Route de la soie numérique en Afghanistan

Des ingénieurs chinois dans le corridor du Wakhan afghan en vue d’un raccordement par fibre optique de Pékin à Faizabad (Badakhshan)

Selon une publication d’un résident de Qalah i Panja, des ingénieurs chinois ont entrepris, en octobre 2018, des études technique afin de raccorder Pékin à Faizabad (Badakhashan) par fibre optique via le corridor du Wakhan Afghan.
La stabilité de cette région, pour l’instant épargnée d’une présence des Talibans, fera donc, dorénavant, ouvertement partie des préoccupations de Pékin.

Afghan et ingénieurs chinois dans le corridor du Wakhan en vue d'un raccordement par fibre optique.

Reblog: À Marinka, vivre sur la ligne de contact – Ioulia Shukhan

Très bel article d’Ioulia Shukhan sur la vie en zone de guerre dans le Donbass.

carnets de terrain de Ioulia Shukan

Depuis que la guerre s’est invitée, le 11 juillet 2014, à Marinka, commune pavillonnaire en plein cœur des steppes de l’Est ukrainien, ses 10 000 habitants (près de 6 000 aujourd’hui) subissent quotidiennement les inconvénients de leur nouvelle vie. La contre-offensive donnée alors par l’armée ukrainienne contre les forces séparatistes, s’est arrêtée à la sortie Est de la ville, à une dizaine de kilomètres de la métropole de Donetsk. La ligne de contact, redessinée quelque peu par de violents combats du début juin 2015, s’est plus au moins fixée depuis. Elle traverse, du Nord au Sud, la partie orientale de Marinka, bordant certaines rues, courant parallèlement à d’autres, annexant quelques unes. Elle laisse plusieurs terrils, ces collines formées par l’amoncellement des déblais de mines, en territoire séparatiste ou en « zone grise » visitée par les deux parties. Au lieu de constituer des obstacles naturels et protéger les habitations, ces terrils servent…

Voir l’article original 2 929 mots de plus