, borders are closed. Aghan Wakhanis have no possibilities to buy units for their mobile.They struggle to find distant generous Tajik people who can buy units for them and directly credit their phone number. This help is a gift which can’t be refunded. Another consequence is that monitoring the level of the phone credit is a constant concern and very few, if not none, reports come from Afghan Wakhan under Taliban rule.

Tcell, the Tajik network available in part of Afghan Wakhan

This is the situation until Gaz Khan. After this place, it is even worst. There is no network at all for the second part of the corridor and for Little Pamir. Only some people, who went there, bring back a little news. It is said, though not confirmed, that, two days ago, some staff of the Kabul Kyrgyz embassy went to Pamir to meet the Afghan Kyrgyz, the high altitude herders. There is no information available about the purpose of such a visit.

Creative Commons License
With closed borders, the Afghan Wahan has, now, to rely on Tajik citizens solidarity for phone & internet by Pamir Institute is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License.
Based on a work at https://pamirinstitute.org/2021/10/07/afghan-wahan-tajik-phone-internet/.
Permissions beyond the scope of this license may be available at https://pamirinstitute.org/contact/.
Mis en avant

Хто ти, Човне ? Що шукаєш ? Звідки і куди пливеш ?

« Фініс-Террае » козацької чайки: р.Авен, о-ви Ґленан, мис Пенмарк, затока Одьєрн, Ра де Сен, Море Іруаз, Брестська Затока, р.Ольн

Козацька чайка «Пресвята Покрова», побудована у 1992 році у Львові, підкорила усі моря та водні шляхи Європи під своїм лазурно-золотавим стягом. А згодом, десять років тому, знайшла гостинний порт у невеличкому бретонському містечку Понт-Авен. Роки мандрів зробили своє діло, тому проведено значні реставраційні роботи за безкорисливої допомоги та підтримки місцевих мешканців, які щедро ділилися своїми знаннями. Перш ніж козацький човен  зможе повернутися до виконання своєї дипломатичної місії на морських просторах, йому ще залишається замінити зовнішні борти під ватерлінією. Цей проект не зміг втілитися в життя, як було заплановано, у м. Камаре. І в решті решт, українську галеру, як її інколи називають, можна буде відремонтувати у Шатолені завдяки підтримці друзів.
Але такий ремонт вимагатиме фінансування, яке львівська команда відразу знайти не подужає. Тому ми звертаємося до всіх небайдужих за пожертвуваннями та запрошуємо спонсорів до партнерства.
Пресвята Покрова

Хто ти, човне? Що шукаєш? Відки і куди пливеш?

І за чим туди шукаєш? Що пробув? Чого ще ждеш?

Біг мій вічний – тож не знаю. Хвиля носить, буря рве,

Скали грозять, надять-просять к собі береги мене.

Іван Якович ФранкO (1856-1916)
Lire la suite « Хто ти, Човне ? Що шукаєш ? Звідки і куди пливеш ? »
Mis en avant

Une tchaïka cosaque totalement à l’Ouest

La tchaïka cosaque, Presvyata Pokrova, construite en 1992, à Lviv, a porté le pavillon aux couleurs azur et or sur toutes les mers et voies navigables d’Europe. Puis, il y a dix ans, elle a trouvé un port d’attache accueillant à Pont-Aven, petite cité maritime bretonne. Le poids de l’âge faisant son œuvre, d’importants travaux de restauration y ont été menés avec l’appui désintéressé et bienveillant de compétences locales. Avant que le navire cosaque puisse reprendre son rôle d’ambassadeur hauturier, il reste à remplacer la paroi extérieure de la coque sous la ligne de flottaison. Le projet n’a pas pu se matérialiser à Camaret ainsi qu’il était prévu. C’est finalement à Châteaulin que la galère ukrainienne, comme on l’appelle parfois, va entrer en chantier grâce à d’amicaux soutiens.
Mais pour cela, il faudra des financements que l’équipe de Lviv ne peut assumer seule. Nous faisons ici un appel aux dons et au partenariat de mécènes.

Lien court pour partages: https://bit.ly/tchaika


Sommaire


Lire la suite « Une tchaïka cosaque totalement à l’Ouest »
Mis en avant

How a poor region of Afghanistan sinks into famine under Taliban rule

This is an outstanding but highly alarming direct testimony from an altitude remote and forgotten Afghan region. Far away from any media, the harsh and poor life of local people has been turned, by Taliban, into dereliction and extreme misery. Trapped in a full lockdown, people cannot escape what became a hell with no hope.
Those who, at an international level, whitewash the reputation of the Taliban 2.0 should reflect on the heavy responsibility they are taking. Those in neighboring Pakistan celebrating the Taliban victory as an Islamo-nationalist triumph should remember that the people who suffer and die share, for some of them, the same ethnicity, the same language, the same faith and the same family roots.

Cynical are those who rejoice at what they see as a Washington’s defeat. Distant America will recover. But the misfortune will be borne, on the spot, by the poorest and the most fragile ones.

Lire la suite « How a poor region of Afghanistan sinks into famine under Taliban rule »
Mis en avant

Comment une région déshéritée d’Afghanistan sombre dans la famine sous la férule des Taliban ?

Il s’agit d’un témoignage direct exceptionnel mais alarmant provenant d’une région afghane reculée et oubliée de tous. Loin des médias, la vie rude et démunie des populations locales est transformée, par les Talibans, en une déréliction et une misère extrême. Pris au piège dans un confinement implacable, les habitants ne peuvent pas échapper à ce qui est devenu un enfer sans espoir. Ceux qui, au plan international, blanchissent la réputation des talibans 2.0 devraient réfléchir à la lourde responsabilité qu’ils endossent. Ceux qui, dans un pays voisin, le Pakistan, célèbrent la victoire des Taliban comme une triomphe islamo-nationaliste devraient se rappeler que les personnes qui souffrent et meurent partagent, pour certaines d’entre elles, la même origine ethnique, la même langue, la même foi et les mêmes racines familiales.

Ceux qui exultent à ce qu’ils considèrent comme la défaite de Washington n’en sont pas moins indignes. La lointaine Amérique s’en remettra. Mais le malheur sera porté, sur place, par les plus pauvres.

This article in English

Lire la suite « Comment une région déshéritée d’Afghanistan sombre dans la famine sous la férule des Taliban ? »
Mis en avant

La guerre hybride du Pakistan dans le Pandjchir afghan

L’implication du Pakistan dans le conflit du Pandjchir afghan a permis aux Taliban de prendre le contrôle de la vallée en écrasant le Front National de Résistance d’Hamad Massoud. Pourtant, cette victoire pakistanaise peut être remise en question si les Occidentaux menacent l’Etat terroriste d’Islamabad de bombarder les établissements Taliban dans les zones tribales pakistanaises. Sans soutien aérien pakistanais, les Taliban ne pourront pas tenir le terrain qu’ils occupent aujourd’hui.

Sommaire

Lire la suite « La guerre hybride du Pakistan dans le Pandjchir afghan »
Mis en avant

@BestInventoryPR, principaux signalements transmis à Twitter pour ce compte pakistanais malveillant

Le compte Twitter @BestInventoryPR a été créé au Pakistan, en juillet 2021, dans le dessein de nuire au responsable d’une société française basée à Nantes. Le présent document expose les principales plaintes adressées à la modération du réseau social. Elles concernent le harcèlement, la diffamation, la dénonciation calomnieuse, l’usurpation d’identité et la violation de propriété intellectuelle.

Liste des signalement transmis à Twitter concernant le compte pakistanais @BestInventoryPR

Cliquer sur le numéro du cas pour accéder au détail.

Cases: #0225822334, #0225232783, #0225232317, #0224008716, #0224007625, #0224006462, #0224003195, #0224001940, #0223483944, #0223304605, #0223214876, #0223026262, #0222945194, #0222936801, #0222709976, #0222670554.

Lire la suite « @BestInventoryPR, principaux signalements transmis à Twitter pour ce compte pakistanais malveillant »
Mis en avant

André Markowicz, Françoise Morvan et les Bretons

Grâce à sa production littéraire reconnue et grâce à quelques textes s’opposant à Vladimir Poutine, André Markovicz bénéficie d’une aura empêchant tout questionnement sur sa personne. Mieux, il est largement partagé et congratulé. Pourtant, quand on réexamine l’enchaînement de ses publications, on ne peut qu’être sidéré par le flot de calomnies et de contre-vérités qui hantent un sous-jacent discours de haine, souvent directement copié de sa conjointe, Françoise Morvan. La méthode de désinformation est habile, à défaut d’être loyale.

Sommaire

Lire la suite « André Markowicz, Françoise Morvan et les Bretons »
Mis en avant

Rmala’s Projects, also called Ramla’s Projects, in Hunza: communication, achievements, and ethics

Rmala’s Projects, also presented as Ramla’Projects, is a name Ms Ramla Akhtar, aka Rmala Aalam, from Karachi, used to promote her sustainable and environment friendly development endeavour in Gojal, Upper Hunza Valley. After seven years in moutain region, she finally returned to Pakistani lowlands. It is the right time to evaluate her contribution to the life of the populations living in this High Asia region. It appears her questionable presence brought more troubles than benefits, if any.  
Lire la suite « Rmala’s Projects, also called Ramla’s Projects, in Hunza: communication, achievements, and ethics »
Mis en avant

Kerkennah: les chantiers traditionnels du vieux port d’El Attaya

C’est dans des grumes d’eucalyptus, provenant des environs de Tabarka et de la Kroumirie voisine que sont taillées les pièces structurelles de charpente telles que membrures, quilles, barrots et barrotins, ainsi que certains tableaux arrières. Cette essence a, depuis peu, remplacé l’olivier. Pour le bordé et le pontage, les constructeurs ont recours au pin du Nord, nommé localement « suet » ou « sued« , une appellation qui fait probablement référence à la Suède.

Bernard Grua, Photographe à Nantes

A l’extrémité Sud-Est de l’archipel des Kerkennah, sur le vieux port d’El Attaya, au bout de l’île Chergui, naissent floukas, loudsos et babours. Ainsi, est encore perpétué un savoir-faire partie intégrante du patrimoine vivant d’un haut lieu de la voile de travail en train de disparaître. Sur moins d’un kilomètre de long, il est possible de découvrir un des trésors de la charpenterie de marine traditionnelle en une succession de trois chantiers: celui de Zouhir Chelly, celui de Mouldi Arous et, enfin, celui de Fathi Arous. Nombre d’éco-musées rêveraient de présenter, en tant que reconstitution, un aussi remarquabletémoignage.

Mais ici, point de mise en scène. L’activité est authentique. Les sonorités, les couleurs, les senteurs boisées et les formes ravissent les sens alors que l’arrière-plan est illuminé par le miroitement d’un plan d’eau étincellant animé par le mouvement des embarcations. Affairées, elles partent vers le large ou rejoignent…

Voir l’article original 2 159 mots de plus

Mis en avant

Pakistan: le problème du panislamisme

Imran Khan, élu Premier ministre du Pakistan en juillet 2018, a fait de la lutte contre l’islamophobie et du respect du prophète de l’islam l’une des principales, sinon la principale priorité nationale et internationale. En conséquence, depuis septembre 2020, il existe une affaire Pakistan/France sur ces questions religieuses. Elle est largement ignorée dans notre pays alors que les tensions sont très fortes au Pakistan. La plupart des analystes politiques français ne s’y penchent guère. Ils ne disposent ni d’informations précises ni de la compréhension culturelle nécessaire leur permettant d’y travailler.

L’article suivant, mettant l’accent sur le rôle joué par des considérations relatives à l’oumma et au panislamisme pourrait être d’une grande aide. Il provient d’un fil Twitter, daté du 22 avril 2021. Il a été conservé sans aucune modification à l’exception de cette introduction, des images, des titres et des notes. Il est publié avec l’accord de son auteur, ★ ℍ @_hilaI, citoyen pakistanais et musulman.

Lire la suite « Pakistan: le problème du panislamisme »
Mis en avant

The Pan-Islamism problem for Pakistan

Imran Khan, elected as Prime Minister of Pakistan in July 2018, made countering Islamophobia and demanding respect for Islam’s prophet one of his main, if not the main national and international priority. As a consequence, since September 2020, there is a Pakistan/France case about these religious issues. It is largely ignored in France, while tensions are very high in Pakistan. Many French political analysts would like to work on this, but lack the accurate information and cultural understanding needed to address it.
Lire la suite « The Pan-Islamism problem for Pakistan »
Mis en avant

Pakistan: how to deliver a final blow to Imran Khan, the godfather of terrorism in France?

Imran Khan, Prime Minister of Pakistan, in his speech on Monday, April 19, 2021, confirms that he wants to persist in his rhetoric promoting violence and terrorism, in the name of his crusade against Islamophobia in western countries. He thus tries to calm down the riots which shake his large metropolises by using, again, the same propaganda as the one which inflamed the population. In doing so, he shows us how cornered he is. Above all, he gives us one of the keys that would allow us to hasten his fall and put an end to its nuisance, deadly for our country.
Lire la suite « Pakistan: how to deliver a final blow to Imran Khan, the godfather of terrorism in France? »
Mis en avant

Pakistan: comment porter le coup de grâce à Imran Khan, parrain du terrorisme en France?

Imran Khan, Premier ministre du Pakistan, dans son discours du lundi 19 avril 2021, confirme vouloir persister dans un rhétorique promouvant la violence et le terrorisme, au nom de sa croisade contre l’islamophobie. Il tente ainsi de calmer les émeutes qui secouent ses grandes métropoles en usant, à nouveau, de la même propagande que celle qui en a enflammé la population. Ce faisant, il nous montre à quel point il est acculé. Il nous livre surtout une des clefs qui nous permettraient de hâter sa chute et de mettre fin à sa nuisance, mortifère pour notre pays.
Lire la suite « Pakistan: comment porter le coup de grâce à Imran Khan, parrain du terrorisme en France? »
Mis en avant

Pourquoi la France a-t-elle intérêt à fermer son ambassade au Pakistan ?

Des émeutes, dirigées par le parti d’extrême droite islamiste, PLT (Tehreek-e-Labbaik Pakistan), dans les principales villes du Pakistan, exigent l’expulsion de l’ambassadeur de France. Elles résultent de plusieurs mois de discours de haine dirigés, par Imran Khan, contre la France. Dans cet article, il sera présenté pourquoi la fermeture de notre représentation diplomatique offre l’opportunité de sanctionner ce Premier ministre toxique pour les attentats terroristes islamistes meurtriers auxquels notre pays a été confronté à l’automne 2020.
Lire la suite « Pourquoi la France a-t-elle intérêt à fermer son ambassade au Pakistan ? »
Mis en avant

Why France needs to close its Pakistani embassy ?

Riots in Pakistan main towns, led by TLP party (Tehreek-e-Labbaik Pakistan), demand the French ambassador to be expelled from the country. They result from months of Imran Khan’s hate speech turned against France. In this article it will be presented why the closing of our diplomatic representation offers the opportunity to sanction this failing Prime minister for the murderous Islamist terrorist attacks our country faced during autumn 2020.
Lire la suite « Why France needs to close its Pakistani embassy ? »
Mis en avant

Pakistan : que penser des nouvelles manifestations anti-Français embrasant Lahore ?

Les affrontements anti-Français de Lahore étaient annoncés depuis novembre 2020. Ils sont partie intégrante d’une stratégie faisant appel aux réseaux sociaux comme instrument de légitimation d’un Etat inapte à assumer les défis auxquels il est confronté. Pour l’instant, la France fait face de façon pertinente à cette menace islamo-nationaliste, qui la vise directement. Mais il est nécessaire de comprendre que l’effort doit se poursuivre dans le temps, car cette guerre pakistanaise de 5e génération est appelée à durer tant elle est indispensable à la survie du pouvoir d’Islamabad.
Lire la suite « Pakistan : que penser des nouvelles manifestations anti-Français embrasant Lahore ? »
Mis en avant

Osez la photographie Noir et Blanc

et bl

L’œil n’est pas distrait par les couleurs, particulièrement lorsque celles-ci entrent en conflit. Certaines images ne peuvent donc exister que dans un rendu monochrome.

Bernard Grua, Photographe à Nantes

Il est probablement inexact de dire que seule la photographie en noir et blanc serait artistique. Après-tout, l’expression monochromatique chemine avec celle en couleur depuis la préhistoire, y compris chez les peintres les plus admirés. Il y a de bonnes raisons de penser qu’il en restera ainsi à l’avenir.
Le noir et blanc est apprécié car il simplifie l’image en se concentrant sur le message, les formes, la lumière, les expressions et les regards. De plus, il installe une forme de cohérence entre des sujets variés et des environnements différents.

L’œil n’est pas distrait par les couleurs, particulièrement lorsque celles-ci entrent en conflit. Certaines images ne peuvent donc exister que dans un rendu monochrome.


Voir l’article original 107 mots de plus

Mis en avant

Voyages, comment l’appareil photo a-t-il pris le pouvoir ?

Je ne sélectionnais les sites que pour leur caractère photogénique. De plus, je commençais, à être hanté par la lumière afin de tendre vers un meilleur résultat. La photographie n’était plus un accessoire. Elle était devenue un but.

Bernard Grua, Photographe à Nantes

Voici une histoire à la fois ordinaire et inhabituelle. Je vais vous raconter comment l’appareil photo, qui n’était envisagé que comme un accessoire de voyage, est devenu le décideur de voyages ultérieurs. La raison en est la découverte de la prodigieuse immensité sibérienne.

Il s’agit de la première partie d’un récit concernant les chemins de traverse d’un parcours photographique.


Voir l’article original 1 488 mots de plus

Mis en avant

Quand et comment l’heure bleue m’a-t-elle possédé?

Venise a été une circonstance spéciale. Par la suite, j’ai eu l’occasion de faire des photos, plus tôt dans la soirée, à l’heure où s’allume l’éclairage public. J’en ai apprécié les résultats. J’ai appris que cette période, de quelques minutes, est connue. On l’appelle l’heure bleue.

Bernard Grua, Photographe à Nantes

On me demande, parfois, pourquoi et comment je serais devenu un photographe de «l’heure bleue». En réalité, j’y ai été poussé par les circonstances et les opportunités. Il s’agit d’ une aventure et d’une recherche solitaires que j’ai menées sans même avoir réellement conscience d’entrer dans une discipline particulière.

Ce texte est le deuxième récit des chemins de traverse d’un parcours photographique.

Pourquoi et comment photographier en fin de journée

Mon métier principal a été d’organiser et de traiter desinventaires physiques. Pendant une dizaine d’années, j’ai eu l’occasion de réaliser des prestations dans de nombreuses villes d’Europe, dont certaines d’entre elles sont remarquables. J’ai profité de cette chance. Le soir, et aussi le week-end, je me changeais les idées en me promenant et en faisant des photos, comme d’autres se mettent devant la télévision en rentrant chez eux. Le week-end, je disposais de temps mais, en semaine, il…

Voir l’article original 965 mots de plus

Mis en avant

Comment la Sibérie fut-elle une initiation au portrait?

J’ai observé comme la photographie était un moyen extraordinaire pour nouer des contacts et pour participer à la vie locale en s’y noyant. J’ai aussi compris que, pour photographier des personnes, il ne faut pas avoir de télé-objectif. Il faut être proche. Il faut les connaître personnellement. Il faut s’intégrer dans leur environnement. 

Bernard Grua, Photographe à Nantes

Dans un précédent texte, j’ai présenté comment l’immensité sibérienne m’a transformé de l’état de voyageur photographe en celui de photographe voyageur. Ici, je vais expliquer pourquoi cette contrée m’a conduit à devenir un photographe portraitiste. Voilà, une conséquence inattendue de cet endroit du monde si austère mais si accueillant, une des dernières vraies et attachantes terres d’aventure.

Ce texte est le troisième récit des chemins de traverse d’un parcours photographique.


Voir l’article original 2 084 mots de plus

Mis en avant

Bernard Grua, Ouest-France & Presse Océan

On ne peut pas exactement parler, ici, de « contribution » au sens strict du terme, dans la mesure où Ouest-France n’a pas publié directement des articles qui lui auraient été communiqués. En revanche, Béatrice Limon, la remarquable directrice de la rédaction de Nantes, a en permance fait preuve d’accueil, de disponibilité et d’écoute. Elle a toujours su restituer, sans les déformer, les propos qu’elle jugeait intéressants et qu’elle pouvait vérifier. Il faut aussi souligner le professionnalisme de l’équipe Presse-Océan (groupe Ouest-France) de Saint-Nazaire sous la conduite de Stéphane Le Hesran. Dans le cas de l’affaire Mistral, ce n’est pas ainsi que procédait les rédactions parisiennes de la presse audio-visuelle française. Elles  collectaient généralement des éléments destinés à illustrer leurs opinions issues d’un « bruit de fond », qu’elle ne cherchaient pas à remettre en cause par un véritable travail d’enquête journalistique. 

Béatrice Limon a, par la suite, orienté sa carrière vers un engagement littéraire. Arnaud Wajdzik, son successeur à la rédaction de Nantes, ne s’est pas montré à la hauteur de l’héritage qui lui était confié.

Lire la suite « Bernard Grua, Ouest-France & Presse Océan »
Mis en avant

Diploweb, contribution de Bernard Grua à l’ouvrage de Laurent Chamontin, « Ukraine et Russie pour comprendre. »

Contribution de Bernard Grua au chapitre 6 – « La guerre de l’information à la russe, et comment s’en défendre » ainsi qu’au chapitre 7 – « Les opinions européenne et française dans la guerre hybride » de l’ouvrage de Laurent Chamontin « Ukraine et Russie pour comprendre » paru sur le Diploweb.
Lire la suite « Diploweb, contribution de Bernard Grua à l’ouvrage de Laurent Chamontin, « Ukraine et Russie pour comprendre. » »
Mis en avant

Ukraine Crisis Media Center, articles de Bernard Grua

Articles rédigés par Bernard Grua pour « Ukraine Crisis Media Center », organe d’information, basé à Kiev, et créé lors du début de l’agression russe en Crimé et dans le Donbass.
Lire la suite « Ukraine Crisis Media Center, articles de Bernard Grua »
Mis en avant

Назустріч тиші великого голосу України у Франції

Завдяки своїм знанням французької мови, а також історії та культури Франції, Його Екселенція, Пан Олег Шамшур, – це особистість, що зуміла завоювати повагу, як влади, так і впливових людей та громадян Франції. З листопада 2014 року цей посол представляв Україну у Франції. Україну слухали і чули.
Lire la suite « Назустріч тиші великого голосу України у Франції »
Mis en avant

Comment maitriser à 100 % votre réputation numérique, même face aux pires attaques sur Internet ?

Construisez votre forteresse numérique où viendront se fracasser les attaques de votre cyberstalker.
Il existe des formes de harcèlement, de diffamation voire de dénonciations calomnieuses, particulièrement odieuses sur Internet. C’est une situation généralement fort pénible à vivre, alors que les moyens de recours sont extrêmement limités. Dès lors, la victime peut se trouver prise dans un engrenage psychologiquement dévastateur. Mais il existe un moyen de s’en protéger et le cas échéant, de sanctionner le ou les auteurs afin de stopper leurs nuisances. Nous examinerons, sur un cas concret, comment la construction d’une forteresse digitale permet de protéger son espace numérique, de contrer les agressions et de défaire un agresseur.
Lire la suite « Comment maitriser à 100 % votre réputation numérique, même face aux pires attaques sur Internet ? »
Mis en avant

Contre-propagande et promotion: Pinterest, un outil déterminant pour occuper votre champ numérique ou celui d’une cause qui vous tient à cœur

En janvier 2019 Pinterest a été le meilleur vecteur d’audience de mon blog. Il a apporté un nombre de visiteurs 4 fois supérieur à celui des moteurs de recherche et 15 fois supérieur à celui de Facebook. Voici les enseignements qu’il est possible d’en tirer, notamment en ce qui concerne la lutte contre les fake-news et/ou pour lutter contre l’occupation de votre espace numérique par des trolls diffamateurs.

Sommaire

  1. Premier constat: Facebook est un miroir aux alouettes.
  2. Deuxième constat: une ou deux publications stars propulsent votre compte Pinterest.
  3. L’effet Pinterest: valorisation de vos autres publications sur Google.
  4. Maximiser le chaînage et l’effet locomotive de Pinterest.
  5. Suivre son audience Pinterest mais ne pas se tromper d’objectif.
  6. Exploiter judicieusement votre propre base photographique.
  7. Dernier truc pour occuper votre espace numérique.
    Conclusion
Lire la suite « Contre-propagande et promotion: Pinterest, un outil déterminant pour occuper votre champ numérique ou celui d’une cause qui vous tient à cœur »
Mis en avant

Qui est Taras Beniakh, l’Otaman de la tchaïka cosaque « Presvyata Pokrova »? Interview.

Taras Beniakh s’intéresse aux autres. Quand il parle, il s’agit généralement de l’Ukraine, de création artistique, de la tchaïka (appelée la « galère ukrainienne« , à Pont-Aven), de son équipe, re-devenue équipage, ou de nombreux lieux et connaissances, qui lui sont chers. Cet homme, grand par l’esprit et petit par la taille, court toujours et partout. Il ne prend pas le temps de donner de détails sur lui-même. Communiquant chaleureux et extraverti mais personnalité discrète, peut-être ne le juge-t-il pas nécessaire? Pourtant, aujourd’hui, cet « étonnant voyageur » a accepté de répondre aux questions que nous sommes nombreux à nous poser.
Taras halant sur l’étai pour le mâtage de la tchaïka, Pont-Aven 19/08/2017

Le Ruthène d’Europe centrale, familier des forêts et des montagnes, devenu loup de mer, constructeur naval reconnu par ses pairs ainsi que Breton de cœur, nous raconte sa genèse de citoyen du monde. Il nous décrit son intégration dans une grande communauté maritime, qui n’a pas de frontière. L’Otaman nous fait entrer dans l’intimité humaine d’un chantier mené à des milliers de kilomètres de son foyer, dans ce Finis Terrae pontavénien, où il retrouve une partie de ses racines. Il nous fait part des difficultés qu’il lui reste à surmonter avant de pouvoir accomplir la vision qu’il a pour « Presviata Pokrova », armée par une sotnia de Cosaques, ambassadrice marine du pays héritier de la noble et ancienne Rous’ Kiévienne, gardienne de la route des Varègues aux Grecs.

Lire la suite « Qui est Taras Beniakh, l’Otaman de la tchaïka cosaque « Presvyata Pokrova »? Interview. »
Mis en avant

Tchaïka, travaux nécessaires et contraintes rencontrées avant une remise à l’eau

English Summary  (Article en français, ci-dessous)
According to Taras Beniakh, 70% of the reconstruction work was carried out between the middle of June 2016 and the end of July 2016. The 30% last part should be performed on March 2017 if the team can obtain the mandatory visas from the French Embassy in Kyiv, which is hardly eager, even reluctant, to do so, despite the encouraging tweet posted on August, 4, 2016. It should be added that 60 000 Grivnas (or 2 100 Euros) are required to cover the last costs. The main part of theses expenditures concerns the cost of the crane to put back the chaïka on to the water. Gifts can be done, here (in Ukrainian): https://biggggidea.com/p…/kozatska-chajka-presvyata-pokrova/
If the last issues are lifted, then the Cossacks reconstruction work can be completed during the spring of 2017, so that the tchaika « Presviata Pokrova » will be able to sail off shore during next summer and to attend maritime festivals in Ireland, one of the only two countries (the other one being Estonia), which she did not already visit as of today. Ukraine friends from Ireland, can you please share this information to Irish sailors aware of the maritime festivals schedule in their country next summer? Any information is welcome.

Lire la suite « Tchaïka, travaux nécessaires et contraintes rencontrées avant une remise à l’eau »
Mis en avant

Quelques confidences de la tchaïka Presvyata Pokrova

En cet été 2016, à Palette-Aven, l’Otaman, c’est Taras. Il est épaulé par le savoir-faire de Myron Humenetskyy et par une équipe de jeunes volontaires ukrainiens. Au cours d’un rare instant de repos qu’ils s’autorisent, en face d’une tasse de café, à tour de rôle, Myron et Taras racontent ce qu’ont été et ce que continuent à représenter, pour eux, les expéditions de Presviata Pokrova. Leurs navigations le long de nos côtes et leur attrait pour notre langue ont fait qu’ils s’expriment parfaitement en français. Leurs discours sont si voisins que les paroles de l’un peuvent être attribuées à l’autre.
Lire la suite « Quelques confidences de la tchaïka Presvyata Pokrova »
Mis en avant

Quand un Français du XVIIe siècle nous parle de la tchaïka cosaque

* Les astérisques renvoient au glossaire en fin d’article
Українською мовою

Титульний аркуш першого видання «Опису України» (Руан, 1651)
Титульний аркуш першого видання «Опису України» (Руан, 1651)

On dispose de peu d’éléments d’informations sur les tchaïkas, navires des Cosaques zaporogues du XVème au XVIIème siècle. Il est assez intéressant d’observer que nous devons ces renseignements à un ingénieur français,   Guillaume Le Vasseur de Beauplan, qui fut au service du roi de Pologne entre 1630 et 1647. Dans sa  » Description d’Ukranie, qui sont plusieurs provinces du Royaume de Pologne« .Contenues depuis les confins de la Moscovie, jusques aux limites de la Transilvanie. » Il en fait une présentation fort précieuse.

« Quand ils (les Cosaques) ont dessein d’aller en mer… ils s’acheminent à leur Sczabenisza Worskowa (quartier général dans la Sitch, leur forteresse située sur une île en aval des chutes du Dnipro) qui est leur rendez-vous.

Lire la suite « Quand un Français du XVIIe siècle nous parle de la tchaïka cosaque »
Mis en avant

Tchaïka, la diplomatie fraternelle des Cosaques en Bretagne

Article rédigé par Bernard Grua pour Ukraine Crisis Media Center (UCMC)

L’Ukraine est aujourd’hui victime d’un conflit oublié. Les épreuves qu’elle traverse se noient dans les infortunes qui frappent certaines parties du monde et les aléas de la vie quotidienne, auxquels chacun est confronté. C’est pourquoi l’Ukraine doit se faire connaître. Pour y arriver, elle a besoin d’espoirs, de victoires pacifiques et d’amis. Gagner les cœurs et le respect, c’est bien ce qu’ont réussi à faire, dans une petite ville bretonne, les bénévoles de l’association « Tovarystvo Kish » venus de Lviv.

Lire la suite « Tchaïka, la diplomatie fraternelle des Cosaques en Bretagne »
Mis en avant

Bernard Grua, AFP & Reuters

AFP: Mistral: sortie en mer du « Vladivostok » à Saint-Nazaire, des marins russes à bord 13.09.2014

AFP: Mistral: sortie en mer du "Vladivostok" à Saint-Nazaire, des marins russes à bord 13.09.2014

Initialement prévu mercredi puis reporté de quelques jours, le départ en mer du « Vladivostok » était suivi sur le port de Saint-Nazaire par seulement un peu plus d’une dizaine de curieux, en présence de Bernard Grua, responsable du collectif « No Mistrals for Putin », hostile à la livraison du navire. Lire plus...

Reuters: Pro-russes et pro-ukrainiens manifestent à Saint-Nazaire 07.09.2014

Bernard Grua, Mistral - Partisans et opposants à la livraison de porte-hélicoptères Mistral à la Russie ont manifesté dimanche à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) au pied du premier des deux navires, fustigeant tous l'indécision de François Hollande. /Photo prise le 7 septembe 2014/REUTERS/Stéphane Mahé
Bernard Grua, Mistral – Partisans et opposants à la livraison de porte-hélicoptères Mistral à la Russie ont manifesté dimanche à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) au pied du premier des deux navires, fustigeant tous l’indécision de François Hollande. /Photo prise le 7 septembe 2014/REUTERS/Stéphane Mahé

Au même moment, au niveau de l’arrière du Vladivostok, les opposants à la livraison des BPC chantent l’hymne ukrainien. Ils scandent aussi des slogans comme “Poutine assassin”, en réclamant la revente des deux navires à un pays plus “respectueux des droits de l’Homme” que la Russie.
Ils demandent aussi l’annulation des nouveaux essais en mer du premier BPC, prévus mercredi prochain pour une dizaine de jours, redoutant “un risque d’évasion”.
Ils invoquent pour cela le précédent des “vedettes de Cherbourg”, détournées par Israël dans la nuit de Noël 1969 en dépit de l’embargo international frappant le pays après la Guerre des Six jours.
“Je n’ai pas confiance dans la parole de François Hollande : c’est un homme qui ne s’engage jamais, on se sait jamais ce qu’il veut”, s’agace Bernard Grua, le chef d’entreprise nantais qui a pris la tête de la campagne “No Mistrals for Putin” sur les réseaux sociaux. Lire plus…

Reuters: L’incertitude sur les Mistral inquiète Saint-Nazaire -04.09.2014

Bernard Grua, Mistral: Le "Vladivostok", à quai à Saint-Nazaire. Les menaces qui pèsent sur la livraison des navires porte-hélicoptères Mistral à la Russie inquiètent les syndicats des chantiers navals STX de Saint-Nazaire, déjà affectés récemment par une série de mauvaises nouvelles. /Photo prise le 4 septembre 2014/REUTERS/Stéphane Mahé
Le « Vladivostok », à quai à Saint-Nazaire. Les menaces qui pèsent sur la livraison des navires porte-hélicoptères Mistral à la Russie inquiètent les syndicats des chantiers navals STX de Saint-Nazaire, déjà affectés récemment par une série de mauvaises nouvelles. /Photo prise le 4 septembre 2014/REUTERS/Stéphane Mahé

Les opposants se réjouissent en revanche de la décision [Suspension de la livraisons des navires Mistral] prise par François Hollande.
“C’est forcément une bonne nouvelle, mais pourquoi avoir attendu autant de morts et de destructions en Ukraine?”, demande Bernard Grua, un chef d’entreprise nantais qui dirige la campagne du collectif “No Mistrals for Putin”.
“Cette décision aurait pu être prise dès le mois de mars, il va désormais falloir des années pour restaurer la crédibilité de la France”, se désole-t-il. “On va continuer à se battre pour que cette commande soit annulée, et pas simplement suspendue.”
Un rassemblement d’opposants est prévu dimanche devant le Vladivostok, à trois jours d’une nouvelle séance d’essais en mer du navire, et Bernard Grua évoque un “risque d’évasion” du navire vers la Russie. Lire plus

AFP-Les Echos: La suspension de la vente du Mistral suscite un concert de réactions disparates 04.09.2014

"Nous voulons une annulation pure et simple" du contrat, a déclaré à l'AFP Bernard Grua, membre du comité "No Mistrals for Putin" ("Pas de Mistral pour Poutine") qui a organisé des manifestations contre la vente des bâtiments à la Russie à la suite de la crise ukrainienne. Son mouvement prévoit toujours de manifester dimanche à Saint-Nazaire où les deux navires sont assemblés par les chantiers navals STX. Les opposants exigent aussi le départ du Smolny, un navire de guerre à bord duquel 400 marins russes sont venus afin de se former à Saint-Nazaire au maniement des deux nouveaux bateau

« Nous voulons une annulation pure et simple » du contrat, a déclaré à l’AFP Bernard Grua, membre du comité « No Mistrals for Putin » (« Pas de Mistral pour Poutine« ) qui a organisé des manifestations contre la vente des bâtiments à la Russie à la suite de la crise ukrainienne. Son mouvement prévoit toujours de manifester dimanche à Saint-Nazaire où les deux navires sont assemblés par les chantiers navals STX. Les opposants exigent aussi le départ du Smolny, un navire de guerre à bord duquel 400 marins russes sont venus afin de se former à Saint-Nazaire au maniement des deux nouveaux bateaux. Lire plus…

Reuters: France-Manifestation contre la livraison de navires à la Russie …29.06.2014

L'initiative, relayée un peu partout dans le monde sur les réseaux sociaux, émane de Bernard Grua, responsable d'une petite société nantaise spécialisée dans les inventaires. "C'est difficile de mobiliser sur cette question, car les gens ne comprennent pas qu'il s'agit de navires d'invasion", regrette ce Nantais de 51 ans. "Ce qui me déplaît, ce n'est pas de les livrer à la Russie, mais de les livrer à la Russie de Poutine : cet homme est un danger pour la paix dans le monde. On doit l'empêcher de dupliquer ce qu'il a déjà fait en Géorgie et en Tchétchénie."

L’initiative, relayée un peu partout dans le monde sur les réseaux sociaux, émane de Bernard Grua, responsable d’une petite société nantaise spécialisée dans les inventaires. « C’est difficile de mobiliser sur cette question, car les gens ne comprennent pas qu’il s’agit de navires d’invasion », regrette ce Nantais de 51 ans. « Ce qui me déplaît, ce n’est pas de les livrer à la Russie, mais de les livrer à la Russie de Poutine : cet homme est un danger pour la paix dans le monde. On doit l’empêcher de dupliquer ce qu’il a déjà fait en Géorgie et en Tchétchénie. » Lire plus…

AFP: Manifestation contre la vente de navires de guerre « Mistral » à la Russie 01.06.2014

Bernard Grua, Mistral Saint Nazaire, No Mistrals for Putin - Première manifestation
Quelques manifestants dimanche 1er juin à Saint-Nazaire, tenant un drapeau ukrainien, devant le « Vladivostok », navire de guerre construit par la France et devant être livré à la Russie –  afp.com/Jean-Sebastien Evrard

Saint-Nazaire – Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées à Saint-Nazaire dimanche devant le « Vladivostok », un navire de type Mistral dont la construction vient de s’achever dans les chantiers STX, pour protester contre cette vente controversée au moment où en Ukraine les séparatistes pro-russes s’opposent violemment au gouvernement de Kiev, a constaté une correspondante de l’AFP. Lire plus…

Mis en avant

Saintnazaire-infos

Saintnazaire-infos est un média en ligne local, auteur d’un remarquable article présentant les témoignages recueillis pendant la manifestation du 7 septembre 2014. Par la suite, il nous a ouvert son espace permettant de contrer la propagande pro-livraison du Kremlin et du Front national dans la ville de construction des Mistral.

Rencontre avec l’animateur du collectif « No Mistrals for Putin » 25.05.2015

Rencontre avec l'animateur du collectif « No Mistrals for Putin" 25.05.2015

La commande des Mistral a été source de débats depuis l’origine. Bernard Grua est opposé à la livraison des Mistral à la Russie. Qui est-il ? Quelles sont ses motivations? Nous l’avons interrogé.

Par expérience, Bernard Grua sait « que le jeu des commentaires peut être un jeu sans fin ». Il préfère consacrer son temps disponible « à des actions tangibles plutôt qu’à un frustrant dialogue de sourd ». Il a cependant accepté de répondre à nos questions. Lire plus…

Mistral : Pour Bernard Grua « il faut garder raison » 19.05.2015

Mistral : Pour Bernard Grua "il faut garder raison" 19.05.2015

Le fondateur du collectif No mistral for Putin a utilisé l’espace commentaires de Saintnazaire-infos pour répondre à nos lecteurs. Après avoir fait son choix parmi les différents commentaires ou communiqués qui constituent selon lui une série de « brèves de comptoir » Bernard Grua donne son avis notant que le gouvernement français communique peu et mal sur le sujet, et que la plupart des informations disponibles proviennent des agences russes. Lire plus…

Note: dans cet article « JCB », correspond à Jean-Claude Blanchard, qui était à cette époque le dirigeant du Front national à Saint-Nazaire.

Mistral : Pour les Ukrainiens le vent de la guerre s’est déjà levé 10.09.2014

Mistral : Pour les Ukrainiens le vent de la guerre s'est déjà levé 10.09.2014

Pour Bernard Grua (No Mistral for Putine), « il faut continuer de les construire, mais ne pas les laisser partir », il s’inquiète des essais en mer. «On risque une évasion ». Il rappelle que les USA qui ont pris 6,6 milliards d’euros pour l’affaire de la BNP pourraient bien mettre la main à la poche pour dédommager la France pour les acheter et que Belgique et Pays-Bas ensemble seraient intéressés pour un exemplaire. Lire plus…
Lire aussi le compte rendu de Saintnazaire-infos sur la contre-manifestation du Front national – Mistral : pari perdu pour Mistral gagnons.

Mis en avant

L’Express

Sur le magazine L’Express, démontage du sytème de désinformation russe et proposition d’une solution de reprise des Mistral par la BNP…

Sabordage des Mistral: « Comment les médias français ont été manipulés »

Bernard Grua: Sabordage des Mistral: "Comment les médias français ont été manipulés"

Notre contributeur Bernard Grua démontre comment, dans l’affaire des Mistral, le Kremlin est parvenu à faire naître une rumeur et manipuler une partie de l’opinion publique française. Lire plus…

BNP Paribas et les Mistrals

Bernard Grua: BNP Paribas et les Mistrals

Bernard Grua, l’organisateur des manifestations internationales contre la vente des Mistrrals à la Russie, suggère une porte de sortie. La BNP pourrait racheter les deux mistrals, et s’engager à les louer à l’OTAN, à l’Union Européenne, ou à l’ONU. Lire plus…

Cet article a été repris par Reuters en anglais et par Russia Today en russe, voir ci-dessous.

Французский активист: «Мистрали» помогут отношениям Франции и США / French activist: Mistrals will help France-US relations

Оштрафованный Америкой французский банк BNP Paribas должен выкупить «Мистрали» в качестве наказания и сдавать их в аренду западным странам, считает французский активист Бернар Груа. По его мнению, это помогло бы улучшить франко-американские отношения, которые зашли в тупик.

La banque française BNP Paribas, condamnée à une amende par les Etats Unis, devrait acheter les Mistral en guise de pénalité et les louer à des pays occidentaux, a déclaré l’activiste français Bernard Grua. Selon lui, cela contribuerait à améliorer les relations franco-américaines, qui sont dans l’impasse. Lire l’article en russe…

Mis en avant

Maïdan, de la révolution romantique à la révolution du sacrifice

Maidan, la Révolution de la Dignité ukrainienne: souvenirs d’un Nantais. Comment un embrasement romantique, libéral et national a soulevé Kyiv avant de basculer en une révolution du sacrifice, dans l’incompréhension occidentale?

1. L’Ukraine une « Petite Russie »?

Monastère du Sauveur-Saint-Euthyme sous la neige à Souzdal, anneau d'or, Russie © Bernard Grua 2010
Monastère du Sauveur-Saint-Euthyme sous la neige à Souzdal, anneau d’or, Russie photo Bernard Grua 2010

J’ai voyagé dans différents pays de l’ex-URSS, Tajikistan, Kirghizstan, Ouzbékistan et, bien sûr, Russie. J’ai visité ce dernier pays de nombreuses fois, principalement la Sibérie, en été et en hiver.

Village sur la route de la Kolyma, Iakoutie, Sibérie - 27/12/2010 - photo Bernard Grua DR
Village sur la route de la Kolyma, Iakoutie, Sibérie – 27/12/2010 – photo Bernard Grua DR

J’ai beaucoup d’amis russes. J’ai cherché à mieux comprendre les origines de leur pays. M’étant penché sur l’histoire officielle, j’ai cru comprendre, à tort, que pour connaître les racines russes il convenait de s’intéresser à l’Ukraine. Avant les événements de ces derniers mois, j’ai donc eu l’occasion d’aller deux fois, là aussi en en été et en hiver, en Ukraine : Kyiv, Ivano-Frankivsk, Loutsk, Lviv, Carpates, région de Shatsk.

Montagnards des Carpates se rendant au marché du lundi, Kosmach, Carpates, Ukraine 26/12/2011 - photo Bernard Grua DR
Montagnards des Carpates se rendant au marché du lundi, Kosmach, Carpates, Ukraine 26/12/2011 – photo Bernard Grua DR
Lire la suite « Maïdan, de la révolution romantique à la révolution du sacrifice »