Articles de Bernard Grua

Croisière blanche sur les réseaux ferroviaire de l’Albula, de la Bernina, du Gotthard et du Matterhorn – Partie 3/4: comment réussir son voyage?

Recommandations pratiques pour ceux qui envisagent de réaliser un itinéraire photographique, en hiver, sur le parcours du Bernina Express et du Glacier Express de Tirano à Zermatt via St Moritz et les cols de la Bernina ainsi que de l’Oberalp

Publicités
Trains sur l'itinéraire du Bernina Express et du Glacier Express en hiver Bernard Grua

Privilégier le Bernina Express ou le Glacier Express?

Itinéraires du Bernina Express et du Glacier Express sur la voie de la Rhätische Bahn (RhB) puis sur celle de la Matterhorn Gotthard Bahn (MGB)
Itinéraires du Bernina Express (de Tirano à Chur) et du Glacier Express (de St Moritz-Pontresina à Zermatt) sur la voie de la Rhätische Bahn (RhB), puis sur celle de la Matterhorn Gotthard Bahn (MGB)

Faut-il choisir entre le Bernina Express ou le Glacier Express? La réponse est évidemment en faveur du Bernina Express ou, tout au moins, en faveur de son parcours.
Si l’on souhaite contempler particulièrement le Matterhorn (Cervin) il ne faut probablement pas s’imposer tout le trajet par le Glacier Express au risque d’y arriver par temps bouché. Le mieux est de se rendre directement, par un autre moyen, à Zermatt, après avoir validé les conditions météorologiques garantissant un ciel parfaitement dégagé. On peut planifier de passer une nuit sur place, voire choisir un hébergement plus abordable dans un village sur la voie Visp -Täsch, pour en maximiser les chances. En hiver, il existe suffisamment de trains avant le lever de soleil ou après son coucher pour en avoir l’opportunité.

Continuer à lire … « Croisière blanche sur les réseaux ferroviaire de l’Albula, de la Bernina, du Gotthard et du Matterhorn – Partie 3/4: comment réussir son voyage? »

Croisière Blanche sur les réseaux ferroviaires de l’Albula, de la Bernina, du Gotthard et du Matterhorn – Partie 2/4 de Tirano à Visp

Construisez votre propre itinéraire photographique sur le parcours du Bernina Express et du Glacier Express avec ce journal présentant les points d’intérêt, les horaires, les cartes, des photographies ainsi que de nombreuses informations concrètes.

Paysages sur l'itinéraire du Bernina Express et du Glacier Express en hiver Bernard Grua

Ce texte est le deuxième volet d’une promenade ferroviaire de repérage entreprise au cours d’un week-end, début janvier 2019, sur le parcours du Bernina Express, de Chur (Coire), Suisse, à Tirano, Italie, et sur celui du Glacier Express de Pontresina à Visp.
La première partie détaillait le trajet effectué la veille dans le sens Zurich-Tirano particulièrement en ce qui concerne la haute vallée de l’Albula et son tracé étonnant ainsi que les intempéries au col de la Bernina. Ici on s’intéressera plus précisément à la remontée diurne du Valposchiavo ainsi qu’à celle de la vallée du Rhin antérieur avant le col de l’Oberalp et l’arrivée à Visp. Enfin, des informations seront données sur l’accès à Zermatt ainsi qu’à ses différents points de vue.

Itinéraires du Bernina Express et du Glacier Express sur la voie de la Rhätische Bahn (RhB) puis sur celle de la Matterhorn Gotthard Bahn (MGB)
Itinéraires du Bernina Express et du Glacier Express sur la voie de la Rhätische Bahn (RhB) puis sur celle de la Matterhorn Gotthard Bahn (MGB) – La même carte en plus grand format est visible en annexe
Continuer à lire … « Croisière Blanche sur les réseaux ferroviaires de l’Albula, de la Bernina, du Gotthard et du Matterhorn – Partie 2/4 de Tirano à Visp »

Croisière Blanche sur les réseaux ferroviaires de l’Albula, de la Bernina, du Gotthard et du Matterhorn – Partie 1/4 de Chur à Tirano

Journal d’un itinéraire de repérage sur les parcours du Bernina Express et du Glacier Express. Présentation détaillée des points d’intérêt, des horaires, des cartes, exemples de prises de vue et nombreuses informations utiles pour votre propre voyage photographique.

Trains sur l'itinéraire du Bernina Express et du Glacier Express en hiver Bernard Grua

Promenade ferroviaire de repérage le temps d’un week-end, début janvier 2019, sur le parcours du Bernina Express, de Chur (Coire), Suisse, à Tirano, Italie, via Pontresina et sur le parcours du Glacier Express de Pontresina à Visp.

Continuer à lire … « Croisière Blanche sur les réseaux ferroviaires de l’Albula, de la Bernina, du Gotthard et du Matterhorn – Partie 1/4 de Chur à Tirano »

L’affaire de Kertch: montre-t-elle les limites de la verticale du pouvoir et du cartel des siloviki?

L’affaire de Kertch ayant conduit à l’assaut sur des bâtiments de guerre ukrainiens ainsi qu’à la capture de ces navires et de leurs équipages est considérée par de nombreux observateurs comme une escalade délibérée dans la guerre d’agression que la Russie mène contre l’Ukraine depuis mars 2014. Ici, il sera présenté un point de vue différent en examinant le fait qu’il pourrait s’agir d’un dérapage du FSB dont le pouvoir russe sort largement perdant et qui permet à l’Ukraine de révéler au grand jour, sur le plan international, l’annexion larvée de la mer d’Azov par le Kremlin ainsi que le blocus économique des ports ukrainiens de Berdyansk et Marioupol.

Détroit de Kertch
Cette carte de la zone permet de voir les points suivants; En jaune, Marioupol et Berdiansk. En rouge, les territoires sous contrôle russe. En mauve, le détroit de Kertch.

Le dimanche 25 novembre 2018, des navires du FSB ont éperonné et tiré sur des bâtiments de guerre ukrainiens qui désiraient rallier Marioupol, Mer d’Azov, depuis Odessa, Mer Noire, via le détroit de Kertch. Deux patrouilleurs ukrainiens, le  Berdyansk et le Nikopol, ainsi qu’un remorqueur, le Yany Kapu, ont été capturés par le FSB, sous la menace, voire sous le tir de canons de 30 mm. Les 24 hommes d’équipages ont été emmenés en captivité dans la Crimée occupée. Certains d’entre eux ont été blessés par les tirs russes. Comme seul alibi, la Russie invoque le viol de «ses» eaux territoriales, non reconnues par le droit international car elles appartiennent juridiquement à la Crimée ukrainienne. Il s’agit de la première fois, depuis près de 5 ans d’agressions, que la Russie commet un acte ouvert de guerre contre l’Ukraine, sous ses propres couleurs, au lieu d’appliquer ses techniques de guerre hybrides. C’est aussi la première fois qu’une telle affaire a pu accumuler autant de preuves incontestables alors que le Kremlin, en difficulté, a mis plusieurs jours à travailler ses éléments de langage.

Continuer à lire … « L’affaire de Kertch: montre-t-elle les limites de la verticale du pouvoir et du cartel des siloviki? »

Photographies et clips du film « Cold War » de Pawel Pawlikowski

Sélection de photographies du film noir et blanc, Cold War, réalisé par Paweł Pawlikowski, prix de la mise en scène au Festival de Cannes 2018.

Cold War (Zimna wojna), est un film dramatique polonais tourné en noir et blanc, écrit et réalisé par Pawel Pawlikowski en 2018. Il a remporté le prix de la mise en scène au festival de Cannes. Les deux acteurs principaux sont Joanna Kulig (Zuzanna Michon dite Zula) et Tomasz Kot (Wiktor Warski). Chaque image est, en elle même, une photographie non seulement belle mais aussi magnifiquement composée et somptueusement éclairée.

Cette galerie a pour objet de faciliter l’analyse de ces différentes images du point de vue de la technique photographique. Les photos sont issues des trois publications suivantes: « Zimna Wojna » (2018) sur Poral EU ,  « Холодная война » (2018) sur KinoFilms.UA et de « Zimna Wojna » na Festiwalu w Cannes de la ŁÓDŹ FILM COMMISSION. Une collection plus complète des photos du film est visible sur Pinterest: « Photographies du film « Cold War », 2018, par Paweł Pawlikowski »

Continuer à lire … « Photographies et clips du film « Cold War » de Pawel Pawlikowski »

La cathédrale de la Dormition à Iaroslavl, Russie d’Europe

Pourquoi une photo de la cathédrale de la Dormition à Iarosolavl est-elle si populaire?

De façon relativement inexplicable,  une photo de la cathédrale de la Dormition prise en été, à Iaroslavl, est la troisième prise de vue en terme de popularité de ma galerie comptant plus de deux milles clichés. Continuer à lire … « La cathédrale de la Dormition à Iaroslavl, Russie d’Europe »

La Sibérie, terre si méconnue et pourtant si ancrée dans l’imaginaire collectif

Les paysages et le froid extrême de la Sibérie fascinent. Les images qui en sont rapportées attirent bien plus que celles d’autres parties du monde à l’exotisme aujourd’hui banalisé.

Certains espaces russes sont ancrés dans l’imaginaire et correspondent à un désir de découverte ou de dépaysement bien réel, même si, pour beaucoup d’entre nous, cette aspiration peine à se réaliser. Nous allons en obtenir, ici, la démonstration. Il est particulièrement intéressant de voir qu’au sein d’une galerie rassemblant plus de deux mille prises de vues  réalisées dans les principaux pays d’Europe et en Asie ce sont huit photos prises en Russie, qui sont les plus populaires[1]. Sur ces huit photos russes, sept ont été prises dans un autre monde, très différent de notre quotidien et de bien des destinations «exotiques» largement fréquentées et connues.
Cet autre monde est celui de la Sibérie orientale, en hiver par grand froid, voire par froid extrême. Plus étonnant encore, plus de la moitié de ces photos a été prise en moins de vingt quatre heures, alors qu’elles font partie d’une collection s’étalant sur une dizaine d’années. Nous tenterons de comprendre les causes de cette attractivité particulière en restituant les images dans leur environnement.

Continuer à lire … « La Sibérie, terre si méconnue et pourtant si ancrée dans l’imaginaire collectif »