Une tchaïka cosaque totalement à l’Ouest

La tchaïka cosaque, Presvyata Pokrova, construite en 1992, à Lviv, a porté le pavillon aux couleurs azur et or sur toutes les mers et voies navigables d’Europe. Puis, il y a dix ans, elle a trouvé un port d’attache accueillant à Pont-Aven, petite cité maritime bretonne. Le poids de l’âge faisant son œuvre, d’importants travaux de restauration y ont été menés avec l’appui désintéressé et bienveillant de compétences locales. Avant que le navire cosaque puisse reprendre son rôle d’ambassadeur hauturier, il reste à remplacer la paroi extérieure de la coque sous la ligne de flottaison. Le projet n’a pas pu se matérialiser à Camaret ainsi qu’il était prévu. C’est finalement à Châteaulin que la galère ukrainienne, comme on l’appelle parfois, va entrer en chantier grâce à d’amicaux soutiens.
Mais pour cela, il faudra des financements que l’équipe de Lviv ne peut assumer seule. Nous faisons ici un appel aux dons et au partenariat de mécènes.