Maïdan, petite brisure d’écorce calcinée et meurtrie, ne rompt pas

La journée du 18 février 2014

Berkuts- Rue chovkovytchna – Kyiv 18/02/2017 – Photo Bernard Grua
Berkuts 18/02/2017 Ph. Bernard Grua

Il faut, tout d’abord, présenter deux catégories d’individus qui ont joué un rôle important. Les Berkouts sont des policiers anti-émeute choyés par le pouvoir de Ianoukovitch. Ils forment une sorte de garde prétorienne.

Les Titouchky, pluriel de Titouchko, sont des jeunes voyous payés par le pouvoir pour créer du désordre et de la violence, ceci allant jusqu’ au meurtre et jusqu’ à la torture, afin de justifier la répression des forces de sécurité, terroriser les activistes et discréditer la révolution. Au cours de la matinée du 18 février 2014, une importante foule a quitté Maïdan pour manifester devant la Rada (le Parlement). Plutôt que de s’y rendre directement, elle s’est vue imposer un large détour pour remonter presque l’intégralité de la rue de l’Institut (Institutskaya Vulitsia), avant de rejoindre le Parc Marinsky en tournant par la rue Kriposniy. Toutes les rues latérales sur la gauche de celle de l’Institut étaient barrées par des camions derrière lesquels se trouvaient des compagnies de Berkouts. Plus loin, sur la droite, et en retrait, se trouvait aussi un très large groupe de Titoushky et de Berkouts pour tenir le terrain menant au bâtiment de l’administration présidentielle. L’étirement de cette foule importante, la rendait sujette à des embuscades, à une prise en étau et à une atomisation en plus petites cellules. Aujourd’ hui, certains se demandent si cela n’était pas un piège délibéré et si des provocateurs n’étaient pas chargés de mettre le « feu aux poudres ».
Continuer à lire … « Maïdan, petite brisure d’écorce calcinée et meurtrie, ne rompt pas »

Publicités

La jeune fille au foulard rouge

Jeune femme de la défense civile de Maidan sur la rue Krechtchatik, le 16 févier 2014

Question d’ Olesia Fediv (Ivano-Frankisk, Ukraine ), réponse de Bernard Grua (Nantes, Bretagne, France)

Cette photo avec la fille de la défense d’ Euromaidan est incroyable. Est-ce qu’on peut dire que la photo signifie la perte de la peur et la libération? Continuer à lire … « La jeune fille au foulard rouge »

Permafrost, the perpetual frozen ground, archive of our planet

Eastern Sayan: Batagol Mine - Deep in permafrost- Credit: Ekaterina Smirnova
Eastern Sayan: Batagol Mine – Deep in permafrost- Credit: Ekaterina Smirnova

This is the follow-up of a chat I had about permafrost with Marina from Sakha The information presented below comes from « Siberian BAM guide« , by Athol Yates and Nicholas Zvegintzov, Traiblazer edition 2001, page 238. Continuer à lire … « Permafrost, the perpetual frozen ground, archive of our planet »

Quand il pleut sur les chameaux

Voici une petite chronique de mes jours passés devant la cheminée, sous l’arbre de ce Noël 2007. En fait à Douz, oasis saharienne, la plus grande palmeraie de Tunisie, où je me trouvais, les cheminées, il n’y en a pas. Continuer à lire … « Quand il pleut sur les chameaux »

Tusion, the hidden gem of Pamir

During the first days of August 2013, while I came back from Afghanistan, I met with Zhandiya from “PECTA” in Khorog. She was surprised to see such a fast return. I explained what limited my trip in Afghanistan. I said I wanted to get off tourist tracks and I wanted to share the life of local people. She suggested me to go to Tusion, which is a beautiful village in a scenic environment. Moreover, Tusion, not far from Khorog, is accessible by marshrutka.

Tusion, a Pamiri village

Tusion is a wide village situated on Sharldara River a tributary of the Shakhdara (ending in Khorog, in Gunt River). It is spread in numerous settlements on a part of the Eastern slope of the Ishkashim Range. Continuer à lire … « Tusion, the hidden gem of Pamir »

Pattaya, the reverse side of an “exotic” paradise

The call of Asia

B_ Grua 20090105b_035 (c) Bernard Grua - Copies ForbiddenWhen I was a child, I listened to my very old great-grand-uncle, a former Navy officer, a former optic inventor and finally a Benedictine monk. He talked me the unsurpassed beauty of Along Bay he discovered with the French Navy more than 100 hundred years ago. Continuer à lire … « Pattaya, the reverse side of an “exotic” paradise »

« Hay qué precioso lo del flamenco!! »

Madrid, l’héritière infortunée

6951342529_cf4bd4d253_k
Metropolis, Madrid

Passer une semaine, en février, à Madrid est une perspective agréable. Toutefois, Madrid, en tant que capitale, n’a pas de chance. Barcelone est une ville de taille équivalente. Elle est bordée de plage. Elle a un patrimoine architectural très supérieur. Le « Bari Gotic » est le centre médiéval le mieux conserve d’Europe. A la fin du XIXème, Madrid a tenté de se donner un lustre capital dans une architecture « pompier » que l’on retrouve partout, y compris sur le « Ring » de Vienne.

Continuer à lire … « « Hay qué precioso lo del flamenco!! » »