Sanctionner les diffamateurs: l’exemple de Laurent Courtois, « troll-auteur » d’Agoravox

Dans cet article nous examinerons une des contre-offensives possibles contre les trolls diffamateurs et les conséquences qui en découlent pour leur e-reputation. Nous retiendrons l’exemple du troll d’extrême droite, Laurent Courtois, contributeur sur Agoravox.

Publicités
Laurent Courtois contributeur Agoravox, troll diffamateur, fascisme et perversions
Laurent Courtois, contributeur Agoravox et troll diffamateur, le retour de bâton

Les hasards de la vie ou une exposition publique peuvent conduire toute personne à un envahissement de son espace numérique si ce dernier n’est pas correctement défendu ou simplement maîtrisé. Un candidat aux dernières présidentielles a montré ce qu’il en coûtait. Il se croyait encore en compétition alors que son sort était déjà scellé: « Comment Fillon nous montre, paradoxalement, que nous devons occuper notre champ numérique ».
Si vous avez négligé votre espace numérique, un jour ou l’autre vous serez en danger. Dans le cas d’une attaque publique de trolls, une contre-offensive reste possible. Même si elle ne parvient pas à éliminer la nuisance, elle montre aux trolls que leur diffamation ne reste pas impunie et que leurs actions mortifères peuvent avoir un prix excessivement élevé et représenter un fardeau insurmontable pour leur avenir.

Plan de l’article

1.Contexte des agissements diffamatoires du troll poutiniste, Laurent Courtois

2. Permanence, deux ans et demi après les faits, des diffamations émises par le troll Laurent Courtois

2.1. Impact sur le recherche texte Google
2.2. Impact sur la recherche image Google

3. Phase publique de la contre-offensive contre les agissements du troll Laurent Courtois

3.1. Méthode retenue: déterminer et utiliser les « mots clefs » du troll, contributeur et modérateur chez Agoravox
3.2. Le troll laurent Courtois, contributeur et modérateur chez Agoravox, est en difficulté sur la recherche Google texte
3.3. Le troll Laurent Courtois, contributeur et modérateur chez Agoravox, est en déroute sur la recherche Google image

4. Détail des résultats de la recherche texte sur le troll Laurent Courtois

4.1. Recherche texte: Laurent Courtois, Agoravox, Donbass et Donetsk
4.2. Recherche texte: Laurent Courtois, fasciste, Mistral, nazi
4.3. Recherche texte: Laurent Courtois, néonazi, Novorossia, Ukraine

5. Détail des résultats de la recherche image sur le troll Laurent Courtois

5.1. Recherche image: Laurent Courtois, Agoravox: à améliorer
5.2. Recherche image: Laurent Courtois, Donbass: OK
5.3. Recherche image: Laurent Courtois, Donetsk: OK
5.4. Recherche image: Laurent Courtois, fasciste: à améliorer
5.5. Recherche image: Laurent Courtois, Mistral: OK
5.6. Recherche image: Laurent Courtois, nazi: parfait
5.7. Recherche image: Laurent Courtois, néonazi: parfait
5.8. Recherche image: Laurent Courtois, Novorossia: parfait
5.9. Recherche image: Laurent Courtois, Ukraine: OK

6. Perspectives

~~~~~~~~~~~~~~~~~

1.Contexte des agissements diffamatoires du troll poutiniste, Laurent Courtois

La campagne contre la livraison des navires Mistral s’est construite en s’appuyant sur une mobilisation internationale, qu’elle a contribué à créer, et en développant des arguments techniques rationnels. Les quelques attaques personnelles du Front national, principalement de St Nazaire, ont été rapidement recadrées. Il en a été ainsi jusqu’à la rupture du contrat en août 2015. Etonnamment, une fois que tout était joué la fachosphère s’est mobilisée, non pas en faveur de la livraison, c’était trop tard, mais dans une campagne de vengeance, dont le caractère sordide était inconnu jusqu’alors. Cette campagne de diffamation est sortie des réseaux sociaux pour envahir le web contre des cibles prises au dépourvu.
Depuis lors, l’espace numérique a été presqu’intégralement reconquis. A défaut de réussir à faire supprimer les « contributions » les plus diffamatoires, celles-ci ont été enfouies. Il reste, toutefois, deux poutinistes qui ont laissé des traces plus que durables. Le présent article a pour objet d’expliquer l’alternative à laquelle ces individus sont confrontés aujourd’hui: faire disparaître leurs calomnies ou devoir vivre avec une « E-reputation » pilotée par ceux qu’ils ont choisis comme victimes. A défaut de leur faire entendre raison, au moins comprendront-ils que l’on ne s’attaque pas, en toute impunité, à coup de fakes sordides, à la réputation de citoyens ordinaires.

Après consultation d’experts du web et de juristes, après une longue période de construction d’un « rempart numérique » ainsi que l’élaboration d’un maillage et de méthodes destinés à promouvoir les contre-publications, après l’obtention de renseignements permettant d’identifier avec certitude le troll, la partie visible de la contre-offensive a pu débuter publiquement.
En paralèlle, le recyclage de textes, écrit pour deux blogs personnels, à permis de devenir auteur et modérateur sur Agoravox afin d’exercer un contrôle sur la « production » du troll Laurent Courtois. Celui-ci ayant déjà été banni une fois de ce média, il y est contraint à la prudence et peut moins donner libre cours à ses différentes perversions.   Un mois après avoir démarrer la phase ouverte de cette campagne, et bien qu’il reste un volume de matière significatif à publier, il est temps d’en tirer les premières conclusions, une fois que l’on aura rappelé les nuisances que l’on veut éradiquer.

2. Permanence, deux ans et demi après les faits, des diffamations émises par le troll Laurent Courtois

2.1. Impact sur le recherche texte Google

Le troll Laurent Alexandre Robert COURTOIS est né le 10 janvier 1974 à Metz. Le 19 avril 2015, il écrivait ceci:   » https://www.facebook.com/bernard.grua Xénophobe, admirateur de l’extrême droit (sic) Ukrainienne, militant anti livraison des Mistrals.  » Le troll reprenait sans originalité les éléments de langage du Kremlin à l’égard des anti-poutine, voir à ce titre: « Donetsk, Novorossia: la liste de Brayard » § 5.2. 

Ce faisant, le troll Laurent Courtois montre qu’il n’est pas à une imposture près. Il est, pour le coup, un adepte de l’extrême droite française, un fan de l’idéologue rouge-brun Aleksander Douguine et un client d’une société spécialisée dans les reliques nazies. Voir: « Comment un modérateur d’Agoravox peut-il être client d’Espenlaub, dont le coeur de métier est la vente d’authentiques articles nazis? »
Par la suite on pourra observer qu’il ajoute à la doxa poutinienne ses propres perversions sexuelles les attribuant, telle Myriam Badaoui, à ses victimes.  

Les diffamations du troll Laurent Courtois se trouvent principalement sur son blog personnel ou sur Agoravox.
19/04/2015 – Blog du troll – « Réaction à la liste de « délation » d’Agnès Lecomte »
23/08/2015 – Blog du troll – « Comment Bernard Grua, pris fait et cause pour l’Ukraine? »
27/08/2015 – Blog du troll – « Réponse commentée de Bernard Grua »
23/09/2015 – Blog du troll – « Bernard Grua et ses amis découvrirent qu’ils étaient amis avec des fascistes! »
27/11/2015 – Blog du troll – « France Inter toujours à la pointe du soutien aux fascistes ukrainiens »
14/03/2018 – Agoravox – « La France a fait en vain le trottoir à Varsovie, retour sur l’affaire des Mistrals »

Résultat recherche "bernard grua" sur Google texte
Résultat recherche « bernard grua » sur Google texte

Cette capture écran sous les termes « Bernard Grua » montre que, depuis deux ans, le haut de la recherche, est occupée par un texte scandaleux « rédigé » par le troll Laurent Courtois. Ce texte est présenté ici:  « Comment Bernard Grua, pris fait et cause pour l’Ukraine ? » On y lit insultes et calomnies diffamatoires dont:
« … Je ne vous cache pas que j’avais vu dans sa bouche légèrement pincée et sont regard concupiscent, un fond de perversité sexuelle….
… Pas besoin d’avoir fait un master de psychologie pour interpréter le rôle de la Tour Eiffel sur ce cliché du porte parole de « no mistrals for Putin » France. On peut même sans trop s’aventurer dire que la fonction de substitut phallique dénote une frustration sexuelle. soit de ne pas pouvoir posséder le modèle ou de ne pas pouvoir dresser sa propre Tour Eiffel. 
… »vieux grivois breton, photographiant des nymphettes dans un hôtel de la place Maïdan« … 

Les toutes premières lignes sous Google sont généralement les seules à être cliquées. Il s’agit d’une nuisance professionnelle et personnelle inacceptable.

2.2. Impact sur la recherche image Google

La recherche image est relativement maîtrisée. Il ne reste en tête de liste que quatre contributions de trolls mais elles n’en sont pas moins dérangeantes. On y trouve,  en premier, « l’apport » du binôme Laurent Brayard / Erwan Castel, supplétifs français de l’agression russe dans l’Est de l’Ukraine et, en trois occasion, les calomnies du troll Laurent Courtois. Toutefois, cette maîtrise relative est à nuancer. Dans cette recherche, toutes les images sont importantes. Le lecteur ouvrira spontanément l’image la plus attractive. Ici, il s’agira, bien évidemment, de la photo N°2 conduisant à un article particulièrement diffamatoire.

Laurent Courtois, Agoravox, liens diffamatoires
Première page de la recherche Google image sous « Bernard Grua »

2.2.1. La première photo montrant un drapeau ukrainien et un voilier conduit à une image pinterest dont la description est: « le russophobe et néonazi Bernard #Grua à #Nantes avec le drapeau #PravySektor #UPA #Bandera ». Il s’agit d’un « ré-épinglage » d’un poste du binôme Brayard/Castel:   « Bernard Grua célèbre néonazi français se pavanant». Cette infamie est plus largement détaillée ici:  « Donetsk, Novorossia: la liste de Brayard ».

2.2.2. la deuxième photo, cliquée régulièrement, comme toutes les photos présentant des modèles féminin, mène à l’article du troll Laurent Courtois:  « Comment Bernard Grua, pris fait et cause pour l’Ukraine ? ».

2.2.3. La troisième photo ouvre, encore une fois, l’article de Courtois laurent: « Comment Bernard Grua, pris fait et cause pour l’Ukraine ? »

2.2.4. La quatrième photo, avec le président Poroshenko, indique le chemin vers un autre article diffamatoire du troll Laurent Courtois: « Bernard Grua et ses amis découvrirent qu’ils étaient amis avec des fascistes ! »

La quatre photos susmentionnées sont acceptables en terme de recherche sous « Bernard Grua ». En revanche les articles ou propos auxquelles elles conduisent sont intolérables. Dans chacun de ces cas, ces photos correspondent à de la diffamation avec volonté de nuire, sans même parler de l’encouragement ainsi prodigué aux franges les plus violentes de la fachosphère pro-Poutine.

3. Phase publique de la contre-offensive contre les agissements du troll Laurent Courtois

L’objectif est de faire en sorte qu’une recherche Google concernant le troll Laurent Courtois emmène le lecteur vers des documents à charge révélant la vraie nature du personnage. En clair, il s’agit de prendre le contrôle de l’image et de la communication du troll, tout en profitant de l’occasion pour faire connaitre ses méthodes et ses agissements. Il est bien évident que cet exercice n’est possible que si l’on a de la matière.
A la différence du troll Laurent Courtois, il faut se garder de sombrer dans l’imposture et se limiter à des éléments justifiés par des pièces tangibles. En pratique, cela nécessite des recherches et une certaine endurance. Les trolls, sûrs de leur impunité, n’hésitent pas à recourir à des menaces, à des injures voire à des insultes pornographiques dans le cas de Laurent Courtois. Il n’y a plus qu’à collecter ces ignominies en les organisant de façon à ce qu’elles deviennent pérennes, et qu’elles restent durablement collées à leur émetteur tout en étant rapidement accessibles dans la sphère numérique.

3.1. Méthode retenue: déterminer et utiliser les « mots clefs » du troll, contributeur et modérateur chez Agoravox

Le troll Laurent Courtois dispose d’un « binôme », prénom/nom, très répandu en France, ce qui lui confère, normalement, anonymat et impunité. Il bénéficie, de plus, de l’écran offert par le footballeur « Laurent Courtois » et d’autres personnages publics (homme politique, musicien etc…) du même nom. Le footballeur sort en premier, et massivement, dans toute recherche internet. Il faudra donc qualifier la recherche avec un mot clé afin d’atteindre le troll. On visera en priorité ce qui constitue « l’image de marque » et le « fonds de commerce » de ce troll.

Le troll fait grand cas de son statut de contributeur chez « Agoravox ». Sur son profil, il revendique avoir été collaborateur (en réalité contributeur seulement comme il sera révélé dans un prochain article) pour « Novorossia Today » à « Donetsk ». Agoravox, Novorossia et Donetsk seront donc les premiers termes ciblés.

On observe que le troll construit son « image » et la reconnaissance à laquelle il aspire sur l’action de la Russie en Ukraine ainsi que sur les éléments de langage du Kremlin appuyant cette intervention. On s’attachera à capturer les termes qui font partie de son coeur de cible et non mentionnés précédemment: « Donbass« , « fasciste« , « nazi« , « néonazi« , « Ukraine« .

Enfin puisque la dernière publication du troll Laurent Courtois est un fake sur les Mistral, on tentera de voir s’il a réussi à occuper ce terrain.

3.2. Le troll laurent Courtois, contributeur et modérateur chez Agoravox, est en difficulté sur la recherche texte Google

Dans une recherche texte sur Google la première page est celle qui compte vraiment. Dans cette première page, les 5 premières lignes, et particulièrement celles de tête sont, sont les plus importantes.

Sur les neufs requêtes Google texte:
– Pourcentage de perte de contrôle de la première réponse: 56% (hors Agoravox, 63%)
– Pourcentage de perte de contrôle des cinq premières réponses: 67% (hors Agoravox, 75%)
– Pourcentage de perte de contrôle sur la première page: 53% (hors Agoravox, 59%)

Sur cinq des neufs requêtes, chaque première ligne est hors de contrôle du troll.

Sur neufs requêtes, à l’exception d’Agoravox, le troll est en grande faiblesse en ce qui  concerne les cinq premières réponses de chacune de ces requêtes. Pour les Mistral, le troll n’a pas réussi à s’imposer. Les premières réponses lui échappent. En ce qui concerne « Novorossia » composante essentielle de l’identité du troll sur Agoravox, la défaite est cinglante.

Sur l’ensemble des requêtes texte, le troll contrôle aujourd’hui, en moyenne, moins de 50% des informations sur les premières pages Google le concernant. Et encore, cette situation très dégradée est masquée par le « boni » apporté par AgoravoxAgoravox est donc bien le thème qui devra être ciblé pour les prochaines action concernant le troll Laurent Courtois.

Courtois Laurent, trool-auteur chez Agoravox - e.reputation texte
Tableau de synthèse de la perte de contrôle du troll Laurent Courtois concernant une recherche Google texte

Détail recherche texte: Laurent Courtois, Agoravox, Donbass et Donetsk – § 4.1.
Détail recherche texte: Laurent Courtois, fasciste, Mistral, nazi – § 4.2.
Détail recherche texte: Laurent Courtois, néonazi, Novorossia, Ukraine – § 4.3.

3.3. Le troll Laurent Courtois, contributeur et modérateur chez Agoravox, est en déroute sur la recherche Google image

La recherche image est fatale au troll. Sa photo de profil Agoravox n’apparaît en première position que sur la recherche Donbass. Ailleurs, elle est mal classée, voire a disparu. Le troll résiste mieux qu’ailleurs sur le terme « fasciste« . Il est vrai que ce mot a valeur de ponctuation dans ses écrits. Sur Novorossia, malgré le caractère très attractif, pour la fachosphère, de ses textes, le troll ne contrôle plus rien.
Une recherche image sous Agoravox est, elle aussi, très pénalisante pour le troll.

Sur les neufs requêtes Google images:
– Pourcentage de perte de contrôle de la première réponse: 67% (hors Agoravox, 63%)
– Pourcentage de perte de contrôle des cinq premières réponses: 89% (hors Agoravox, 90%)
– Pourcentage de perte de contrôle sur la première page: 84% (hors Agoravox, 86%)

En conclusion: les prochaines actions devront avoir pour objectif d’occuper la première place de la recherche image pour: Donbass, Donetsk et Ukraine. La performance devra, de même, être améliorée pour le mot clef « fasciste ».

Courtois Laurent, troll-auteur chez Agoravox, e reputation image
Tableau de synthèse de la perte de contrôle du troll Laurent Courtois concernant une recherche Google image

Détail recherche image: Laurent Courtois, Agoravox – § 5.1.
Détail recherche image: Laurent Courtois, Donbass – § 5.2.
Détail recherche image: Laurent Courtois, Donetsk – § 5.3.
Détail recherche image: Laurent Courtois, Fasciste – § 5.4.
Détail recherche image: Laurent Courtois, Mistral – § 5.5.
Détail recherche image: Laurent Courtois, Nazi – § 5.6.
Détail recherche image: Laurent Courtois, Néonazi – § 5.7.
Détail recherche image: Laurent Courtois, Novorossia – § 5.8.
Détail recherche image: Laurent Courtois, Ukraine – § 5.9.

4.  Détail des résultats de la recherche texte sur le troll Laurent Courtois

Les flèches rouges sont des publications de Bernard Grua. Les flèches bleues sont aussi des publications non contrôlée par le troll. Soit qu’il s’agisse du footballeur et non pas du troll, soit qu’il s’agisse des publications du journalistes Paul Gogo, soit qu’il s’agisse de publications « Stop-fake ».
On notera que les comptes Google+ et Twitter ne sont pas représentés. Ils ne sont donc d’aucune utilité pour le troll

4.1. Recherche texte: Laurent Courtois, Agoravox, Donbass et Donetsk

Ces trois requêtes sont riches d’enseignements. Elles montrent la force et, en même temps, l’extrème faiblesse de la carte Agoravox. Certes, chacune des premières lignes de ces trois requêtes est occupée par le profil Agoravox du troll. En revanche, aucun « article » publié par le troll sur Agoravox ne ressort, même ceux ayant plus de cinq milles lecteurs et plus de dizaines de commentaires reçus. On voit donc, que l’on peut sans grand péril commenter les articles Agoravox du troll Laurent Courtois. Ce faisant, on ne participe pas à la promotion des textes Agoravox du troll.
On observe, par contre, comment le simple blog « Regards sur le monde », vecteur de cette contre-offensive, occupe le terrain.
Pour ce qui est des commentaires émis par le troll sur Agoravox, ils ne sont utiles que dans la requête Agoravox. Et encore, il s’agit d’une maigre ligne de défense. En effet, les dits commentaires sont généralement impolis, prétentieux et fort mal écrits. En clair, ils sont odieux pour tout lecteur normal et desservent plutôt leur « auteur ». Enfin, pour les avoir testés, ces commentaires ne sont pas classé en tête des recherches de façon prérenne. Au bout de trois semaines, ils disparaissent.
On notera que le bandeau image sur AUCUNE  des recherches textes ne conduit vers un texte émis par le troll. Au contraire, les images présentées conduisent TOUTES vers des écrits à charge, contre le troll.
Retour vers tableau de synthèse recherche texte

Laurent Courtois, troll-auteur d'Agoravox, résultat Google: Agoravox, Donbass et Donetsk
Résultat de la recherche Google texte pour le troll Laurent Courtois concernant les mots clefs: Agoravox, Donbass et Donetsk

4.2. Recherche texte: Laurent Courtois, fasciste, Mistral, nazi

Là aussi, seuls les commentaires Agoravox occupent un peu le terrain. Les lignes relatives au compte Facebook du troll, présentes à de nombreuses reprises, ne servent à rien. Le troll publie, quasi exclusivement, pour « amis seulement ». Le peu qui en soit visible n’est guère à l’avantage du troll.
Ici, on remarque l’échec complet du troll sur les premières lignes, stratégiques, de recherche Google.
Retour vers tableau de synthèse recherche texte

laurent Courtois, troll-auteur d'Agoravox recherche: fasciste, Mistral et Nazi
Résultat de la recherche Google texte pour le troll Laurent Courtois concernant les mots clefs: Fasciste, Mistral et Nazi

4.3. Recherche texte: Laurent Courtois, néonazi, Novorossia, Ukraine

Il doit être relativement facile de dégrader le résultat du troll en ce qui concerne l’Ukraine en exploitant les textes déjà écrit. Il s’agit du principal enseignement de ces trois requêtes. On observe, néanmoins, que trois « articles » publiés sur Agoravox surnagent dans ces requêtes. C’est le seul point notable.
Retour vers tableau de synthèse recherche texte

Laurent Courtois, troll-auteur Agoravox, résultat recherches Google: néonazi, novorossia, Ukraine
Résultat de la recherche Google texte pour le troll Laurent Courtois concernant les mots clefs: néonazi, Novorossia et Ukraine

5. Détail des résultats de la recherche image sur le troll Laurent Courtois

Les numéros inscrits en vert montrent les quelques photos encore pilotées par le troll.
Retour vers tableau de synthèse recherche image

5.1. Recherche image: Laurent Courtois, Agoravox: à améliorer

Le troll réalise un mauvais score en ce qui concerne la recherche Agoravox, qui devrait pourtant être son point fort. Toutefois, les images qu’il contrôle sont plus percutantes et attractives que les images à charge. Il conviendra donc, dans la poursuite de la contre-offensive, d’y faire figurer des images plein format.

Laurent Courtois, troll-auteur d’Agoravox, résultats de la recherche google image « Agoravox« 

Retour vers tableau de synthèse recherche image

5.2. Recherche image: Laurent Courtois, Donbass: OK

Pour la recherche image Donbass, l’objectif devra de réussir à faire en sorte que le troll perde le contrôle des deux premières images, bien que cela ne soit guère important. Il existe, en effet, des visuels attractifs conduisant à des textes à charge contre le troll.

Laurent Courtois, troll-auteur d’Agoravox, résultats de la recherche google image « Donbass« 

Retour vers tableau de synthèse recherche image

5.3. Recherche image: Laurent Courtois, Donetsk: OK

Même remarque que pour la recherche image Donbass, ci-dessus.

Laurent Courtois, troll-auteur d’Agoravox, résultats de la recherche google image « Donetsk« 

Retour vers tableau de synthèse recherche image

5.4. Recherche image: Laurent Courtois, fasciste: à améliorer

On l’a vu, « fasciste » est un terme équivalent au point de fin de phrase pour le troll Laurent Courtois. C’est donc ici qu’il se « défend » le mieux. Il conviendra d’y mettre fin en rappelant son appartenance à l’extrême droite et en insistant sur son addiction à « Espenlaub militaria » qui vit du commerce d’emblèmes nazis.

Laurent Courtois, troll-auteur d’Agoravox, résultats de la recherche google image « fasciste« 

Retour vers tableau de synthèse recherche image

5.5. Recherche image: Laurent Courtois, Mistral: OK

Un prochain article se concentrant sur les inepties du dernier article du troll publié sur le sujet devrait permettre de le sortir définitivement  de ce champ de recherche.

Laurent Courtois, troll-auteur d'Agoravox, résultats de la recherche google image Mistral - Donetsk, Donbass
Laurent Courtois, troll-auteur d’Agoravox, résultats de la recherche google image « Mistral« 

Retour vers tableau de synthèse recherche image

5.6. Recherche image: Laurent Courtois, nazi: parfait

L’addiction à Espenlaub militaria est, ici, fatale au troll.

Laurent Courtois, troll-auteur d'Agoravox, résultats de la recherche google image nazi, fasciste
Laurent Courtois, troll-auteur d’Agoravox, résultats de la recherche google image « nazi« 

Retour vers tableau de synthèse recherche image

5.7. Recherche image: Laurent Courtois, néonazi: parfait

Laurent Courtois, troll-auteur d'Agoravox, résultats de la recherche google image néonazi, fasciste
Laurent Courtois, troll-auteur d’Agoravox, résultats de la recherche google image « néonazi« 

Retour vers tableau de synthèse recherche image

5.8. Recherche image: Laurent Courtois, Novorossia: parfait

Ici, le troll est totalement sorti de la recherche en y maîtrisant plus rien. Ce qui est un combla quand on sait que sa prétendue « collaboration » avec Novorossia Today est sa carte de visite sur Agoravox.

Laurent Courtois, troll-auteur d'Agoravox, résultats de la recherche google image Novorossia, fasciste
Laurent Courtois, troll-auteur d’Agoravox, résultats de la recherche google image « Novorossia« 

Retour vers tableau de synthèse recherche image

5.9. Recherche image: Laurent Courtois, Ukraine: OK

Laurent Courtois, troll-auteur d'Agoravox, résultats de la recherche google image Ukraine, fasciste
Laurent Courtois, troll-auteur d’Agoravox, résultats de la recherche google image « Ukraine« 

Retour vers tableau de synthèse recherche image

6. Perspectives

Aujourd’hui le troll Laurent Courtois n’est plus capable de propulser, en tête de Google, ses nouveaux écrits diffamatoires car il est seul, s’étant aliéné son audience de la fachosphère. De plus, s’il tentait de réagir, il devrait affronter un espace numérique verrouillé, tout en ne jouissant plus des erreurs, maintenant identifiées, qui ont assuré sa promotion. Le flop retentissant de son « article » Mistral du 14 mars 2018, malgré ses 2 926 visites et ses 72 commentaires est là pour en témoigner. Il a été débouté par une « fin de non recevoir » ayant obtenu seulement 15 lecteurs (!): « Réponse au pot-pourri Mistral publié par Laurent Courtois sur Agoravox ».

Le troll Laurent Alexandre Roger Courtois, âgé de 44 ans, doit maintenant décider s’il est prêt à vivre encore plusieurs décennies avec une image numérique dont il a perdu le contrôle et où sont révélées ses turpides. Il pourra en mesurer l’impact sur sa vie professionnelle et personnelle, surtout s’il aspire à plus d’honorabilité comme le montre son empressement à se défaire de l’étiquette de troll, qu’il a longtemps revendiquée. Dans l’hypothèse où la raison l’emporterait, il conviendrait qu’il agisse sans trop tarder. Il reste, au minimum, trois articles à publier le concernant:
– un article dévoilant ses fausses identités et ses fausses localisations,
– un article détaillant des commentaires qu’il a fait effacer sur Agoravox afin que certaines révélation ne tombent pas dans les mains des supplétifs français de Donetsk,
– un article ridiculisant les affirmations pompeuses et dilettantes de son dernier papier sur les Mistral.

Il a été déjà proposé, à de nombreuses reprises, un règlement amiable de ce litige résultant de la permanence de diffamations émises il y a plus de deux ans et demi par le troll Laurent Courtois. Pour chaque article diffamatoire du troll, et effacé par lui, un article à charge contre lui serait supprimé. Pour l’instant, le troll a écarté grossièrement toute proposition allant dans ce sens.

Vous estimez, vous aussi, que les trolls sont un danger pour notre société en raison de leur malveillance et leur nuisance sociale? Merci de contribuer à la connaissance de cet article en le commentant, ci-dessous, et en le partageant.

Autres articles relatifs au sujet des trolls ou de la fachosphère pro-Poutine:

Rejoignez nous sur Facebook: Voyage au pays des trolls

Auteur : Bernard Grua

Bernard Grua a une large expérience internationale. ll réside à Nantes et est expert en conseil, réalisation et analyse d'inventaires, préalablement manager dans un cabinet d'audit anglo-saxon , Diplômé de Sciences Po Paris, officier de Marine de réserve. Hobbies: photographie, géopolitique, patrimoine maritime, reportages dans des pays lointains

9 réflexions sur « Sanctionner les diffamateurs: l’exemple de Laurent Courtois, « troll-auteur » d’Agoravox »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s