Mis en avant

Comment maitriser à 100 % votre réputation numérique, même face aux pires attaques sur Internet ?

Il existe des formes de harcèlement, de diffamation voire de dénonciations calomnieuses, particulièrement odieuses sur Internet. C’est une situation généralement fort pénible à vivre, alors que les moyens de recours sont extrêmement limités. Dès lors, la victime peut se trouver prise dans un engrenage psychologiquement dévastateur. Mais il existe un moyen de s’en protéger et le cas échéant, de sanctionner le ou les auteurs afin de stopper leurs nuisances. Nous examinerons, sur un cas concret, comment la construction d’une forteresse digitale permet de protéger son espace numérique, de contrer les agressions et de défaire un agresseur.

This article in English.

Au cours de l’année écoulée, j’ai subi les attaques provenant d’une cybercriminelle radicalisée du Pakistan. Des milliers de publications sont parues contre moi sur Facebook et Twitter, à l’aide de profils anonymes ou usurpant mon identité. Facebook a été extrêmement peu coopératif. La modération de Twitter était inefficace, lorsqu’elle ne soutenait pas, de facto, ces activités délictueuses. La Police Nationale et locale, Interpol, le maire et la municipalité de Nantes (ma ville), destinataires d’innombrables dénonciations calomnieuses, n’ont jamais répondu à aucune de mes demandes, en contradiction avec les obligations qui leur incombent en vertu de la loi française. La justice et les avocats français n’ont pas pu sanctionner un harceleur agissant depuis une niche de non-droit international. Les autorités pakistanaises n’ont rien fait.

En conséquence, j’ai dû gérer le problème par moi-même. Je dois cependant mentionner les modérateurs professionnels, cordiaux et rapides de Medium, une excellente plate-forme pour partager des récits. Ainsi, je suis dorénavant en mesure d’avoir un contrôle total sur mon image numérique et sur ma réputation. Je peux aussi vaincre n’importe quel agresseur: troll, harceleur, intimidateur, maître chanteur, etc.

1. Construire une forteresse numérique résiliente.

Tout d’abord, il convient de mentionner que mon nom + prénom [Bernard Grua] est une expression unique sur le web. Je ne suis protégé par aucune barrière faite par des publications avec un haut niveau référencement (SEO: Search Engine Optimization), qui saturent les résultats de recherche (SERP: Search Engine Result Pages). Je ne suis pas comme ceux qui portent le même nom que des artistes, des acteurs, des sportifs célèbres, etc. Je suis exposé, à 100 %, à des personnes malveillantes. Cela signifie que toute diffamation sous «Bernard Grua» me touchera directement et sera visible sur les SERP’s.

1.1. Produisez votre propre contenu.

Alors qu’aucun mur ou aucun contenu alternatif n’était disponible, j’ai dû remplir par moi-même mon espace numérique. J’ai systématisé ce travail dès 2014/2015, lorsque j’étais attaqué par l’extrême droite française après avoir lancé un mouvement international contre la livraison de navires Mistral au régime de Vladimir Poutine. Mais produire du contenu n’était pas suffisant. Les éléments diffamatoires étaient toujours visibles.

1.2. Musclez votre contenu.

Je devais rendre mon contenu suffisamment fort pour être en haut des pages de recherche Google. J’ai essayé différents médias. J’ai fait face à des déceptions et à des succès partiels. Ce fut un long processus d’apprentissage. J’ai finalement compris comment tout cela devait fonctionner dans un réseau interactif. Très peu de ce que j’ai découvert est écrit dans des livres ou dans des articles publics. Mon approche n’est pas théorique. Elle est basée sur de nombreux tests et expériences pratiques. J’ai finalement trouvé la meilleure alchimie, au moment même où, malgré mes avertissements, une cyber-délinquante pakistanaise a décidé de passer à l’attaque. Absolument rien de son énorme production n’a traversé mes murs ou pénétré mon espace numérique. Cela ne signifie pas qu’il n’en a résulté aucune conséquence. Plus cette personne malveillante approfondissait son harcèlement, plus elle se mettait en situation de risque, en permettant de documenter ses turpitudes. Nous en parlerons plus tard.

2. Utilisez votre forteresse numérique comme un QG opérationnel afin de piloter la défense de votre réputation.

2.1. Tirez vers le haut le contenu valorisant.

Je navigue régulièrement sur Internet et trouve parfois du bon contenu à mon sujet. JE DÉCIDE, alors, de le promouvoir. Je le tire vers les premières pages de résultats de recherche Google. Et ça marche.

2.2. Éliminez le contenu diffamatoire.

De nombreux cabinets de conseil en e-réputation vous proposeront le «Net-washing». En fait, ils vous proposeront d’enterrer le « bad buzz » ou la diffamation. Il y a deux bémols.

  • Le premier problème est le montant élevé des frais qu’ils vous demanderont. Il dépassera 10 000 Euros.
  • Le deuxième problème est qu’ils s’engagent uniquement sur des moyens mis en oeuvre, pas sur des résultats. La plupart des publications agressives résilientes, largement partagées, peuvent rester visibles.

Aucun cabinet de conseil ne vous proposera d’éliminer la diffamation, de la sortir du net. Ne croyez pas non plus que la justice peut vous aider lorsque vous affrontez des cybercriminels internationaux. Mais j’ai trouvé comment le faire. Je sais comment remplacer les mauvais éléments par des publications « similaires» mais positives.

Recherche Google image sur « Bernard Grua ».
La première photo conduisait vers un article du site web d’extrême-droite, Breizh info. Elle mène maintenant vers mon blog.
La deuxième et la quatrième photo conduisaient vers des articles diffamatoires de « LC ». Elles mènent maintenant vers mon blog.

3. Utilisez votre forteresse numérique pour neutraliser votre agresseur.

3.1. Ne portez pas attention aux trolls, même les plus cinglés.

Un troll est seulement un troll. Il ne vous poursuivra que si vos réactions le récompensent. Cela signifie, si sa haine peut être rentable, tout en ayant un impact sur vous. J’en ai eu un bon à mes trousses. Un homme emprisonné pour harcèlement et menaces contre une personne publique, qui s’enorgueillissait de cette incarcération, qui a été emmené trois fois aux urgences psychiatriques, qui a envoyé des menaces de mort et de viol à une femme et à sa fille, qui a son propre dossier dans les régistres de la police nationale. Il m’a presque supplié de lui donner de l’importance, de déposer une plainte contre lui, de publier un article sur lui dans un média reconnu. Je ne lui ai pas fait cette faveur. Il est parti. Ne nourrissez pas ces aliens. Ils finiront par mourir de faim tout en cherchant une proie plus manipulable. Souvenez-vous qu’un troll est paresseux et souvent stupide. Il ne crée pas de contenu. Il se contente de propos délirants sur les réseaux sociaux. Au pire, il partage les fakes produits par d’autres. Ceux-là même que vous devez éliminer.

3.2. Faites taire les psychopathes en les pulvérisant

Vous pourrez avoir à affronter des psychopathes, des personnes vraiment toxiques, sadiques et/ou violentes. Vous n’avez pas besoin de leur donner du grain à moudre pour être sous leur feu. L’adage « Ne nourrissez pas le troll » ne fonctionne pas, ici. Ils se nourrissent de leur propre rage, de leur propre nihilisme, de leurs propres obsessions, de leurs propres troubles mentaux, de leurs pulsions morbides ou suicidaires. Ils sont si mauvais, bien que généralement intelligents, que leur propre analyse personnelle les fera trouver, en eux-mêmes, toutes les perversions dont ils vous accuseront. De jour et de nuit, ils ne cesseront de vous hanter jusqu’à vous briser. La seule option pour vous sauver est de les tuer numériquement. C’est ce que j’ai fait avec un certain L.C. Cet individu malveillant est devenu un paria dans la sphère d’extrême droite fasciste/néonazie française, où il était, un temps, un gourou. Il est éteint. C’est ce qui est en train d’arriver à Ramla Akhtar, alias Rmala Aalam, la cybercriminelle pakistanaise.

Faire taire votre agresseur, aucun cabinet de conseil ne vous proposera ce service. La mafia pourra éliminer physiquement cette nuisance, qui, malheureusement, est censée être un être humain, avec toutes ses conséquences potentielles. Je ne recommande absolument pas cette solution. Les cyber-harceleurs criminels ne méritent pas l’honneur d’avoir leur mort polluant le reste de votre vie. Ceci est numériquement possible et peut se faire, en douceur, conformément à la loi de tout pays. Mais c’est une tâche difficile même lorsque vous avez une forteresse numérique très forte et que vous êtes devenu un expert en référencement. Sans ces deux atouts, il n’y a aucun espoir.

La dernière étape consiste à contrôler le résultat de la recherche Google sous le (s) nom (s) de votre agresseur. Plus l’attaque contre vous dure, plus votre agresseur vous donne de la matière première contre lui. Cela devient donc de pus en plus simple pour vous. Il vous suffit de faire des captures d’écran ainsi que d’organiser et de publier les informations que vous avez collectées. Si votre forteresse numérique a atteint le niveau de référencement qu’elle doit avoir, si vous l’exploitez intelligemment, vous devenez capable de DÉCIDER, vous la victime, ce que Google va montrer à propos de votre harceleur. De la même manière que vous décidez déjà par vous-même de ce qui vous concerne. C’est peut-être difficile à croire, mais cela fonctionne. Vous pouvez jeter un œil ici.

À titre d’exemple, les images suivantes, montrées sur le SERP, se connectaient, dans le passé, à des publications partagées par Mme Akhtar. Elles ont maintenant un lien vers des documents documentant son harcèlement.

Les deux premières portraits de Mme Ramla Akhtar montrés par Google image, qui conduisaient à ses propres documents, dirigent maintenant vers des articles à charge que j’ai produits.

4. Mise en évidence de la pertinence du modèle de forteresse numérique pour la recherche Google.

Google est le premier endroit où les utilisateurs s viennent afin d’obtenir des informations sur vous. C’est l’espace qui doit être propre en priorité.

Faites une recherche de texte Google sous mon nom « Bernard Grua ». Regardez le résultat. Il n’y a aucune publication des trois personnes malveillantes mentionnées ci-dessus. Habituellement, on considère que les trois premières lignes d’un premier SERP sont les plus importantes. Le mieux est de nettoyer les trois premières pages. Ici, il y a sept pages de réponses en français et cinq en anglais. Elles sont, toutes, propres. Elles sont, toutes, décidées ou validées par moi-même.

Faites une recherche d’images Google sous mon nom. Regardez le résultat. Les images sont produites (en haut de la liste), placées ou acceptées par moi. Il en va de même pour les recherches «Actualités» ou «Vidéos».

Les six premières pages de l’image de recherche Google pour « Bernard Grua » tous les résultats produits ou décidés par moi-même – 24/05/2020

Note : pour une recherche sous Google, mettez vous dans la peau d’un utilisateur quelconque. Pensez à ouvrir un onglet « Nouvelle fenêtre de navigation privée », en français, ou « New incognito window », en anglais. Sinon les résultats affichés dépendront de votre compte Google et/ou de votre historique.

5. Mise en évidence de la pertinence du modèle de forteresse numérique pour les réseaux sociaux.

Le résultat le plus important est sur la recherche Google. Il n’y aucun doute à ce propos, en 2020. Cependant, effectuez une recherche sous «Bernard Grua», «@BernardGrua» ou «#BernardGrua» sur Facebook, YouTube, Instagram, Flickr, Twitter. Tout cela est également 100 % propre. Je ne dévoilerai pas le mode opératoire de mon modèle. Il ne doit pas pouvoir être utilisé par des personnes dangereuses. Je peux répondre à des messages privés si vous avez un problème spécifique. Cependant, je donnerai deux conseils. Un sur Facebook et un autre sur Twitter. Au préalable, n’oubliez pas d’identifier précisément qui est devant vous. S’il s’agit d’un troll, ne faites rien. S’il s’agit d’un psychopathe, lisez ce qui suit.

5.1. Que devez-vous savoir sur Facebook ?

5.1.1. Respirez et prenez votre temps.

Si vous êtes confronté à une attaque sur Facebook, ne réagissez pas exagérément et évitez de sauter sur votre clavier. Facebook a un très mauvais référencement. Il est probable que rien n’entrera dans la recherche Google. Si vous avez besoin de faire quelque chose, organisez votre contre-attaque en dehors de Facebook. Publiez sur d’autres supports. Ne répondez pas directement sur Facebook. Bien sûr, ne répondez JAMAIS sous le poste d’un agresseur ou dans une conversation privée. A fortiori, ne le menacez jamais. Tout ce que vous écrirez serait décontextualisé et interprété pour produire de fausse citations de votre part. Souvenez-vous que vous êtes confrontés à un esprit qui construit des fables, si possible les pires. Forcez simplement votre agresseur à masquer ses publications, rendant privés ses pages ou ses groupes. En conséquence, votre agresseur n’augmentera pas son audience et, de plus, son public déjà existant s’ennuiera de la répétition, sans fin, de ses diatribes. Votre agresseur éliminera ainsi, peu à peu, ses abonnés. Cela présente également l’avantage de rendre les publications de votre agresseur inaccessibles à Google et aux autres utilisateurs. Ce faisant, vous forcez votre harceleur à réduire de lui-même l’ampleur de sa diffamation.

5.1.2. Préparez le piège.

Comment pouvez-vous forcer cette expulsion de votre agresseur vers l’obscurité ? C’est assez simple. Récupérez les pires posts du psychopathe qui vous poursuit. Publiez ces captures sous forme d’images, AVEC TEXTE (à des fins de référencement). Un psychopathe est gouverné par l’émotion. Il n’a pas de censure personnelle, pas de dignité et de principes moraux. Ceci n’a aucune valeur à ses yeux. Un psychopathe se contredit donc, selon ses dispositions mentales en constante évolution (de la dépression profonde à l’euphorie) et publie la plupart du temps de la violence. Mais il est tellement excessif, qu’il préfère partager de façon anonyme. Il reste possible de le retrouver, car il est aussi exhibitionniste. C’est votre chance. Une fois que vous avez fait votre travail et que vous l’avez documenté sur un support (blog, Instagram, YouTube, Flickr et pourquoi pas, les médias nationaux) avec des liens (« NoFollow »!) vers la publication initiale de votre harceleur, alors seulement vous pouvez le partager sur Facebook et Twitter.

5.1.3. Admirez le cafard se précipitant pour éteindre la lumière.

Votre agresseur courra comme un cafard sous la lumière. Il s’assurera que son délire ne peut pas être vu par des gens normaux. Il a trop peur d’être identifié, sous son vrai nom, pour ce qu’il est réellement. Votre agresseur va changer la confidentialité de ses messages. Il va même restreindre les pays qui ont accès à ses pages ou à ses groupes. C’est ainsi que Mme Ramla Akhtar a annihilé les milliers d’heures qu’elle a passées pour cuisiner son poison sur Facebook.

5.2. Que devez-vous savoir sur Twitter?

Il m’a fallu du temps pour avoir une vision claire et dépassionnée de cette machine conçue pour briser les personnes. Bien que j’aie encore beaucoup à apprendre sur ce média, je pense que je suis maintenant capable d’en résoudre les principaux problèmes. Je ne développerai pas ma boîte à outils, mais je présenterai les principaux enseignements que j’en ai retenus.

5.2.1. Les administrateurs de Twitter sont également toxiques. Ils vous donneront de fausses espérances. Ils vous feront perdre temps espoir.

Tout d’abord, comprenez que personne ne vous aidera, sur ce média. Ne passez pas des heures à signaler, et à expliquer, à la modération Twitter. Comme pour beaucoup d’autres personnes, ce fut mon erreur. Le modèle commercial de Twitter est basé sur le « bad buzz » pour capter l’audience et obtenir des revenus publicitaires. Ils ne tueront jamais la vache à lait qui se nourrit de fakes news, d’antisémitisme, d’islamophobie, de racisme, de dénonciations calomnieuses, d’intolérance religieuse, d’homophobie, de diffamation, de harcèlement, de théories du complot, etc. Seule une méga « class action » nous débarrassera de cette machine méphitique. Ça viendra. Mais ce n’est pas votre travail. En attendant, croisez les doigts et réfléchissez à agir autrement.

5.2.2. Les conseils habituels sont inutiles.

Je ne crois plus aux bons conseils que j’ai entendus tant de fois. Bloquer les gens, supprimer votre compte Twitter pourrait vous aider avec les trolls. Mais vous perdrez un public utile, que vous avez construit au fil des ans et cela ne vous soulagera JAMAIS des psychopathes. Ils continueront leurs attaques parce qu’ils ne parlent pas seulement à vous. Même s’ils vous « posent» à plusieurs reprises les mêmes questions (bien qu’ils vous aient bloqué… mais qui le sait?) dont ils connaissent les réponses, ce n’est qu’une provocation. Ils organisent une conversation. Ils trompent leur public afin que celui-ci croie que vous avez le droit de répondre. Si vous ne répondez pas (bien sûr que vous ne pouvez pas, vous êtes bloqué), cela signifie que vous êtes d’accord avec l’accusation. Ils recherchent votre frustration et la reconnaissance du public. Ils veulent lancer un harcèlement en meute contre vous.

5.2.3. Restez calme, vous pouvez faire face.

Ne soyez pas trop émotif. Rappelez-vous de deux choses.

  • Le premier point crucial est que Twitter a un SEO extrêmement pauvre. Il est très rare qu’un message Twitter soit affiché sur les SERP’s.
  • Deuxième point, rappelez-vous que la durée de vie d’un Tweet est courte. Pas plus de 30 minutes.

Alors, ne rien faire est la meilleure solution ? Bien sûr que non.

Quels devraient être vos indicateurs ?

Créez un profil, sans publications, sans commentaires et sans « likes » que vous utiliserez pour votre surveillance. Parce que votre profil normal est bloqué par votre harceleur et vous ne pourrez pas voir ce qu’il publie contre vous. En conséquence de quoi, vous seriez aveugle alors qu’un ou plusieurs êtres malveillants construisent votre réputation, à votre place. Effectuez une recherche sous votre nom complet, votre hashtag et votre nom Twitter. Dans les résultats, vous devez considérer deux réponses.

  • La première réponse, la plus importante, est « A la une » (Top Tweets). Ici, seront affichés les tweets les plus populaires sur vous-même. Faites attention. Ils sont assez permanents. Assurez-vous que vous êtes l’auteur de ces tweets qui parlent de vous. Pour cela, vous devez faire de beaux messages, capables d’attirer un large public, d’obtenir des likes, des commentaires et des re-tweets. Utilisez les hashtags appropriés, y compris le vôtre. Ayez également votre nom complet dans vos messages. Oui, ça a l’air un peu narcissique, mais c’est un moindre mal.
  • La deuxième réponse est « Récent » (Latest tweets). Ils sont sous votre contrôle. Lorsque vous êtes mis en cause, venez une fois par jour sur Twitter et postez des choses éventuellement anodines. Ceci afin de juste enfouir les publications de vos agresseurs
  • « Personnes» (people) si vous avez correctement documenté votre profil, vous devriez y être. Voir ci-dessous.
  • « Photos » & « Vidéos« , pensez à en poster quelques-unes pour remplir votre espace Twitter et ne pas laisser votre agresseur l’occuper. Passez en revue leurs résultats de temps en temps.
Où pouvez-vous trouver les résultats d’une recherche Twitter sur un nom ?
Oubliez le volume.

Ne soyez pas impressionné par l’immense flot d’immondices produit par votre harceleur. Le volume ne fonctionne pas pour avoir les meilleurs tweets et cela ennuie l’auditoire.

Concentrez-vous sur des tweets de qualité.

Contrôlez vos émotions. Prenez votre temps. Préparez votre Tweet. Attendez. Revenez encore. Lisez votre poste avec une humeur différente de celle que vous aviez en l’écrivant, et postez-le. Ne tweetez pas sous l’emprise de l’émotion. Votre agresseur le verra. Cela le réjouirait et l’encouragerait à insister.

Pensez au nom complet et au hashtag.

Dernier élément et non des moindres, assurez-vous que votre nom complet et votre hashtag figurent dans votre profil Twitter et votre bio.

Mon profil Twitter est rempli de mots-clés afin de m’assurer qu’il viendra en haut de toute recherche sur mon nom.

Mon nom Twitter est mon nom complet « Bernard Grua« . J’ai également ajouté le hashtag #BernardGrua. Mon nom d’utilisateur Twitter est @bernardgrua. Notez également que mon nom complet Twitter, mon nom d’utilisateur Twitter et mon hashtag sont dans ma bio. Toute recherche sous mon nom sur Twitter affichera d’abord mon profil, pas quelque chose de cuisiné par un troll ou un harceleur.

5.2.4. Evaluez vos résultats

Il s’agit des résultats «A la une» pour le nom d’utilisateur Twitter, le nom complet Twitter et le hashtag. Ils peuvent être assez permanents. Vous devez les surveiller. Assurez-vous que votre agresseur ne vient JAMAIS en tête de cette liste !

Twitter TOP Tweets pour @BernardGrua, Bernard Grua et #BernardGrua

Tant que les tweets de votre agresseur n’arrivent pas dans les résultats de recherche Google, la surveillance de votre compte Twitter n’est pas un problème. Il y a peu d’indicateurs à suivre. Les actions correctives ne sont pas très exigeantes. Twitter peut être considéré comme la source de stress la plus élevée lorsque vous êtes harcelé. Cela ne devrait pas être le cas. Comme expliqué, il serait improductif de s’enfuir, de fermer votre compte et de laisser un cybercriminel dessiner votre e-réputation sur ce média. Ne désertez pas ! Occupez le terrain et expulsez-en votre tourmenteur. Ce qui suit montre que vous avez de bonnes cartes en main.

Un cybercriminel veut rester anonyme sur Twitter. Voyons pourquoi. En écrivant le nom complet et le hashtag de votre harceleur sur vos Tweets, vous prenez le contrôle total de son image. Il ne peut rien faire. Parce qu’il ne veut pas écrire son nom… Alors que le harceleur peut produire jusqu’à 100 tweets par jour contre vous, il vous suffit de poster très peu de tweets par semaine pour nettoyer votre image et prendre soin de l’intimidateur.

5.2.5. Refoulez votre agresseur

Regardez ci-dessus les captures. Regardez le résultat des 6 520 tweets envoyés par Ramla Akhtar pendant 8 mois. Rien. De l’autre côté, regardez quel est le résultat pour elle. Je suppose que vous comprenez qui contrôle son nom, maintenant, sur Twitter, sans usurpation d’identité. Bien sûr, vous pouvez vérifier. C’est ici.

Une fois que vous aurez trouvé l’identité de votre tourmenteur, il vous accusera de « doxing* »… Ne soyez pas impressionné. Ces gens sont experts en manipulation. C’est leur jeu habituel. N’oubliez pas que cela vient de quelqu’un qui va jusqu’à voler votre nom dans son identifiant Twitter, sa bio, etc. Vous serez accusé d’intentions meurtrières. N’ayez pas peur. C’est normal. Cela signifie que vous êtes sur la bonne voie.

*Le doxing, ou doxxing, est une pratique consistant à rechercher et à divulguer sur l’Internet des informations sur l’identité et la vie privée d’un individu dans le dessein de lui nuire.

Pour sortir de son propre piège, votre agresseur ouvrira un nouveau compte Twitter (sans audience, donc bonne chance pour créer des Tweets qui seront bien placés…). Ou, s’il est plus intelligent, il renommera l’un de ses comptes précédents en son vrai nom. Problème ! Vous avez déjà créé deux comptes Twitter sous son Prénom-Nom et son Nom-Prénom. Bien sûr, vous n’utilisez pas ces comptes. Vous n’êtes pas un usurpateur d’identité comme votre harceleur. Mais là, il est coincé. Ce qui a commencé comme un divertissement sadique pour votre tourmenteur devient un cauchemar pour lui.

Merci pour votre intérêt. Merci d’être allé jusqu’à la fin de cet article. Vous pourriez avoir du mal à croire à tout ce qui précède. Et pourtant, tout cela est documenté. J’ai été appelé un gauchiste, un communiste, un socialiste, un fasciste, un néonazi, un tortionnaire, un clown, un agent de la CIA, un agent subversif, un agent de sédition, un espion, un pédophile, un colonialiste, un blanc -supremaciste, un belliciste, un monstre, un escroc etc… Tout et son contraire. Parfois par les mêmes personnes. Mais le modèle de prophylaxie fonctionne et je fais disparaître mes agresseurs psychopathes. Vous pouvez faire la même chose.
Faites part de votre expérience. Ajoutez des conseils. Posez des questions. Utilisez la rubrique des commentaires afin que nous échangions.

Sauvegardez sur Pinterest

Maitriser à 100 % votre réputation numérique,e-reputation, SEO, SERP, image numérique P. Bernard Grua
Epinglez sur Pinterest

Cet article sur Twitter

Mis en avant

Twitter carousel makes bullies working for you on Twitter & on Google search engine

Having a rabid anonymous psychopath running after you on Twitter might look uncomfortable. Yes it is, at least at the beginning. But there is a very positive side, undiscovered until now, that should be estimated at its proper value. Stalkers, bullies and other web cankers are working for you. They can open a powerful and unexpected window in your favor. That’s the evidence I got recently. Let me explain you how it works.
Lire la suite « Twitter carousel makes bullies working for you on Twitter & on Google search engine »
Mis en avant

Analysis of « Wake Up on Social Media by Ramla Akhtar »

This presentation, « Wake up to Social Media », published in 2008 by Ms Ramla Akhtar, under « NEXT by Ramla », is a very interesting one. Not that it is a technology contribution or the result of breaking through researches. It is a focus on a time close from us. However, it is already a picture from a remote past. It is a personal vision from a young educated female user, 28 years old, from a specific country, Pakistan, and from a specific social environment. It tells a lot about its author and the corresponding population segment, which can also be found in other parts of the world.
Lire la suite « Analysis of « Wake Up on Social Media by Ramla Akhtar » »
Mis en avant

Review of « Social Entrepreneurship: How Business Can Change Communities – By Ramla Akhtar »

This is an interesting text written, in 2008, by Ramla Akhtar (today calling herself Rmala Aalam) a young urban lady, 28 years old at this time, from Pakistani lowlands. This is rather descriptive with not so much added value. However, what says this young professional about herself worth to be known, especially in connection with her current experience in remote communities of Hunza. This person has an amazingly complex personality.

Lire la suite « Review of « Social Entrepreneurship: How Business Can Change Communities – By Ramla Akhtar » »
Mis en avant

The People-Centered Model of Business ™ – By Ramla Akhtar

This article was written in 2006 by a young student, Ms Ramla Akhtar (nowadays calling herself « Rmala Aalam »). It is reproduced under the creative common policy. Credit is given to the author. Akhtar migrated from Karachi to the mountains of northern Pakistan in 2013, where she lives since. In May 2019, she entered into an open religious and ethnic confrontation with the minority among whom she lives. Then, 14 years after its writing, this article becomes an important document to understand the basis for a radical shift in this unusual character.
Lire la suite « The People-Centered Model of Business ™ – By Ramla Akhtar »
Mis en avant

Fashion & Beauty portfolio

A short presentation of my beauty & fashion portrait work as a photographer.
Many thanks to Sveta (MUA & photographer) from Kyiv (UKR), to Pavlo (photographer) from Ivano-Frankivsk (UKR), to Mohamed (photographer) from Tunis (TUN), to the models Olya & Regina from Simferopol (Krimea, Ukraine), AnnaElle from Nantes (BZH), Yana-Maria & Maya from Yakutsk (RUS), Oksana from Novosibirsk (RUS), Yuliya & Ilona from Ivano-Frankvisk (UKR), Roza from Iakaterinburg (RUS), Natasha from Kyiv (UKR), Katya from Saratov (RUS), Aziza from Dushanbe (TJK), Abir from Tunis (TUN), Nastiya from Kyiv (UKR).

Bernard Grua Photography
Lire la suite « Fashion & Beauty portfolio »
Mis en avant

Sabordage des Mistral: récits d’une Маскировка Kremlin – Front National à Saint Nazaire

Cette affaire scandaleuse présente, malgré ses ramifications internationales, l’avantage d’une quasi-unité de temps, de lieu et d’action, qui facilite son analyse et sa compréhension. Son intérêt résiste à l’épreuve des années tant ce mode opératoire a fait ses preuves par le passé et tant il continue à être appliqué de nos jours, parfois de façon particulièrement opaque. Pourtant, il n’est pas certain que culturellement et sociétalement nous soyons aptes à en mettre en oeuvre les enseignements que nous allons tenter de présenter à travers quatre articles prenant en compte de nouveaux travaux, qui complètent le texte écrit en mai 2015 pour l’Express.
Lire la suite « Sabordage des Mistral: récits d’une Маскировка Kremlin – Front National à Saint Nazaire »
Mis en avant

Sabordage des Mistral: les métastases de la maskirovka Kremlin – Front National dans les médias occidentaux

Les textes que nous examinerons pour cette analyse se trouvent dans Sabordage des Mistral: anthologie d’une intox Kremlin – Front National, mai 2015 – septembre 2015

Lire la suite « Sabordage des Mistral: les métastases de la maskirovka Kremlin – Front National dans les médias occidentaux »
Mis en avant

Sabordage des Mistral: comment le Kremlin a offert des outils fatals à sa maskirovka et pourquoi ils n’ont pas été utilisés?

1. La Russie est effarée par l’idée du sabordage qu’elle considère comme une intox pour peser dans la négociation ou comme une preuve de l’irresponsabilité du gouvernement français.

Lire la suite « Sabordage des Mistral: comment le Kremlin a offert des outils fatals à sa maskirovka et pourquoi ils n’ont pas été utilisés? »
Mis en avant

Sabordage des Mistral: anthologie d’une maskirovka Kremlin – Front National, mai 2015 – septembre 2015

Lire la suite « Sabordage des Mistral: anthologie d’une maskirovka Kremlin – Front National, mai 2015 – septembre 2015 »

Mis en avant

Sabordage des Mistral: pourquoi le Kremlin et le Front National exigeaient-ils leur immersion?

Comme bien souvent dans cet imbroglio, on en est réduit aux hypothèses. Celles exposées ci-dessous peuvent être inexactes. Elles ont quand même le mérite de donner du sens à une suite d’événements, qui n’en avait pas réellement jusque-là.

Lire la suite « Sabordage des Mistral: pourquoi le Kremlin et le Front National exigeaient-ils leur immersion? »
Mis en avant

Affaire Mistral, des questions qui restent ouvertes.

Des années après le réglement de l’affaire, il reste des questions que l’on aimerait pouvoir poser au gouvernement français afin de tenter de comprendre comment notre pays a pu se trouver impliqué dans un scénario aussi calamiteux, un scénario où sa crédibilité internationale a été durement malmenée et où la cohésion du corps social a été ébranlée.
Lire la suite « Affaire Mistral, des questions qui restent ouvertes. »
Mis en avant

Suspension d’une usurpation d’identité diffamatoire sous Twitter

Il est excessivement difficile d’obtenir que Twitter enlève une publication. Il est encore plus exceptionnel d’obtenir que Twitter supprime un compte. C’est néanmoins ce qui a été obtenu contre la cyberdélinquante Ramla Akhtar.

Echanges avec Twitter

Signalement

Case# 0142602221: Impersonation – GruaAbuseArkive; [ref:00DA0000000K0A8.5004A00001sts1q:ref] – Usurpation d’Identité diffamatoire par une cybercriminelle pakistanaise contre Bernard Grua

Lire la suite « Suspension d’une usurpation d’identité diffamatoire sous Twitter »
Mis en avant

Formulaire de signalement du compte @barefoot_Rmala à l’agence gouvernementale contre le cyberharcèlement

Ce document est la re-transcription des éléments ayant renseigné le formulaire de signalement adressé à l’agence gouvernmentale « Net Ecoute » contre le cyber-harcèlement. Il concerne la dénonciation du flot de Tweets haineux et calomnieux propagé par la pakistanaise Ramla Akhtar, alias Rmala Aalam, depuis son compte @barefoot_rmala en vue d’obtenir la suppression des ses écrits criminels déjà publiés, d’en empêcher la continuation et d’obtenir le bannissement, sous Twitter, de leur auteure.

Lire la suite « Formulaire de signalement du compte @barefoot_Rmala à l’agence gouvernementale contre le cyberharcèlement »
Mis en avant

Le loud « El Feliho » à Kerkennah en 2002

Cliquez sur les images pour les agrandir. Il est possible de les télécharger librement pour les insérer dans un article sur un média de votre choix. Merci, en ce cas, de mettre un lien vers cette rapide présentation.

Lire la suite « Le loud « El Feliho » à Kerkennah en 2002″
Mis en avant

Pakistan: l’extrémisme comme conséquence de l’arriération ou comme crise de la modernité ?

Article de Bernard Grua, traduit de l’anglais : « Pakistan: extremism as a consequence of retardation or as a modernity crisis? »

Lire la suite « Pakistan: l’extrémisme comme conséquence de l’arriération ou comme crise de la modernité ? »
Mis en avant

Le Parlement suspendu, une leçon de démocratie britannique ?

Des institutions incapables, depuis trois ans, d’appliquer un mandat populaire

«La démocratie, c’est le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple» disait Abraham Lincoln, cité par le Général de Gaulle. Le 23 juin 2016, il y a plus de trois ans, un référendum, concernant l’ensemble de la population britannique, en âge de voter, s’est prononcé. Avec 52 % des voix, et une participation massive de 72 % du corps électoral, le peuple souverain a demandé à sortir de l’Union européenne.

À Londres, le gouvernement précédant celui de Johnson, ainsi que le Parlement, avaient pour mission de mettre en œuvre ce Brexit. Ils ont échoué. Après des mois, des années, de louvoiements, la Grande-Bretagne en est toujours au point de départ. Tout ce qui devait être dit a été dit. Tout ce qui pouvait être envisagé ne l’a pas été. Quelques semaines de plus ne changeront rien à l’affaire.

Lire la suite « Le Parlement suspendu, une leçon de démocratie britannique ? »
Mis en avant

Le Grand Jeu : rencontre anglo-russe aux confins du Pamir, de l’Hindou Kouch et du Karakoram

Aujourd’hui, la Grande-Bretagne s’en est allé. La Russie y est progressivement effacée par un dragon chinois renaissant et sortant de ses frontières. Le Grand Jeu, une étonnante page d’histoire, est oublié. Il en est de même pour les hommes l’ayant écrite. Leurs exploits n’entrent dans la construction d’aucun discours national que ce soit dans leurs pays d’origine ou dans ceux de leurs si particulières pérégrinations. De nos jours, les visiteurs étrangers sont conduits à y sacrifier aux mythes sans réel contenu d’une route de la soie, à l’appellation flatteuse, plutôt qu’à une époustouflante épopée, pourtant pas si lointaine, et qui resterait documentable localement. Le cadre de ces aventures inconcevables est bien sûr toujours là avec ses itinéraires, ses abîmes vertigineux, ses rochers noirs (karakoram), ses cimes étincelantes, ses puissants glaciers, ses rivières tumultueuses, ses villages isolés et ses pâturages d’altitude. 

De récentes photographies en noir et blanc prises le long de la Karakoram Highway tenteront d’en évoquer, très partiellement, la grandeur. Elles essayeront, de plus, de rappeler la détermination de ceux qui ont consacré leurs meilleures années, voire leur dernier souffle, à arpenter ces lieux inhospitaliers. Lesquels ne cessaient, malgré tout, de les envoûter. 

Lire la suite « Le Grand Jeu : rencontre anglo-russe aux confins du Pamir, de l’Hindou Kouch et du Karakoram »
Mis en avant

Chapursan, quand la nuit de Zoodkhun dévoile l’univers

Zoodkhun, les rayons du soleil descende dans la vallée de Chapursan
Zood Khun, crêtes occidentales, la lumière descend dans la vallée 05:45, début Août

La porte vers un autre monde sans limites

Aux confins de l’Asie Centrale et au bout de l’étroite vallée de Chapursan, Zoodkhun est entouré sur trois côtés par les hautes montagnes du Karakoram, de l‘Hindou Kusch et du Pamir. Dès la fin du crépuscule, s’impose le sentiment d’être dans un milieu quasiment clos plutôt que dans un large espace encerclé par les bords inférieurs d’une voûte céleste dont l’observateur se trouverait au centre. En levant les yeux, il lui semble que le vrai monde ne se trouve pas sur la planète où il se tient. Celle-ci n’en serait qu’une infime cellule. Car la nuit n’est ni noire, ni bleue. Elle n’est pas «une». Elle n’est pas un couvercle. Elle n’existe pas. C’est un jour différent. Le jour d’un univers gigantesque et brillant.

Zoodkhun, à lheure ou les étoiles s'allument
Les dernières lueurs du soleil n’ont pas encore disparu. Mais l’air est tellement pur qu’ une multitude d’étoiles est déjà visible .
Lire la suite « Chapursan, quand la nuit de Zoodkhun dévoile l’univers »
Mis en avant

La Karakoram Highway, prototype des nouvelles Routes de la Soie?

Cartes du Pakistan (source: MAE France) et de la Karakoram Highway (source: Wikipedia)
Cartes du Pakistan (source: MAE France) et de la Karakoram Highway (source: Wikipedia)

Sommaire

1. La Karakoram Highway est un lien indispensable pour les établissements pakistanais de haute altitude mais aussi une importante et prometteuse artère économique pour l’économie chinoise.
2. Le support attentif et «amical» de la Chine assure le bon fonctionnement de la KKH en l’absence d’un Etat Pakistanais défaillant.
3. Dans le Nord, sur le tracé de la KHH, Islamabad abandonne nombre d’autres de tâches de service public normalement à la charge d’un Etat. Sa légitimité s’en trouve fragilisée.
4. Islamabad conserve une certaine unité nationale grâce à un discours islamique et tourné contre Israël ainsi que grâce à un état de guerre justifié par l’entretien du conflit cachemiri.
5. Les outils, spécifiques et limités, de la cohésion nationale pakistanaise peuvent, à terme, avoir des conséquences contraires au but poursuivi.
6. Conclusion : le Pakistan et le nouvel ordre centre-asiatique ?
7. Remerciements.

Lire la suite « La Karakoram Highway, prototype des nouvelles Routes de la Soie? »
Mis en avant

Quelques réflexions sur le rassemblement nantais contre l’antisémitisme

Certains disaient que plus d’un millier de participants se sont rassemblées. Ce n’est pas impossible. Mais l’événement semblait largement improvisé. Il n’avait rien d’une manifestation. Il n’y avait pas de mégaphone. Il n’y avait aucun visuel. Aucune force policière, aucun service d’ordre n’était perceptible. Quelques très rares personnes portaient de petites pancartes. Elles étaient invisibles. De toute façon, l’endroit était fort mal éclairé. La chaîne de télévision France 3 était présente, mais avec un matériel très léger. Peut-être y a-t-il eu quelques discours de personnes montées sur le sous bassement du monument? Toutefois, elles n’étaient pas audibles. A deux reprises, le premier couplet de la Marseillaise a été entonné avec timidité.

Lire la suite « Quelques réflexions sur le rassemblement nantais contre l’antisémitisme »
Mis en avant

Sibérie: les radiotélescopes de Badary dans la vallée rurale, thermale et bouddhique de la Tounka

La Tounka, vallée rurale et asiatique

Une dépression large d’une trentaine de kilomètres et longue de 200 kilomètres relie la rive méridionale du Baïkal [1] à la Mongolie.

Vallée de la Tounka entre le lac Baikal (est) et le lac lac Khövsgöll (ouest) bordée par les massifs des Saïans orientaux et du Khamar Daban

En partant de Koultouk, situé sur le bord de la « perle de Sibérie», on arrive, 34 km plus loin, dans le village de Tibel’ti, où se dresse un large et haut tertre tellement régulier qu’il semble être dû à la main de l’homme. Peut-être s’agit-il d’un kourgane [2]? Il se dit qu’il pourrait correspondre à la sépulture d’un chef de l’armée de Gengis Khan [3]. Guère éloigné, le stūpa « Dachi Gama » [4] marque l’entrée du parc national de la Tounka. C’est ainsi que débute cette superbe vallée rurale (Tunkinskaia Dolina), selon une orientation Est-Ouest.

Lire la suite « Sibérie: les radiotélescopes de Badary dans la vallée rurale, thermale et bouddhique de la Tounka »
Mis en avant

Croisière Blanche sur les réseaux ferroviaire de l’Albula, de la Bernina, du Gotthard et du Matterhorn – Partie 4/4: construire son itinéraire et choisir le meilleur billet

Paysages sur l'itinéraire du Bernina Express et du Glacier Express en hiver Bernard Grua

Recherche des horaires des trains parcourant l’itinéraire des Bernina et Glacier Express

On peut parfaitement trouver des horaires pour un voyage de Zurich à Tirano et de Tirano à Visp sur les CFF, la compagnie nationale. Attention, toutefois, à bien passer par THUSIS en changeant à Chur plutôt qu’à Lanquart afin de choisir le trajet le plus spectaculaire. On fera donc une requête Zurich-Chur, puis une autre Chur-Tirano. On prendra la même précaution pour un itinéraire St Moritz ou Pontresina vers Zermatt.

En cas d’arrêts souhaités pendant le trajet, l’usage préalable de ce type de requête devient fastidieux. De plus, les résultats sont trop succincts pour donner une bonne visibilité sur les régions traversées en cours de voyage. On préférera donc le téléchargement de fiches détaillées.

Lire la suite « Croisière Blanche sur les réseaux ferroviaire de l’Albula, de la Bernina, du Gotthard et du Matterhorn – Partie 4/4: construire son itinéraire et choisir le meilleur billet »
Mis en avant

Croisière blanche sur les réseaux ferroviaire de l’Albula, de la Bernina, du Gotthard et du Matterhorn – Partie 3/4: comment réussir son voyage?

Trains sur l'itinéraire du Bernina Express et du Glacier Express en hiver Bernard Grua

Privilégier le Bernina Express ou le Glacier Express?

Itinéraires du Bernina Express et du Glacier Express sur la voie de la Rhätische Bahn (RhB) puis sur celle de la Matterhorn Gotthard Bahn (MGB)
Itinéraires du Bernina Express (de Tirano à Chur) et du Glacier Express (de St Moritz-Pontresina à Zermatt) sur la voie de la Rhätische Bahn (RhB), puis sur celle de la Matterhorn Gotthard Bahn (MGB)

Faut-il choisir entre le Bernina Express ou le Glacier Express? La réponse est évidemment en faveur du Bernina Express ou, tout au moins, en faveur de son parcours.
Si l’on souhaite contempler particulièrement le Matterhorn (Cervin) il ne faut probablement pas s’imposer tout le trajet par le Glacier Express au risque d’y arriver par temps bouché. Le mieux est de se rendre directement, par un autre moyen, à Zermatt, après avoir validé les conditions météorologiques garantissant un ciel parfaitement dégagé. On peut planifier de passer une nuit sur place, voire choisir un hébergement plus abordable dans un village sur la voie Visp -Täsch, pour en maximiser les chances. En hiver, il existe suffisamment de trains avant le lever de soleil ou après son coucher pour en avoir l’opportunité.

Lire la suite « Croisière blanche sur les réseaux ferroviaire de l’Albula, de la Bernina, du Gotthard et du Matterhorn – Partie 3/4: comment réussir son voyage? »
Mis en avant

Croisière Blanche sur les réseaux ferroviaires de l’Albula, de la Bernina, du Gotthard et du Matterhorn – Partie 2/4 de Tirano à Visp

Paysages sur l'itinéraire du Bernina Express et du Glacier Express en hiver Bernard Grua

Ce texte est le deuxième volet d’une promenade ferroviaire de repérage entreprise au cours d’un week-end, début janvier 2019, sur le parcours du Bernina Express, de Chur (Coire), Suisse, à Tirano, Italie, et sur celui du Glacier Express de Pontresina à Visp.
La première partie détaillait le trajet effectué la veille dans le sens Zurich-Tirano particulièrement en ce qui concerne la haute vallée de l’Albula et son tracé étonnant ainsi que les intempéries au col de la Bernina. Ici on s’intéressera plus précisément à la remontée diurne du Valposchiavo ainsi qu’à celle de la vallée du Rhin antérieur avant le col de l’Oberalp et l’arrivée à Visp. Enfin, des informations seront données sur l’accès à Zermatt ainsi qu’à ses différents points de vue.

Itinéraires du Bernina Express et du Glacier Express sur la voie de la Rhätische Bahn (RhB) puis sur celle de la Matterhorn Gotthard Bahn (MGB)
Itinéraires du Bernina Express et du Glacier Express sur la voie de la Rhätische Bahn (RhB) puis sur celle de la Matterhorn Gotthard Bahn (MGB) – La même carte en plus grand format est visible en annexe
Lire la suite « Croisière Blanche sur les réseaux ferroviaires de l’Albula, de la Bernina, du Gotthard et du Matterhorn – Partie 2/4 de Tirano à Visp »
Mis en avant

Croisière Blanche sur les réseaux ferroviaires de l’Albula, de la Bernina, du Gotthard et du Matterhorn – Partie 1/4 de Chur à Tirano

Trains sur l'itinéraire du Bernina Express et du Glacier Express en hiver Bernard Grua

Promenade ferroviaire de repérage le temps d’un week-end, début janvier 2019, sur le parcours du Bernina Express, de Chur (Coire), Suisse, à Tirano, Italie, via Pontresina et sur le parcours du Glacier Express de Pontresina à Visp.

Lire la suite « Croisière Blanche sur les réseaux ferroviaires de l’Albula, de la Bernina, du Gotthard et du Matterhorn – Partie 1/4 de Chur à Tirano »
Mis en avant

Photographies et clips du film « Cold War » de Pawel Pawlikowski

Cold War (Zimna wojna), est un film dramatique polonais tourné en noir et blanc, écrit et réalisé par Pawel Pawlikowski en 2018. Il a remporté le prix de la mise en scène au festival de Cannes. Les deux acteurs principaux sont Joanna Kulig (Zuzanna Michon dite Zula) et Tomasz Kot (Wiktor Warski). Chaque image est, en elle même, une photographie non seulement belle mais aussi magnifiquement composée et somptueusement éclairée.

Cette galerie a pour objet de faciliter l’analyse de ces différentes images du point de vue de la technique photographique. Les photos sont issues des trois publications suivantes: « Zimna Wojna » (2018) sur Poral EU ,  « Холодная война » (2018) sur KinoFilms.UA et de « Zimna Wojna » na Festiwalu w Cannes de la ŁÓDŹ FILM COMMISSION. Une collection plus complète des photos du film est visible sur Pinterest: « Photographies du film « Cold War », 2018, par Paweł Pawlikowski »

Lire la suite « Photographies et clips du film « Cold War » de Pawel Pawlikowski »
Mis en avant

La cathédrale de la Dormition à Iaroslavl, Russie d’Europe

De façon relativement inexplicable,  une photo de la cathédrale de la Dormition prise en été, à Iaroslavl, est la troisième prise de vue en terme de popularité de ma galerie comptant plus de deux milles clichés.Lire la suite « La cathédrale de la Dormition à Iaroslavl, Russie d’Europe »

Mis en avant

Sibérie: la mine perdue de Batagol et le pays secret des Soyots

Caravane de traineaux transportant les provisions, près du poste Kanginsky, aux frontières de la Chine, 18 mars 1849. Album : Souvenirs de Sibérie, 1840-1862 Jean-Pierre Alibert, 1820-1905 Géologue, découvreur et exploitant de mines de graphite en Sibérie. Gouache signée Carl. Wolff Expédition scientifique / Paysage
Caravane de traîneaux transportant les provisions, près du poste Khanginsky, aux frontières de la Chine, 18 mars 1849. – Album : Souvenirs de Sibérie, 1840-1862 Jean-Pierre Alibert – Gouache signée Carl. Wolff  © Musée des arts et métiers-Cnam, Paris / photo M. Favareille  (Note: à cette époque, la Mongolie faisait partie de l’empire chinois)

Batagol, une mine perdue au fond des monts Saïan orientaux

Intérieur de la mine de graphite de Batougol (monts Saïan, Sibérie), découverte en 1847 et exploitée par Jean-Pierre Alibert. Planche tirée de La mine de graphite de Sibérie découverte en 1847 par M. J.-P. Alibert, Paris, Poitevin, 1865.
Intérieur de la mine de graphite de Batagol (monts Saïan, Sibérie), découverte en 1847 et exploitée par Jean-Pierre Alibert. Planche tirée de La mine de graphite de Sibérie découverte en 1847 par M. J.-P. Alibert, Paris, Poitevin, 1865. CC Hadrianus13

En Sibérie, près de la frontière mongole, sur le plateau de l’Oka (Okinksy Rayon), au cœur de la solitude des monts Saïans orientaux, le temps ne s’est pas arrêté. Mais, au cours de nos pérégrinations, dans le pays secret des Soyots je n’ai pas croisé un seul habitant, connaissant ma nationalité, sans qu’il ne mentionne la mine de Batagol fondée par le Français, Jean-Pierre Alibert, en 1847. On n’oubliait pas non plus de me rappeler qu’un des descendants de ce découvreur a cherché la mine, sans succès.

Sans même connaitre cet épisode historique, voilà plus de deux ans que je souhaitais aller dans l’Okinsky Rayon, le « petit Tibet russe ». On le disait ignoré des touristes et des Occidentaux. Aucun de mes amis et contacts russes, y compris ceux d’Irkoutsk, n’y avait jamais posé les pieds. Sans réseau, en Russie, le voyageur étranger n’est rien. A l’inverse, un bon tissu relationnel y ouvre des horizons insoupçonnés.  A force d’écrire et d’en parler, j’ai été recommandé à Andreiy Bezlepkin, un photographe de Tver, qui, en juillet 2008, pour la deuxième fois consécutive, retournait dans ce lieu étonnant. J’ai donc eu la chance de rejoindre son équipe russe mais j’étais loin d’imaginer ce que j’allais y apprendre.Lire la suite « Sibérie: la mine perdue de Batagol et le pays secret des Soyots »

Mis en avant

Repost: Reliquaire du cœur d’Anne de Bretagne : ils veulent faire les médiateurs avec le voleur

On se dit que la comparaison réalisée par le « Comité Anne de Bretagne » est simplement outrageuse. On ne peut qu’imaginer que le texte de « France 3 Pays de la Loire » est un fake. On est prêt à lire et à entendre beaucoup de choses de la part d’une fausse région, qui nous a habitués au factice. Mais là c’est trop. C’est impossible.
Par acquis de conscience, on va voir les communiqués respectifs. Et là, on se dit qu’il est urgent que ce cirque arrête. Il est plus que temps que la Bretagne retrouve la maîtrise de son unité millénaire, de son histoire, de ses racines et de sa culture.

Comité Anne de Bretagne

© Frédéric Girou / Ouest-France © Frédéric Girou / Ouest-France

Note du Comité Anne de Bretagne. Vous trouverez ci-dessous les articles parus sur les sites de France 3 Bretagne et France 3 Pays de Loire. La comparaison est assez sidérante sur le ton et le contenu ….. Encore un effet de la partition du territoire breton.

France 3 Bretagne, 15 avril 2018

Le collectif « Anne de Bretagne 2014 » lance un appel aux voleurs du reliquaire du cœur d’Anne de Bretagne. Il se propose de jouer l’intermédiaire avec le voleur.

« Il y a une chance sur 100 pour que ça aboutisse, mais il faut la tenter. » Jacques-Yves Le Touze, coordonnateur du collectif « Anne de Bretagne 2014 » est déterminé et ne souhaite rien lâcher. Après le vol de ce « symbole exceptionnel du patrimoine breton et français« , dans la nuit de vendredi à samedi, il souhaite passer à l’action.

Pour cela, il propose de…

Voir l’article original 342 mots de plus

Mis en avant

Qui est Taras Beniakh, l’Otaman de la tchaïka cosaque « Presviata Pokrova »? Interview par bernard Grua

Taras halant sur l’étai pour le mâtage de la tchaïka, Pont-Aven 19/08/2017

Le Ruthène d’Europe centrale, familier des forêts et des montagnes, devenu loup de mer, constructeur naval reconnu par ses pairs ainsi que Breton de cœur, nous raconte sa genèse de citoyen du monde. Il nous décrit son intégration dans une grande communauté maritime, qui n’a pas de frontière. L’Otaman nous fait entrer dans l’intimité humaine d’un chantier mené à des milliers de kilomètres de son foyer, dans ce Finis Terrae pontavénien, où il retrouve une partie de ses racines. Il nous fait part des difficultés qu’il lui reste à surmonter avant de pouvoir accomplir la vision qu’il a pour « Presviata Pokrova », armée par une sotnia de Cosaques, ambassadrice marine du pays héritier de la noble et ancienne Rous’ Kiévienne, gardienne de la route des Varègues aux Grecs.

Lire la suite « Qui est Taras Beniakh, l’Otaman de la tchaïka cosaque « Presviata Pokrova »? Interview par bernard Grua »

Mis en avant

Réunification bretonne, l’otage des droites et des gauches extrêmes

Bernard Grua Manifestation nantaise réunification 19 avril 2014

« Bretagne Réunie » était devenue un brouet peu recommandable comme je l’ai écrit, il y a déjà longtemps, à Herri Colliot. Le mouvement a toléré, en son sein, des individus particulièrement ignobles. Ce que l’on pouvait lire dans les groupes FB de « Bretagne Réunie » battait des records d’analphabétisme, d’insultes, de haine et de menaces. Ce n’est pas faute d’avoir prévenu les modérateurs et cadres du mouvement. Mais ces derniers ont laissé la gangrène mettre dehors ceux qui voulaient construire et non pas seulement invectiver.

Sans surprise, la manifestation nantaise, pour la réunification, de ce jour, le 30 septembre 2017, a été annulée en raison de la crainte d’y voir la droite extrême la plus infréquentable régner en maîtresse des lieux avec, en miroir, une extrême gauche à la recherche de l’affrontement, auto-proclamée « antifa », familière de ravages destructeurs, dans le centre de Nantes.

Le résultat en est que la droite française nationaliste extrémiste, dans le fond anti-régionaliste, a tenté de récupérer le mouvement breton pour s’en prendre « au système ». Elle a quasiment réussi mais elle hérite d’un cadavre. « Bretagne Réunie » est morte pour avoir flirté avec l’innommable. Elle s’est sabordée aujourd’hui.

La cause de la ré-unification sera portée par d’autres. C’est eux qu’il faudra trouver et soutenir. Le temps presse. La déculturation de la Loire Atlantique et la jacobinisation des nouveaux arrivants progressent à grands pas.

Bernard Grua, Nantes, 30/09/2017

 

Mis en avant

Anne de Bretagne et François II, embrasent le coeur de Nantes, 14 juillet 2017

Feu d'artifice, Nantes, Bernard Grua
Feu d’artifice du 14 juillet au châteaux des ducs de Bretagne Nantes, Bretagne, 14/07/2017

Un spectacle magnifique; un cadre historique et emblématique

Nantes, le 14 juillet 2017, à la tombée de la nuit, sous un ciel superbe, dans un cadre majeur, historique et emblématique de la Bretagne, le spectacle fut magnifique. Voilà qui changeait du lieu habituel face aux éléphantesques hangars, abris de coûteuses et éphémères machines. Selon la majorité des spectateurs, ce fut le plus beau feu d’artifice jamais vu à Nantes. Les motifs de sécurité, imposant cette re-localisation, ont conduit à un heureux choix. Mais est-ce tout? Au delà de sa dimension esthétique, cette fête ne pouvait pas laisser indifférent et ne pas conduire à d’autres visions, enracinées dans la substance même d’un pays qui, aujourd’hui, est amputé et orphelin de son propre Etat.

Fin de l'heure bleue et début du feu d'artifice du 14 juillet, Nantes © Bernard Grua

Lire la suite « Anne de Bretagne et François II, embrasent le coeur de Nantes, 14 juillet 2017 »

Mis en avant

Open letter to DSNEWS.UA

Request for clarifications about: « У ФРАНЦІЇ РЕТРАНСЛЮЮТЬ ПУТІНСЬКУ ПРОПАГАНДУ,БО ДОСІ НЕ ЗМИРИЛИСЯ ЗІ СВОЇМ МИНУЛИМ »

Dear Madam, dear Sir,

I have read the interview of Ms Jaillard-Chesanovska by M. Aleksei Kaftan. I would like to express, here, the way I understand it.

Like Moreira’s movie, this interview gives just one partial aspect of the issue and leads to confusing generalisations. First of all, we have to remember that it was not the trial of Moreira’s movie. It was a personal case between M. Moreira and Ms. Jaillard-Chesanovska. The court did not pronounce itself about Moreira’s movie. It was not the question. It was not the goal. It is not a question of freedom of speech. It is a question of defamation from Ms. Jaillard-Chesanovska. It is the reason why Moreira sued Ms Jaillard-Chesanovska. The court decision is only about this defamation..

Readers of this article have to know that a very large number of respected actual journalists and researchers from France took documented positions against M. Moreira’s movie. They made it on a professional way and not only emotional positions. They relied on facts and not personal animosity, frustrations and assumptions. These professional journalists and researchers have been heard. They sunk Moreira’s credibility. They have not been sued.
Lire la suite « Open letter to DSNEWS.UA »

Mis en avant

Notre Dame de la belle verrière un merveilleux ensemble du XIIe qui participe à la renommée internationale de la cathédrale de Chartres

Chartres, Notre Dame de la belle verrière © Bernard Grua 2010

Un vitrail admiré depuis des siècles

Depuis l’origine, cette représentation de Marie fut l’objet d’une grande vénération, mais ce n’est qu’à partir du XVe siècle que ce vitrail fut appelé « Belle Verrière ». Cette appellation reflète l’admiration qu’on a toujours eue pour ce merveilleux ensemble qui participe à la renommée internationale de la cathédrale de Chartres.

Le bleu de Chartres

Lire la suite « Notre Dame de la belle verrière un merveilleux ensemble du XIIe qui participe à la renommée internationale de la cathédrale de Chartres »

Mis en avant

Pêche aux poulpes à Kerkennah

Une voûte bleue, des étoiles filantes plongeant dans la brume

Il est cinq heures et demi du matin ce vendredi 30 septembre 2016. Le Raïs kerkennien Fathi Djebel, d’El Attaya, est en route depuis plus d’une heure sur sa felouque motorisée.Dès le départ, son premier geste a été d’allumer son canoun, avec du charbon de bois, sur lequel il préparera en permanence un thé très sucré. Outre son charbon, il a l’essentiel a porté de main: eau, biscuits, cigarettes. Son téléphone portable lui sert de lampe de poche. Dans une heure et demi, il sera sur les lieux où il a placé ses centaines de « drinas » (nasses) en plastique qui ont remplacé les gargoulettes en terre cuite de Djerba pour piéger le poulpe. Des étoiles filantes chutent du ciel constellé mais une brume basse mouille le bateau. Fathi n’a pas de carte, pas de compas de route. Pour l’instant il fait cap plein Est. Il retrouvera ses pièges grâce à un petit GPS de voiture indiquant que son diesel le propulse à une vitesse de 8 km/h.Lire la suite « Pêche aux poulpes à Kerkennah »

Mis en avant

Burkini et société arabo-musulmane traditionnelle

Burkini, le délire occidental

Comme conséquences d’un certain nombre d’arrêtés municipaux faisant suite à l’attentat de Nice et à des heurts sur une plage corse, chacun y est allé de son post sur le burkini. Ceux qui ne voulaient pas en parler… se sont quand même exprimés en disant que c’était un sujet ridicule. Certains journalistes peu courageux, plutôt que de s’engager ont souhaité, malgré tout, surfer sur ce thème largement médiatisé pour grappiller, eux aussi, un peu d’audience. Alors, ils ont collecté, dans la presse anglo-saxonne, tout ce qui tournait la France en dérision sur cette affaire. D’autres font de l’humour à « trois francs six sous », refusant de s’interroger sur une question de société, se prétendant au-dessus de la mêlée, mais ne renonçant pas à exploiter le bon filon. Pourtant, il doit bien exister des opinions autres que françaises qui contredisent cette « volée de bois vert »? On doit pouvoir trouver quelque part des tentatives d’explication? Le monde entier n’a jamais été unanime. Le monde entier ne se complait pas seulement dans le « French bashing ».
Lire la suite « Burkini et société arabo-musulmane traditionnelle »

Mis en avant

Maïdan, de la révolution romantique à la révolution du sacrifice

1. L’Ukraine une « Petite Russie »?

Monastère du Sauveur-Saint-Euthyme sous la neige à Souzdal, anneau d'or, Russie © Bernard Grua 2010
Monastère du Sauveur-Saint-Euthyme sous la neige à Souzdal, anneau d’or, Russie photo Bernard Grua 2010

J’ai voyagé dans différents pays de l’ex-URSS, Tajikistan, Kirghizstan, Ouzbékistan et, bien sûr, Russie. J’ai visité ce dernier pays de nombreuses fois, principalement la Sibérie, en été et en hiver.

Village sur la route de la Kolyma, Iakoutie, Sibérie - 27/12/2010 - photo Bernard Grua DR
Village sur la route de la Kolyma, Iakoutie, Sibérie – 27/12/2010 – photo Bernard Grua DR

J’ai beaucoup d’amis russes. J’ai cherché à mieux comprendre les origines de leur pays. M’étant penché sur l’histoire officielle, j’ai cru comprendre, à tort, que pour connaître les racines russes il convenait de s’intéresser à l’Ukraine. Avant les événements de ces derniers mois, j’ai donc eu l’occasion d’aller deux fois, là aussi en en été et en hiver, en Ukraine : Kiev, Ivano-Frankivsk, Loutsk, Lviv, Carpates, région de Shatsk.

Montagnards des Carpates se rendant au marché du lundi, Kosmach, Carpates, Ukraine 26/12/2011 - photo Bernard Grua DR
Montagnards des Carpates se rendant au marché du lundi, Kosmach, Carpates, Ukraine 26/12/2011 – photo Bernard Grua DR
Lire la suite « Maïdan, de la révolution romantique à la révolution du sacrifice »
Mis en avant

Permafrost, the perpetual frozen ground, archive of our planet

Eastern Sayan: Batagol Mine - Deep in permafrost- Credit: Ekaterina Smirnova
Eastern Sayan: Batagol Mine – Deep in permafrost- Credit: Ekaterina Smirnova

This is the follow-up of a chat I had about permafrost with Marina from Sakha The information presented below comes from « Siberian BAM guide« , by Athol Yates and Nicholas Zvegintzov, Traiblazer edition 2001, page 238. Lire la suite « Permafrost, the perpetual frozen ground, archive of our planet »

Mis en avant

Quand il pleut sur les chameaux

Voici une petite chronique de mes jours passés devant la cheminée, sous l’arbre de ce Noël 2007. En fait à Douz, oasis saharienne, la plus grande palmeraie de Tunisie, où je me trouvais, les cheminées, il n’y en a pas. Lire la suite « Quand il pleut sur les chameaux »

Mis en avant

Pattaya, the reverse side of an “exotic” paradise

The call of Asia

B_ Grua 20090105b_035 (c) Bernard Grua - Copies ForbiddenWhen I was a child, I listened to my very old great-grand-uncle, a former Navy officer, a former optic inventor and finally a Benedictine monk. He talked me the unsurpassed beauty of Along Bay he discovered with the French Navy more than 100 hundred years ago. Lire la suite « Pattaya, the reverse side of an “exotic” paradise »

Mis en avant

« Hay qué precioso lo del flamenco!! »

Madrid, l’héritière infortunée

6951342529_cf4bd4d253_k
Metropolis, Madrid

Passer une semaine, en février, à Madrid est une perspective agréable. Toutefois, Madrid, en tant que capitale, n’a pas de chance. Barcelone est une ville de taille équivalente. Elle est bordée de plage. Elle a un patrimoine architectural très supérieur. Le « Bari Gotic » est le centre médiéval le mieux conserve d’Europe. A la fin du XIXème, Madrid a tenté de se donner un lustre capital dans une architecture « pompier » que l’on retrouve partout, y compris sur le « Ring » de Vienne.

Lire la suite « « Hay qué precioso lo del flamenco!! » »

Mis en avant

Informations sur Jean-Pierre Alibert et les Soyots – Information about Jean-Pierre Alibert and the Soyot People

Supplément à l’article: « Sibérie: la mine perdue de Batagol et le pays secret des Soyots » Lire la suite « Informations sur Jean-Pierre Alibert et les Soyots – Information about Jean-Pierre Alibert and the Soyot People »

Mis en avant

Visiting Baikal Lake in winter – February/March 2007

Back to Baikal

225519_10150182573279803_843286_nAfter my Transiberian trip in Summer 2006, I was back on Baikal Lake between February 23 and March 11, 2007. I want to say a very special thank to those who helped me to prepare it. Because of them, I could plan everything, without using any travel agency avoiding « packages »; I must once again specially mention my Irkutsk friends, the unique Igor Ushakov and the precious Ekaterina Slobodchikova. Lire la suite « Visiting Baikal Lake in winter – February/March 2007 »

Mis en avant

From Moscow to Vladivostok with Trans-Siberian and BAM train – Summer 2006

RussiaFull copieMoscow

On 08/07/06, I landed in Moscow Sheremetyevo. Pasha, sent by Baikal Complex, was there for my transfer to the homestay. This homestay was well located, at a walking distance, 2 metro stations, from the Red Square. Lire la suite « From Moscow to Vladivostok with Trans-Siberian and BAM train – Summer 2006 »

Mis en avant

Sabordage des Mistral: Comment le kremlin a-t-il manipulé l’opinion francaise »

Addendum préliminaire :
Une revue, très postérieure, de cette chaîne de manipulations nous permet de découvrir une surprise inattendue. Le Kremlin a, dès le premier jour, démenti la faisabilité d’une telle hypothèse et a même démoli, en phase avec les arguments de « No Mistrals for Putin », la nécessité d’une océanisation des BPC. Toutefois, ces communications furent publiées seulement en russe avant d’être oubliées très promptement pour, au contraire, systématiser un discours pro-sabordage en cas de non-livraison des Mistral Vladivostok et Sébastopol à la Russie de Poutine. De nouvelles perspectives sont présentées dans le texte : Pourquoi le Kremlin et le Front National exigeaient-ils le sabordage des Mistral Vladivostok et Sébastopol? En effet, l’objectif de la mystification, à la vue des événements subséquents, s’avère plus large que ce qui est exposé dans le présent article datant de mai 2015.

Lire la suite « Sabordage des Mistral: Comment le kremlin a-t-il manipulé l’opinion francaise » »
%d blogueurs aiment cette page :